Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de décembre 2006

Grappillages de décembre 2006

  Mée-disances du 6 décembre 2006

Prime d’expérience

D’Ouest France du 30/11 :
Le secteur des services crée des emplois. Mais les conditions de travail restent difficiles et les salaires peu élevés.

À 55 ans, Armelle travaille depuis près de sept ans dans le secteur du nettoyage industriel : 34 heures par semaine et environ 700 € net par mois. « Parfois, j’arrive à me faire 760 € », soupire-t-elle. Si l’entreprise décroche des chantiers de nettoyage, on travaille et on est payé. Mais si la boîte n’a pas de chantiers, ou si on est dans l’impossibilité d’aller travailler, on n’a pas de sous ».

Une situation précaire. Depuis six ans, l’un de ses chantiers consistait à nettoyer les locaux d’une petite entreprise. [...] Seulement voilà, il y a quelques mois, cette petite entreprise confie le nettoyage de ses locaux à une autre société. Comme le lui permet la convention, Armelle reste affectée à ce chantier pour le compte de la nouvelle société et poursuit ses autres missions avec son employeur initial.

Mais là, mauvaise surprise. « Avant, pour nettoyer ces bureaux, j’étais payée 8,42 € brut de l’heure (en juin 2006, le Smic horaire était de 8,27 € brut). Avec ce nouvel employeur, pour le même travail, je suis payée 8,29 € ! » [...]
Armelle montre le montant des primes versées par son nouvel employeur : 1,42 € en prime de transport et...
4,31 € en prime d’expérience !

Ndlr : en France, le seuil de pauvreté est évalué à 650 € par mois.

Menace sur

 le tiers payant

Le Parisien remarque que « depuis 2005, le dispositif qui permettait de ne pas avancer les frais de Sécurité sociale n’est plus automatique ».

La fin du dispositif du médecin référent, remplacé par celui du médecin traitant, fait que « sur les 2 millions de patients concernés [par le système du médecin référent], au moins 1,5 million (ceux qui n’ont pas droit à la CMU) perdent petit à petit le bénéfice du tiers payant lorsque leur contrat arrive à échéance ».

[...] Les patients qui « gagnent « trop bien » leur vie pour avoir droit à la CMU reportent désormais certains soins, quitte à voir leur santé se dégrader ».
« Otite, angine, gastro, désormais, tous ceux qui auront des soucis financiers iront directement aux urgences ».

Alors qu’« une consultation chez un généraliste coûte, au bas mot, 5 fois moins cher qu’un passage aux urgences ».

 Petit bolide

Du Quotidien la Provence :
Le propriétaire d’une voiture de collection, une Citroën de 1930, a reçu un procès-verbal pour excès de vitesse après avoir été flashé par un radar à 139 km/h sur l’A9 dans le Gard, alors que son véhicule ne peut dépasser les 70 km/h.

 Baleine à bosse

De la revue américaine Anatomical Record du 27/11 :
Les baleines à bosse ont un type de cellules cérébrales trouvé seulement chez les humains, les grands singes et d’autres cétacés comme les dauphins.
Cette découverte laisse penser que certains cétacés et l’ancêtre des humains pourraient avoir connu une évolution parallèle.
Les scientifiques pensent que ce type de neurones joue un rôle important dans le processus cognitif.

Ndlr : ça doit être ça la « bosse des Maths » !

 Esclavage

De Libération.fr du 01/12 :
Depuis plusieurs années, le Conseil de l’Europe tente de mobiliser l’Europe contre ce qu’il appelle « la traite des êtres humains ». En clair, une nouvelle forme d’esclavage qui touche principalement des femmes et des enfants à des fins d’exploitation sexuelle.

A Strasbourg, le secrétaire général du Conseil, Terry Davis a tiré une nouvelle sonnette d’alarme en demandant aux pays européens de se préoccuper davantage du sort des victimes de cet esclavage et de ratifier rapidement la Convention sur la traite des êtres humains. Dix huit mois après son adoption, seuls trois pays (l’Autriche, la Moldavie et la Roumanie) l’ont ratifiée. Il en faudrait dix pour qu’elle soit appliquée.

« L’esclavage est de retour en Europe et nos gouvernements ne font pas assez pour le combattre », assure Terry Davis [...]

 Justice

Du Nouvelobs.com du 01.12.06 :
Unis et désunis à la fois. Le Syndicat de la magistrature (SM) et les avocats d’un côté, l’Union syndicale des magistrats (USM) et le syndicat des greffiers de l’autre, ont mobilisé vendredi 1er décembre pour réclamer l’amélioration du service public de la justice pour les uns, une revalorisation de l’aide juridictionnelle pour les autres, et à titre subsidiaire, la démission du garde des Sceaux. [L’aide juridictionnelle permet la prise en charge des honoraires d’avocat pour les plus démunis].

« Avec 23 euros par habitant et par an, la France se situe en Europe au 29e rang pour les dépenses consacrées à la justice », rappelle Pierre-François Martinot (Syndicat de la Magistrature), juge au tribunal d’instance de Châteaubriant. (source : 20minutes).

Les magistrats demandent en particulier que cesse « le sarcasme quotidien de la classe politique », qui accuse les magistrats « d’être laxistes le lundi et répressifs le lendemain, et les deux à la fois le mercredi ».

 Formule magique

Du Canard enchaîné du 29/11 :
Pour le ministre de l’intérieur : « Chercher à expliquer l’inexplicable, c’est se préparer à excuser l’inexcusable ».
Peut-être même à tenter de comprendre l’incompréhensible...

 La terreur des stades

Toujours du Canard :
En janvier 2003, Sarko dénonce les « ratonnades inacceptables » aux abords des stades de foot. En février, il « se donne trois mois pour rétablir la paix dans et autour des stades ».

En janvier 2004, il jure de « mettre fin au hooliganisme ».
Dix-huit mois plus tard, il martèle « qu’il faut débarrasser les stades des voyous qui n’ont rien à y faire ».

Enfin, le 12 janvier 2006, le ministre de l’Intérieur annonce « la fin des violences dans les stades » et « la nomination d’un Monsieur Football », un commissaire qui, depuis, a fait preuve d’une discrétion bien plus exemplaire que celle de son ministre !

Le 23 novembre il y a un mort auprès du Parc des Princes...

Ndlr : notre ministre n’est point un grand taiseux ; ce n’est pas non plus un grand faiseux !

Proviseurs

Du Monde du 28/11 :
Après la manifestation nationale des proviseurs de lycée et principaux de collège ce dimanche 26/11 à Paris, le ministre de l’éducation nationale, Gilles de Robien, s’est déclaré « conscient des difficultés que rencontrent les chefs d’établissement dans leur métier « extrêmement compliqué » ».

La manifestation parisienne a réuni 5000 participants selon les organisateurs, mais seulement 3100 selon la préfecture de police, sur un total de 13000 chefs d’établissement ou adjoints dans le secondaire.

Ndlr : grâce au code barre qui entre en vigueur pour le contrôle des absences des élèves on y verra peut-être un peu plus clair la prochaine fois !


  Mée-disances du 13 décembre 2006

 Loi ultrasensible devant un hémicycle désert

Du Monde du 05.12.06 :
L’Assemblée nationale a adopté, en première lecture, mardi 5 décembre, le projet de loi sur la prévention de la délinquance présenté par Nicolas Sarkozy.
Ce texte, depuis plus d’un an, a donné lieu à de multiples réécritures et arbitrages. Qui a mené le gouvernement au bord de la crise de nerfs, le premier ministre et le garde des sceaux, d’un côté, le ministre de l’intérieur, de l’autre, ne cessant de se mettre respectivement des bâtons dans les roues. Qui a nourri l’inquiétude des maires, mobilisé contre lui les magistrats, mis dans la rue des milliers de travailleurs sociaux, suscité l’émoi des usagers et des professionnels de la psychiatrie...

Durant les neuf jours d’examen du projet de loi au Palais-Bourbon, les effectifs présents excédaient rarement ... la dizaine de députés !
Résultat : à peine quinze députés dans l’hémicycle au moment de voter ces dispositions sur les mineurs, objets d’un interminable affrontement interministériel.
Ndlr : ça renforce l’image des politiques !

 Vive le pinard

Du Monde du 06.12.06 :
Alors que le ministre de la santé clôturait, mardi 5 décembre, les États généraux sur l’alcool, censés libérer la parole du public sur les consommations à risque, deux députés UMP ont préconisé la mise en place de « programmes d’éducation informant des effets bénéfiques du vin ».

« L’apprentissage d’une bonne hygiène de vie commence dès l’enfance et l’école primaire », affirment Philippe-Armand Martin (Marne) et Gérard Voisin (Saône-et-Loire) dans un rapport sur la viticulture paru mercredi 6 décembre. « Apprendre à nos enfants quels sont les produits du terroir, comment on les cultive, comment on les transforme pour faire naître le goût (...) ne peut que les aider à préserver leur santé », écrivent-ils, estimant qu’il faut « informer les jeunes adultes des effets bénéfiques du vin-aliment ».

La proposition a été vertement accueillie par le ministre de la santé. « Certains me disent qu’on a évité le pire, on n’a pas recommandé la mini-canette de bière ou de vin à la cantine », a ironisé Xavier Bertrand. [...]
Ndlr : les deux députés sont sans doute des descendants de l’ami Bidasse.

 Pinochet

De l’Humanité du 06/12 :
[...] Victime d’une crise cardiaque et d’un oedème pulmonaire aigu dans la nuit de samedi à dimanche, l’ancien dictateur chilien âgé de quatre-vingt-onze ans semble se remettre petit à petit de ses complications cardiaques.
L’extrême-onction administrée dimanche, et la messe qui s’est tenue en son honneur lundi matin à Santiago auraient donc arraché Pinochet à la mort...

« Chaque fois qu’il est appelé à répondre devant la justice, il devient malade », explique Lorena Pizarro, la présidente du Groupe des familles de détenus disparus (AFDD).« À quatre-vingt-onze ans, il se retrouve hospitalisé pour un arrêt cardiaque, reçoit une intervention chirurgicale et s’en sort... Je dis simplement que nous avons nos doutes », poursuit-elle.

Ils sont nombreux à craindre « que Pinochet ne soit jamais condamné, puisqu’au Chili la mort des accusés entraîne obligatoirement la fin des poursuites ».
Elle souligne : « Il est essentiel pour l’avenir du pays qu’il soit reconnu par la justice comme étant un terroriste d’État ».

 Avenir SDF

Près d’un Français sur deux se sent personnellement menacé par l’exclusion et 85% pensent que le nombre de SDF a augmenté au cours des dernières années, indique un sondage Association Emmaüs  -BVA publié le 06/12.
Selon ce sondage à paraître dans l’hebdomadaire La Vie et dans l’Humanité, l’inquiétude des Français vis-à-vis du phénomène de l’exclusion est très forte : 48% des personnes interrogées se sentent menacées par le fait de devenir un jour sans-abri. Cette crainte monte à 62% chez les 35-49 ans, à 74% chez les ouvriers, à 51% chez les femmes.
L
es Français ne sont que 17% à estimer qu’être sans-abri « ne leur arrivera jamais », 35% jugeant qu’« il y a peu de chance que cela leur arrive ».
Les raisons qui font le plus craindre de devenir SDF : le surendettement (31%), un licenciement (21%), la maladie (20%), une séparation (10%).

[...] Une majorité de Français (54%) affirment que la question des sans-abri est une question « dont on ne viendra jamais à bout », contre 45% qui pensent que le problème peut être résolu « s’il y a une volonté politique suffisante ». 77% des personnes pensent qu’avoir accès à un hébergement de nuit est « un droit élémentaire ».
Pour qu’il y ait moins de SDF dans les rues, les Français sont 92% à préférer l’augmentation des travailleurs sociaux à « la présence des forces de l’ordre ».

Ndlr : 92 % des Français font preuve de bon sens !

 Clichy-sous-Bois

De France2.fr 07/12 :
Les policiers ont fait preuve d’une « légèreté et d’une distraction surprenantes », selon un rapport de l’Inspection générale des services (police des polices).
Zyed et Bouna, poursuivis par la police selon des témoins, s’étaient réfugiés dans un transformateur où ils avaient été électrocutés.

Le rapport de l’IGS a été remis au juge d’instruction en charge de l’enquête sur la mort de Bouna Traoré et Zyed Benna, le 27 octobre 2005

Selon l’un des avocats des familles de victimes, Me Jean-Pierre Mignard, le rapport de l’IGS souligne notamment qu’il y a bien eu une course-poursuite ayant conduit les jeunes à s’abriter dans le transformateur EDF.

Il note par ailleurs que certains policiers, tout en sachant que ces jeunes s’étaient introduits dans le transformateur, n’ont rien fait pour les protéger.

« L’urgence aurait voulu que fussent appelés les services d’EDF », estime le rapport, cité par Le Monde, tout en soulignant qu’une intervention de ces services n’aurait pas nécessairement prévenu la mort des deux jeunes.
Ndlr : ces policiers qui couraient n’étaient pas au courant...

  Ta grammaire en string

Du Canard enchaîné du 06/12 :

A partir d’un rapport du linguiste Alain Bentolila, De Robien veut réformer ,l’enseignement de la grammaire [...]
Ainsi le jeune qui s’exprimerait correctement chercherait davantage à se faire comprendre et à convaincre. C’est du moins ce qu’aurait observé notre ministre baroudeur : « dans les quartiers difficiles où je me rends souvent, quand les jeunes ont du mal à s’exprimer, le ton monte vite ».[...]

Ainsi, au lieu du désolant « je m’en bats les c... » on pourra enfin entendre dans les quartiers difficiles : « Plût au ciel que je ne niquasse point ta race » !

 Racisme sans frontières

De Marianne du 06/12 :

Dans son rapport 2006, rendu public le 28 novembre dernier, l’EUMC (Observatoire Européen des phénomènes racistes et xénophobes) révèle que, malgré de nombreuses initiatives prises par les gouvernements en matière de lutte contre le racisme, la violence et le nombre de crimes racistes augmentent considérablement en Europe. En Slovaquie, entre 2000 et 2005, on peut noter une hausse de 43 % des incidents à caractère raciste. Au Danemark, elle s’élève à 68 %.

Un triste bilan qui s’explique, partiellement, par l’arrivée des anciens pays du bloc de l’Est au sein de l’Union européenne. [...].

La France n’est pas mieux lotie. Dans les quartiers sensibles, 40 % des jeunes (en majorité d’origine maghrébine ou subsaharienne) sont sans emploi.

C’est Azouz Begag qui doit être content.

  Mée-disances du 20 décembre 2006

 Marketing politique

L’UMP consacre « à peu près 10.000 euros chaque mois dans l’achat de mots-clés », a indiqué Thierry Solere, lors de « Question d’actu » diffusée sur LCI le 23 novembre 2006.
L’an dernier, l’UMP a mené une opération de pré-campagne par e-mail et par SMS. Elle a permis à l’UMP de recueillir « plus de 16.000 adhésions » en 2005, selon M. Sarkozy.

Fin octobre de la même année, lors des émeutes en banlieue, l’UMP a fait sensation en achetant des mots-clés sur Google pour faire passer son message. L’UMP a été suivie, avec retard, par le PS.

Aujourd’hui, l’UMP reste le parti le plus affûté en matière de marketing politique. Outre ses campagnes ciblées par le biais de liens sponsorisés et de l’e-mail, l’UMP a adopté podcasts, P2P et s’appuie sur les blogueurs « influents » pour communiquer, comme le font les partis républicain et démocrate aux États-Unis.

« Une partie de la population française s’informe quasi-exclusivement via Internet, nous voulons toucher ces internautes et créer une dynamique », a indiqué Thierry Solere, dans les colonnes du Financial Times.

Mais tout n’est pas permis : lors de son intervention sur LCI, M. Solere a signalé que l’UMP se conformerait à la recommandation récente du Forum des droits sur l’internet (FDI) en faveur d’une web campagne éthique.
Ndlr : on attend de voir.

 alcool - Désespoir

De Ouest-France du 4/12 : pour le responsable des urgences de Caen, au sujet des 13-16 ans : « Nous avons une forte hausse des alcoolisations de « détresse » . De jeunes qui ne recherchent pas forcément l’ivresse mais qui ont envie de se détruire ».

Plus précisément dans le monde étudiant, selon un rapport du député UMP Laurent Wauquiez, 30 % des étudiants déclarent s’être sentis tristes, déprimés, sans espoir, avec une perte d’intérêt pour les activités qu’ils aiment habituellement. Les filles sont plus nombreuses que les garçons à avoir eu ce sentiment.

L’analyse comparative de la santé mentale des étudiants souligne l’impact de la situation de précarité sur la santé mentale, qu’il s’agisse du sommeil, du bien être psychique ou de la consommation de substances psycho-actives.

 Propos révulsants

Communiqué du Mrap du 8 décembre :
C’est avec consternation et mépris que le MRAP accueille les propos de Pascal Sevran publiés dans son dernier livre : « La bite des noirs est responsable de la famine en Afrique ». Celui-ci a confirmé ses propos dans Var Matin du 6 décembre 2006 : « Et alors ? c’est la vérité ! L’Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète ! ».

Pour le MRAP, ces propos nauséabonds révèlent la méconnaissance des causes réelles de la pauvreté en Afrique.

Par cette déclaration, Pascal Sevran véhicule les stéréotypes et clichés racistes les plus éculés à l’endroit des populations noires. Dangereusement, après les propos de Finkielkraut, Frêche, de Villiers et Le Pen sur l’équipe de France de football, Pascal Sevran fait sauter un verrou supplémentaire permettant la libération et l’entretien de la parole raciste.

Devant ces propos indignes qui déshonorent le service public, le MRAP attend de France Télévision l’exclusion de Pascal Sevran de l’espace audio-visuel public.

 Émigration choisie

Du Nouvel Obs du 13.12. : Johnny Hallyday va-t-il, pour des raisons fiscales, quitter la France pour la Suisse ? Selon le site Internet de « L’Express », le chanteur envisage de s’installer à Gstaad, célèbre station de ski de l’Oberland bernois.
Il y résiderait six mois plus un jour par an, dès la fin décembre, afin de bénéficier d’un statut fiscal avantageux.

L’année dernière, Johnny Hallyday avait entrepris des démarches pour acquérir la citoyenneté belge, celle de son père. Il avait mis en avant des raisons sentimentales...

Le ministre délégué au Budget Jean-François Copé a déploré la décision du chanteur : « Je regrette qu’un certain nombre de nos compatriotes s’expatrient, surtout quand c’est motivé pour des raisons fiscales ».

Le premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande a estimé que « quand on a une conception de la République, de son pays, on reste payer ses impôts dans son pays ». Johnny Hallyday a décidé de « se réfugier en Suisse » parce qu’il est « sans doute sûr de la victoire de Nicolas Sarkozy » à la présidentielle, a raillé le dirigeant socialiste, en référence au soutien apporté par le chanteur au candidat UMP.

M. Copé a rappelé que le gouvernement avait entrepris depuis 2002 une « refonte en profondeur » de la fiscalité. Dès le 1er janvier 2007, la tranche marginale de l’impôt sur le revenu sera ramenée à 40 %, et le mécanisme du bouclier fiscal limitera l’ensemble des impôts à 60% du revenu .

NDLR : un salarié célibataire gagnant 8 000 000 € par mois ne paie que 48,07 % d’impôts. Il lui reste encore 4 154 400 € par mois. Pauvre malheureux.

 « Pas énervé »

Du Canard enchaîné du 13/12 : c’est ce qu’ont dit les conseillers de Sarkozy après l’émission « Ripostes » sur France 5.

Sauf que, malmené par le juge Portelli, vice-président à Paris, notamment à propos des chiffres de la délinquance, Sarkozy s’est précipité sur lui après l’émission : « Monsieur Portelli, je n’ai jamais vu un juge comme vous. Je n’aimerais vraiment pas être jugé par un magistrat comme vous ».

Réplique du magistrat : « Monsieur Sarkozy, je n’aimerais pas être citoyen si vous êtes élu président de la République le 6 mai prochain ».

Il a accompagné ses propos d’une petite amicale sur l’épaule du candidat qui se mit à hurler : « ne me touchez pas, ne me touchez pas ! ». Juste avant de tourner les talons.
Ndlr : vous avez dit « rupture tranquille » ?

 Réactions à la mort de Pinochet

Du Monde du 12/12 :

A contre courant du concert de réactions indignées à l’égard de la dictature d’Augusto Pinochet, Margaret Thatcher, l’ancien premier ministre britannique, s’est dite « profondément attristée » par sa mort. La « Dame de fer » a été une alliée du dictateur chilien pendant la guerre des Malouines contre l’Argentine, en 1982.

Londres a toutefois salué, par la voix du secrétaire au Foreign Office, Margaret Beckett, les progrès de la démocratie au Chili. « Nous prenons acte du décès du général Pinochet et voulons rendre hommage aux progrès remarquables que le pays a réalisés pendant les quinze dernières années en tant que démocratie ouverte, stable et prospère », a-t-elle déclaré.

Aux États-Unis, la Maison Blanche a salué les « victimes du règne d’Augusto Pinochet et leurs familles ». Selon un porte-parole, « la dictature a constitué l’une des périodes les plus difficiles de l’histoire de ce pays ».

Au Brésil, le président Luiz Inacio Lula da Silva a affirmé qu’Augusto Pinochet « avait symbolisé une période sombre pour l’histoire de l’Amérique du Sud », marquée par la « disparition de la démocratie, étouffée par des coups d’Etat autoritaires ».

Ndlr : cherchez les faux-culs !

 Inscriptions électorales

Du Canard du 13/12 :
à la veille de deux scrutins décisifs, le ministère de l’intérieur a renoncé à conduire une campagne « grand public » afin d’inciter les Français de plus de 18 ans à s’inscrire sur les listes électorales.
Depuis septembre, le cabinet de Sarkozy a demandé à son administration de se contenter du minimum, c’est-à-dire l’envoi d’affichettes aux 1500 plus grandes villes de France. [...].
Comme l’avoue, sous couvert d’anonymat, un dirigeant UMP : « il n’était pas dans l’intérêt du ministre de faciliter les inscriptions des jeunes sur les listes électorales ».
Ndlr : c’est aussi ça, la cuisine électorale.