Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de mars 2007

Grappillages de mars 2007

  Grappillages du 7 mars 2007

 Parrainage

Du NouvelObs du 01/03 : Après avoir accordé sa signature à Jean-Marie Le Pen en 2002, Roger Lechevalier, maire sans étiquette de Saint-Pierre-d’Arthéglise (Manche) dit, dans un entretien au Parisien, avoir alors reçu « un représentant du Front national » qui lui avait « donné 5.000 FF (environ 750 euros) pour son comité des fêtes ».

« Cette année, le même représentant local du FN   m’a envoyé un chèque de 1.000 euros. Encore une fois, ce n’était pas pour moi. C’est pour l’association ’Les amis du patrimoine’ que j’ai créée pour restaurer les monuments de la commune », témoigne l’élu.

Mais après avoir connu « beaucoup de problèmes », notamment des « menaces », pour avoir parrainé Jean-Marie Le Pen « au nom de la démocratie », Roger Lechevalier a décidé de ne pas accorder sa signature au FN   cette fois. « Je vais brûler les formulaires de parrainage et renvoyer le chèque », explique-t-il, « je ne signe pour personne ».

 Sandwich jambon beurk

De Libération du 28/02 : Un document de la Direction générale de la concurrence et de la consommation révèle de nombreux problèmes d’hygiène dans la restauration rapide et épingle les kebabs.

« L’importance des anomalies majeures relevées lors des contrôles relatifs à l’hygiène nécessite une amélioration rapide des pratiques », juge la Direction générale sur la foi d’une enquête portant sur 1.133 points de ventes. L’hygiène est jugée « non conforme » dans 34,5% des sandwicheries traditionnelles, 46,9% des boulangeries et 61,5% des « restaurants orientaux », qui vendent des kebabs, précise l’enquête.

Dans ces derniers, « les règles d’hygiène sont le plus souvent méconnues ou négligées », avec par exemple des aliments stockés à même le sol, des sauces conservées à température ambiante ou des viandes en broche laissées en place jusqu’au service suivant...

Ndr : bon appétit quand même !

 Animaux de cirque

D’Ouest France du 28/02 : La ministre de l’Écologie, Nelly Ollin, envisage d’interdire, par un arrêté la présence de girafes, hippopotames et rhinocéros dans les cirques « Le maintien de ces espèces au sein d’établissements itinérants nécessite des conditions d’entretien difficiles à réunir », précise le ministère. « Les paroles de la ministre ne sont que des effets d’annonce. » a réagi la S,PA. L’association de protection des animaux réclame « la stérilisation des animaux, l’interdiction d’acquérir de nouveaux animaux sauvages et l’obligation pour les cirques itinérants de dresser une feuille de route communiquée aux directions des Services vétérinaires auxquelles ils sont rattachés ».

Ndlr : l’environnement attendra des jours meilleurs.

 Devant tout le monde, pas au petit coin

Du Point du 01/03 : Un étudiant allemand de 27 ans connaissant des dysfonctionnement de la vessie à la suite d’un accident a été forcé d’uriner devant toute une salle d’examen car les surveillants de l’épreuve l’avaient averti qu’il serait recalé s’il sortait de la salle.

Les trois surveillants présents lors de cet incident, qui s’est produit à l’université de Freiberg, dans le sud-ouest de l’Allemagne, ont appliqué à la lettre le règlement interdisant aux candidats de sortir pendant l’épreuve en dépit des protestations des 120 autres étudiants.

Finalement, une étudiante a vidé sa bouteille d’eau pour permettre au malheureux de se soulager dans un coin de la salle d’examen. Le vice-doyen Karl-Reinhard Volz a désavoué les surveillants et présenté ses excuses au malheureux pour leur « absence d’humanité ».

 Antipaludéen à prix réduit pour l’Afrique

De l’Express du 01/03 : Le groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis annonce le lancement d’un médicament à faible prix, accessible et simple à utiliser, pour combattre le paludisme et enrayer les ravages que cette maladie continue de causer en Afrique.

Sanofi agit en partenariat avec l’initiative   Médicaments pour les maladies négligées, un groupe émanant de Médecins sans frontières (MSF), et commercialisera cette nouvelle combinaison à dose fixe sans profit, à moins de un dollar pour les adultes et 50 cents pour les enfants.
Le paludisme fait plus d’un million de morts par an et affecte gravement 300 millions de personnes. Environ 90% des décès surviennent en Afrique subsaharienne et concernent surtout de jeunes enfants.

Décision inhabituelle dans l’industrie pharmaceutique, Sanofi a décidé de ne pas faire breveter ce médicament, ce qui permettra d’en réaliser des versions génériques à des prix encore plus faibles.

 Un air Outreau connu

Du Canard enchaîné du 28/02 : Les futurs magistrats qui vont bientôt quitter l’école viennent de recevoir la liste des 283 postes mis au concours parmi lesquels ils devront choisir, dans l’ordre de leur classement. L’un des jobs proposés paraît tout indiqué pour un débutant qui aurait de l’ambition : à Boulogne-sur-Mer, le poste de juge d’instruction est vacant. Le bureau de Fabrice Burgaud est encore tout chaud... comme les déclarations solennelles des hommes politiques, qui ont tous dénoncé avec force la nomination de débutants à des postes difficiles.

 Les évêques allemands contre les crèches

D’Ouest France du 24/02 : Plusieurs évêques allemands critiquent violemment le projet de la ministre conservatrice de la Famille, Ursula von derLeyen, qui veut tripler le nombre de places dans les crèches. L’évêque bavarois d’Augsburg, Walter Mixa, dénonce « l’aveuglement idéologique » de la ministre, qui serait « hostile à l’enfant » et considérerait les jeunes femmes comme des « machines à procréer » qui devraient, aussitôt après l’accouchement, redevenir « des bras pour l’industrie ».

Le prélat a été remis à sa place par Maria Bôhmer, chef de file de la très conservatrice Frauen-Union : « L’époque où l’on donnait mauvaise conscience aux femmes qui travaillent doit prendre fin pour de bon ». Ursula von der Leyen est elle-même mère de sept enfants.

Ndlr : des évêques en sont encore au bon vieux « église, cuisine, enfants » !

 Dentiste escroc

D’Ouest France du 27/02 : Soupçonné d’avoir escroqué la Sécurité sociale pour environ 1,8 million d’euros, un dentiste d’Amiens (Somme) a été mis en examen pour faux et escroquerie.

Placé sous contrôle judiciaire, le dentiste est interdit d’exercer jusqu’à nouvel ordre du juge.
Il aurait reconnu avoir facturé des actes complètement fictifs, notamment pour des patients bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU).

Ndlr : enfin un dentiste adepte de la CMU !

 

  Grappillages du 14 mars 2007

 Les dangers de l’EPR

De la Tribune du 22/02 : Le futur réacteur nucléaire EPR (réacteur à eau pressurisée) dont EDF a entamé les travaux sur le site de Flamanville dans la Manche, "sera le plus dangereux au monde affirme Greenpeace.

D’après une étude qu’elle a commanditée au spécialiste nucléaire britannique John Large, l’EPR étant le plus puissant des réacteurs (1.600 mégawatts), il concentrera plus de radioactivité que ses prédécesseurs. L’utilisation prévue d’un combustible spécifique à base de plutonium, le Mox, au lieu d’un combustible classique à base d’uranium, renforcera la radioactivité et la toxicité des rejets éventuels.

Un accident grave provoquerait « des centaines de morts dans les premiers jours et des milliers de morts par cancers dans les années qui suivent », poursuit John Large qui a travaillé sur des modélisations d’accidents nucléaires.

Dans un communiqué, Greenpeace appelle les candidats à l’élection présidentielle à s’engager à renoncer au projet EPR... mais, à part les écolos, il n’y a pas foule.

Ndlr : mais chacun sait, depuis Tchernobyl, que le nucléaire est une énergie propre qui ne rejette pas de CO2 !

 Publicité sous surveillance

De la Tribune du 02/03 : « au nom de la santé, les industriels de l’agroalimentaire vont devoir choisir : soit afficher sur leurs publicités des conseils pour des comportements alimentaires équilibrés, soit payer une taxe de 1,5 % de leurs investissements publicitaires ».

Le quotidien remarque que « les industriels soutiennent officiellement la mesure. Mais en coulisses, nombre d’entre eux la trouvent contraignante et doutent de son efficacité ». Selon un fabricant, « certains messages sont mal compris. Selon une étude Ifop, 57 % des Français assimilent le grignotage au goûter. Ils déduisent donc du message « Évitez de grignoter » qu’il faut supprimer cette collation" ».

La Tribune observe toutefois que « les industriels sont les premiers à profiter de ces ambiguïtés d’interprétation. Les allégations nutritionnelles (riches en fibres, en calcium, etc.) ou santé qui fleurissent sur les produits ne sont pas toujours sérieuses. On met en avant l’absence de graisses dans les sucettes plutôt que le sucre qu’elles contiennent... ».

 Avis éclairé

Du Canard du 07/03 : Valéry Giscard d’Estaing avait écrit à Chirac pour lui faire part de sa préoccupation à propos de la nomination du président du Conseil Constitutionnel qui ne respecterait pas les critères de compétence et d’impartialité.
En nommant JL. Debré, Chirac a montré tout le crédit qu’il accorde à l’avis de VGE.

 Chiffres contestés

Du Monde du 06.03 : Dans un document de 15 pages, coécrit avec un syndicaliste de l’ANPE et adressé anonymement via Internet à plusieurs économistes, deux administrateurs de l’Insee estiment à 9,5% de la population active et non à 8,7 % le « véritable » taux de chômage fin 2006 .

Selon l’étude des trois fonctionnaires, le taux de 9,5% représenterait les demandeurs d’emploi au sens du BIT (Bureau international du travail), « c’est-à-dire ceux qui, quand on les interroge, se déclarent à la recherche d’un emploi, qu’ils soient inscrits ou non à l’ANPE », précise le quotidien.

La correction effectuée, de 0,8 point, représenterait 200.000 demandeurs d’emploi en plus, ce qui « atténuerait sensiblement le recul du chômage dont se vante le gouvernement », ajoute Le Monde.

 Privilèges perchés

Du Nouvel Obs du 07/03 : Patrick Ollier, désigné mercredi 7 mars par le groupe UMP pour prendre la succession de Jean-Louis Debré à la présidence de l’Assemblée nationale, disposera, comme ses prédécesseurs, de nombreux avantages liés à sa nouvelle fonction. Il disposera notamment, à vie, de deux collaborateurs, dont un chauffeur, et d’une voiture.

Le président de l’Assemblée bénéficie, en plus de l’indemnité de base du député (5.400 € brut), d’une indemnité qui porte son salaire à environ 10.000 € brut.

Jean-Louis Debré, qui vient de quitter le « perchoir » pour la présidence du Conseil constitutionnel, a pris la décision de renoncer à ces avantages à vie, a-t-on indiqué dans son entourage.

Le groupe UMP s’est prononcé mercredi 7 mars pour supprimer les avantages à vie liés à la fonction de président de l’Assemblée nationale, mais cette décision n’a pas de valeur juridique, puisque c’est le bureau de l’Assemblée nationale qui décide.

 Sarko met du vin dans son eau

Du Monde du 03/03 : Nicolas Sarkozy s’est rallié à l’argument des viticulteurs [...] qui se plaignent d’être empêchés par la loi Évin de faire la promotion de leurs produits. Il les a approuvés : « La cigarette ou la drogue, ça fait mal dès la première prise, alors que le vin, à dose raisonnable, c’est bon pour la santé ». [...] Avant de lancer : « si ce n’est pas nous qui l’emportons, vous croyez que ce sont ceux qui ont fait la loi Évin qui vont vous aider ? »

 Signature aux enchères

Du Nouvel Obs du 07/03 : Le maire divers droite de la commune de Noron-la-Poterie (Calvados ) a décidé de monnayer sa signature afin de financer l’école maternelle et les associations de son village.

« Depuis plusieurs jours je suis harcelé par tous les petits candidats à la recherche de leurs 500 signatures », a souligné André Garrec, maire de cette commune de 280 habitants. « [...] J’ai donc décidé de mettre ma signature aux enchères », ajoute-t-il. « Je me suis dit qu’un parrainage ne signifiait pas un engagement politique ; j’accepterai donc le chèque du plus offrant ».

Ndlr : M. le maire a le sens des valeurs !

 Laissez-les grandir ici !

Du Nouvel Obs du 06/03 : le Réseau éducation sans frontières (RESF) a lancé lundi 5 mars une campagne et une pétition nationale contre l’expulsion des enfants scolarisés sans-papiers. Un court-métrage a été réalisé par un collectif de cinéastes.

Pour RESF, « La place des enfants n’est pas dans les centres de rétention mais dans les écoles. Le métissage de la société française est une réalité en dépit de la démagogie véhiculée par la droite et l’extrême-droite ».

 Déontologie agaçante

Du Canard enchaîné du 07/03 : dans son rapport annuel publié le 8 mars, la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) fait état d’une hausse de 25 % des plaintes reçues : 140 en 2006 contre 108 en 2005. Dont plus des deux tiers visent la police nationale...

La Commission dénonce, notamment, le menottage systématique lors des interpellations, les fouilles à corps non motivées, des gardes à vue prolongées par « punition », mais aussi des « violences illégitimes graves », le mauvais traitement réservé aux mineurs ou les inscriptions abusives dans les fichiers.

Pour museler la CNDS, en décembre, à l’Assemblée, le ministre Brice Hortefeux, agissant pour Sarkozy, a fait passer en douce un amendement qui flanque la CNDS d’un commissaire du gouvernement, avec adjoints... chargés de contrôler cette autorité administrative indépendante « de l’Intérieur » ! [...]

 

  Grappillages du 21 mars 2007

 Racisme à l’embauche

Du Nouvel Obs du 14/03 : Près de quatre fois sur cinq, un employeur français préfère embaucher un candidat « d’origine hexagonale ancienne » plutôt que son collègue d’origine maghrébine ou noire africaine, indique un rapport du BIT (Bureau International du Travail), basé sur un testing géant de plus de 2.000 entreprises réalisé fin 2005-début 2006 à Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris et Strasbourg.[...]

« Collectivement, les employeurs testés ont très nettement discriminé les candidats minoritaires (d’origine maghrébine ou noire africaine) et seulement 11% des employeurs ont respecté tout au long du processus de recrutement une égalité de traitement entre les deux candidats », note le BIT.

Pour SOS Racisme : « Recueillir ces preuves simplement pour une mesure statistique, c’est un peu du gaspillage ; la méthode du testing, présente aussi l’intérêt de recueillir des preuves pour faire sanctionner les auteurs de la discrimination ».

 L’amende impayée de M. Tarallo

Du Monde du 10/03 : Le dossier Elf est considéré comme la plus grave affaire de détournements de fonds publics jamais jugée. Lorsque, le 31/01, la Cour de cassation a validé les condamnations prononcées par la cour d’appel de Paris, la juge Eva Joly s’est exclamée « Une victoire pour la justice ! » [...]

Mais où en est l’exécution de la peine (sept ans de prison ferme et 2 millions d’euros d’amende) concernant André Tarallo, l’homme le plus lourdement sanctionné dans cette affaire ?

Contrairement aux peines d’emprisonnement, dont l’exécution relève du procureur de la République, les amendes font l’objet d’un « relevé de condamnation pénale » adressé au Trésor public.

Or, cette forte amende n’a toujours pas été acquittée. « Si le Trésor public décide ne pas faire exécuter une peine d’amende, nous n’avons rien à dire », constate-t-on au Parquet général. Cette absence de contrôle, par la justice, des peines qu’elle a prononcées, ouvre donc la possibilité de décisions d’opportunité politique...

Lorsque l’exécution ne suit pas, c’est toute la question du sens de la peine prononcée qui se trouve posée. Et celle de ces procès financiers à grand spectacle !

 Un suicide par jour !

De l’Express du 14/03 : un par jour c’est le chiffre des suicides liés au travail en France. « entre 300 et 400 décès par suicide par an, liés directement aux conditions de travail. C’est un chiffre en augmentation, mais j’estime qu’il est sous-évalué », explique Christian Larose, vice-président du Conseil économique et social. « Par peur de perdre leur boulot, les gens acceptent plus qu’avant des pressions psychologiques et un langage insultant. On leur dit de sourire pour se vendre mieux et ils n’y arrivent pas. Alors ils se disent que ce sont eux qui sont à l’origine du problème et ils se mettent à plonger ».

Ce péril n’épargne pas le service public, en particulier le corps enseignant.

Selon un rapport de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la France occupe le troisième rang des nations où les « dépressions liées au travail » sont les plus nombreuses.

 Le rat se ronge les foies avec le maïs OGM

De Libération du14/03 : En 2004, pour obtenir l’homologation de son maïs transgénique, le MON 863, Monsanto commande une étude toxicologique sur 400 rats. En août 2005, les résultats indiquent qu’il existe des effets sur les rongeurs, mais Monsanto les juge « non significatifs ». Ce maïs, destiné à l’alimentation animale et humaine, est autorisé en Europe depuis 2005.

Alertée, l’association Greenpeace se procure, par voie judiciaire, les données brutes de l’étude (plus de 1000 pages). Elle les confie au Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique qui les épluche à nouveau. Mais l’analyse diffère profondément. Les modifications du poids des reins, du foie, du taux de sodium dans l’urine, des taux de graisses et de sucre dans le sang (...) seraient dues à la consommation de MON 863, sans compter qu’elles diffèrent selon le sexe du rat.

Comment peut-on arriver, à partir des mêmes données, à des conclusions si diamétralement opposées ? L’intérêt commercial peut-être...

 Raffarin sévit toujours

Du Canard enchaîné du 07/03 : « II est affligeant qu’un ancien Premier ministre s’abaisse à écrire des idioties pareilles », s’est exclamé Chirac, qui ne décolère pas contre Jean-Pierre Raffarin. Objet du courroux présidentiel : un nouvel ouvrage commis par le Phénix du Poitou et intitulé : « La dernière marche. Lettre à Nicolas Sarkozy » (Grasset). Morceaux choisis :

« C’est toi que je soutiens, Nicolas. Je ne me vois pas être ton Premier ministre, on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve. Ta météo personnelle est comme celle de la Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour ». Raffarin clame son admiration pour les « impressionnants mollets » de cet homme qui mange des « œufs au jambon » ou des « omelettes au fromage » au petit déjeuner. « Tes performances de jogger rivalisent avec celles de Dominique de Villepin », ajoute-t-il. Il a quasiment les yeux de Chimène pour un homme « qui sait rire, chanter ».

« Tu sais être adorable et amusant quand tu te détends », écrit Raff à propos de celui qui fut son ministre de l’Intérieur.

A défaut d’être « amusant » ou « adorable », le poète Raffarin aura au moins essayé de nous détendre.

 Pères en garde à vue

Du Monde du 10/03 : quatre pères d’enfants délinquants ont été placés en garde à vue au commissariat de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), le 28 février, au motif qu’ils n’assuraient pas leurs obligations parentales. Leurs enfants, âgés de 15 à 17 ans, avaient été interpellés pour des faits de vols avec violence et de violences avec arme. Dans un rapport interne au tribunal de Pontoise, daté du 6 mars, le vice-procureur qui a suivi le dossier a très sévèrement critiqué les méthodes utilisées, suggérant que les policiers avaient cherché à faire pression sur les mineurs en incarcérant leurs pères.

Les parents reconnaissent éprouver des « difficultés » dans l’éducation de leurs fils depuis qu’ils sont adolescents. Mais ils réfutent toute « démission » soulignant que leurs autres enfants n’ont pas de problèmes particuliers avec la police. Leur version est corroborée par un second rapport transmis au procureur, rédigé par la juge des enfants qui suit plusieurs des mineurs.
Les quatre parents ont été libérés, après que le Parquet eut exprimé son mécontentement.

Ndlr : désavouée par la justice, la police refuse toute communication sur ce dossier.

 Fortunes

Le club des milliardaires en dollars a accueilli 153 nouveaux membres. Ils sont désormais 946 selon le classement 2007 des plus grandes fortunes mondiales du magazine américain Forbes. Ils représentent 3 500 milliards de dollars (2 670 milliards d’euros), un chiffre en hausse de 35% par rapport à l’année précédente.

Les États-Unis ont le plus grand nombre de milliardaires (415), devant l’Allemagne (55) et la Russie (53).

On peut déplorer que 2 % de la population mondiale possède la moitié des avoirs industriels, financiers, immobiliers de la planète, tandis que la moitié la plus pauvre de l’humanité ne possède que 1 % de la richesse (World Institute for Development).

 

  Grappillages du 28 mars 2007

 Pas regarder !

Laurent Laurent qui habite dans les environs du QG de N. Sarkozy, à Paris, raconte : « Je suis allé à 10h, ce lundi 19 mars devant le 18 rue d’Enghien, pour faire le tour de mon pâté de maison et parce que Nicolas Sarkozy recevait ses soutiens d’outremer. Je me poste sur le trottoir en face du QG. Et je regarde.

Un policier en civil avec un talkie vient vers moi après deux minutes constatant mon stationnement et me demande de ne pas rester ici. Après m’être présenté, je lui demande s’il travaille aux RG, il répond qu’il est dans la police tout simplement. Et moi je suis un voisin qui s’intéresse à la politique. Mais il m’indique mon badge anti-OGM ... Non, je ne peux pas attendre ici, il faut passer mon chemin. Le policier me dit de me pousser au moins à trente mètres. Je suis sympa, je translate.... ». Mais quoi, ya même plus le droit de z‘yeuter ? Ca promet !

Imaginons la France d’a

Photo prise devant le quartier général de Sarkozy, 18 rue d’Enghien à Paris.

 La retraite à 92 ans

De Libération du 22/03 : Le doyen des chauffeurs de taxi londoniens a pris sa retraite à l’âge de 92 ans, après 70 ans de bons et loyaux services, a annoncé l’organisme chargé des transports publics de la ville.

En Grande-Bretagne, il n’y a pas d’âge limite pour tenir le volant d’un taxi. Les permis de conduire sont valables jusqu’à 70 ans. Après, les conducteurs doivent faire renouveler leur permis tous les trois ans.

Ndlr : Pourvu que ça ne donne pas l’idée à Sarko de rester jusqu’à 92 ans... en faisant renouveler son permis tous les 5 ans !

 Maquillage

Selon Le Canard enchaîné du 21/03, le ministre de l’Intérieur et candidat UMP, Nicolas Sarkozy, a piqué une grosse colère, dimanche 18 mars, dans les locaux de France 3. Invité de l’émission « France Europe Express », animée par Christine Ockrent, Nicolas Sarkozy est arrivé avec « une escouade de gardes du corps, de conseillers et sa maquilleuse personnelle ». Mais une fois dans la loge, le candidat a été invité à patienter, tous les sièges étant déjà occupés par les autres invités de l’émission.

Au bout d’un moment, le ministre a perdu patience : « Je ne veux pas attendre plus longtemps, je veux me faire maquiller tout de suite ».
Nicolas Sarkozy aurait alors fait mine de partir, déclenchant la panique parmi les journalistes, avant de « péter les plombs » : « Personne n’est là pour m’accueillir. Toute cette direction, il faut la virer. Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Ça ne va pas tarder. »

Ndlr : ça promet !

 Béatification

Du Monde du 17/03 : l’Archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois devrait prochainement rendre publique sa décision d’ouvrir un procès en béatification du professeur Jérôme Lejeune (1926-1994), codécouvreur de la trisomie 21, devenu un militant ardent de la lutte anti-avortement du mouvement « Laissez les vivre » .

En louant les mérites d’une personnalité aussi contestée, l’Église risque de mobiliser à nouveau partisans et adversaires de l’interruption volontaire de grossesse.

Ndlr : une béatification nécessitant un « miracle », on s’interroge sur sa nature.

 Rappel à l’ordre sélectif

Du Monde du 16/03 : Le garde des sceaux, Pascal Clément, a ordonné, lundi 26 février, la convocation de Josiane Bigot, conseillère à la chambre familiale de la cour d’appel de Colmar, pour une « demande d’explication ». Il lui est reproché des propos qu’elle a tenus publiquement en tant que coprésidente du comité de soutien à Ségolène Royal dans le Bas-Rhin. Mme Bigot juge la démarche de la chancellerie « incompréhensible, d’autant qu’il existe des prises de position de magistrats, à droite, qui n’ont fait l’objet d’aucune remarque ».

Le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) a qualifié cette procédure prédisciplinaire de « tentative d’intimidation ». Le SM rappelle qu’« un magistrat, comme tout citoyen, a le droit d’exprimer une opinion politique en dehors de sa sphère professionnelle ».

Le SM s’interroge : « Du point de vue du garde des sceaux, un magistrat impartial serait-il un magistrat qui partage les convictions de l’UMP ? »

 Baptême

Du Canard du 21/03 : Les habitants d’une ville du Médoc refusent qu‘une rue de leur lotissement soit baptisée « Abbé Pierre » :

« Nous n’habitons pas une cité HLM. Donnez ce nom à vos centres sociaux. Au prix où nous avons payé nos maisons, nous méritons mieux ».

Avenue des enfants de Don Quichotte, par exemple ?

Ndlr : on l’aime bien, l’Abbé Pierre, mais chez les autres !

 Esprit semi-féminin

Du Monde du 19/03 : Jany Le Pen, répondant à Marc-Olivier Fogiel, mercredi dernier sur RTL, expliquait :

« Mon mari n’est pas misogyne. Non seulement il respecte les femmes mais, et cela m’irrite un tout petit peu, il leur donne toujours raison. Non seulement il n’est pas misogyne, mais il est entouré de femmes qui le conseillent. Regardez : sa fille Marine a pris une importance extraordinaire. Pourquoi ? parce qu’elle est sage, avisée et qu’elle a un esprit quand même semi-féminin. Pas un esprit comme moi qui n’ai pas de responsabilités politiques, mais quand même, elle parle aussi comme une femme. »

Ndlr : voilà une pensée semi-profonde !

 Karcherisé

De Libération du 21/03 : « J’ai été karchérisé ». Alain Morvan, recteur de l’académie de Lyon, résume ainsi son limogeage pour manquements répétés à son obligation de réserve. Il explique à demi-mots que sa révocation a bel et bien été décidée par le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

Depuis le mois de juin dernier, le recteur était en conflit avec le ministre sur le projet d’ouverture d’un collège-lycée musulman en banlieue lyonnaise. « Il me semble pourtant que mon autorité de tutelle est le Ministère de l’Éducation Nationale », ironise le recteur.

En août dernier, il avait été convoqué place Beauveau pour se voir rappeler que s’opposer à l’ouverture de ce lycée était « un combat perdu d’avance ».

Lorsque l’établissement a fini par avoir son autorisation d’ouverture le mois dernier, le recteur a publiquement dénoncé les méthodes de Nicolas Sarkozy...

 Panne de réveil

Du Canard enchaîné du 21/03 : Yves prend tous les matins le train de 6 h 05 qui le conduit de la gare de Versailles-rive gauche à Paris. Certains jours, le train en question ne démarre pas et Yves est obligé d’attendre le suivant, quinze minutes plus tard. Dans ce cas, la SNCF annonce invariablement « un incident d’exploitation ».

Étonné, car le trafic semble fonctionner normalement dans la journée, il a réussi à arracher à un contrôleur le fin mot de l’histoire. L’incident d’exploitation annoncé correspond tout bêtement, selon cet agent, à une panne de réveil du conducteur du train.

La SNCF refuse peut-être d’évoquer publiquement la vie privée de ses salariés.