Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages de mai 2007

Grappillages de mai 2007

  Mée-disances du 2 mai 2007

 Discrimination

Du Nouvel Obs du 26/04 : cela fait près de trois ans que les médecins hospitaliers à diplôme étranger -environ 6.000 exercent en France- se mobilisent afin d’exiger un statut et un salaire équivalents à ceux de leurs confrères français.

150 praticiens de santé à diplôme étranger ont déposé plainte auprès du Procureur de la République de Paris pour discrimination. Cette discrimination a été, par deux fois, constatée et déplorée par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) qui relève que les médecins à diplôme étranger, bien qu’exerçant des fonctions identiques à leurs homologues français, sont néanmoins sous payés et enfermés dans une précarité inacceptable.

Si des hommes et des femmes venus d’ailleurs, souvent à la demande des hôpitaux français, totalisant dix années d’études médicales ou plus, et participant au bon fonctionnement du service hospitalier public depuis des années, sont à ce point méprisés, il est difficile de croire que les jeunes désœuvrés des quartiers difficiles, peinant à trouver leur place, puissent un jour s’en sortir.

 Le surcoût des obèses

De l’Expansion du 26/04 : après avoir étudié le comportement de 11.728 salariés du Duke University Medical Center de Caroline du Nord pendant huit ans, les chercheurs de cet établissement ont pu chiffrer les surcoûts liés à l’obésité d’une partie d’entre eux. Les employés ayant un indice de masse corporelle élevé envoient en moyenne à leur employeur 11 fois plus de demandes de remboursement relatives à des problèmes de dos, d’articulations, d’arthrose, etc... Leur couverture médicale, prise en charge par l’entreprise, est 7 fois plus onéreuse. Et ils s’absentent du travail 13 fois plus... Autant dire que, dans un pays où deux tiers des adultes présentent un surpoids, l’obésité est devenue un vrai problème d’entreprise, au même titre que la cigarette dans les années 90 !

 Chasse aux sorcières

De Libération du 26/04 : Bronislaw Geremek, une personnalité emblématique de la transition démocratique polonaise, a été déchu de son mandat de député européen par la commission électorale de son pays pour avoir refusé de se soumettre à la loi de « décommunisation ». Ce texte lui imposait de signer, avant le 19 avril, une déclaration dans laquelle il certifiait ne pas avoir collaboré avec les anciens services secrets communistes. La nouvelle, rendue publique le 25/04, a provoqué un tollé au sein du Parlement européen qui, hormis l’extrême droite, l’a assuré de son soutien.

Le député du groupe démocrate et libéral (ADLE) du Parlement européen a expliqué pourquoi il rejette cette loi qu’il qualifie de « scandale juridique ». Alors qu’il s’est soumis à la loi de 1997, qui imposait déjà à tous les responsables politiques de signer une déclaration équivalente, il a estimé que son extension aux journalistes et aux enseignants était une « menace pour la liberté d’expression et l’autonomie des universités ».

Geremek n’a pas encore perdu officiellement son mandat, le Parlement n’ayant pas reçu de notification officielle des autorités polonaises. Le président de l’Europarlement va saisir sa commission des Affaires juridiques pour qu’elle rende un avis.

 Excès de vitesse

Du Figaro du 26/04 : voilà où mène la frime. Un jeune conducteur a été convoqué par la police et mis en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui »... ce qui ne serait pas arrivé s’il n’avait pas posté une vidéo de ses « exploits » au volant sur le site d’échanges de vidéo Youtube.

Le jeune homme, qui avait signé ses prouesses « Loïc et sa trottinette », a été confondu par un policier curieux, tombé par hasard sur une vidéo intitulée « Je ne serai jamais plus en retard ». Le compteur de l’automobile, filmé par un passager, affichait 225 km/h au lieu de 110 sur une rocade, puis 100 km/h en ville. La vidéo révélait aussi le modèle précis et la marque du véhicule.

 Hulot « passe à autre chose »

De L’internaute du 26/04 : Nicolas Hulot a refusé de se prononcer sur le candidat qu’il choisirait au deuxième tour de la présidentielle. « J’ai fait ce que j’avais à faire dans cette campagne, maintenant je passe à autre chose », a expliqué Nicolas Hulot lors d’un point presse .

Pour l’initiateur du Pacte écologique, « le scrutin est un rendez-vous entre candidats et électeurs, ce serait une forme d’intrusion de me prononcer. Les Français n’ont pas besoin de nous pour savoir pour qui voter. On a juste donné un élément d’appréciation sur un domaine, l’écologie. Faire de l’enjeu écologique un enjeu partisan, c’est obscène ».

 Curé croate

De l’internaute du 25/04 : Le curé d’une paroisse   du nord de la Croatie a demandé au gouvernement d’interdire les matches de football des jeunes à l’heure de la messe dominicale. Le curé déplore notamment l’engouement de jeunes filles pour le football.

Il affirme que des matches sont organisés le dimanche à travers la Croatie afin d’empêcher les jeunes filles de se préparer pour la confirmation, que les entraînements et les matches sont épuisants pour les jeunes et qu’ils ne leur sont pas utiles.

Le président de l’école locale du football Josip Tadic et l’entraîneur Josip Keller ont exprimé leur « amertume » après l’intervention du curé : « Nous apprenons aux enfants de notre école à vivre une vie sportive et saine », ont répondu les deux hommes, dont le projet a attiré depuis 2006 quelque 80 jeunes, des garçons mais aussi des filles.

 Beau fixe

Du Canard enchaîné du 25/04 : de plus en plus démocrate, Vladimir Poutine soigne les médias : « les journalistes radio russes viennent de recevoir l’ordre de diffuser un minimum de 50 % de nouvelles positives ».

Ndlr : ça c’est une bonne nouvelle !

 Dans le livre de Job

Du Canard encore : un historien des religions nous éclaire sur la valeur travail dans la Bible : « l’esclavage, source infinie de travail, est limité, dans la pensée biblique, à six années. Ce CDD avant l’heure garantissait au travailleur alimentation et vêtements ainsi qu’un petit pécule pour s’installer à son compte à l’issue des six années de labeur ».

Ce n’est pas l’esclavage qui était un CDD, mais le CDD qui est un esclavage.

 Bénédiction en kit

D’Ouest France du 26/04 : dans le nord de l’Italie, la tradition de faire bénir sa maison par un prêtre est encore vivace. Mais le manque de curés se fait cruellement sentir. La paroisse   de Saluzzo, près de Gênes, a trouvé la solution : elle propose gratuitement un kit baptisé « Fais-le toi-même ». Une image de la Sainte Famille, une prière et une bouteille d’eau bénite et hop, le tour est joué !

 

  Mée-disances du 9 mai 2007

 L’affaire Borrel

Du Nouvel Obs du 02/05 : Le refus par les gendarmes, mercredi 2 mai, d’autoriser une perquisition à l’Élysée dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Borrel, en invoquant pour ce refus l’article 67 de la Constitution, a suscité la protestation des syndicats de magistrats.

« Dans un État de droit, la justice a des prérogatives et doit pouvoir les exercer sans entrave », a réagi Bruno Thouzellier, le président de l’Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire).

« Toutes les perquisitions relèvent des mêmes dispositions du Code de procédure pénale, il n’y a pas de disposition particulière relative à l’Élysée ou aux ministères », a estimé pour sa part Hélène Franco, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature (SM, gauche). « Il n’est écrit nulle part que pendant la période électorale, le Code de procédure pénale est suspendu ». « le refus de prêter son concours à ces actes de justice est une décision politique ».

Ndlr : l’Élysée serait donc une cité interdite à la justice ?

 Aide médicale des sans-papiers

Les Echos du 30/04 : un audit, établi par l’Inspection générale des affaires sociales et l’Inspection générale des finances pour le ministère des Finances, « démontre que l’aide médicale d’État, qui permet un accès gratuit aux soins pour les étrangers sans titre de séjour, ne constitue pas une source d’abus majeure et s’avère justifiée au regard de la santé publique ». [...]

« L’État doit donner davantage de moyens, à l’avenir, à la CNAM, à savoir plus de 500 millions d’euros par an ». [...] « La dépense moyenne reste contenue. Elle est assez proche de celle d’un assuré social : entre 1 800 et 2 300 euros pour les bénéficiaires de l’AME, contre un peu moins de 1 800 euros pour un assuré du régime général ».

Cet écart « s’explique principalement par un recours plus prononcé à l’hôpital », du fait notamment des « refus de soins fréquents » des médecins libéraux et de la « sur-représentation » de certaines maladies transmissibles ou de grossesses à complication ».

 Les dollars oubliés de Katrina

Du Monde du 30/04 : L’ouragan Katrina a d’ores et déjà coûté 125 milliards de $ aux USA, mais seuls 40 des 854 millions de $ d’aide internationale reçus par le pays ont été utilisés, révèle le Washington Post, qui décrit l’ampleur du gâchis. Un chargement d’aide médicale italien que les autorités avaient laissé pourrir a finalement été détruit. Le pays a aussi refusé l’offre de la Grèce, qui proposait d’envoyer deux bateaux-hôpitaux, mais payé 249 millions de $ pour louer des navires privés.

D’« innombrables » offres d’envoi de troupes et services de secours ont été déclinées, ainsi que 54 des 77 propositions faites par le Canada, la Grande-Bretagne et Israël. Les 400 millions de $ de pétrole offerts par le Koweït, car le pays manquait d’essence et que ses infrastructures pétrolières étaient dévastées, n’ont pas été utilisés : les USA ne sont plus en manque d’essence...

Pour Melanie Sloan, chargée de l’ONG qui a compilé ces données, les autorités cherchent à cacher leurs « ineptie, incompétence et négligence ».

 Élégance

Du Monde du 30/04 : « Nous n’avons pas besoin de quelqu’un qui change d’idées aussi souvent que de jupes » a dit Michèle Alliot-Marie, lors d’un meeting de soutien à N. Sarkozy.

Ndlr : ça rappelle les « jupettes » !!!

 Suicides de trois employés

Du Nouvel Obs du 03/.05 : Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a évoqué, mercredi 2 mai, « des tensions objectivement très fortes » au sein de l’entreprise, après les trois suicides des employés du Technocentre de Guyancourt (Yvelines).

La société se trouve dans la « phase la plus ingrate du plan » de redressement Objectif 2009, « qui exige beaucoup d’efforts en interne ».

« La charge de travail (est) très forte d’un côté, et d’un autre côté les résultats ne sont pas là », a-t-il déclaré.

 Sciences végétales

De l’Express du 02/05 : La très sérieuse revue américaine Science a publié sur son site internet une lettre de rétractation de plusieurs auteurs d’une étude suédoise relative à des recherches sur les végétaux. « Un chercheur chinois, invité à travailler dans notre groupe de recherche, a manipulé des données pour arriver à des conclusions qui n’existent pas », a expliqué le professeur Ove Nilsson, membre du groupe de chercheurs de l’Université des sciences de l’agriculture d’Umeaa

Cette découverte concernait une des questions les plus importantes de la science végétale : comment les fleurs savent-elles qu’elles doivent fleurir ? Le chercheur chinois, invité à Umeaa, avait affirmé avoir réussi à montrer que la molécule « florigène », qui dirige la floraison, avait un rôle de messager. C’est en essayant de reproduire, en vain, les expériences de leur collègue chinois en septembre 2006 que les chercheurs d’Umeaa se sont aperçus de la supercherie.

 Call girls

Du Monde du 02/05 : des milliers de clients d’un réseau de prostitution de luxe de Washington sont sous la menace d’une « Madame Claude » américaine qui fournissait « des fantaisies érotiques haut de gamme ».

Pour 300 dollars, 15 000 lobbyistes, avocats, hommes d’affaires ou membres de l’administration ont reçu la visite d’une jeune femme obligatoirement ... diplômée de l’Université.

Sous le coup de poursuites judiciaires, Deborah Jeane Palfrey a confié la totalité de ses reçus téléphoniques à la chaîne de télévision ABC.

Première victime de poids : le très conservateur Randall Tobias, qui dirigeait le programme américain d’assistance à la lutte contre le Sida. Il a reconnu avoir eu recours à des « services de massages ».

Ndlr : il prônait l’abstinence comme méthode de lutte contre le sida !

 Scoot toujours !

On se souvient de l’histoire du fils de Nicolas Sarkozy : son scooter, volé, a été retrouvé dix jours plus tard après un prélèvement ADN. Et le voleur a été condamné à 300 euros d’amende.
Mais, selon Le Canard Enchaîné du 2 mai, un accrochage a eu lieu, quelques mois auparavant, place de la Concorde à Paris, entre une puissante BMW et un scooter dont le conducteur a pris la poudre d’escampette. L’automobiliste ayant relevé le numéro de l’engin, on a fini par retrouver son propriétaire : il s’agit du jeune Jean Sarkozy, fils de Nicolas. L’assureur lui a adressé trois courriers les 13 janvier, 24 février et 28 août 2006. Tous restés sans réponse... Les dégâts se montent à 260.13 €. Qu’en dit Papa ?

 

  Mée-disances du 16 mai 2007

 Droite décomplexée

Politis du 19/04 relate un meeting tenu à Gien (Loiret) par le ministre délégué à l’Aménagement du territoire.
Christian Estrosi, [...]. Certain, qu’il n’y avait pas de journalistes dans la salle, a parlé comme le leader du FN   à un public qui ne demandait que cela" :

Morceaux choisis :

« Attention au retour vers le collectivisme » »Avant la fin du mois de juillet, nous aurons profondément changé le pays. Il est terminé le temps où les gens qui se lèvent à midi et vivent de l’assistanat font la loi. Ils vivent aux dépens de ceux qui se lèvent tôt« . »Désignant par-dessus son épaule le camp des gens du voyage installés dans un champ derrière la salle municipale dans l’attente de leur pèlerinage chrétien et annuel dans un village voisin, il précise : « Ces gens-là doivent rendre des comptes, expliquer d’où viennent leurs caravanes et leurs grosses voitures. Nicolas Sarkozy au pouvoir les fera tous contrôler et expulser. »

En oubliant évidemment d’expliquer comment on expulse des Français de leur pays.

Ndlr : la droite se plaint d’être toujours victime du « front commun des haines et de l’intolérance ».

 Invitée en rétention

De Libération du 04/05 : une Malienne, médecin et spécialiste du sida, a subi trente heures d’arrestation alors qu’elle arrivait à Paris pour une rencontre scientifique. très officielle avec message de Chirac.

« Le 29 mars 2007, j’atterris, à 06h20, à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Au poste de contrôle de police, je suis arrêtée par un policier, sans aucun motif. [...] Mon beau-frère, avec ses décorations de Légion d’honneur et du mérite, s’est porté garant et a demandé au comité d’organisation de la conférence de faxer à la police une copie de mon inscription... C’est comme cela que j’ai retrouvé ma liberté, après plus de trente heures de rétention. »

Un détail : « Les policiers qui m’ont reconduite du centre de rétention au poste de police du terminal, visiblement déçus de me voir revenir pour une libération et pas pour un rembarquement, ont conspué leurs collègues du centre de rétention, accusés de faiblesse. »

Ndlr : ça sent le Vél d’Hiv.

 Rupture

De Bakchich.info du 11/05 : la « rupture » annoncée par Sarkozy avec les années Chirac s’annonce radicale. Le grand Jacques s’était vu reprocher ses frais de bouche et ses voyages à l’île Maurice. Mais le nouveau président fait déjà plus fort pour fêter la victoire. Champagne à gogo au Fouquet’s avec les potes friqués, [...], envol en jet privé du Bourget et bronzette sur le yacht du copain Bolloré.

Le fric, c’est désormais chic.
Nicolas Sarkozy, soutenu par les riches, qu’il veut faire revenir en France à coups de bouclier fiscal, à l’instar de Johnny, est fasciné par les milliardaires et les big boss du CAC 40. « Je souhaite à l’économie beaucoup de Bolloré, d’Arnault, de Pinault, qui ont tous été capables d’investir pour créer des emplois », a ironisé Sarko Ier, lors de son court exil maltais.

À dire vrai, il les fréquente presque tous depuis des lustres, comme maire de Neuilly, comme avocat, comme leader d’une droite « décomplexée ». [...]

Ndlr : nous n’entrerons pas dans des sujets économiques délicats qui concernent ses petits camarades, évidemment désintéressés.

 Sainte Bernie

De fairelejour.org du 04/05 : Bernadette Chirac, catholique pratiquante, a confié jeudi qu’elle priait plusieurs fois par jour et avait, dans chaque sac à main, un chapelet. « Je prie beaucoup, à différents moments de la journée, j’ai beaucoup besoin de prier, la prière m’aide beaucoup », a déclaré jeudi Mme Chirac à la chaine de télévision catholique KTO, à l’occasion de la remise de la Légion d’Honneur par Jacques Chirac à Mgr Jean-Yves Riocreux, évêque de Pontoise.

« Cela m’aide beaucoup dans l’accomplissement de mes tâches et dans les moments quelquefois difficiles. Je crois qu’il faut beaucoup prier la Sainte Vierge, beaucoup prier le Seigneur pour toutes les grâces qu’on a à leur demander ».

Évoquant son départ imminent de l’Élysée elle a ajouté : « je m’arme de courage pour finir le déménagement de l’Élysée ».

Ndlr : prions pour notre bien aimée Bernie.

 Priorité médicale

Selon Le Figaro économie, la CSMF « rappelle ses priorités, sous la forme d’une lettre ouverte au nouveau président, listant « dix propositions pour les 100 premiers jours » ».
Le syndicat « demande, entre autres, une politique de prévention plus forte, des garanties sur le régime de retraite des médecins, une réforme de l’hôpital... », son président, Michel Chassang, « réclamant « de revoir - à la hausse, faut-il le préciser ? - l’objectif 2007 de dépenses de l’assurance-maladie dès le collectif budgétaire de juillet » [...]

Le Figaro économie relève que « le président élu bénéficie d’un a priori favorable chez de nombreux praticiens », rappelant qu’« il a promis un « espace de liberté tarifaire » en contrepartie d’engagements sur la qualité, et a pris le parti des généralistes face à l’assurance-maladie sur le tarif des consultations ».

Ndlr : merci docteur, ça nous rassure.

 Réjouis

De La Tribune.fr - 07/05/ : Le Medef et la CGPME ont adressé le 7 mai leur message de félicitations au nouveau président de la République. Les deux organisations patronales en ont profité pour le presser de mettre en œuvre les réformes annoncées, notamment en matière fiscale.

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) a également salué les premières déclarations de Nicolas Sarkozy, « au travers desquelles il a souhaité valoriser le travail en rompant avec l’assistanat ».

Sans oublier la principale fédération patronale de l’hôtellerie-restauration qui attend toujours sa baisse de TVA à 5,5 %.

 « Il nous a fait honte »

« On ne peut pas se réclamer du général de Gaulle et se comporter comme Silvio Berlusconi », déplore le philosophe Alain Finkielkraut dans « Le Monde » daté du 11 mai, au sujet du président élu Nicolas Sarkozy, qu’il avait pourtant soutenu pendant la campagne.

« On ne peut pas en appeler à Michelet, à Péguy, à Malraux et barboter dans le mauvais goût d’une quelconque célébrité de la jet-set ou du show-biz ».

« On ne peut pas prononcer des odes à l’État impartial et inaugurer son mandat en acceptant les très dispendieuses faveurs d’un magnat des affaires », ajoute-t-il dans une allusion à Vincent Bolloré.

M. Sarkozy « ne s’est pas retiré du monde pour habiter la fonction présidentielle : entre le Fouquet’s, Falcon et palace flottant, il a oublié qu’il venait d’être élu président de la République ».

Ndlr : Finkielkraut redevient 68 hard !


 

  Mée-disances du 23 mai 2007

 Bougeotte

Robert Solé, dans Le Monde du 12/05 : Au secours ! Les lignes ne tiennent plus en place. « Je veux faire bouger les lignes », déclarait Nicolas Sarkozy à la mi-mars. « Je suis le seul capable de faire bouger les lignes », affirmait François Bayrou à la veille du premier tour. « Elle a fait bouger les lignes », assure aujourd’hui Dominique Strauss-Kahn, adressant le compliment suprême à son ex et future rivale. Mais Jean-Louis Bianco, l’un des deux directeurs de campagne de Ségolène Royal, souligne la cause de sa défaite : « Elle a dû bousculer les lignes en trop peu de temps. »

Il va falloir s’y faire : les lignes ne sont plus ce qu’elles étaient. On les connaissait bien tracées : à suivre ou à ne pas franchir. Mais voilà qu’elles se mettent à danser. On s’acharne à les secouer. C’est devenu une nécessité, une obsession. Il faut faire bouger les lignes, comme on ferait tourner les tables.

Tenir le cap n’est plus à la mode. La constance est ringarde et la fidélité suspecte. Un responsable digne de ce nom doit faire « bouger les lignes ». En prenant bien soin d’être lui-même inamovible.

 Ignorance papale

De Marianne du 16/05 : [...] Lors de son voyage au Brésil, le Pape a purement et simplement nié la responsabilité de l’Église dans la déstructuration des civilisations précolombiennes. Florilège : « Le Christ était le sauveur auquel ils (les Amérindiens) aspiraient silencieusement », ou encore « L’annonce de Jésus et de son Évangile n’a comporté à aucun moment une aliénation des cultures précolombiennes et n’a pas imposé une culture étrangère »... A vous couper le souffle ! [...]

Ces déclarations ont suscité un véritable tollé aussi bien chez les organisations qui militent pour les droits des indigènes, que chez les historiens, ou au sein même de l’Église catholique en Amérique du Sud.

 Vibrateurs

De L’internaute du 14/05 : Le géant allemand de l’érotisme, Beate Uhse, doit verser 50.000 € de dommages-intérêts à deux joueurs de football pour avoir commercialisé un vibrateur faisant allusion à leurs noms pendant le Mondial-2006.

L’entreprise avait commercialisé dans trois de ses sex-shops un modèle de vibrateurs baptisé « Michael B. » et « Olli K. » en allusion au capitaine de l’équipe d’Allemagne et à l’emblématique capitaine et gardien de but du Bayern Munich. Les deux joueurs avaient porté plainte pour atteinte au droit de la personne.

Ndlr : ils font pourtant vibrer les stades !

 C’est grave, docteur ?

Du Canard enchaîné du 16/05 :
Qui, le 12 avril 2007, lors d‘une conférence de presse, fustigeait en Sarko « un homme qui n’éprouve aucune honte à pêcher dans les eaux troubles de l’extrême droite » ?

Qui, toujours à propos du même Sarko, dénonçait sur la pédophilie « un point de vue singulièrement dangereux, voire complètement irresponsable » ?

Qui remarquait, enfin, qu’à « évoquer tout à la fois l’identité nationale et l’inné génétique, on était dans un terrain mouvant et une dérive historiquement scandaleuse » ?
Vous avez gagné : c’est bien un nommé Bernard Kouchner, qui, un mois et trois jours après, dérivait scandaleusement, se laissait ferrer par le pêcheur en eaux troubles, dangereux, irresponsable, pour devenir ministre des Affaires étrangères.

Ndlr : oui, mais c’est par solidarité avec les yacht people !

 Prime aux bons pauvres

De rue89.com du 16/05 : New York veut payer les pauvres qui se tiennent bien. Un enfant en primaire qui n’a jamais séché les cours ? 25 dollars. Et au lycée ? 50 dollars. Il décroche son diplôme ? 300 dollars. Ce sont quelques uns des tarifs du programme pilote qui sera testé à New York à partir de septembre.

Parmi les autres bonnes conduites rémunérées : assister aux réunions de parents d’élèves, aller à une visite médicale et, tout simplement, travailler. Les bons points seront versés tous les deux mois. A la fin de l’année, une famille pourra gagner jusqu’à 5 000 dollars.
Le maire Michael Bloomberg, qui a fait de la lutte contre la pauvreté une des priorités de son second mandat [...] va payer les familles pour prendre les bonnes décisions qui, à long terme, les aideront à casser les cercles vicieux de la pauvreté qui coûtent cher à la ville.

En juillet, 5 000 familles avec enfant(s) seront recrutées dans les quartiers les plus pauvres de New York pour participer à l’expérience. La moitié d’entre elles recevront les primes de bonne conduite, l’autre moitié servira de groupe témoin.

Une étude du Center for American Progress indique qu’un quart des emplois américains ne permettent pas de faire vivre une famille au dessus du seuil de pauvreté. Les primes n’empêcheront pas les bénéficiaires du programme « de rester coincés dans des boulots mal payés ».

 Fichage ADN

De Libération du 08/05 : La menace de prélèvement d’ADN proférée, la semaine dernière, contre deux petits voleurs du Nord qui avaient piqué des jouets dans un supermarché, alimente la polémique sur le fichage génétique des mineurs, dénoncé notamment par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le Syndicat de la magistrature (SM).

C’est le père qui a rendu publique l’intention des gendarmes de prendre les empreintes digitales et génétiques de ses fils de 8 et 11 ans pour ce larcin. Il a en effet découvert, atterré, que la dernière loi sur l’extension du Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg) permet d’y intégrer les ADN d’enfants. [...]

Lors de l’audition le 5 mai des deux gamins, les enquêteurs et le substitut du procureur ont finalement fait machine arrière, n’ont demandé ni relevé d’empreintes digitales, ni prélèvement génétique, et ont bouclé l’affaire par « un rappel à la loi ».
« Il y a une part de maladresse des deux gendarmes qui n’ont pas voulu les ficher mais leur faire peur », dit-on à la gendarmerie, « même si la loi l’autorise. » [...]

Le Syndicat de la magistrature s’inquiète : « Un enfant fiché pour une bêtise risque de le traîner pendant quarante ans, soit la durée autorisée pour la conservation des ADN. Il risque aussi de ne pas pouvoir accéder à la fonction publique ou à certains autres métiers. »

 Ambitieux tranquille

D’abord séguiniste, un temps balladurien, puis chiraquien et désormais sarkozyste, le nouveau premier ministre François Fillon se veut plus social que le président. Avec son style propre, flegmatique et un peu en retrait.

Ndlr : c’est ça la flexisécurité de l’emploi !


 

  Mée-disances du 30 mai 2007

 Baptême du (Horte)feu

Du Journal du Dimanche du 20/05 : A peine investi, Brice Hortefeux le ministre de « l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement » doit faire face à une polémique. Le 18 mai, huit historiens du comité de la future Cité nationale de l’histoire de l’immigration démissionnaient estimant que « associer immigration et identité nationale, c’est inscrire l’immigration comme problème pour la France et les Français ».

L’ami de trente ans du Président a refusé de polémiquer sur la question. « Je suis par tempérament un homme de dialogue. Il faut éviter les idéologies, les partis pris, et bousculer les idées reçues. Pour cela, il faut une volonté de concertation, la mienne est totale. Je vais rencontrer ces historiens dans les prochains jours. » Le ministre compte leur expliquer ce qu’il entend par « identité nationale » et les domaines qu’englobe son superministère, qu’il qualifie de « structure innovante et audacieuse ».

Ndlr : les historiens ont déjà compris !

 Fortifiant

De l’Express du 21/05 : Le verdict est tombé : Stallone devra s’acquitter de 2500 dollars d’amende, loin du maximum prévu par la loi de 22 000 dollars, pour importation de substances prohibées. Les faits remontent à février, lors de la tournée promotionnelle de Rocky Balboa. A sa descente d’avion, les douaniers australiens découvrent dans les bagages de Sylvester Stallone des ampoules d’hormone de croissance. [...]

« Ce produit donne un coup de fouet à votre corps, on se sent et on a l’air bien », avait-il confié aux douaniers.

« Faire Rambo est un dur travail et je vais être en Birmanie pendant un moment. Où voulez-vous que je trouve ce truc en Birmanie ? » s’était-il interrogé.

 C’est du Solly !

Linternaute.fr du 24/05 rapporte les propos de l’ex-juge d’instruction Eva Joly :
« La démocratie ce n’est pas invoquer Jaurès ou Blum, la démocratie c’est des institutions qui fonctionnent et c’est la confiance dans les institutions », a déclaré sur RTL l’ancienne magistrate de l’affaire Elf. « Une démocratie ça se mesure à sa presse indépendante et à sa justice indépendante et je trouve que ce que nous voyons en France est plutôt inquiétant », a-t-elle ajouté.

"Nous voyons un président de la République qui fête sa victoire d’élection avec Martin Bouygues (président du groupe) et qui ensuite, le 22 mai, nomme son directeur adjoint de campagne (Laurent Solly), directeur adjoint de TF1.

L’ancienne magistrate s’est offusquée de ce « mélange des genres » d’autant que la nomination de M. Solly a « été annoncée par l’Elysée ». « Pour moi c’était une violation d’une règle fondamentale en démocratie », a souligné l’ancienne magistrate franco-norvégienne, devenue conseillère spéciale du gouvernement norvégien contre la corruption et le blanchiment. TF1, « qui a jusqu’à 50% de parts de marché en France », est « vraiment une machine de guerre pour la propagande », a-t-elle dénoncé.

Ndlr : Berlusconi fait école :
« Tout est permis, il n’y a plus à se cacher ».

 Le retour du « vous »

Du Figaro du 21/05 : quand il était ministre délégué à l’Enseignement scolaire, de 2002 à 2004, Xavier Darcos s’était dit favorable à un retour en force du vouvoiement à l’école. Pour l’heure, aucune réflexion n’est engagée sur le sujet. Il n’existe ni consigne, ni circulaire, ni études.

Si bien que la question, comme le résume Sylvie Nony, secrétaire nationale du Snes-FSU, « est laissée à l’appréciation des enseignants ». Pour elle, la question du respect ne peut se limiter au retour du vouvoiement : « c’est un rideau de fumée ».

Pour Le Monde du 23/05 (Papier de verre) : Le respect à l’école passera par le vouvoiement entre professeurs et élèves. Ainsi, en cours d’anglais, ne dites plus « Do you speak english ? » mais « Do you speak english ? »

 Compte japonais

Le Canard Enchaîné du 23/05 fait état de nouvelles notes du général Rondot, jointes au dossier Clearstream, dans lesquelles est évoqué un compte ouvert au nom de Jacques Chirac à la Tokyo Sowa Bank en 1992. Selon le Canard, ces nouveaux documents devraient valoir à l’ancien président une convocation après le 17 juin, date de la levée de l’immunité pénale liée à son statut de chef de l’État.

Le journal affirme que ce compte aurait « vu passer des sommes considérables » et les juges s’interrogeraient la provenance de ces fonds. D’après le procès-verbal d’une audition du général Rondot, ce compte a été crédité d’une somme totale évaluée à 45 millions d’euros.

Interrogé par l’AFP, le parquet de Paris n’a pas souhaité faire de commentaires. [...] Selon une source proche du dossier, les magistrats ne sont pas saisis d’un compte japonais éventuel de l’ancien président de la République et aucune information judiciaire n’a été ouverte à ce jour. [...]

L’entourage de l’ancien chef de l’Etat « dément une nouvelle fois catégoriquement que Jacques Chirac ait possédé un compte au Japon ».

Ndlr : l’heure des comptes sonnera-t-elle un jour ?

 L’armée des ombres

Du Canard enchaîné du 23/05 : c’est le 29 mai que le « nouveau centre » dénommé jusqu’à présent « Parti social libéral européen » (PSLE) sera porté sur les fonts baptismaux par les « 22 traîtres de l‘UDF ». Sous la houlette du nouveau ministre de la défense, Hervé Morin, ils ont entériné le 20 mai une liste de 85 candidats à la députation estampillés PSLE. Parmi eux : Michel Hunault qui n’en est plus à une tra^trise près !

En fait, il s’agit d’une coquille vide destinée à recueillir, durant 5 ans, la manne publique (1,63 € par voix obtenue lors de l’élection législative). A condition de présenter au moins 50 candidats en France métropolitaine. Pour parvenir à ce chiffre, Morin a mobilisé les membres de sa famille : son épouse Catherine Broussot-Morin est candidate dans les Hautes Pyrénées contre Jean Glavany (PS) ; un certain Julien Morin se présente en Seine Maritime, un Philippe Morin est candidat dans le Pas de Calais et une Lisa Morin à Paris...

Comme la famille ne suffisait pas, le sergent recruteur a enrôlé ses collaborateurs du groupe centriste de l’Assemblée : son bras droit, son attaché de presse, ses secrétaires, sa collaboratrice chargée d’Internet et même son chauffeur... Il n’y a que Médor et Minou Morin qui n’ont pas été sollicités !

Et d’autres « salopards » (Bayrou dixit) ont fait de même. [...] Avec une mention spéciale pour Maurice Leroy (ancien communiste et ex-pasquaïen qui se présente dans le Loir-et-Cher sous l’étiquette du PSLE, mais a aussi signé une autre déclaration de rattachement à « l’UDF-Mouvement démocrate » de Bayrou !

Ndlr : ça, c’est un homme de convictions !