Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages - février 2008, suite

Grappillages - février 2008, suite


++++

Mée-disances du 20 février 2008

Mémoire de la Shoah

Simone Veil, présidente d’honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et ancienne déportée, juge « inimaginable, insoutenable et injuste »la proposition de Nicolas Sarkozy d’imposer à chaque élève de CM2 la connaissance du nom et de l’histoire d’un enfant victime des persécutions nazies. Interrogée par l’express.fr, elle déclare qu’« on ne peut pas infliger ça à des petits de dix ans. On ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter ».

« Nous mêmes, anciens déportés, avons eu beaucoup de difficultés après la guerre à parler de ce que nous avions vécu, même avec nos proches. Et aujourd’hui encore, nous essayons d’épargner nos enfants et nos petits-enfants. Par ailleurs beaucoup d’enseignants parlent - très bien - de ces sujets », ajoute Mme Veil.

"Je trouve que c’est une idée étrange [de] confier la mémoire d’un enfant victime de la Shoah à un élève de
CM2, Je ne crois pas que l’on puisse imposer la mémoire, que l’on puisse la décréter ou légiférer dans ce domaine". a dit Dominique de Villepin sur Radio Classique.

Comme dit un lecteur : « Il faut arrêter la récup de l’horreur destinée à faire oublier la discrimination rampante qui est le lot de notre société. Avant de brancher les enfants sur la Shoah, apprenez-leur à respecter le black, le myope, le fils de mère célibataire, l’arabe, le petit, le juif, le faible, celui qui comprend moins vite et même l’excentrique »

Les grands patrons français sont les mieux payés d’Europe

le Monde du 12/02 : Avec une augmentation de salaire de 40 % en 2007, les grands patrons français sont désormais les mieux payés d’Europe. On n’est pas encore aux 240 % d’augmentation de M. Sarkozy, mais en 5 ans on devrait y arriver... Comme ils disent : « il faut d’abord augmenter le gâteau pour pouvoir le partager... »

Selon l’étude annuelle de Hay Group, publiée mardi 12 février par La Tribune, 77 % des PDG des entreprises du CAC 40 ont vu leur rémunération augmenter de 40 % en 2007. La rémunération annuelle médiane comprenant le salaire de base, les bonus et les stock-options des patrons des géants du CAC 40 se monte à 6,175 millions d’euros soit 515 000 €/mois, soit le salaire de 515 SMICards !

Heureusement qu’on a baissé les taux d’imposition des plus riches : sinon, qu’est-ce qu’ils auraient payé comme impôt, les pauvres…
A titre de comparaison, un Britannique perçoit 5,85 millions en moyenne, et un Allemand 3,94 millions d’euros. Loin, tout de même, des 12,97 millions d’euros que gagne un grand patron américain. […]

Loi SRU : un palmarès accablant

Le Jdd.fr du 13/02 : La Fondation Abbé-Pierre a présenté son « tableau d’honneur » des communes soumises à la loi SRU, qui les contraint depuis 2002 à atteindre l’objectif de 20% de logements sociaux : seules quatre communes sur dix respectent la loi. Et près de 10% l’ignorent complètement.

La loi de solidarité et renouvellement urbain (SRU), adoptée en décembre 2000 et entrée en vigueur au 1er janvier 2002, impose à certaines communes de compter 20% de logements sociaux dans un délai de 20 ans, et fixe ainsi des objectifs annuels. Grossièrement, à raison de 736 communes concernées, cela revient à construire quelque 20 000 logements sociaux par an. […]

Deux tiers des communes soumises à la loi SRU n’ont pas atteint les objectifs fixés. « Inacceptable », s’emporte la Fondation Abbé-Pierre, qui pointe particulièrement du doigt les 68 communes - près d’une sur dix - qui n’ont financé aucun logement social. […]

Le « déshonneur » touche notamment de très nombreuses villes qui apparaissaient déjà défaillantes en 2004. C’est le cas de Saint-Maur-des-Fossés, plus mauvaise élève parmi les villes de plus de 50 000 habitants, talonnée par Neuilly-sur-Seine.

La Fondation Abbé Pierre s’inquiète du dysfonctionnement de la loi. Car le système de sanctions prévues - une taxe doit être acquittée par les communes qui ne remplissent pas l’objectif, et doublée si un « constat de carence » est établi - est mal appliqué. Ainsi, alors qu’en 2004, 500 communes ne s’étaient pas conformées à la loi, seuls 140 constats ont été dressés par les préfets. […]

Alors que six millions de personnes vivent en situation de grande précarité - mal logées, provisoirement ou sans-abri -, la volonté politique de mettre du logement social à disposition du plus grand nombre n’est pas toujours manifeste.

Marchand de sommeil

De 20minutes.fr du 15/02 : Le propriétaire d’un immeuble de Nice, accusé d’avoir loué des logements insalubres dans des conditions « incompatibles avec la dignité humaine », a été condamné à une peine de 15 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nice.

Cet homme, 63 ans, devra également verser plusieurs milliers d’euros d’indemnités aux victimes : des personnes seules ou des familles qu’il logeait dans une trentaine de chambrettes de 7 à 15 m2 obtenues en divisant les six appartements d’un immeuble ancien du centre de Nice.

Un couple de handicapés vivait ainsi dans un garage de 15 m2, sans ouverture ni aération, avec un taux d’humidité très élevé, pour un loyer de 470 euros mensuel. Ces loyers permettaient au propriétaire de percevoir entre 9.000 et 10.000 euros chaque mois, en espèces.

José, Marie, Joseph !

Du Canard enchaîné du 13/02 : parce qu’il en a ras la musette du harcèlement de la hiérarchie catholique à son encontre, José Luis Zapatero, le premier ministre socialiste espagnol, n’a pas redouté de faire savoir au Saint Siège, par l’intermédiaire de son ambassadeur au Vatican, que tout cela commençait à bien faire. Protestation officielle survenue le samedi 02/02.

Il est vrai que les bons prélats ibériques ont largement fait déborder les burettes. Non contents de hurler à longueur de semaine contre diverses initiatives du gouvernement (en tout premier lieu, le mariage homo et la toute bête instauration de l’instruction civique comme matière obligatoire à l’école), l’épiscopat espagnol a pondu, le 1er février, une lettre publique qui appelle à voter, aux législatives du 9 mars, pour des candidats dont les programmes « sont compatibles avec la foi et les exigences de la vie chrétienne »

Ndlr : les prélats espagnols sont livrés franco de port et d’emballage !

Pendaison

Février 2008 ; un enfant de 11 ans s’est pendu à Rodez. Un jeune de 16 ans s’est pendu dans sa cellule à Meyzieu. Un jeune keynian de 19 ans s’est pendu à Meudon en apprenant que le droit d’asile lui était refusé. Les suicides de salariés, dans leurs entreprises, se multiplient.

Le suicide tue 10 000 personnes chaque année en France, deux fois plus que les accidents de la route.

++++

Mée-disances du 27 février 2008

Propriétaires pervers

De Rue89 du 14/02 : « Boutin au tapin, les étudiants font le trottoir » : Le Collectif Jeudi Noir a concocté une action haute en couleur aux abords du ministère du Logement

Il dénonce les offres de location exorbitantes et en appelle au gouvernement pour réguler la flambée des prix de l’immobilier. Leur nouvelle cause, les offres de location « appartement contre services sexuels », a été déclenchée par l’article de Libération au nom évocateur : « Loue studette contre pipe. »

Impossible de savoir combien de jeunes filles sont contraintes à se livrer à de la prostitution masquée pour se loger. Mais en France, 100 000 étudiants vivent en-dessous du seuil de pauvreté, selon les estimations de l’Observatoire de la vie étudiante. Le collectif Jeudi Noir s’associe à la revendication du syndicat étudiant Unef, qui réclame un milliard d’euros pour construire 40 000 logements en cité universitaire.

A défaut d’avoir dégotté un rendez-vous avec le cabinet de Christine Boutin, Jeudi noir a réussi un coup médiatique. Outre la médiatisation, ils n’ont pour l’instant qu’un seul outil -bien artisanal- pour s’attaquer à cette nouvelle cause : l’une des membres répond aux annonces tendancieuses trouvées sur Internet, dans le but de piéger les propriétaires pervers.

Sans bien savoir quelle action engager une fois qu’ils sont repérés…

Ndlr 1 : c’est ce qui s’appelle payer son loyer en nature.

Ndlr 2 : en matière de logement, après l’échec retentissant des maisons Borloo à 100 000 euros, Christine Boutin vient de lancer les maisons à 15 € par jour. Encore un gadget voué à l’insuccès !

Fidel coté au Nasdaq

Courrier international du 21/02 : Depuis plus de dix ans, un petit fonds d’investissement américain fluctue en fonction de la santé du Líder Máximo Fidel Castro

Le 19 février, à l’annonce de la retraite définitive de Castro, l’action du Herzfeld Caribbean Basin Fund, qui s’échange au Nasdaq sous le sigle CUBA, a clos à 8,70 dollars, affichant une hausse de 1,26 dollar, c’est-à-dire pas moins de 17 points. Ce fonds à capital fixe a été créé en 1993 en prévision du jour où un changement politique ouvrirait Cuba aux investisseurs étrangers.

Bien qu’un changement radical de l’orientation économique à Cuba reste improbable à brève échéance, d’autres investisseurs n’en continuent pas moins de miser sur l’avenir économique de l’île (notamment le tourisme   et les ouvertures commerciales) en pensant à l’après-Fidel.

Ndlr . pour connaître les cours du Nasdaq, suivez le Thermomètre du Lider minimo !

« Je n’ai trahi personne »

Liberation.fr du 21/02 : « Ce n’est pas une nomination, c’est une candidature ». C’est ce qu’assure Jean Sarkozy, lorsqu’il a déclaré se lancer dans l’élection cantonale sur le canton de Neuilly sud, dans les Hauts-de-Seine, où le terrain a été nettoyé pour lui.

Mieux, le fils du président l’affirme : « Je n’ai trahi personne »… « Je regrette sincèrement l’incompréhension qui s’est installée », dit-il à propos du retrait du candidat investi par l’UMP, David Martinon, dont il a contribué au départ. Il affirme l’avoir « averti très régulièrement » des « problèmes que nous rencontrions ».
« Je l’ai fait de la façon la plus franche qui soit ». […] dit-il.

Concernant l’élection municipale, il a annoncé qu’il allait « respecter la plus grande neutralité ». « Je ne souhaite pas intervenir dans le débat des municipales. Je réserverai à l’isoloir le secret de mon vote », déclare Jean Sarkozy.

Ndlr : c’est courageux de se lancer en politique avec un tel handicap !

Billet en poche

D’Ouest France du 20/02 : un ressortissant ivoirien, dont le visa de touriste pour l’Europe était arrivé à expiration depuis quelques jours a été placé en centre de rétention, début février, en Alsace. Pourtant, l’homme avait son billet d’avion en poche et s’apprêtait à regagner son pays pour son mariage programmé le 13 février. La Cimade, seule association présente dans les centres de rétention des étrangers, dénonce « une application de plus en plus mécanique de la loi » et une volonté de « faire du chiffre » en matière d’expulsion. L’Ivoirien sera expulsé vers Abidjan le 25 février, avec un billet payé par la France. Trop tard pour son mariage ! Espérons que sa promise l’a attendu.

Ndlr : ami Ivoirien, la prochaine fois, il te suffira de prendre un aller simple pour la France ; Air Sarko t’offrira le billet de retour !

Brûler un drapeau

Courrier international 21/02 : En Norvège, brûler le drapeau norvégien est autorisé depuis belle lurette. Désormais, on pourra également mettre le feu à d’autres emblèmes nationaux. Ainsi en a décidé, à l’unanimité, la commission de la Justice du Parlement norvégien. “Pour nous, la liberté d’expression est prioritaire”, a déclaré son numéro deux, Jan Arild Ellingsen, du Parti du progrès, la formation la plus conservatrice du pays. En 2003, le comédien norvégien Otto Jespersen avait brûlé un drapeau américain à la télévision lors d’un monologue satirique sur l’intervention en Irak. L’affaire avait ému les États-Unis et une bonne partie de l’opinion norvégienne, mais la justice avait finalement renoncé à poursuivre le comédien, initialement accusé d’insulter et de déshonorer l’emblème d’un autre pays, rapporte le quotidien Aftenposten.

Ndlr : c’est pas chez nous que ça arriverait !

Les sectes... c’est Mignon !

LIBERATION.FR : 21/02 : Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Sarkozy, citée par VSD, estime qu’« en France, les sectes sont un non-problème. » Elle nie avoir dit la phrase que l’on lui prête. Problème, « la rédaction de VSD confirme que les propos cités dans l’entretien ont bien été tenus »
.
La dir’cab tente d’expliquer son point de vue sur les sectes : « S’il y a des mouvements sectaires qui abusent de la faiblesse des gens ou qui troublent l’ordre public, ils constituent un problème. On cherche d’ailleurs les moyens de renforcer notre action contre ces mouvements. » ….. avant de lâcher : « Mais ce n’est pas parce qu’un mouvement spirituel n’appartient pas officiellement à une église traditionnelle, comme l’église catholique, qu’il est nécessairement sectaire. Si ces mouvements ne troublent pas l’ordre public, il n’y a pas de raison de les interdire par respect pour la liberté de conscience. »

La liste des « mouvements sectaires », que E. Mignon juge « scandaleuse », a été dressée par les R.G, ainsi que par la Mivilude, chargée de la lutte contre les sectes. Y sont répertoriés certains mouvements, comme l’église de scientologie, qu’elle avoue « ne pas connaître précisément ». Avant de défendre la secte de Tom Cruise : « Si ce mouvement ne crée pas de trouble à l’ordre public et s’il n’est pas à l’origine d’abus de faiblesse de gens, notre législation ne permet pas de l’interdire. »

Sur LCI Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, a donné quelques conseils à Emmanuelle Mignon : « S’exprimer, c’est un métier. On ne passe pas de l’ombre à la lumière sans éclat. Et donc, ce genre de polémique, on s’en passerait, surtout en période électorale. »

Sectaire, Jean-Pierre Raffarin ?