Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages, mai 2008 (1)

Grappillages, mai 2008 (1)

Ecrit le 7 mai 2008

 Ambassade de Chine


M
arianne du 01/05 : la manifestation « spontanée » prochinoise organisée samedi 19 avril place de la République aurait été téléguidée depuis l’ambassade de Chine. Interrogée par Marianne2.fr, la préfecture se contente de déclarer que la demande d’autorisation de manifestation a été déposée par « une personne » dont les qualités ne seront pas divulguées. Elle ajoute qu’il ne s’agissait pas « d’inter-locuteurs ordinaires des services de police »...

Lors de cet événement, très bien organisé – slogans, ordre de marche et tee-shirts à l’appui – on pouvait entendre des étudiants chinois « spontanément » fustiger « les politiciens français » et la « désin-formation des médias ».

« Les autorisations de manifestation sont généralement négociées de gré à gré… On sent les effets d’une politique diplomatique ambiguë vis à vis de la Chine », analyse une source interne à la préfecture.

Concernant, par ailleurs, les débordements qui ont émaillé le parcours de la flamme olympique et le rôle joué dans ce cadre par les autorités chinoises, l’Intérieur avoue un certain embarras. […]

A la préfecture, on précise que le rôle des services de police n’a pas été simple. « Nous étions dans une sorte de bizarrerie juridique : le cadre de la convention qui régit le parcours de flamme. Le pays hôte des Jeux en est responsable. Dès février, nous avons discuté avec les représentants chinois pour mettre au point cet événement. Au début, ils souhaitaient même interdire toute manifestation lors de son passage ».

Ndlr : pour manifester à Paris, une bonne adresse : l’ambassade de Chine !

 Réforme des retraites

Selon Liberation.fr du 29/04, papi Fillon touchera 8000 euros brut .

Le gouvernement a été inflexible : à partir de 2012, la durée de cotisation pour une pension à taux plein sera allongée à 41 ans. Mais qu’en est-il de la retraite de ces fiers et durs négociateurs, promoteurs d’une réforme loin de faire l’unanimité ?

[…] Vingt-six ans député de la Sarthe, réélu en juin 2007, François Fillon a également été quatre ans président du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire, maire dix-huit ans, conseiller régional depuis 1998, sept ans ministre, et Premier ministre depuis mai 2007. Une carrière chargée donc, qui rend compliqué le calcul de sa retraite. Commençons par le plus simple : les ministres ne touchent pas de retraite. Ils perçoivent tout au plus leur traitement pendant six mois…

L’indemnité mensuelle de base du député s’élève à 6702,20 euros par mois. François Fillon verse chaque mois 1111,50 euros et touche, après plus de 22,5 ans de mandat, 5 973,33 euros brut. Cette somme constitue la pension maximale à laquelle peut prétendre un parlementaire.
[…]
Le Premier ministre, qui touche 16 100 euros brut de traitement par mois, bénéficiera par ailleurs de 921 euros pour ses 3 mandats de maire de Sablé-sur-Sarthe, de 449 euros pour son mandat de président du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire et 328 euros pour son poste de conseiller général de la Sarthe. En cumulant, François Fillon touchera donc au total par mois pour sa retraite 7999, 33 euros.

À 54 ans, François Fillon n’a donc pas de souci à se faire…

 Rama Yade annule

Lexpress.fr du 29/04 : En visite officielle en Tunisie au côté du président Nicolas Sarkozy, la secrétaire d’État aux Droits de l’Homme a annulé à la dernière minute son rendez-vous avec l’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD). Un recul diplomatique pour éviter de froisser le président Ben Ali.

Motif officiel : un programme trop chargé…
Une explication qui ne convainc personne. Les Français voulaient en faire un peu, mais point trop, sur les droits de l’homme. […]. Il faut dire que, la veille, le chef de l’État français avait prononcé un discours particulièrement flagorneur, vantant sans rire les progrès de la Tunisie en matière de libertés individuelles…

Pour les militantes de l’ATFD, ce rendez-vous manqué témoigne du « mépris pour les femmes et la société civile tunisienne » des autorités françaises. « Seuls comptent pour Sarkozy les contrats industriels ! ».

L’incident, assurément, ne grandit pas la diplomatie française.

 Drapeaux du Tibet « made in China »

Lefigaro.fr du 29/04 : La censure de la figure du dalaï-lama et du drapeau tibétain dans les médias chinois a des conséquences ironiques. Il a fallu que quelques ouvriers chinois d’une manufacture de la province du Guangdong (sud de la Chine) aperçoivent des images des manifestations émaillant le relais olympique pour qu’ils découvrent qu’ils fabriquaient chaque jour… des drapeaux indépendantistes dont ils ignoraient la signification. Le propriétaire de l’atelier a assuré aux autorités qu’il se contentait d’assurer une commande passée depuis l’étranger, et que lui non plus ne connaissait pas la signification de l’emblème.

Des milliers de drapeaux ont déjà été fabriqués et emballés, et la police chinoise pensent que plusieurs lots ont déjà été envoyés au commanditaire.

Ndlr : ce n’était pas de la contrefaçon !

 L’UMP conteste Sarkozy

20Minutes.fr du 30/04 : Si les ministres se tiennent à carreau depuis le rappel à l’ordre de Nicolas Sarkozy, les élus UMP, eux, continuent de faire du grabuge.

Leur patron, Jean-François Copé, a déclaré que la réforme des institutions ne pouvait « pas être adoptée en l’état ».

Faute de consensus sur de nombreuses dispositions du texte, deux députés UMP, François Goulard et Hervé Mariton, ont ainsi demandé le report de son examen. […] D’autant que « sur le fond, nous ne sommes pas d’accord, nous n’avons pas la même lecture. S’agissant du renforcement des pouvoirs du Parlement, le contenu n’y est pas », a déclaré le villepiniste Hervé Mariton à l’AFP.

Pour François Goulard, « la sagesse serait de le reporter ; chaque article mérite un débat qui n’est pas subalterne et je ne vois pas comment le conclure en quinze jours ». « S’il est conclu rapidement, il y aura énormément des frustrations et des défections », a indiqué le député du Morbihan selon lequel plusieurs députés UMP ont annoncé qu’ils voteraient contre.

« Il y a des divergences évidentes », a noté l’ancien ministre de Dominique de Villepin, en citant notamment l’intervention du président de la République devant le Parlement.

Ndlr : y-a du mou dans la corde à nœuds !

 J-P Raff à Pékin

De Desinformation.com du 26/04 : Les relations sino-françaises sont durablement améliorées depuis la visite des hommes du président, Christian Poncelet et Jean-Pierre Raffarin. Le dialogue entre la clique du dalaï-lama et le gouvernement légitime de Hu Jintao semble désormais possible grâce aux émissaires de Nicolas Sarkozy. Sans attendre les résultats de ce dialogue, Pékin a décidé de gratifier la France d’un signe de reconnaissance suprême : Jean-Pierre Raffarin a été fait citoyen d’honneur de la capitale chinoise. « Le chemin de la dialoguance, quoi que rude, est semé de cent fleurs », a philosophé l’impétrant poitevin lors de la cérémonie improvisée à la bonne franquette par les autorités chinoises. Des manifestations spontanées de joie ont été observées devant les supermarchés d’origine française en Chine. « La consommance est de retour ! », s’est félicité Jean-Pierre Raffarin.


Ecrit le 14 mai 2008. Grappillages et Mée-disances

 Le carcan des 35 h

De 20minutes.fr du 07/05 : François Fillon s’est engagé ce jour devant l’Assemblée nationale « de sortir définitivement » la France « du carcan des 35 heures ».

« Nous avons engagé la libération du travail avec une première étape qui est la défiscalisation des heures supplémentaires » a déclaré le Premier ministre, dressant un bilan du premier « anniversaire » de l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy. […]

« Pour atteindre le plein emploi » d’ici la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, François Fillon a ajouté que la dégressivité des indemnités chômage dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage serait l’un des leviers utilisés.

Ndlr : bonne chance aux chômeurs.

 Une phrase maladroite

Lefigaro.fr du 07/05 : Nouveau couac gouvernemental en vue ? Bernard Kouchner n’a visiblement pas digéré une partie de la visite officielle de Nicolas Sarkozy en Tunisie la semaine dernière, surtout la déclaration du président de la République affirmant que « l’espace des libertés progresse » au pays de Ben Ali. […)

Les propos de Nicolas Sarkozy ont soulevé un tollé de la part des défenseurs des droits de l’Homme. Kouchner a fait valoir que les atteintes aux droits de l’Homme en Tunisie étaient « vraiment des péchés véniels comparés à l’état du monde ». […]

L’antenne française d’ Amnesty international, a dénoncé la « triste continuité de la politique française en Tunisie » après les propos du président Sarkozy. De son côté, Rama Yade, critiquée par l’opposition et des associations, s’est défendue d’avoir « fait tapisserie » lors de ce voyage et assure avoir discuté « sans tabou, de tous les sujets » avec les associations et les autorités tunisiennes. […]

 Chambres à gaz

Lepoint.fr du 07/05 : Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour discrimination raciale et religieuse à la suite des propos du président du Front national, Jean-Marie Le Pen, dans le magazine Bretons où il répète que les chambres à gaz sont ’’un détail de la Seconde Guerre mondiale’’.

Lors de l’entretien paru le 25 avril, le dirigeant frontiste avait affirmé ne pas se sentir obligé de croire à la thèse de l’extermination des juifs par les nazis. « J’ai dit que les chambres à gaz étaient un détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale : ça me paraît tellement évident », avait déclaré le président du FN  .

Ndlr : Le Pen a encore pété… un plomb !

 Caméras inefficaces

De courrierinternational.com du 07/05 : « Les investissements massifs dans les caméras de surveillance pour prévenir la délinquance n’ont pas eu d’effet significatif », rapporte The Guardian. Le constat a été dressé, le 5 mai, par le chef du Bureau des images, identifications et détections visuelles, Mike Meville.

« Seuls 3 % des vols commis sur la voie publique à Londres ont été élucidés grâce aux caméras de surveillance, alors que le Royaume-Uni dispose du plus grand nombre de caméras de sécurité en Europe », poursuit le quotidien.

Pour améliorer l’efficacité de cet équipement, Scotland Yard a décidé de mettre en place une nouvelle base de données pour identifier les délinquants, et de diffuser sur Internet les images filmées de vols et agressions.

 Club échangiste

Leparisien.fr du 07/05 : A la retraite de la police nationale depuis 1999, le brigadier Jean-Michel Vicq, 60 ans, avait trouvé un moyen fort rémunérateur d’améliorer son train de vie : le commerce du sexe.

Ancien élu du Front national dans l’Oise, ce père de famille âpre au gain partageait depuis 2002 avec son ami Jean-Pierre Thomas, la gestion d’un club échangiste de la rue Jean-Baptiste-Pigalle (IXe ), le Sultana, planté à deux pas du Moulin-Rouge. Seul hic : sous couvert de « soirées coquines » mais légales, l’établissement abritait en fait une maison de passe, où se relayaient les « hôtesses » des bars voisins sollicitées pour des relations sexuelles tarifées. […].

Ndlr : la reconversion des policiers est parfois hasardeuse.

 10 sur 10 en récitation

Marianne.fr du 07/05 : Depuis deux jours à la radio, les ministres débitent leur leçon : ils mènent un « projet à long terme », « conforme au programme » dans le « camp de la réforme ». Pédagogue sur RTL, Xavier Bertrand invitait à imaginer « une maison à construire en 5 ans. Au bout d’un an, ce n’est pas fini. » Eric Woerth, au Grand rendez-vous Europe 1-TV5 Monde-Le Parisien Aujourd’hui en France, expliquait qu’il faut tenir compte de la « contrainte de temps » avant d’ajouter que, comme aux courses de chevaux, « il ne faut pas être premier 400 mètres avant l’arrivée. » Lapidaire, Fillon, interrogé sur France Info lundi matin, soulignait que « le bilan, c’est à la fin du quinquennat. » Et toc !

Deuxième grand classique : s’appuyer sur la légitimité tirée des urnes. Chacun des ministres s’est donc fait fort de rappeler que les réformes « respectent les propositions de campagne », comme le disait Brice Hortefeux sur France Inter le 5 mai. Et de s’adosser au « contrat moral » passé avec les Français, comme François Fillon : « nous tenons nos engagements par rapport à l’élection présidentielle. »

Mais les sondages et autres enquêtes d’opinion largement défavorables au Président et à son action auraient pourtant de quoi contredire cet optimisme, Eh bien non. Pour les membres du gouvernement, c’est évident : ce que cherchent à dire les Français à travers les sondages, c’est « plus vite, plus fort ». C’est « l’impatience face aux résultats », comme l’a si bien dit Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), invitée du Grand jury RTL.

Et François Fillon d’ajouter : « que les réformes passent mal, ça n’a rien d’anormal, c’est le contraire qui serait étonnant ». Car, selon le Premier ministre, on a tant attendu pour mettre en œuvre ces grands changements que désormais le gouvernement fait tout, très vite, d’où des « crispations » - le mot préféré de Fillon lors de son interview.

Ndlr : la méthode Coué reste un procédé de gouvernement.

 Boum Boum

De l’Humanité du 9 mai 2008 au sujet du dernier plan anti-chômeurs présenté par N.Sarkozy à des ouvriers du Gard : « C’est une arme à double tranchant qu’actionne le président.

Le premier coup vise les chômeurs bientôt contraints d’accepter des emplois mal payés et loin de chez eux, sous peine de perdre toute ressource.

Le second atteint de plein fouet tous les salariés en incitant à baisser les rémunérations puisque les chômeurs n’auront d’autre choix que de les accepter ».

Nicolas dénonçait hier « l’erreur » du partage du travail. Lui il préfère baisser les salaires et contraindre à travailler plus longtemps.

Mais pourquoi se gênerait-il tant qu’il n’y a pas de protestation sociale de grande ampleur ?