Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages juillet-août 2008

Grappillages juillet-août 2008

Ecrit le 2 juillet 2008

 Millionnaires

Le Figaro.fr du 25/06 : Le club des millionnaires en dollars a accueilli l’an dernier 600 000 nouveaux (+ 6 % par rapport à 2006) et franchi pour la première fois le cap symbolique des 10 millions de membres. Deux fois plus qu’il y a dix ans seulement. Leur fortune s’est également bien étoffée : en 2007, ces fortunés détenaient collectivement 40 700 milliards de dollars, soit 9,4 % de plus qu’un an auparavant ! En moyenne, chacun d’eux est à la tête d’un patrimoine financier de 4 millions de dollars, hors résidence principale. Mieux, le club très fermé des « très grandes fortunes » (détenant plus de 30 millions de dollars d’actifs financiers) comptait l’an dernier 103 320 personnes (+ 8,8 % par rapport à 2006). Et leurs avoirs (qui pesaient 37 % des 40 700 milliards !) ont bondi de 14,5 %.

La richesse mondiale reste essentiellement concentrée dans trois grands pays : les États-Unis (3 millions de personnes), le Japon (1,5 million) et l’Allemagne (826 000). Derrière, la France fait presque pâle figure (394 320) ; elle est désormais devancée par la Chine, passant de la cinquième à la sixième place !

Malgré les crises financières et boursières qui secouent la planète depuis le début de l’année, l’avenir s’annonce prometteur. « La richesse des grandes fortunes devrait croître de 7,7 % par an d’ici à 2012 », prédit l’étude de Merrill Lynch.

Ndlr : On attend une évaluation du nombre de pauvres !

 La cravate

De 20minutes.fr du 25/06 : Un petit cadeau pour les 577 députés en guise de lancement de la présidence française de l’Union européenne. Dans chaque mallette noire, un crayon, un bloc-notes, un porte serviette et … une cravate gris clair.

Cette initiative   aurait fait un « bide » auprès des parlementaires féminines, à gauche comme à droite. « Encore une preuve du machisme régnant dans la classe politique ! » s’emporte la socialiste Aurélie Filippetti. D’autres sont plus moqueurs, comme le socialiste, Philippe Martin : « Je suis déçu, Sarkozy ne m’a pas mis de porte-jarretelles… ». […]

 Assurance maladie ou pouvoir d’achat

Selon Leplacide.com du 25/06 : François Fillon a lancé le 23 juin une campagne de publicité sur les mesures en faveur du pouvoir d’achat, qui sera déclinée pendant trois semaines à la télévision, sur internet et dans la presse. « Nous avons pris depuis un an beaucoup de mesures, certaines assez techniques et complexes, et toutes nécessitent d’être expliquées pour être comprises et intégrées par nos concitoyens », a-t-il justifié en présentant l’opération au Service d’information du gouvernement.

Le lendemain, le directeur de la Cnam (assurance maladie) a proposé un plan d’économies pour réduire le déficit de la Sécurité sociale comportant une baisse de la prise en charge des affections de longue durée (ALD).

Une proposition a particulièrement cristallisé les mécontentements. Elle prévoit de baisser de 100% à 35% le remboursement par la sécurité sociale des médicaments « à vignette bleue » (dits « de confort ») pour les grands malades, le reste étant « transféré aux organismes complémentaires » (mutuelles ou assurances privées).

Ces malades atteints de pathologies lourdes comme le diabète ou le cancer sont 7,7 millions en France. Ils sont remboursés à 100% et M. van Roekeghem a souhaité que la Sécu limite davantage l’accès à cette catégorie, attendant 250 millions d’économies au total sur ce secteur.

Voir : médicaments de confort

Voir le dessin de Placide

 Sarkovision

Libération du 26/06 : Lors de la remise du rapport de la commission Copé à l’Élysée, le président de la République a annoncé que, désormais, le président de la télé publique serait « nommé par l’exécutif ». C’est-à-dire par bibi, Nicolas Sarkozy. Ce même Sarkozy, recevant en février l’intersyndicale de France Télévisions, avouait benoîtement que son rêve aurait été d’être directeur des programmes… eh bien il réalise son fantasme. […]

Toujours fourré la main dans les affaires des médias, Sarkozy est allé encore plus loin : « Les choses doivent être claires, a-t-il martelé, il y a un actionnaire, cet actionnaire nomme le président ». Même si l’actuel système de nomination par le CSA reflète les majorités présidentielles, là, c’est du jamais vu. « Le patron de France Télévisions va être nommé par le pouvoir, et ses financements dépendront chaque année du bon vouloir des gouvernants », a dénoncé François Bayrou. Le député PS Christian Paul a fustigé un « nouveau modèle français, que Poutine et Berlusconi vont pouvoir bientôt envier ». Seul garde-fou : le CSA pourra donner son avis et une majorité « qualifiée » de députés pourra s’y opposer. C’est-à-dire que trois quarts des députés devront être contre le candidat de Sarkozy pour qu’il ne soit pas nommé. Autant dire impossible.

Aux syndicats de France Télévisions qu’il recevait un peu plus tôt, N.Sarkozy a dit en substance : « D’abord on fait la réforme, ensuite, on en discute. »

Voir par ailleurs

 Bienfaiteur

Alain Joyandet, sous-ministre à la Coopération, a déclaré à Libération du 24/06 :

« Il ne faut pas avoir peur de dire aux Africains qu’on veut les aider, mais qu’on veut aussi que ça nous rapporte ».

Ndlr : pas très élégant, mais ça a au moins le mérite de la franchise !

 Scandale

Leparisien.fr du 25/06 : Laurent Attar-Bayrou, président de l’association internationale des soldats de la paix (Casques bleus) a jugé que la présence du président syrien Bachar al-Assad au défilé militaire du 14 juillet serait « un scandale, une atteinte à la mémoire » des soldats français tués en 1983 dans l’attentat du Drakkar au Liban.

Affirmant qu’ « il a été clairement déterminé que la Syrie était commanditaire, fournisseur en armes, et en moyens du Hezbollah », il a souligné qu’il n’y avait « jamais eu de repentance de ce pays ».

« Et maintenant nous allons donner les honneurs, faire défiler nos troupes devant le représentant de ce pays. C’est pour nous une atteinte à la mémoire de ceux qui ont contribué au rayonnement de la France et à la paix au Liban », a dénoncé M. Attar-Bayrou. Selon lui, « quand on demande de la morale, il faut déjà commencer par la respecter et respecter ceux qui ont servi au péril de leur vie ».

 Terroriste

Alors que de nombreuses célébrités et quelque 50.000 personnes sont réunies à Londres pour célébrer le 90e anniversaire de Nelson Mandela, le Congrès américain a apporté sa contribution à la fête en retirant le nom de l’ancien président sud-africain des bases de données répertoriant les terroristes.

La mention « terroriste » et les restrictions de déplacement sont donc retirées pour Mandela ainsi que plusieurs autres cadres du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir, qui se sont battus pour mettre fin à la dictature de la minorité blanche.


Ecrit le 9 juillet 2008

 Mise au point musclée

Lefigaro.fr du 02/07 : Interrogé sur le jugement émis par Nicolas Sarkozy sur France 3 selon lequel les programmes publics ressemblent trop à ceux des chaînes privées, Patrick de Carolis a d’abord répondu qu’il n’était « pas d’accord » et le lui avait fait savoir. Mais il a aussi ajouté :

« la télévision, c’est un métier, qui est fait par des professionnels (…) Il est bon qu’on laisse travailler les professionnels ». Quelques minutes plus tard, Patrick de Carolis estimait que le jugement du Président de la République est « faux, stupide et profondément injuste ». […]

Patrick de Carolis s’est aussi attardé sur le financement : « nous verrons si le compte y est ». « Pour l’instant, il n’y est pas », estime-t-il.

Quant à l’amendement de Sarkozy proposant de nommer le patron de l’audiovisuel public en Conseil de ministres pour en finir avec « l’hypocrisie » du CSA, Patrick de Carolis n’en veut pas. « Je suis très fier d’avoir été élu par le CSA pour qui j’ai une très grande estime », indique-t-il, en soulignant qu’il n’était lui-même pas le favori de l’Élysée, de Matignon ou du ministère de la Culture de l’époque.

Le dessin de Placide

 Un gourmet

Du Canard enchaîné du 02/07 : faute de pouvoir remanier son gouvernement, François Fillon s’attaque… aux cuisines de l’hôtel Matignon. Il vient de prendre une décision très importante : le remplacement d’Yves, chef cuisinier depuis Jospin, par un des cuistots du restaurant trois étoiles l’Arpège sis rue de Varennes.

Bien entendu, cette arrivée coûteuse a fait sursauter le directeur financier de Matignon. En vain.

A la phrase célèbre de Sarko « les caisses sont vides », Fillon pourra désormais adjoindre la sienne : « les casseroles sont pleines ». Ou bien celle-là : « enfin un vrai chef à Matignon ».

 Fichage des enfants

Leparisien.fr du 02/07 : La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) a dénoncé le feu vert donné par le gouvernement à un fichage policier des enfants de 13 ans.

« Avec Edvige, il ne s’agit plus de ficher les auteurs d’infractions constatées, mais de cibler ceux que l’on étiquette d’avance comme de futurs délinquants hypothétiques », affirme la LDH qui ajoute : « Et il y a pire, désormais vont pouvoir être eux aussi tracés comme futurs délinquants présumés les enfants, dès l’âge de treize ans, que les policiers considèrent comme potentiellement dangereux ».

Elle s’indigne de ce que « poursuites pénales et fichage policier préventif sont devenus une seule et même mission dans l’esprit des gouvernants français ».

 Divorce et emploi

Liberation.fr du 02/07 : « Entre mon mari et mon travail, j’ai choisi le travail » a déclaré Hasije Nure, une Albanaise de 39 ans venue avec neuf autres femmes déposer une demande de divorce.

La direction de la raffinerie de Ballsh, où elles sont employées, a en effet annoncé des suppressions d’emplois, précisant qu’une seule personne par famille aurait désormais la possibilité d’être employée.

Pour protester contre cette décision, plusieurs employées ont d’abord menacé de se suicider. Elles sont montées en haut d’une tour de la raffinerie avec des bouteilles remplies d’essence dans l’intention de s’immoler par le feu. « Ce sont les pleurs et les cris de nos enfants qui nous ont fait revenir sur notre décision », a raconté Hasije Nure, mère de quatre enfants. « Désespérées, nous avons décidé d’essayer le divorce » espérant sauver leur emploi et celui de leur futur ex-conjoint.

 Détournement de fonds à Lourdes ?

Le Canard enchaîné du 02/07 : Le recteur des sanctuaires de Lourdes, chargé du secrétariat général et de la trésorerie, le père Raymond Zambelli, serait soupçonné de détournement de fonds portant sur un montant de 427.000 euros. Une enquête préliminaire a été confiée à l’antenne de Pau de la police judiciaire de Bordeaux, à la demande du parquet de Tarbes, après un signalement du Tracfin, la cellule de lutte anti-blanchiment d’argent dépendant du ministère des Finances.

Le procureur général de Pau Jean-François Lorans juge, dans une lettre à la Garde des sceaux Rachida Dati, « cette affaire particulièrement sensible alors que Lourdes se prépare à accueillir le pape Benoît XVI le 13 septembre 2008 ». Il propose que « l’interpellation et l’audition du père Zambelli » n’interviennent « qu’après le voyage du pape en France ».

Le procureur de Tarbes et le parquet général de Pau n’ont pas souhaité commenter ces informations. Ils sont tenus par le secret de la confession ?

 Rémunérés aux résultats ?

Libération.fr du 02/07 : La Sécurité sociale pourrait conclure avec un médecin un contrat individuel lui permettant de le rémunérer partiellement en fonction de ses résultats.

Selon la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), cette rémunération pourrait atteindre quelques milliers d’euros par an. La Cnam précise que ce projet n’est « pas encore totalement bouclé » et doit faire l’objet d’une « concertation » au cours de négociations entre la Sécu et les médecins à partir le 10 juillet.

La Cnam souhaite conditionner « une partie de la rémunération » sur les résultats obtenus par les médecins dans des domaines comme « la prévention, la prise en charge des pathologies chroniques (...) et l’efficience de la prescription, surtout autour de répertoire générique ».[…]

« La question n’est pas de sortir d’une logique de contrat collectif, il y a une convention qui reste collective, simplement (...) une partie de la rémunération qui sera réduite - les honoraires annuels d’un généraliste atteignent en moyenne 100.000 euros - sera sur du résultat », a indiqué la Cnam.

Ce projet de contrat individuel, prévu dans la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2008 est vivement critiqué par des syndicats de médecins libéraux, dont les principaux d’entre eux, MG-France et la CSMF, qui craignent une incitation à « faire des économies sur le dos des patients ».

 Terrorisme alarmé

De Libération du 3 juillet : « Quand l’Etat est en panne et Sarkozy aussi, mettre un peu de grande peur dans la propagande, et le citoyen qui serre les fesses se découvre soudain moins enclin à se les bouger sur le pavé.

Mais si l’on savait les ressources du sécuritarisme infinies, on n’imaginait pas que l’Armée pût le mettre en scène comme à Guignol afin de s’attirer la compassion des populations, à l’heure des coupes claires dans ses budgets.

Armée : le dessin de Placide

A Carcassonne, le 29 juin, parmi les dix-sept personnes arrosées par un fusil d’assaut dans l’exaltante « reconstitution », façon Puy-du-Fou, d’une « libération d’otages », figurent cinq gosses, dont une fillette de 6ans et un garçonnet de 3 ans.

Ces cinq-là, et leurs géniteurs, se souviendront longtemps que le danger terroriste est partout. ».

Mercredi 2 juillet d’authentiques terroristes, ceux-là, ont été mis en échec à travers la libération d’Ingrid Betancourt, donnant lieu « à un de ces moments d’universelle communion qui, s’ils embrument un peu l’esprit, réjouissent le cœur ».

Le dessin de Placide : la libération d’Ingrid Bétancourt

++++

Ecrit le 6 août 2008

 De moins en moins de vacances

Face à la baisse de leur pouvoir d’achat, de plus en plus de Français renoncent à partir en vacances. C’est le principal enseignement du sondage Ifop pour l’Humanité du 31 juillet. Plus précisément, ils sont 42% cette année à ne pas partir en juillet, ni en août, contre « seulement » 32% en 2005.

Cette évolution est directement liée à la baisse du pouvoir d’achat, puisque les départs en vacances sont une « variable d’ajustement », sur laquelle les gens en difficulté peuvent « rogner », explique Jérôme Fourquet de l’Ifop.

Les catégories populaires sont les plus touchées. Si les employés sont ceux qui partent le moins en vacances, de l’ordre de 47%, ce sont les ouvriers qui connaissent l’évolution la plus spectaculaire. « La proportion d’ouvriers ne partant pas en vacances a doublé en 4 ans seulement », souligne Jérôme Fourquet. Ils étaient 20% à ne pas profiter de leurs congés pour partir, en 2005, ils sont aujourd’hui 41%.

« C’est très significatif de l’impact du pouvoir d’achat, d’autant que l’été a toujours été une période phare pour les congés des ouvriers, ils ont une plage de congé souvent imposée quand l’entreprise ferme », explique-t-il. Chez les employés, à la question « partez-vous plus de trois jours dans la période du 1er juillet au 31 août », ils étaient 34% à répondre non en 2005, ils sont donc 47% cette année.

Mais le phénomène touche toutes les catégories socioprofessionnelles. La proportion de cadres ne partant pas en vacances en juillet-août a aussi augmenté, passant de 12 % en 2005 à 20 % en 2008.

La baisse des départs en vacances risque bien d’avoir des conséquences à long terme sur les professionnels du tourisme  . […] Les chiffres du début de la saison touristique semblent lui donner raison.

Ndlr : c’était qui déjà, le Président du pouvoir d’achat ?

 Chaise électrique

De 20minutes.ch et corriere.it (en italien) du 24/07/08 : « Approchez, approchez, mesdames et messieurs. Pour 1 euro, oui, 1 euro seulement, vous allez pouvoir assister à l’exécution vraiment réaliste d’un mannequin sur une chaise électrique » !

Le Luna Park de l’Idroscale (à l’est de Milan) permet à ses visiteurs de voir la dernière minute de l’exécution d’un condamné à mort. La mise en scène est très réaliste : le mannequin (torse nu) grimace, tremble de façon atroce, convulse et finit par s’immobiliser, les cheveux fumants. Selon son gérant, l’attraction avait beaucoup de succès.

Mais, devant la polémique grandissante, le directeur du Luna Park a préféré la retirer. « Nous avons décidé de faire grâce au prisonnier », a-t-il déclaré. Le prochain président des USA pourrait peut-être s’inspirer de cette décision.

 Leçons d’illégalité

De Rue89 du 28/07 : Alors que les communes françaises sont tenues d’accueillir les gens du voyage, Albert Vatinet, maire de Bormes-les-Mimosas (Var), ville habituée à accueillir le Président et sa suite en vacances au Fort de Brégançon, a pris sa plume pour inciter ses collègues à ne pas laisser les gens du voyage s’installer sur le territoire de leur commune.

Problème : c’est illégal. Bormes-les-Mimosas compte près de 6 300 habitants. Or, la loi du 05 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage oblige les communes de plus de 5000 habitants à « mettre à leur disposition une ou plusieurs aires d’accueil aménagées et entretenues ».

Dans tous les départements, le préfet et le président du Conseil général, en concertation avec les élus municipaux, élaborent un schéma départemental d’accueil des gens du voyage pour prévoir les aires de stationnement à réaliser.

Alain Fourest de l’association Rencontres   Tsiganes, dénonce la mauvaise volonté des élus du Var et fustige la stigmatisation de cette population : « Les élus sont en situation illégale depuis des années et leurs positions sont inadmissibles. Aucun terrain d’accueil n’a été ouvert dans le département et aucune aire ne va être ouverte avant l’année prochaine. »

Ndlr : Qu’en pense le voisin de Brégançon ? A-t-il une suggestion pour la couleur de l’étoile ?

 La Chine contrôle internet

De Libération.fr du 31/07 : La Chine ne reviendra pas sur sa décision. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères réaffirme la détermination de Pékin de contrôler internet pendant les jeux Olympiques soulignant que les sites concernés enfreignent les lois chinoises.« Nous sommes déterminés à appliquer les réglementations » a assuré Liu Jianchao lors d’un point presse.

La veille la Chine avait prévenu qu’elle ne permettrait pas un accès libre à la toile aux journalistes étrangers durant les JO de Pékin. « Cela promet d’être les jeux Olympiques les plus contrôlés depuis ceux de Berlin en 1936, en ce qui concerne la couverture des jeux et leur contexte social et politique », s’est emporté le chef de l’Alliance des médias australiens, Christopher Warren.

« Pékin avait été autorisé à accueillir les JO 2008 à la condition de respecter certains critères d’ouverture, l’un d’eux prévoyant que les journalistes seraient autorisés à rendre compte librement pendant les Jeux » a t-il ajouté ».

Ndlr : quelle naïveté de la part du CIO   !
(Heu … naïveté, faut l’dire vite !)

 Rabat-joie

Du Canard enchaîné du 30/07 : l’optimisme débridé de Sarkozy n’est pas partagé, loin s‘en faut, par le premier ministre. Qui l’a dit à ses troupes, avant de s’envoler pour l’Italie.

« Le plus dur est à venir. C’est un budget extrêmement difficile à boucler. Il faudra se serrer la ceinture, sinon Bruxelles va déclencher une procédure de sanctions vis-à-vis de la France. Et si cela arrive en pleine présidence française de l’Union, ça ne sera pas terrible pour notre image »

Même si ça arrive après… !

 Siné

Siné est un dessinateur, combattant depuis les années 60 de toutes les causes démocratiques, antiracistes et autres (et tout récemment du journaliste Denis Robert). Le 2 juillet il a écrit ceci dans Charlie-Hebdo : « Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l’UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! »

Aussitôt Siné est taxé publiquement d’antisémitisme parce que, paraît-il, son texte rapprocherait « juif, pouvoir et réussite sociale ». Mais qu’est-ce que l’antisémitisme ? c’est « le racisme dirigé contre les juifs ». Siné a défendu une thèse révisionniste ? Siné a encouragé la haine raciale ? Siné a fait de la provocation fascisante ? Non.

A moins que le simple fait de parler de juif soit déjà de l’antisémitisme ? Affaire à suivre … il y va de la liberté de penser et de critiquer le petit maître du pays.