Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Environnement, écologie, pollution > Europe-Ecologie des Trois Pays - 2009

Europe-Ecologie des Trois Pays - 2009

Ecrit le 16 décembre 2009

 Sur le Pays de Châteaubriant  -Ancenis-Segré

Vingt-six « eco-régions » : aux dernières élections européennes, les électeurs ont démontré qu’ils étaient prêts à répondre à la double urgence environnementale et sociale, et à s’engager dans la construction d’une autre société, écologique, apaisée et solidaire. Le tout-jeune parti « Europe-Ecologie » s’ancre localement en créant des liens entre trois pays : Ancenis-Châteaubriant-Segré, autour de Yves Aubry, Maurice Pucel, Yves Le Gall, Marcel Ventgroux, Philippe Ermine, etc rassemblant des Verts et des membres de la « Société Civile ».

« Sans attendre d’hypothétiques solutions venues d’en haut, le temps est venu de procéder à des révolutions par le bas, en inscrivant les choix d’avenir dans les territoires, là où les décisions politiques rencontrent la vie quotidienne et s’appliquent au plus près des préoccupations de chacun ». « Transports, logement, formation et emploi, environnement, santé, culture, les conseils régionaux interviennent au cœur même de notre vie quotidienne, façonnent notre habitat, aménagent notre territoire. Les régions sont un espace privilégié d’initiative   pour changer le monde et la vie ».

« Portons ensemble un projet novateur et crédible pour une majorité de rupture et de refondation ». Objectif. « Reconduire une majorité de gauche au premier tour, dans la Région Pays de Loire, pour négocier un rééquilibrage au second tour », déclare Yves Aubry, de Candé, candidat à la candidature pour le secteur Pays d’Ancenis-Châteaubriant.

Localement, le groupe suggère par exemple, pour Châteaubriant, de redensifier l’habitat du centre-ville, plutôt que grignoter les terres agricoles (comme le fait le le lotissement de la Baguais. Il propose de réhabiliter les logements avant de choisir un mode de chauffage écologique : « Le projet de chaufferie-bois est intéressant mais on prend le problème à l’envers ». Il appuie toutes les initiatives de développement des énergies renouvelables, jusqu’à « l’énergie éolienne personnelle ». Le public est invité à s’exprimer sur Internet (europe-ecologie.fr), en signant l’appel à projet diffusé par les comités locaux...

Contact : europe-ecologie.fr


Ecrit le 6 janvier 2010

 Taxe-Carbone

Le Conseil Constitutionnel a retoqué le gouvernement sur la taxe Carbone.
 : une fausse bonne nouvelle,
résultat de la précipitation et de
décisions politiques inconsistantes

Comment croire encore en la parole des décideurs politiques, incapables de s’opposer au lobbying de l’argent, des affaires, du profit en acceptant autant d’exceptions qui ont conduit à la décision du Conseil Constitutionnel ? Ce n’est pas le sommet de Copenhague qui nous rassure sur la capacité des Grands de ce monde à gérer notre planète, c’est-à-dire à anticiper, à prévoir, à penser pour les générations à venir … trop attachés aux intérêts nationaux, au court terme, à leur image « électorale ».

Le texte du gouvernement sur la Taxe Carbone, adopté par des parlementaires suiveurs, était profondément injuste sur les bases de calcul et les largesses de ses exonérations … [en effet, 80% des émissions de CO2 résultent des zones urbaines et industrialisées alors que le texte taxait majoritairement les déplacements des particuliers en milieu rural … qui n’ont pas, aujourd’hui, d’autres choix en terme de déplacements].
Pour autant il faudra bien prendre des mesures pour lutter vraiment et efficacement contre nos démons et ainsi organiser les conditions d’investissements dans les transports collectifs et une redistribution en direction de celles et ceux qui sont en précarité énergétique.

Dans ces conditions, les citoyens que nous sommes, se doivent d’être plus pertinents, plus responsables et en capacité de s’opposer … de dire qu’une autre politique est possible …
- celle des décisions dans l’intérêt du plus grand nombre, plutôt que celui d’une minorité de décideurs nantis,
- celle de l’action publique dans l’intérêt des équilibres entre les hommes et entre les territoires, plutôt que celui des firmes mondialisées,
- celle de responsables politiques dont la volonté sera plus forte que la pression économique

L’échéance des Régionales de mars est une étape importante dans ce processus et les membres du groupe Europe Ecologie des Trois Pays émettent le vœu pour 2010, que par le vote massif de femmes et d’hommes de notre région, la responsabilité et la solidarité l’emportent sur les ambitions et les profits à court terme.

Luc LECONTE, Maurice PUCEL, Henri Claude HOUSSAIS, Yves AUBRY
06 80 62 17 40