Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > CCC - 2002-2003 > CCC juin 2003

CCC juin 2003

Ecrit le 9 juillet 2003 -

« Un kg : au moins quand je rentre chez moi avec un gros dossier, mon voisin pense qu’il se fait du bon travail » a dit avec humour un élu de la Communauté de Communes du castelbriantais, à l’issue de la réunion du 30 juin 2003.

Comme les citoyens ne vont pas à ce genre de réunion, il faut bien que la presse s’efforce de rendre « buvable » ce qui est imbuvable. Il y avait 29 points à l’ordre du jour de la réunion, et des délibérations faisant parfois 3 pages et des phrases empreintes de poésie comme celle-ci, qui concerne l’ouverture d’une ligne de crédit de trésorerie : « EONIA correspond à l’index du T4M journalier - la moyenne mensuelle des Eonia est le T4M ». Espérons que les élus au moins y comprennent quelque chose ...

Vauzelles

Laissons tomber ces cyber-phrases et passons à autre chose : les anciens établissements Huard, rue des Vauzelles, sont quasiment détruits. A la place il devrait y avoir :

– L’ANPE
– Un centre d’Economie sociale et familiale
– Le Centre de Gestion de l’économie rurale (CGER)
– Un atelier du Centre d’Aide par le Travail
– Le cabinet d’expertise Bolloré Mainguet
– Une agence d’intérim ADECCO
– Les bureaux de la Communauté de Communes du Castelbriantais

– Et 200 m2 de bureaux qui pourront être loués à des entreprises et notamment à des créateurs d’entreprises.

Le coût de l’ensemble immobilier devrait faire 3 087 293,29 € (dont 609 018 € à la charge de la Communauté de Communes). Sauf s’il y a erreur de calcul, toujours possible puisqu’on lit dans la délibération : 196 m2 pour 224 100,06 € 197 m2 pour 166 565,86 €

Un investisseur, la SCI du Levant, occupera 2000 m2 sur ce terrain et construira 366 m2 loués à l’ANPE et 672 mm2 disponibles à la location. Les travaux de construction commenceront en principe début juillet et la livraison est prévue pour fin décembre 2003.

Amélioration de l’habitat

Une OPAH, Opération programmée d’amélioration de l’habitat s’est terminée le 31 décembre 2002 (voir précédemment). Une nouvelle OPAH devrait être lancée durant le premier semestre 2004 . En attendant le Centre Départemental de l’Habitat va tenir des permanences les 1er et 3° vendredis du mois, sur Châteaubriant, St Julien de Vouvantes, Moisdon et Rougé, Coût 7660 euros.

Petite enfance

Sur la commune de St Julien de Vouvantes, va être construit un bâtiment destiné d’une part à un espace culturel, d’autre part à un lieu d’accueil pour la halte garderie itinérante et l’accueil périscolaire. Coût 565 000 € -dont 24780 € à la charge de la Communauté de Communes

Mission d’assistance au développement économique

Comme nous le disions précédemment, la Communauté de Communes n’a pas pu recruter un chargé de mission pour le développement économique. Les candidatures émanaient « soit de candidats jeunes ayant une faible expérience du monde de l’entreprise et des collectivités territoriales » - « soit de cadres d’entreprises dont les exigences financières étaient incompatibles avec le statut de la fonction publique territoriale » comme dit la délibération. Cela tend à montrer que les fonctionnaires ne sont pas si bien payés que d’aucuns veulent le dire (CQFD). Le Conseil Communautaire a donc décidé de s’adresser au cabinet BAUDOT de Châteaubriant pour 20 vacations d’une journée, à 1000 € HT   la journée. (+ frais de déplacement éventuels). On peut remarquer que 20 jours par an, pour s’occuper du développement économique de la région, ça fait peu, surtout quand on voit la mission qui lui est impartie :

« élaborer un diagnostic, évaluer les besoins, établir des préconisations en vue de mettre au point un projet de développement, travailler en partenariat avec la Région, le Conseil Général, le Codela, Ouest-Atlantique, les Chambres consulaires et les communes, réaliser le montage juridique et financier des opérations, accompagner le projet tout au long de sa réalisation, mettre en place une veille économique et suivre plus particulièrement la politique des groupes nationaux et internationaux ayant des unités sur le territoire de la Communauté de Communes, et enfin animer les réunions du Comité Consultatif des affaires économiques ainsi que l’organisation de la communication économique de la Communauté de Communes ». Ouf !

Projet jeunesse

La Communauté de Communes du Castelbriantais a fait un état des lieux concernant la jeunesse : nombre de jeunes, scolarisation, infrastructures sportives et culturelles, comportements à risques et conduites addictives, prévisions. Nous y reviendrons. Notons seulement, dans la catégorie « verbiage » que le public jeune est « en recherche d’informalité ». Quoitesse donc ?

Service jeunesse

Pour l’été 17 demi-journées d’animations vont avoir lieu à Châteaubriant et 34 demi-journées sur huit autres communes. Chaque vendredi aura lieu une journée inter-jeunes successivement dans chacune des neuf communes concernées. Les tarifs d’inscriptions sont de un ou deux euros par demi-journée.

Séjour tri-national

Un séjour à Radevormwald, 10 Français, 10 Allemands, 10 Polonais, va avoir lieu cet été. On admire l’objectif : « offrir des ouvertures sur la culture, les loisirs et les activités sportives, tout en conférant à l’individu une implication dans l’orientation de son temps libre ». (baratin !)

Le coût sera de 666,50 € par jeune, dont 200 € à la charge des familles pour un séjour se déroulant du 10 au 22 août. L’Office Européen d’Echanges franco-allemand et la caisse d’allocations familiales vont en financer une partie. On ne sait pas combien restera à la charge de la Communauté de Communes. Quand bien même il resterait 466,50 € par jeune, cela ne ferait guère que 4665 €. Là les Conseillers communautaires ont discuté, trouvant que ça fait cher.

A côté de cela, ils n’ont rien dit sur le coût de la Fête de la Musique : la CCC   a pourtant payé, rien que pour Châteaubriant, la somme de 7212,97 € (soit 47 313 F). C’est le montant qui est indiqué dans les copies de contrat qui ont été communiqués aux conseillers communautaires. (sans doute tout n’y est-il pas puisqu’on trouve une facture de 578 € payée, pour le même jour, par la seule commune de Châteaubriant). On s’étonne par ailleurs de ce que la Communauté de Communes n’ait rien financé pour la fête de la musique dans d’autres communes... C’est peut-être pour cela que, désormais, les fêtes de la musique redeviennent de la compétence des communes ... (note du 13 août 2003 : aux dernières nouvelles, ce séjour n’aurait pas réuni 10 candidats, malgré l’élargissement du recrutement à une communauté de communes voisine)

La Gare

Un schéma directeur relatif aux différentes fonctionnalités du site de la Gare SNCF de Châteaubriant va être étudié par la SELA (société d’équipement de Loire-Atlantique) et des études vont être menées sur :

– Un pôle d’échange multimodal
– Une plate-forme multimodale de frêt
– Des installations ferroviaires
– la desserte de l’entreprise ABRFi

Ces études coûteront 183 221 € dont 26 351 € à la charge de la CCC  .

Compétences

Au début de sa mise en place avec 19 communes, on a eu le sentiment que la Communauté de Communes voulait tout bouffer, tout gérer. Il s’effectue progressivement un retour en arrière sur différents points :

l’accueil péri-scolaire sera de la compétence des communes et des associations locales

2) La fête de la musique et toutes les subventions culturelles seront re-transférées aux communes à compter de 2004, de même que la gestion des sentiers de randonnée

Suite de la réunion de la Communauté de Communes du Castelbriantais : le 7 juillet 2003. Nous en reparlerons

Cyberpouet !

Ce qu’on comprend, à la lecture des délibérations, c’est qu’il y a des choses qui changent : le cyber-centre par exemple. Une bonne partie des citoyens ne savent pas encore trop ce que c’est (qu’ils aillent faire un tour dans la rue de Couëré à Châteaubriant). Mais voilà que le cybercentre va s’appeler désormais « Cybercentre réseau cyber-base ». Ouah ! C’est beau ! Et c’est quoi ça ? Il paraît que c’est un EPN c’est-à-dire « un espace public numérique » qui est « doté d’un certain nombre de spécificités conférant au concept une forte valeur ajoutée ». Ouah ! C’est bien dit ! Et c’est quoi ces spécificités ?

– C’est d’abord une formation spécifique des animateurs. On l’aurait parié !

– C’est ensuite un « bouquet de nouveaux services et de contenus », sans plus de précisions. On n’a pas compris. C’est l’bouquet !

Et puis « la Région a souhaité associer son nom à la marque « Cyber-base » dans le cadre de plusieurs déclinaisons composites qui seront partie intégrante du plan d’identité visuelle des « Cybercentres Réseau Cyber-base » et qui seront en tant que telles protégées par les lois relatives à la propriété intellectuelle ». C’est joli les déclinaisons composites ! Z’avez compris queqchose ? Moi non. Les conseillers communautaires non plus.

Mais attendez, c’est pas tout ! C’est marqué plus loin que « la CDC prend entièrement en charge des cursus concernant la prise en main du portail Cyber-base pour les animateurs du Cybercentre du Pays de Châteaubriant   qui sera labellisé Cybercentre Réseau Cyber-base » et que le Cybercentre réseau cyber-base doit « veiller à la conformité de son espace aux normes ERP » (établissement recevant du Public).

Outre le cyber-charabia ci-dessus, le plus drôle c’est que les élus communautaires, qui n’y comprennent rien, avalent tout cru des phrases qui sont d’autant plus belles qu’elles sont ronflantes et incompréhensibles ! Mais au moins elles donnent de l’importance à ceux qui les lisent . Et surtout à ceux qui les écrivent ?

BP