Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Crise : grande réunion pour une relance

Crise : grande réunion pour une relance

Ecrit le 11 mars 2009

 Grande réunion pour une relance

La relance ! Le mot est à la mode. Une grande réunion a eu lieu mercredi 4 mars à Châteaubriant à l’invitation de la Com’Com’   du Castelbriantais : il y avait du pain fantaisie et des bons petits gâteaux à la sortie.

Il y avait du beau linge aussi : le Président Alain Hunault, le Président Alain Malgogne de l’ADIC, et Georges Garnier vice-président de la Com’Com’   et les représentants de la Chambre de Commerce, de Oséo, du receveur des Finances, et de la Caisse des Dépôts et bien sûr le Sous-Préfet. Georges Garnier n’a pas dit un mot. Alain Hunault a joué un rôle essentiel : il a souhaité la bienvenue, il a passé la parole aux intervenants et il a invité au pot final.

Des exposés, il ressort des propos contradictoires : qu’il y a une crise mondiale, que le Pays de Châteaubriant   est peu touché, qu’il ne faut pas tomber dans la sinistrose mais qu’il ne faut pas attendre le dernier moment pour « bouger », sinon on risque de bouger trop tard.

Document du Pr
1 - Déviation de Bouvron
2 - Voie ferrée Nantes/Nort sur Erdre
Châteaubriant est loin

Le Plan de relance, c’est 26 milliards d’euros au niveau national, dont 81 millions dans les Pays de Loire (hors logement) avec, selon le Sous Préfet, trois grands axes
– Les infrastructures
– Le FNADT
– La sécurisation des hôpitaux psychiatriques

 Infrastructures

Il s’agit des routes et du chemin de fer (voire de l’aérodrome Notre Dame des Landes). Aucun document graphique n’a été projeté à ce sujet. Car, en effet, sur le document du Préfet, on voit qu’il est prévu deux choses :
– La route Nationale 171 entre Nozay et Savenay (avec notamment la déviation de Bouvron)
– L’accélération du tram-train Nantes-Nort sur Erdre.
Mais cela ne touche nullement la région de Châteaubriant

 FNADT : PEM

FNADT : fonds national d’aménagement et de développement du territoire. Dans ce cadre le Premier Ministre est venu le 23 janvier dernier annoncer un financement de 346 905 € pour le Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) c’est-à-dire pour la future gare de Châteaubriant.

A dire vrai, on n’y comprend pas grand chose car … tout change !

Le 26 juin 2008 on nous disait que le PEM coûterait 842 000 € (terrassements, voirie, assainissement, réseaux souples, adduction d’eau). Et six mois plus tard, au 5 février 2009, on parle de 1 156 350 € soit 37 % de plus, pour les mêmes travaux…. Pour qui, pour quoi ?? Le grand mystère ! Et on n’est même pas sûrs que les travaux soient réalisés en 2009. La relance par le PEM risque de se faire attendre.

 Hôpitaux psy

On n’a rien entendu dire dans la région de Châteaubriant-Blain.

Alors c’est quoi la relance ?

Eh bien figurez-vous que c’est une série de mesures financières destinées aux entreprises

Finalement on a surtout entendu parler de ça à travers divers dispositifs :

Privilège du Trésor : une entreprise qui avait des dettes fiscales était rapidement signalée parce que le Trésor Public faisait savoir qu’il avait un droit de préférence sur les autres créanciers du contribuable. De ce fait les concurrents et les créanciers étaient au courant des difficultés de l’entreprise. Maintenant ce privilère est largement réaménagé, voire occulté.

Le Crédit d’Impôt Recherche sera restitué aux entreprises de façon accélérée (aucune entreprise n’a encore fait une demande dans la région de Châteaubriant).

De même il y aura restitution accélérée des créances de report en arrière de déficits. Pur l’instant cela représente 10,7 millions d’euros en Loire-Atlantique dont 325 000 € pour la région de Châteaubriant

Diverses mesures ont été prises pour alimenter la trésorerie des entreprises. Pour se renseigner il suffit d’appeler Allo PME au 0800 100 302.

Oséo peut désormais garantir 90 % des prêts bancaires aux entreprises et jusqu’à 5000 salariés !

 Ah les banques !

Bien sûr on a parlé des banques, sans trop esquinter les banquiers (il y en avait dans la salle). Le taux de la Banque Centrale européenne est tombé à 1.5 % et les banquiers, point trop regardants, naguère, sur les « actifs toxiques », sont priés de se montrer compréhensifs pour les entreprises.

Sauf qu’il a été constaté, au niveau national, que la réduction des taux des crédits aux ménages et aux entreprises ne va pas vite : les banques restaurent une partie de leurs marges. Comme quoi, en France, c’est encore les banques qui commandent !

Le médiateur du crédit peut apporter son concours. Nouveauté : dans les banques de Loire-Atlantique un conseiller peut dire oui à un crédit mais, s’il veut dire non, il faut qu’il en réfère à un supérieur.

Et puis il y a les assurances ! On dit que le Préfet a tiré les oreilles des assureurs accusés d’être trop raides (ou trop chers).

Bref, tout va bien « Et le pays castelbriantais n’est pas très touché encore » dit M. Malgogne (1) mais « ne restez pas calfeutrés dans vos bureaux, osez dire que vous avez des difficultés, allez voir la Chambre de Commerce pour pouvoir prendre au plus vite les bonnes décisions et n’hésitez pas à aller voir la cellule de prévention du Tribunal de Commerce »

Dans tout ça, on n’a quasiment pas parler des salariés, sinon pour dire qu’il faut faire appel à la formation avant d’en arriver à licencier du personnel. « C’est pas de gaieté de cœur qu’on licencie » a dit M. Malgogne en regrettant : « les patrons sont tellement décriés parfois ». Il craint lui-même n’avoir pas assez de travail pour ses 150 chauffeurs.

Et on parle de plus en plus de nouveaux licenciements chez RBL-Plastiques, et d’un plan social à la FMGC.

Mesures fisc
SOS
Synthèse relance Pays de la L
Relance infrastruct

 (1) Chiffres de l’emploi

En décembre 2008, sur la zone d’emploi de Châteaubriant, la hausse des chômeurs de catégorie 1 est de 21,5 %

En janvier 2009 la hausse du chômage, en Pays de Loire, est de 24,1 % sur un an, supérieure à l’évolution nationale (+ 15,4 %).

En moyenne, sur la Région Pays de Loire, le nombre des hommes inscrits en catégorie 1 est en hausse sur un an de 33,2 % et le nombre des femmes de 15,7 %.

Sur un an, en Pays de Loire, la hausse des demandeurs d’emploi est sensible dans les trois grandes tranches d’âge mais plus particulièrement celle des moins de 25 ans : + 35,1 % (France : + 23,3 %).

Et tous ces chiffres ne prennent pas en compte les personnes en chômage partiel ! Comme quoi on n’est « pas beaucoup touchés ! »


NOTES:

(1) Chiffres de l’emploi

En décembre 2008, sur la zone d’emploi de Châteaubriant, la hausse des chômeurs de catégorie 1 est de 21,5 %

En janvier 2009 la hausse du chômage, en Pays de Loire, est de 24,1 % sur un an, supérieure à l’évolution nationale (+ 15,4 %).

En moyenne, sur la Région Pays de Loire, le nombre des hommes inscrits en catégorie 1 est en hausse sur un an de 33,2 % et le nombre des femmes de 15,7 %.

Sur un an, en Pays de Loire, la hausse des demandeurs d’emploi est sensible dans les trois grandes tranches d’âge mais plus particulièrement celle des moins de 25 ans : + 35,1 % (France : + 23,3 %).

Et tous ces chiffres ne prennent pas en compte les personnes en chômage partiel ! Comme quoi on n’est « pas beaucoup touchés ! »