Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Industrie : notre sauveur est arrivé

Industrie : notre sauveur est arrivé

Ecrit le 10 mars 2010

Alléluia ! Notre Sauveur va encore faire des miracles !

Après avoir sauvé l’économie mondiale, l’Europe, les banques, ses amis les pauvres riches, la Grèce, Haïti, la Vendée, et j’en passe et des meilleures, voilà le président de l’Ump, pardon de la France (enfin là j’ai comme un doute) qui va sauver l’Industrie française avec ses petits bras musclés !

Une industrie qui bien sûr a périclité depuis … les 35 h … Il continue à se foutre de notre gueule dans les grandes largeurs, le Sarko, car la désindustrialisation a commencé des dizaines d’années avant la mise en place des 35 h. Pour plus de profit, les patrons ont fermé leurs usines en France pour fabriquer d’abord en Afrique du Nord puis en Asie bien avant l’abominable réduction du temps de travail.

Il oublie de dire, car il le sait très bien, que les coûts salariaux français ne sont pas les plus élevés au monde. Il oublie de dire que les Français ont une productivité bien supérieure à beaucoup de pays d’Europe, d’Amérique et sans commune mesure avec celle d’autres pays émergents. Mais il est coutumier du fait : il affirme des contrevérités à longueur de discours. A votre avis, il n’y connaît rien ou il le fait exprès ?

Il ne parle pas des entreprises qui avaient délocalisé et reviennent en France car finalement, avec les coûts indirects, les malfaçons, les délais non tenus, les produits reviennent plus cher à l’étranger. Il ne parle pas les entreprises étrangères qui investissent en France, elles sont idiotes ou quoi ?

Il est à noter que la France, contrairement aux idées reçues est aussi le pays européen le plus compétitif pour les coûts du travail et se classe globalement 4e au niveau international. La France, pays le plus compétitif pour l’implantation des entreprises en Europe (Etude du cabinet KPMG 2008).

Monsieur le Président il va falloir mettre vos dossiers à jour et changer de conseillers.

Phylou