Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > maison de l’emploi > Maison de l’emploi, 2008 : l’étouffoir

Maison de l’emploi, 2008 : l’étouffoir

Ecrit le 2 juillet 2008

 Maison de l’Emploi : l’étouffoir

Trois mois et demi après les élections municipales de mars 2008 les esprits s’échauffent à Châteaubriant et l’été n’y est pour rien. Explication : la municipalité de Châteaubriant veut tout bouffer. Cela se ressent en particulier à la Maison de l’Emploi (MDE  )

– Il existe un système de captage téléphonique : téléphonez à la Mission Locale et vous tomberez sur la Maison de l’Emploi.
– Barrage aussi pour l’Assedic
les entreprises sont incitées à déposer leurs offres d’emploi à la MDE  , en court-circuitant l’ANPE
– La MDE   a créé son propre observatoire. Elle missionne le Conseil de Développement … tant qu’elle le veut bien. Sinon ….
– La MDE   s’occupe aussi de création d’entreprise. Quel est alors le positionnement de structures fonctionnant depuis longtemps, et bien, comme la Chambre de Commerce et PCI   (Pays de Châteaubriant  -Initiative  ) ? Quelle est la lisibilité pour un créateur ? Où doit-il aller ?

Selon Stéphane Adnot (conférence de presse du 24 juin 2008), « il n’est pas souhaitable de maintenir tant de structures différentes, il faudrait toutes les rassembler en une seule pour faire des économies d’échelle ».

Et voilà, tout est dit : supprimons l’ANPE, l’ASSEDIC, la Mission Locale, la Chambre de Commerce, Pays-de-Châteaubriant-Initiative  , le Conseil de Développement, tout, tout pour ne garder qu’un organisme, la Maison de l’Emploi, aux ordres (politiques) du potentat local et d’un ou deux de ses serviteurs obéissants.

Au lieu de libérer les initiatives, on en arrive à étouffer toute idée, toute initiative  , tout enthousiasme.

Bonjour tristesse.
Mais qui osera parler ?

 

BP  

 


Ecrit le 6 août 2008

 Les coulisses de la Maison de l’Emploi

« Ils ont changé le lieu de réunion, sans nous en prévenir ? Comme d’habitude » - « Incroyable, jamais vu une réunion tendue comme cela, avec des documents financiers projetés sur écran … mais illisibles ! Ce qui nous a empêchés de commenter » ont dit des élus, déçus, après la première assemblée générale de la Maison de l’Emploi à Châteaubriant.

C’était le 11 juillet 2008. La presse était invitée à une conférence de presse à 12h30, pour y recevoir la bonne parole officielle. Mais, de fait, elle est venue dès 11 h, pour se faire sa propre opinion. Au nom de la liberté de la presse. Mais il y a des zautorités qui n’ont pas compris ….

 MDE  -CBE ni vu ni connu j’t’embrouille

En premier point, brièvement, a eu lieu une modification de statuts : la Maison de l’Emploi (MDE  ) prend désormais les caractéristiques d’un Comité de Bassin d’Emploi (CBE) en enlevant ce titre au Conseil de Développement ! C’est bien compliqué mais ça prépare des lendemains qui déchantent. Car on va arriver, plus vite qu’on ne croit, à la suppression du Conseil de Développement.

Le Conseil de Développement : dans cette structure se réunissent des élus, des chefs d’entreprise, des syndicalistes et des membres d’associations qui réfléchissent ensemble au développement du Pays de Châteaubriant  . C’est là notamment que s’est élaborée la Charte de Pays, et que se sont préparés les différents programmes « Leader » qui ont apporté des fonds européens pour le développement local. Le Conseil de Développement a son indépendance, il fixe ses réunions quand il veut.

Mais hélas le Conseil de Développement n’est pas apprécié par les instances politiques du Pays de Châteaubriant  , justement parce qu’il réunit des élus, des chefs d’entreprise, des syndicalistes et des membres d’associations ….

Mais voilà du nouveau : en récupérant l’appellation « Comité de Bassin d’Emploi » la Maison de l’Emploi va devoir mettre sur pieds des « collèges » : collèges des chefs d’entreprise, collège des syndicats, collège des associations. Alors là, vous n’y comprenez plus rien ! Quelle différence avec le Conseil de Développement ? Voilà, voilà, on vous explique : la Maison de l’Emploi va mettre en place des « collèges », la loi sera respectée. Il suffira de ne pas réunir ces collèges ! Et le Conseil de Développement ? Il aura ses « collèges » aussi, sans doute pas avec les mêmes gens et il perdra toute légitimité. Il y a du torpillage dans l’air. A l’automne prochain ?

Mais comment peut-on penser une chose pareille ? C’est bien simple : il suffit de voir ce qu’a fait la Maison de l’Emploi entre le moment où elle a obtenu son label (25 septembre 2005) et le 11 juillet 2008 : quelques réunions de bureau, sans doute, mais aucun Conseil d’Administration. Comme cela elle ne risque pas de favoriser les discussions entre les « partenaires » : mission locale, chambre de commerce, Pays de Châteaubriant  -Initiative  , Centre d’Information et d’Orientation, etc.

 Le fait accompli

Des participants à la réunion du 11 juillet 2008 se sont plaints : « vous nous mettez devant le fait accompli » - « nous sommes partenaires associés, nous demandons que soit établie une convention avec la Maison de l’Emploi » - « Il faut se donner des objectifs et que chacun de nous y participe » - « nous souhaitons être associés à l’élaboration des actions » ont dit les uns et les autres. Christine Galisson (directrice) a d’ailleurs reconnu : « C’est vrai, nous avons voulu lancer des actions le plus vite possible et nous ne vous avons pas consultés ».

Le Président Alain Hunault, prenant la parole pour une fois, a précisé : « Toutes les bonnes volontés sont admises. Aucun partenaire n’a été refusé »….. Ah que c’est chouette de jouer avec les mots … aucun n’a été refusé … puisqu’aucun n’a été à même de proposer des idées au sujet d’actions qu’on lui a cachées.

A part ça la Maison de l’Emploi a mené des actions intéressantes : elle a organisé un forum « Mon évolution personnelle » autour des bilans de compétence et de la validation des acquis de l’expérience. Elle a accompagné des entreprises (Kuhn, ABRFi) qui cherchaient des salariés et avaient besoin de les former. Elle a aussi participé à la sensibilisation des jeunes à la création d’entreprise. Rien de bien nouveau dans ces actions, c’est juste le pilotage qui a changé.

En fait on se pose toujours des questions sur de rôle de la Maison de l’Emploi vis à vis de l’ASSEDIC, de l’ANPE, de la Mission Locale et du Conseil de Développement : mais comme Assedic et Anpe vont fusionner, et comme Mission Locale et Conseil de Développement sont appelés à disparaître ….

 

BP  

 


Note du 13 janvier 2009

 Le gel des maisons de l’emploi

Articles à lire :

– http://plabbe.wordpress.com/2009/01/13/maisons-de-l%E2%80%99emploi-machine-a-cafe-pousse-pousse-coucou-aubaine-et-myopie/

La directrice de la Maison de l’emploi veut aussi devenir directrice de la Mission Locale