Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Conseil de Développement (ex CBE) > Conseil de développement - mai 2002 - Leader II

Conseil de développement - mai 2002 - Leader II

(écrit le 8 mai 2002)

Programme LEADER II

Qu’est-ce qu’un programme LEADER ? Qu’a-t-il apporté à la région de Châteaubriant ?

LEADER cela veut dire « Liaison entre actions de développement de l’économie rurale », c’est un programme avec financements européens qui a été porté par les 33 communes du Pays de Châteaubriant  . L’ensemble de ce territoire est en effet confronté à des problématiques et à des difficultés semblables et, pour y répondre, les acteurs locaux ont pris l’habitude de travailler ensemble notamment depuis le début des années 1990 (on peut cependant s’inquiéter de ce qui va en advenir quand on voit l’attitude du Président de la Communauté de Communes du Castelbriantais)

Diagnostic

Il a d’abord fallu faire un diagnostic du territoire :
– Une faible densité de population (44 hab/km2 (au lieu de 164 en moyenne départementale)
– Une population vieillissante : la population des plus de 60 ans atteint 20 % (18,3 % en moyenne départementale) et pourtant la tranche des 0-19 ans est bien représentée : c’est donc qu’il y a départ des 20-60 ans
– Une tendance à la dépopulation
– Des niveaux de revenus qui sont les plus faibles de la Loire-Atlantique

En matière économique :
– Une agriculture très présente, bien placée quant au potentiel de production, avec une surface moyenne en forte augmentation
– Une industrie centrée sur les métaux, la plasturgie et l’agro-alimentaire et qui, bien qu’étant située à moins d’une heure de Rennes, Angers, Nantes ou Laval, est pénalisée par des difficultés de communication ferroviaire et routière
– Commerce et artisanat surtout centrés à Châteaubriant et dans les chefs-lieux de canton, la densité du tissu artisanal et commercial étant globalement faible par rapport au nombre d’habitants. Dans les années à venir, on risque de connaître de sérieux problèmes de transmission, menaçant la pérennité de certaines de ces entreprises en particulier de celles qui nécessitent des investissements lourds.
– Les services à la population sont assez développés mais leur accès est souvent difficile car ils sont inégalement répartis sur le territoire et doivent répondre à une forte demande.
– La formation est concentrée sur Châteaubriant et globalement le niveau de formation est faible avec un nombre important de jeunes qui sortent du système éducatif sans diplôme. De plus les formations proposées répondent parfois mal aux besoins des entreprises.

L’offre de loisirs et d’activités est diversifiée et praticable dans presque toutes les communes, celles-ci disposant de lieux de rassemblement principalement pour des activités sportives comme le football ou même le tennis.

Les activités culturelles sont concentrées sur Châteaubriant où les commerces culturels connaissent des difficultés. Le tissu associatif permet cependant, malgré de faibles moyens, de proposer théâtre, musique et bibliothèques dans un certain nombre de petites communes.

Le potentiel touristique est intéressant mais encore peu considéré par les habitants et notamment par ceux qui sont en contact avec les touristes, ceci ne contribue pas à sa mise en valeur. Le territoire souffre d’un déficit d’image tant chez ses habitants qu’à l’extérieur.

Enfin, une dynamique de développement local a été engagée sur l’ensemble du territoire, ce qui est un point positif même si les associations sont relativement isolées par rapport à cette dynamique.

Objectifs

Ce diagnostic étant posé, le programme LEADER II a donc travaillé dans trois directions :
– Renforcer le développement local (ce qui a conduit à l’élaboration de la Charte de Pays)
– Développer l’attractivité du territoire (en promouvant ses pôles de compétence, en valorisant son potentiel agricole et touristique)
– Renforcer les services à la population et aux entreprises (nouvelles technologies, culture, services aux personnes)

Le programme LEADER II a permis de financer 91 projets d’un montant total de 15 933 303 F en y apportant 6 148 561 F de subventions (presque 39 %) Afin d’éviter l’effet de « saupoudrage », les commissions et le comité de pilotage du programme LEADER II ont cherché à savoir quelle était la pérennité des actions financées. Eh bien :
– Plus de 70 % des dossiers seront directement poursuivis grâce à la réalisation de nouvelles actions.
– Environ 40 % des projets se maintiendront du fait de leur rattachement à d’autres opérations.

Exemples

Voici quelques opérations qui ont reçu une aide financière par le biais de Leader II :
– Lancement d’un plan de communication « Au cœur de l’Ouest »
– Structuration du festival Graines d’Automne dans la région de Nozay.
– Promotion et amélioration des visites du Moulin du Pont à Sion-les-Mines.
– Festamuselles
– Spectacle Michel Strogoff à Vay
– Les Bacchanales à Jans
– Spectacle « Trois Dames et un château » à Châteaubriant
– Festival rock populaire en milieu rural (Sà t Aubin des Châteaux)
– Mise en place d’une photothèque
– Edition de fiches de randonnée
– Promotion de produits gastronomiques locaux
– Etude de faisabilité pour la création de bassins de rétention des eaux sur la vallée de la Chère

Accompagnement des agriculteurs pour leur entrée dans un Groupement d’employeurs
– Développement de la filière sarrasin (blé noir)
– Edition d’un guide des services à domicile
– Informatisation des bibliothèques de Moisdon et Nozay
– Opération « De ferme en ferme » - et aide aux « Amis de Gruellau »

Renforcement des outils d’aide à la création d’entreprises

Le bilan détaillé des actions du programme LEADER II peut être consulté au Conseil de Développement du Pays de Châteaubriant   - Rue des Vauzelles à Châteaubriant - Tél 02 40 28 36 64