Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Excès > Ecarts de salaires ... excessifs

Ecarts de salaires ... excessifs

Ecrit le 26 mars 2008

 Taxer les salaires supérieurs à 500 000 €

Néerlandais … ça vous a un p’tit air de Néandertal, vous savez, ces hommes préhistoriques qui n’avaient encore pas découvert la grandeur de notre civilisation moderne….! Ces Néerlandais, y sont fous, sans doute, ces Hollandais qui veulent encadrer les revenus de leurs grands patrons et s’apprêtent à instaurer un impôt de 30 % sur les primes et indemnités de départ.

La mesure, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2009, vise tous les directeurs de société privée dont les salaires dépassent 500 000 euros annuels, (41 600 €/mois) et dont les primes excéderaient ce salaire annuel net. Et s’il venait à l’idée des sociétés d’augmenter le salaire de leur PDG juste avant son départ, elles s’exposeront désormais à 15 % d’impôt supplémentaire sur leur revenu.

Cette nouvelle fiscalité va à l’encontre des recommandations faites en décembre par une commission parlementaire qui avait simplement appelé les patrons à l’autodiscipline. On dit que ceux-ci font grise mine et que certains parlent de délocaliser leur fortune. oui, ils sont fous ces Hollandais, c’est pas chez nous qu’on taxerait ainsi les grands patrons.

On préfère taxer les petits retraités. L’un d’eux, dans le courrier des lecteurs de Ouest-France du 18 mars, raconte que, pour 41 ans de cotisations, il percevait 1420 € et que maintenant, par suitre d’une augmentation des prélèvements, il perçoit 50 € de moins par mois !

 Baratin à la Banque Centrale Européenne

Selon Ouest-France du 19 mars, certaines industries manquent de main d’œuvre. La société Halgand, chaudronnerie à Donges et St Brévin, annonce fièrement. « Chez nous au bout de 5 ans, un bon salarié peut gagner 1600 € net, et 2000 à 2500 € au bout de quinze ans ». Peut-être … Mais à Châteaubriant on en est loin, très loin même. Et les employeurs qui parlent de la noblesse du métier de chaudronnier se gardent bien de donner des exemples de salariés bien payés….

On peut pourtant bien gagner sa vie, en travaillant …. à condition d’être le patron de la Banque Centrale Européenne.
Le 7 mars 2008 celle-ci a publié pour la première fois le salaire de son président Jean-Claude Trichet en 2007, soit 345.252 euros (2 % de plus qu’en 2006). Jean-Claude Trichet bénéficie également d’une résidence de fonction, précise la BCE. Le vice-président de l’institut de Francfort (ouest), le Grec Lucas Papademos, a lui touché 295.920 euros. Au total, les six membres du directoire de la BCE ont gagné 1,6 million d’euros en 2007, somme qui ne tient pas compte des assurances maladie notamment. Elle reste cependant largement inférieure aux émoluments de nombreux grands patrons, dont les récentes hausses de salaires, chez Daimler, Porsche ou Bayer, suscitent une vive polémique en Allemagne. Y sont fous ces Allemands.


Ecrit le 14 mai 2008

 Monsieur le Baron est trop bon

A la suite d’une opération légale, montée avec de grands cabinets fiscalistes, M. le Baron Ernest-Antoine Seillière vient de mettre la main sur 78 000 000 € d’actions Wendel. Vraiment, M. le Baron est trop bon … pour lui et pour une poignée de cadres dirigeants qui se sont attribué 246 millions d’euros.

Il faut faire preuve de compréhension : M. Seillière fait partie de ces hommes qui montrent que, en travaillant plus on peut gagner plus. Agé de 71 ans, il perçoit, par an, la somme de 507 694 euros. Une misère assurément .

Ah ! J’oubliais, le gouvernement va faire la chasse aux détenteurs de Livret A, au cas où quelques petits malins auraient réussi à en ouvrir deux. M. Seillière, lui, n’en a sûrement qu’un.

Salaires ... foot