Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Coltan : du sang dans le téléphone

Coltan : du sang dans le téléphone

Ecrit le 2 janvier 2008

Coltan : l’or gris est rouge de sang

On l’appelle … l’or gris. C’est le coltan, qui sert à produire le pentoxide de tantale, reconnu pour sa dureté et sa résistance extrême à la chaleur et à la corrosion, un métal précieux entrant dans la fabrication de pièces d’avions, de fusées, d’outils de précision, mais surtout des condensateurs pour les téléphones portables et les ordinateurs. Son prix a augmenté de 2000 % en 50 ans.

Il est extrait par des adolescents, voire des enfants, qui travaillent dans ces mines à ciel ouvert. Détachés à coups de pics les blocs rocheux sont ensuite effrités et lavés à la main de nombreuses fois jusqu’à l’obtention de tout petits cailloux, extrêmement denses, qui seront transportés, à dos d’homme, jusqu’aux comptoirs et vendus environ 70 euros le kilo et jusqu’à 1500 euros le kilo en période de pénurie.

Richesse, le coltan est aussi objet de convoitise et de pillage : au Sud-Kivu, à proximité de la frontière du Rwanda, bandes armées et pillards viennent voler le coltan, et aussi les diamants qu’on trouve dans cette région. Un prêtre, l’abbé Jean Bosco, répertorie les crimes engendrés par cette richesse : enfants massacrés, viols, femmes enceintes éventrées. « C’est comme si le Seigneur, en nous donnant ces ressources, nous avait piégés », dit-il (voir le reportage de Patrick Forestier, Canal+ du 13 décembre)
L’or gris est taché de sang.

Source : radio-Canada :
http://www.radio-canada.ca/actualite/zonelibre/02-11/congo.asp

Le téléphone portable stresse les tomates