Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Insécurité > Terrorisme, Espagne, citrons, Londres

Attentats

Terrorisme, Espagne, citrons, Londres

Ecrit le 17 mars 2004 :

Attentats en Espagne
Terrorisme ou troisième guerre mondiale ?

11 mars 2004, trois gares de Madrid, quatre trains bondés de travailleurs, dix bombes programmées pour exploser en même temps, 202 morts, 1400 blessés.

Qui a fait cela ? « C’est l’ETA » a tout de suite pensé le gouvernement espagnol. Mais l’ETA a démenti et l’organisation Al-Qaïda a revendiqué la série d’attentats, dans le journal « Al Qods al Arabi », basé à Londres. On ne sait encore que penser exactement.

La fin ou le début ?

Si c’est l’ETA, organisation séparatiste basque, c’est un geste suicidaire, la fin définitive des espoirs d’un groupuscule réclamant des droits particuliers pour un peuple basque qui rejette de plus en plus ces actions violentes.

Si c’est vraiment Al-Qaida, ce n’est que le début d’une guerre mondiale qui s’est ouverte avec la destruction des tours de New-York le 11 septembre 2001, et plus tard aussi à Istanbul les 15 et 20 novembre 2003 (52 morts, 750 blessés). A qui le tour ? L’Angleterre, l’Italie, autres « croisés » de la guerre lancée par George Bush contre l’Irak ?

Odieuses et inutiles

Cette action terroriste, qui fait explicitement référence à la guerre en Irak, est d’autant plus odieuse que l’opinion publique espagnole était massivement hostile à la guerre contre l’Irak (91 % des Espagnols étaient contre).

Irak : guerre illégitime comme le démontre de plus en plus l’absence des fameuses « armes de destruction massive » dont Saddam Hussein aurait menacé le monde. Irak : guerre sans fin, comme l’est la guerre en Afghanistan (où les Talibans reprennent le pouvoir), comme le conflit au Proche Orient où l’opinion mondiale laisse écraser le peuple palestinien. Tous ces conflits violents où les peuples sont bafoués, sont des foyers d’infection qui empoisonnent le monde. Et l’ONU se tait comme ... nous nous taisons.

Toutes les actions violentes posent question. Il est facile de les rejeter en bloc sous le terme de « terroristes ». Les Résistants Français étaient qualifiés de « terroristes » par l’armée d’occupation et la gestapo. Où est la frontière entre la Résistance et le Terrorisme ? Pourquoi les Palestiniens qui luttent pour conserver leur patrie seraient-ils des terroristes ? Pourquoi les Israéliens qui ne cessent de ravager les territoires palestiniens, ne sont-ils pas qualifiés de terroristes ? Ce sont souvent les États dictatoriaux, qui pratiquent un terrorisme d’Etat, qui acculent leurs opposants à utiliser le seul moyen d’action qui leur reste : la violence. Le manque de démocratie, dans un pays, conduit fatalement à la violence.

Ceci étant dit, des actions terroristes, comme celle qui a frappé l’Espagne, sont inacceptables, et de plus inutiles, car elles ne touchent pas les puissances qui contrôlent le monde.

La mondialisation du terrorisme accompagne, sans la combattre, la mondialisation économique. D’une façon comme de l’autre, les morts humaines sont effroyables : morts par attentat, morts de faim, morts de ne pouvoir vivre humainement. Les morts spectaculaires effacent un temps, dans l’opinion publique, les morts à petit feu. Mais ces dernières sont le terreau du terrorisme, d’une guerre qui sera vite mondiale.

D’une domination à l’autre

Cela fait des années que nous disons qu’il arrivera un temps où les pauvres se révolteront. Ils n’en ont pas la force physique et militaire, mais ils en ont la haine, face à la morgue et au mépris des pays riches.

Des groupes armés type Al-Quaïda, utilisent la force à leur place. Malheureusement leurs buts ne sont pas plus louables que leurs actions : ils n’ont pas pour but de donner aux hommes et aux femmes la dignité et la liberté : ils désirent remplacer une domination par une autre domination.

Les terroristes actuellement se cachent sous le manteau de l’islam. Tout comme George Bush prétend mener sa croisade au nom de Dieu. Le choc des religions est le moyen d’enclencher des réflexes communautaristes, de dresser plus sûrement des hommes contre des hommes.

En Espagne aujourd’hui, comme aux USA hier, les citoyens retrouvent des gestes de solidarité. « Ensemble » disent-ils. Mais c’est un « ensemble » contre, et pas un « ensemble » pour. Contre d’autres hommes, quitte à assimiler terroristes et musulmans. Mais pas pour la paix entre les hommes.

Dans cette affaire les gouvernements jouent un mauvais rôle : celui de chefs de guerre, celui de défenseurs des intérêts économiques des puissants, alors qu’on leur demande de s’entendre pour que les hommes vivent.

B.Poiraud


Ecrit le 17 mars 2004 :

En cette période du Printemps des poètes, je voudrais dédier à tous ceux qui souffrent à Madrid, à tous ceux qui sont victimes de la furie humaine, ce poème, le dernier de Claude Nougaro. Il l’a mis en musique et enregistré. On aura le bonheur de l’entendre à la sortie du CD à l’automne prochain. Merci, chanteur, de nous offrir tes mots comme réconfort.

Simone Boucel

L’espérance en l’homme

Au cours d’une vie qui fut mouvementée
Dans un siècle où l’horreur battit ses records
Parmi les êtres qu’on a pu rencontrer
Sur le seuil d’un grand rêve ou dans des corridors
Au cours d’une vie de vertes et de pas mûres
A se dire quelquefois que le monde est foutu
Que l’homme est fou, qu’il va droit dans le mur
Il arrive que cette vie si cruelle et tordue
S’ouvre ...

Sur un jardin d’odeurs
Comme en avaient les fleurs
Que l’on avait cru disparues

S’ouvre ...
Mystère et boule de gomme
Quand l’espérance en l’homme
Chantait encore dans les champs et les rues

Il arrive qu’un jardin
Ou qu’un simple visage humain
Une main ouvrent un nouveau chemin
Au cours d’une vie qui fut mouvementée
Traversée de voyages au bout de la nuit
A se dire : suffit, mais tout de même hantés
Par la mort qui fait le mort et par le temps qui fuit

Il suffit d’une voix
D’un certain regard pour qu’on voie
Un espoir toujours recommencé
Que l’on croie en l’amour
Planté sans cesse et replanté
Dans le cours d’une vie mouvementée

Tout se gomme, se pardonne
Et l’on voit soudain reverdir, refleurir
Notre espérance en l’homme.

Claude Nougaro


NDLR : Il s’est vite confirmé que Al Quaïda est responsable des attentats. La manipulation du pouvoir, voulant à tout prix accuser l’ETA, a bouleversé le résultat des élections. Le 14 mars 2004 n’a pas donné, comme prévu, la majorité au Parti Populaire de M. Aznar. C’est le Parti Socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, qui l’a emporté avec 42,64 % des suffrages contre 37,64 % au Parti de M. Aznar, suite à une forte participation des électeurs (77,24 %) et notamment des jeunes.



Ecrit le 29 septembre 2004 :

La fin des citrons

Il était une fois une cargaison de plusieurs millions de citrons argentins destinés à Montréal (Canada). Une lettre anonyme, envoyée en juillet dernier à la Garde côtière américaine annonce que ces ont été contaminés par un puissant agent bactériologique, au départ de Buenos Aires.

Branle-bas de combat : la marine américaine arraisonne, début août, le bateau Rio Puelo, avec, à son bord, les fameux citrons.

La cargaison est congelée afin de réduire les risques anticipés de propagation de dangereuses toxines. Tests, retests, contretests, point de contamination ! Le producteur argentin a tout perdu.

« Cette histoire de citrons, c’est un cas unique », lance André Coutu, président du Club export agroalimentaire du Québec. « Une chose semblable n’est pas encore arrivée à un exportateur d’ici. Mais il est clair qu’en ce moment, il y a un peu d’exagération de la part des Américains en matière de sécurité. ».

Bush, craint désormais, sur son territoire, une attaque terroriste... à la tomate, à l’orange ou à la pizza congelée.

Et en profite pour appliquer des lois « sécuritaires » qui sont aussi des lois protectionnistes déguisées.


Ecrit le 13 juillet 2005 :

Attentat du 7 juillet 2005

Les salauds

Des salauds, oui, ceux qui ont commandité les attentats de Londres le 7 juillet 2005, de Madrid le 11 mars 2004, de New York le 11 septembre 2001. Des attentats horribles, des corps déchiquetés par le métal .... Crimes de sang

Les journaux anglais ont réagi très vite, avançant même leur heure de parution. Le sang est un bon support de vente...

Des salauds, oui,
ceux qui provoquent sciemment
la mort de populations innocentes.

Mais qui ? Qui ?

Rappelons-nous, Srebrenica : la ville tombe aux mains des Serbes de Bosnie le 11 juillet 1995. Les forces de l’ONU sont là. Il y aura 8000 musulmans massacrés, des hommes, des femmes et des enfants.

Rappelons-nous : l’Irak, 672 Irakiens ont été tués au cours du mois de mai, l’un des plus meurtriers depuis l’invasion du pays par les forces de la coalition. En outre 1179 personnes ont été blessées. La guerre en ce pays, tue chaque jour par manque d’eau potable, d’électricité, de médicaments .

Rappelons-nous : le Darfour. Depuis février 2003, les attaques des milices soutenues par le gouvernement soudanais ont provoqué le déplacement d’au moins 1,2 millions de personnes, la fuite de 200 000 réfugiés au Tchad, et causé la mort de 30 000 à 50 000 villageois.

Rappelons-nous : la Tchétchénie, la Palestine, Haïti ........

Rappelons-nous tous ceux qui meurent de faim, ou de maladie alors que les puissances occidentales ont les moyens de les sauver, de favoriser un développement durable. Il suffirait de moins d’un euro par semaine et par habitant des pays riches pour permettre à plus de 300 millions d’êtres humains de sortir de la grande pauvreté d’ici 2015 et éviter à 230 millions d’enfants de mourir avant l’âge de 5 ans

Les salauds sont partout, y compris au pouvoir des Pays riches.


Ecrit le 5 octobre 2005 :

Qu’est-ce qu’un terroriste ?

C’est quelqu’un qui PEUT être dangereux
Et qui DOIT servir de faire valoir au Ministre de l’intérieur. Exemple : lundi 26 septembre 2005, Nicolas Sarkozy annonçait à la télévision : : « A la minute où je vous parle, des arrestations ont lieu. Ce sont des arrestations préventives mais ceux qu’on a été chercher savent pourquoi on a été les chercher ».. Cette arrestation, elle était vraie, abondamment filmée et photographiée par des journalistes.

Mais là où la chose se corse, c’est quand on sait que l’émission télévisée du lundi a été enregistrée le mercredi précédent. De là à imaginer comme l’a fait le journal Le Parisien, une machination destinée à impressionner l’opinion, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas ! On non !

Sauf que, depuis, on cherche toujours des preuves contre les présumés terroristes. Mais avec les terroristes il faut sans doute faire comme avec les femmes : « Bats ta femme, si tu ne sais pas pourquoi, elle le sait, elle »


voir insécurité

voir police

voir délinquance

Voir arrestations arbitraires et torture

Autres articles : utiliser le moteur de recherche en tapant les mots délinquance, terrorisme, police, insécurité