Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > OGM et bio-diversité > OGM, le miel, Terrena et Terroirs 44

OGM, le miel, Terrena et Terroirs 44

Ecrit le 19 septembre 2007

 Du miel aux OGM

6 août 2007 : des ruches ont été scellées par un huissier de justice à la demande du syndicat des apiculteurs professionnels de Drôme-Ardèche, à 700 m d’un champ de maïs OGM (organismes génétiquement modifiés). Le champ a été fauché 8 jours plus tard. Le pollen des ruches a été analysé 3 jours plus tard, par les laboratoires Ampligene de Lyon et Apllica de Brème en Allemagne. Résultat : le pollen prélevé 11 jours après la mise en place des ruches contenait 0,55% à 1% d’OGM. Or, au delà de 0,9 % l’étiquetage est obligatoire avec la mention « contient des OGM ».

Après cette expérience, les apiculteurs craignent que les consommateurs boudent le miel.

 Terrena

La coopérative Terrena (ex-Cana) cultive 35 hectares de Maïs OGM pour la production de semences sans consultation des coopérateurs. Un ensemble d’associations dénonce la mauvaise foi de Terrena qui communique activement sur ses filières bio ou tracées non-OGM et développe en catimini la production de maïs OGM. Mardi 4 septembre, à l’appel de « l’interrégionale sans OGM », une centaine de personnes était rassemblées à Ancenis pour demander au conseil d’administration de Terrena la mise sous scellés puis la destruction des grains qui seront bientôt récoltés et l’engagement à ne vendre ni semer d’OGM en 2008.

A l’issue d’une longue discussion, Terrena s’est engagée à stocker la récolte et à ne pas la commercialiser avant une réunion qui aura lieu à la fin de l’année, après les débats que la coopérative organisera en interne et le Grenelle de l’environnement.

Pour enrayer la menace de dissémination des OGM, une nouvelle manifestation a eu lieu le 15 septembre 2007 à Angers. (lire plus loin dans cette page)


Ecrit le 10 octobre 2007

 Ogéhèmes

L’association Terroirs 44 (80 producteurs en vente directe) a tenu son assemblée générale le 1er octobre 2007 à La Meilleraye. Elle a voté à l’unanimité une motion condamnant fermement la prolifération et l’utilisation des OGM en agriculture.

 Vente directe

D’autre part, elle souhaite réaffirmer sa mission d’organisation et de promotion de la vente directe. Un recueil d’expériences sera réalisé d’ici 2008 pour accompagner les porteurs de projets en vente directe.

Les producteurs ont confirmé leur volonté d’ouverture et de transparence par le dialogue permanent avec les consommateurs et l’élargissement des visites de leurs fermes.


Note du 5 mars 2008

 66 % d’agriculteurs inquiets

Terrena (anciennement CANA), première coopérative agricole française, a mené une enquête auprès de 26 000 agriculteurs, sur l’utilisation des OGM, des produits
phytosanitaires ou encore des engrais chimiques.. 12 % d’entre eux, soit 3100, ont répondu.

Pour 54% d’entre eux, les OGM représentent un vrai danger pour la diversité
des filières et des modes de production,

61% sont favorables au maintien du
moratoire sur les OGM, « le temps que les recherches avancent »,

et seulement
20% sont prêts à semer des cultures OGM dans leur exploitation si la loi les y
autorise.

La coopérative a donc décidé "de ne pas commercialiser de semences OGM en 2008 et 2009 même si la
loi l’autorise",

Voir le texte complet ci-dessous :

Dossier Terrena

Un site très completsur les OGM (organismes génétiquement modifiés)en agriculture :

http://terresacree.org

Les abeilles et les loups

OGM : nous avons été trompés