Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > SMPC (syndicat mixte du Pays de Châteaubriant) > Syndicat Mixte du Pays de Châteaubriant - mai 2001

Syndicat Mixte du Pays de Châteaubriant - mai 2001

écrit le 9 mai 2001 -

Pas tous les œufs dans le même panier

Réunion bien réjouissante au Syndicat Mixte du Pays de Châteaubriant  , ce jeudi 3 mai 2001 : les élus des 25 communes ont compris qu’il ne fallait pas mettre tous les œufs dans le même panier et ont élu Marcelle DURAND à la présidence, avec deux vice-présidents Jean Luc COLIN et Yannick MASSARD. Donc un coup de barre à gauche pour équilibrer le coup de barre à droite de la ville de Châteaubriant et de la Communauté de Communes du Castelbriantais.

Comme il fallait deux délégués par canton, pour constituer le bureau, les différents membres sont :

Canton de Châteaubriant : Bernard Douaud (Soudan) Alain Hunault (Châteaubriant)

Canton de Moisdon : Marcelle Durand (Issé) Emile Marion (Moisdon)

Canton de Rougé Yannick Massard (Fercé) Gisèle Bourdais (Rougé)

Canton de St Julien : Jean-Claude Bourdel (La Chapelle Glain) Michèle Cochet (Petit Auverné)

Canton de Derval Jean Luc Colin (St Vincent des L.) Maryse Hélion (Sion-les-Mines)

Et deux représentants des syndicats d’eau : Dominique Geffray et Jean Pierre Lépicier.

La commission d’appel d’offres a été désignée aussitôt, de même que la commission finances car il va y avoir des décisions rapides à prendre, surtout pour les ordures ménagères.

On peut se réjouir de cette élection au Syndicat Mixte, qui empêche qu’une chape de plomb ne tombe complètement sur la région de Châteaubriant et qui va

tenter de sauvegarder le travail fait avec le Conseil de Développement. Marcelle DURAND est une femme de dialogue qui a montré ses grandes capacités à la tête du Comité de Bassin d’Emploi quand il a fallu en particulier négocier les fonds européens Leader, et construire la Charte de Pays.

On peut cependant se poser des questions.

2 + 2 ..ou .. 4
mais pas 3 + 1

La Communauté de Communes de Derval a élu Michel Houillier qui, tout en étant de Droite, ne veut pas entendre parler de la famille Hunault. Même chose pour Christian de Grandmaison, président de la Communauté de Communes de Nozay. L’espoir qu’on pouvait avoir de réunir ces 2 communautés de communes avec celle du Castelbriantais (où domine Alain Hunault) et celle de l’Est Castelbriantais (dirigée par Françis Martin, Homme-lige du même Hunault), s’éloigne donc. On peut craindre que Nozay et Derval se rapprochent, laissant les deux autres dans leur coin. Au lieu de 4 communautés de communes réunies on aurait donc 2 + 2, ce qui constituerait des entités trop petites. Notamment pour percevoir certaines subventions nationales qui exigent un minimum de 25 000 habitants.

Le Syndicat Mixte du Pays de Châteaubriant   devra-t-il alors jouer un rôle plus important qu’on pouvait le prévoir ?

Dommage pour M. Marion

Les élections ont laissé un goût amer à Emile Marion, Maire de Moisdon-la-Rivière. Il briguait dans un premier temps la Présidence de la Communauté de Communes de Châteaubriant, et il aurait pu faire le consensus sur son nom. Mais il s’est laissé embobiner par Alain Hunault qui lui a promis la poursuite du dossier médiathèque   et ... la présidence du Syndicat Mixte. Manque de chance, pour lui, les élections au sein de la Communauté de Communes du Castelbriantais ont été si caricaturales, que les délégués au Syndicat Mixte ont voulu redresser la barre. Et Emile Marion en a fait les frais. C’est dommage car c’est un homme ouvert et compétent et qui consacre beaucoup de temps à sa mairie. Souhaitons-lui de pouvoir mener à bien le projet de médiathèque   qu’il a si bien su conduire jusqu’ici.

B.Poiraud