Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Gallo : le bouclier fichemal, les remous et les rumeurs

Gallo : le bouclier fichemal, les remous et les rumeurs

Ecrit le 7 avril 2010

 SarkObama

On aveu écrit, y a queuques mois, que Sarkofillon éteu un mariage de carpe et de lapin mais avec Obama, v’la hein-ne grande carpe qui freutille avec un p’tit lapin. Pour les meudias francaouis c’éteu hein-ne vraïye lune de miel et ça feuzeu pleureu dans les chaumiéres autant que l’histouère du peutit païsson et du peutit ouéziauw qui s’aimeuent d’amour tendre…mais comment s’y prendre ? Et qui va se laisseu prendre ?

Mon Sarko y prêcheu aux zaméricains que la loi d’Obama pour les pauv’s malades, c’éteu hein-ne meurveille (que nos pères résistants aveu fait apreuille la s’conde guerre mondiale …et que jeu seu en train de détricoteu) et dès le lendemain, y se dépêcheu de reuvenir vouère ses deuputeux UaiMePeu pour leur démontreu que le bouclier fichemal, c’éteu un modèle de justice et d’équiteu. C’éteu biauw de défendre les pauv’s chez les aut’s et les riches cheu nous. Encor’ un coup du lapin qui court pu vite que son ombre.

Pour le reuste, Sarkobama n’hastonneu point ; y ne sont que yien sur tout : l’Iran, l’Irak, le Proche Orient, l’Afganisthan, les avions ravitaïllous. Y a pu d’haria dans la maison ; on ne seu haricoteu pu ni heurasseu.

Vive la Sarkobamania !

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

– (1) Hastonner = hésiter
– (2) haria = travail mal fait
– (3) haricoter = chicaner
– (4) Herasser = frotter à hérisser le poil


Ecrit le 14 avril 2010

 Les remous et les rumeurs

Ça senteu le r’meinche à Le Lizieu ! les rumeurs feuzeu des reumous jusqu’au bout de la pianète, grâce au charron communicatou qui tapeu sur son enclume ; ça jacasseu partout ! Les jailloux brasseu la merde et jappeu à tire larigot. Ma rachida reveneu à la mode. On razeu gratis…les maisons du bord de mer et les cons de tribuable vont païyeu les errements des permettous de construire.

Pour nos keuniauws jouasses, on va transformeu les zécoles en casernes et en prisons, les crèches en garderies sans gardiens ; les trains n’auront pu de contrôlous, les zopitaux, pu d’infirmières et de médecins, les endetteux et les clochards, pu de ponts pour se coucheu. Faut faire des zéconomies partout !

Du coteu du Vatican, ça s’arrangeu pas non pu : les vieux qui sont là-bas sont aussi têtus que le jein-ne de cheu nous : y ne changeront rein dans le bon sens ; les bouclieux vont protégeu les peutits carreux de riches et de vierges consacreux mais pas des pédos qui filent.

Je ne vaïye qu’hein-ne bonne nouvelle : Obama qui veut le « global zéro » et commence à signeu avec mes d’veudef des débuts de désarmement nucléaire. Mais mon Sarko veut gardeu sa bombinette. Comme kaïye, la sarkobamania va exploseu !

– (1) Remunche = moisi, pourri
– (2) jacasser = parler mal à propos
– (3) jaillou= vidangeur
– (4) japper = dire des blagues
– (5) jouasse = aime à jouer

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 21 avril 2010

 Qui est mal entendant ? Quoi est mal entendu ?

 
V’là qu’on veneu de trouveu un mot magique qui va servir pour tout et partout : malentendu ; en gallo : malouï ! Maïye qu’entendeu déjà hauwt et bain-gneu dans le malouï, me v’là asteure avec tous les français et mein-me avec tous les citoyens du monde.
 
On n’aveu malouï les préfets qu’aveu décideu (avec Péremptoire) de razeu 1.500 maisons à Xynthia ; malouï le Boutefeu qui aimeut les zarabes hien par hien mais pas ensemble (sauf pour les met’ dans les charteurs !) ; malouï mon Sarko qu’aveu promis des sous à tous les pauv’s alors que y en aveu que pour les riches ; malouï le Charon qu’aveu parleu de complot international pour déstabiliseu mon p’tit Sarko branlant alors que c’éteu que du pipi de chat sur ma Carlita ; malouï les reuzultats des reugionales qu’éteu que des déclarations d’amour pour l’UMeuPeu et son grand chef et des appels à travailleu pu et pu longtemps pour des reutraites pu joyeuses.
 
Si on ouvreu nos zesgourdes sur le monde, on entendeu mal les volcans islandais qu’envaïyeu des cendres sans respecteu les frontières ; les polonais qui pleureu et se metteu à geunoux devant le cercueil de leur dictatou (à faire rêveu mon Sarko…) ; les israéliens qui asphyxieu leurs vaïzins et feuzeu des immeubles avec des dessous de table ; les iraniens qu’attendeu les sanctions qui vont les chatouilleu et les faire rire.
 
Vivent les malentendus, les malentendants, les malintentionnés et les gros malins !
 
 
Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 28 avril 2010

 Sarko-Volcan

Dès que le volcan islandais s’est un peu calmeu, v’là le volcan-Sarko qui se reuveuilleu cheu nous pour enfumeu nos quartieux difficiles, chauffeu un laïssis pour laveu toutes les bandes de jein-nes et nettoyeu les allocations familiales des zabsents théistes. Y va aussi enleveu le hauwt des fon-mes voilées (demain, y en a qui espéreu que ce soiye le bas !)

Quand y donneu des poingneues de main, y a cor des malins qui se senteu obligeu de les essuyeu comme si y zaveu éteu bruleu ou sali : un volcan ça cracheu et licheu pas mal de saleutés. La mère Marie Aliotte preupareu hein-ne nouvelle loi pour punir ceux qui se torcheu leu deurrieure avec les 3 couleurs. Les marchands de papieu-culs vont faire attention !

Nos vaïzins, les zangliches, ont trouveu comment niqueu le labour et les tories aux peurchain-nes zélections avec le Nick Clegg des « lib-dem » qui attendeu hein-ne bon-ne liassée de voix. Les Belges, yeux n’ont pas de chance avec leur gouvernation à deux langues. Y zéteu comme les limas à deux cornes qui sorteu et rentreu tout le temps.

« Limas, montre-moi tes cornes
	T’auras du pain et des pommes »
Lessis = une lessive à l’ancienne dans une lessiveuse	
Licher = lécher
Liassée = fagot bien lié					
Limas = escargots

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu