Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Santé : le cancer du pressing

Santé : le cancer du pressing

Ecrit le 30 mai 2007

Le Cancer du pressing

C’est le journal rue89.com qui a attiré notre attention sur les risques liés au tétrachloroéthylène (=perchloroéthylène) dans les installations de nettoyage à sec. Le perchlo est considéré comme une substance chimique persistante, bioaccumulative et toxique pour l’environnement.

Le ministère de la santé a réalisé une étude en 2002 . On peut la lire ici :
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/etud_impact/nett_ei52.pdf

Elle portait, d’une part, sur un pressing situé dans la galerie marchande d’une grande surface et, d’autre part, sur un magasin dans une rue de ville avec des logements au dessus.

Pour le pressing dans la galerie marchande, l’étude ne signale aucun problème mais recommande d’installer une ventilation suffisante.

En revanche, pour le pressing de la zone habitée, l’évaluation du risque sanitaire montre que la survenue d’effets toxiques ne peut être écartée pour la commerçante du pressing et les personnes résidant directement au dessus de l’installation. L’étude demandait de faire un bilan, par type de machine, du nombre d’installations françaises de nettoyage à sec dont l’étage supérieur est occupé par des habitants réguliers. On ne sait pas si cela a été fait.

On estime qu’en France, avec les quelque 5 000 entreprises de nettoyage à sec et les entreprises industrielles pratiquant le traitement des surfaces, 12 000 tonnes de perchlo sont utilisées chaque année.

En avril 2007 une autre étude a proposé d’autres moyens de nettoyage : le nettoyage au mouillé, l’utilisation d’hydrocarbures (type whitespirit) et l’utilisation du dioxyde de carbone liquide. Ces technologies possèdent des avantages (moins de dangers pour la santé et moins d’émissions dans l’air) mais aussi des inconvénients notoires (par exemple détérioration des tissus et difficultés à enlever certaines taches pour le nettoyage ; et d’autres types de dangers pour la santé).

Dans la plupart des pays le nettoyage à sec reste majoritaire mais une prise de conscience se fait ! Au Danemark par exemple, le tétrachloroéthylène est interdit pour les futurs pressing.

Voir http://rsde.ineris.fr/fiches/PER%20v7.pdf