Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > OGM et bio-diversité > Transgéniques : super souris et mini-nanos

Transgéniques : super souris et mini-nanos

Ecrit le 14 novembre 2007

 Super-souris !

Le progrès, c’est merveilleux ! La technique des OGM (organismes génétiquement modifiés) vient de produire des super-souris : une équipe de scientifiques de la faculté de médecine de Cleveland (USA), dirigée par Richard Hanson a manipulé les gènes de souris pour en faire des championnes :

– un document vidéo montre des souris qui peuvent courir pendant 5 heures , faisant 6000 mètres sans arrêter alors que les souris normales se limitent à 200 mètres (quelles paresseuses !). L’explication : elles consomment davantage d’oxygène que les autres et ne ressentent pas la fatigue.

– elles mangent plus que les autres ... sans grossir
– leur vieillissement semble ralenti.
– leur activité sexuelle est plus importante aussi .

Ce sont des souris « PEPCK-C » parce que la manipulation porte sur ce gène. Cela induit des effets semblables à ceux que ressentent les coureurs dopés à l’EPO et les malades qui, pour raison médicale, sont piqués à l’EPO.

Le scientifique Richard Hanson affirme cependant que : « Il n’est pas possible actuellement d’introduire des gènes dans les muscles squelettiques humains et il ne serait pas éthique de le tenter », dit-il.

Voui, pour l’instant.

Source : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-974172@51-628865,0.html

Note de la rédaction :

Selon des gens bien informés, une tentative humaine aurait été tentée sur un volontaire : NS2007 est actuellement en cours d’exercice. Comme quoi ya des fois où la science devrait lever le pied !

Alors qu’une partie de l’humanité lutte pour survivre on se demande comment obtenir le meilleur rendement de certains autres. On fait des sélections d’individus. Toutes ces recherches de supériorité, il faut les surveiller pour voir leurs dérives potentielles. .....


Ecrit le 14 novembre 2007

 Mini-nanos et super-humains

Mercredi 24 octobre, se tenait la conférence « Les technologies de l’homme », troisième manifestation du cycle « Innovation scientifique, innovation politique : l’humain en question », au sein de Fondapol ( Fondation pour l’innovation en politique). A cette réunion participaient notamment James HUGHES, professeur au Trinity College (Hartford, USA), directeur exécutif de l’Institut pour l’éthique et les techniques émergentes, et François BERGER, professeur à l’université Joseph-Fourier de Grenoble, directeur de l’unité « Nanomédecine et cerveau » de l’INSERM et membre du comité d’éthique du réseau européen des nanobiotechnologies. Wouah ! Des titres ronflants.

James_Hugues

Une réalité moins ronflante : selon Le Canard Enchaîné, ce cher Monsieur Hughes a posé la question clairement : Voulez-vous avoir plus de maladies ? Etre moins intelligent ? Avoir moins de mémoire ? Non bien sûr. Donc vous voulez le contraire, mais comment faire puisque les réformes politico-sociales ont échoué (dit-il). Il propose donc d’améliorer l’homme par ... les NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives). Voir le compte-rendu vidéo :

http://www.fondapol.org/v2/publication-details.php?id=224&lg=fr
Les Nanotechnologies ce sont les technologies de l’infiniment petit (Le préfixe « nano » fait référence au milliardième de mètre ce qui correspond à la taille d’un cheveu après une division de celui-ci par 100 000)

Avec des nanomatériaux on peut faire des choses formidables ! En médecine (par exemple : médicaments), en mécanique (en fabriquant des nanotubes, 100 fois plus rigides que l’acier et 6 fois plus légers), en électronique (pour miniaturiser les transistors), en aérospatiale (pour fabriquer des micro-drones), etc. On peut par exemple implanter des outils dans le cerveau pour réduire les tremblements liés à la maladie de Parkinson. Fort bien.

Mais jusqu’où faut-il aller ? Lorsque François Berger parle d’un « nouvel homme intégrant des nano-machines », lorsque James Hugues prétend que nous allons pouvoir modifier notre corps, accroître les capacités de notre cerveau, acquérir de nouveaux pouvoirs, voire accéder à l’immortalité, on se demande s’ils ne poussent pas le bouchon trop loin !

Ils parlent clairement de dépasser l’homme, de créer de nouvelles races humaines ... tout en avouant que ce ne sera pas à la portée de tout le monde, qu’il y aura d’un côté les transhumanistes et de l’autre les « bio-conservateurs », les laissés pour compte de l’immortalité. Cela rappelle le livre « le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, sauf que là c’est pas de la fiction !

Source : Le Canard Enchaîné du 31 octobre 2007

Exosquelette :

Vous connaissez ? C’est l’appellation moderne de dispositifs tels que la carapace des animaux ou l’armure des chevaliers. L’armée américaine vient de mettre au point un exosquelette, qui sera testé en 2008, une sorte de mini-tank personnel qui, dit-on, donnera une force herculéenne à celui qui le portera....