Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCSD-Com’Com’ du Secteur de Derval > CCSD - 2009-2010 > Voeux 2010 à la Com’Com’ de Derval

Voeux 2010 à la Com’Com’ de Derval

Ecrit le 27 janvier 2010

 Les voeux d’Yves Daniel

Importante réunion à Derval, le 22 janvier : les vœux du Conseiller Général, Yves Daniel, mais surtout le point sur la réforme territoriale en cours de discussion, avec Michel Ménard, député.

 D’abord le point sur des dossiers locaux

– La laiterie de Derval, 82 suppressions de postes. Encore 70-72 personnes à reclasser. « Il est évident que le groupe Bongrain a fait des choix économiques. Mais le monde économique ne devrait pas se désintéresser ainsi de sa responsabilité sociale » a dit Yves Daniel en précisant que le CAUE, la SELA, le Conseil Général et la Com’Com’   cherchent une solution de reprise des locaux vides, pour recréer de l’emploi.

– La crise économique : elle touche tout le monde, y compris les agriculteurs. Le Conseil Général cherche des solutions. « La Com’Com’  , avec l’aide de la Région et du Conseil Général doit créer les conditions du développement économique ».

– La déviation de Derval : elle a été déclarée d’utilité publique en mai 2009. Il va falloir encore compter 2 à 3 ans pour respecter toutes les procédures.

– Le Conseil Général apporte une aide importante aux territoires, « en réalisant une certaine péréquation. Par exemple le territoire de la Com’Com’   de Derval perçoit 297 €/hab quand Nantes ne perçoit que 45 €/hab » a dit Yves Daniel.

Suite de la réunion


Ecrit le 3 février 2010

 Priorité au développement

La maison était ancienne et biscornue : la Com’Com’   du secteur de Derval (CCSD  ) a quitté ses anciens locaux pour emménager dans un immeuble neuf, route de Nantes, à l’entrée de sa zone industrielle Eco-Parc, manifestant ainsi sa mission prioritaire : le développement économique.

JPEG - 20.9 ko
Nouveau siège de la

Coût de l’investissement : 1 250 000 € duquel il faut déduire 600 000 € de subvention du Conseil Général et 120 000 € de vente du foncier. Les aspects énergétiques et environnementaux ont été pris en compte : aérothermie, récupération des eaux de pluie, panneaux photovoltaïques.

« Même si nous vivons aujourd’hui des périodes d’incertitude, compte-tenu de la crise qui déstabilise notre système économique, nous ne devons pas en permanence douter de l’avenir et renoncer à entreprendre » a dit le Président Jean Louër.

 Inquiétudes

Comme d’autres en cette période de vœux, Jean Louêr exprime ses inquiétudes face au « poids social qui grandit chaque jour » « Dans le même temps les mesures prises n’apportent pas de véritables solutions aux problèmes posés » « Nous sommes en train de mettre en grande difficulté les capacités des générations à venir à prétendre à une vie, sinon meilleur, du moins égale à celle que nous connaissons aujourd’hui ».

Jean Louër fait particulièrement référence au drame vécu par les salariés de la laiterie de Derval, brutalement fermée par le Groupe Bongrain. Mais il ne voit pas l’avenir en rose : « Quels que soient les discours des uns et des autres, il est clair que nous aurons à affronter les problèmes de notre société avec moins de moyens financiers (…). Avec des ressources qui, au mieux, resteront figées, notre gestion devra être maîtrisée »

 Quelques éléments chiffrés

La CCSD   c’est 7 communes.
Son budget en 2009 est de
3 452 000 € dont 37 % de taxe professionnelle et 22 % de dotations de l’Etat.

NDLR : avec la suppression de la TP, la CCSD   sera encore plus dépendante des choix de l’Etat.

Développement économique : le Parc d’Activités des Estuaires a été aménagé en 2004. Dix huit entreprises y sont implantées soit plus de 500 salariés. Une Maison de l’Emploi a été implantée en 2007. Pour 2010-2012 est prévu l’aménagement de la zone des Echos (services, artisanat, petites industries) avec recrutement d’une personnes spécialisée dans le développement économique et la promotion du territoire.

Le Tourisme   est l’un des atouts de la CCSD   L’Office de Tourisme  , créé en 2005, vient d’être rénové. Un travail est engagé pour développer l’offre de randonnée et l’offre d’hébergements touristiques notamment au domaine de la Roche à Marsac sur Don.

JPEG - 92.1 ko
Carte de la

Vie sociale : depuis 2001 la CCSD   a apporté son soutien à l’association Les Potes des 7 lieux, mis en place un relais Assistantes Maternelles, créé ou réhabilité des bâtiments destinés aux structures d’accueil. Il y a maintenant 3 haltes-garderies sur le territoire, 7 accueils péri-scolaires et 5 centres de loisirs pour l’été, en plus des « Potes ». La CCSD   soutient les associations locales oeuvrant dans les domaines de l’aide à la personne. Sur la période 2010-2012 il est prévu notamment la création d’un Multi-Accueil à Derval, la rénovation de la Halte-Garderie de St Vincent des Landes et la mise en place de la commission d’accessibilité (personnes à mobilité réduite)

Culture et sports : quatre bibliothèques ont été aménagées depuis 2001, chaque commune a maintenant la sienne, toutes sont informatisées et mises en réseau et l’association « Lire entre Chère et Don » assure la coordination avec deux bibliothécaires intercommunales.

Une plaquette culturelle présente les événements festifs de l’année (concerts, théâtre, randos, etc).

Deux espaces socio-culturels ont été créés ou rénovés à St Vincent des Landes (2004) et Marsac sur Don (2006), deux salles de sports à Jans (2002) et Derval (2006) et un cybercentre (2004). Un espace aquatique est en projet.

Technique :

Une opération programmée d’amélioration de l’habitat (en 2004-2007), des logements locatifs à Mouais et Derval : la CCSD   agit sur le logement.

En ce qui concerne l’environnement, la CCSD   a mis en place la redevance incitative pour l’enlèvement des ordures ménagères (la Com’Com’   d’Ancenis va le faire prochainement) - et le SPANC (service public d’assainissement non collectif) avec expérimentation de différents procédés, à titre dérogatoire. Prochainement elle va lancer une « collecte adaptée » c’est-à-dire un ramassage des déchets ménagers tous les 15 jours seulement (avec espoir de réduction des coûts)
Humeur : le Pays de Châteaubriant   se compose des trois Com’Com’   du Castelbriantais, de Nozay et Derval. Ces deux dernières ont un calendrier annoncé à l’avance. Pourquoi faut-il que la Com’Com’   du Castelbriantais fasse cavalier seul, et place ses réunions au hasard sans se soucier des autres ? Ainsi, le 22 janvier, la Com’Com’   du Castelbriantais avait placé sa cérémonie des vœux le même soir à la même heure que celle de Derval, pourtant annoncée bien avant !


Ecrit le 3 février 2010

Vœux du Sous-Préfet

 Les promesses d’ici seront-elles tenues là-bas ?

Lors de ses vœux, le 21 janvier, M. Trioulaire, Sous-Préfet, a parlé de la RGPP (ndlr : révision générale des politiques publiques : celle qui conduit à supprimer de nombreux postes de fonctionnaires et à ratiboiser les crédits). « Il convient de relever un défi, celui du mieux d’Etat, de faire évoluer la Sous-Préfecture pour la conforter dans son rôle d’administration de mission, tournée vers le développement local ».

En ce qui concerne les réformes en cours, notamment celle de la taxe professionnelle, le Sous-Préfet a fait une annonce importante : « la perte de ressources subie à ce titre sera intégralement compensée, et cet engagement est pérenne : l’année 2010 sera mise à profit par le gouvernement pour effectuer les calculs nécessaires à partir de 2011 au respect de cet engagement »

Ndlr : C’est une grande nouveauté.
Jamais encore on n’a entendu dire, au niveau national, que les pertes des collectivités territoriales, liées
à la taxe professionnelle, seront intégralement compensées au-delà de 2010. Promesse castelbriantaise sera-t-elle réalité nationale ?

 Locaux

Le Sous-Préfet a envisagé l’installation de ses locaux dans « des bâtiments administratifs répondant à des conditions de fonctionnalité et d’accessibilité actuellement déficientes. ». En particulier, dès février, l’accueil des commissions médicales (62 réunions en 2009 et 1335 personnes) se fera dans des bâtiments modernes grâce à la Com’Com’   du Castelbriantais.

Enfin le Sous-Préfet a rappelé l’importance qu’il attache au futur SCOT   et au comité de veille économique qui se réunit régulièrement.


 Voeux 2011

Voir autre page