Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Les retraités CFDT et la santé

Les retraités CFDT et la santé

Ecrit le 3 février 2010

 Les retraités CFDT et la santé

Les retraités et préretraités CFDT de Châteaubriant réunis en Assemblée générale le 25 janvier 2010

affirment leur solidarité avec tous les travailleurs en lutte pour la justice sociale, particulièrement ceux qui perdent leur emploi en raison des effets de la crise financière et économique dont ils ne sont pas responsables.

constatent que depuis leur dernière Assemblée Générale en 2009, les conditions de vie des retraités se sont encore dégradées. Le gouvernement favorise les plus hauts revenus avec le bouclier fiscal et avantage les revenus financiers par rapport aux revenus du travail et aux pensions de retraite. Cette politique pénalise les personnes ayant des petites retraites et elles sont nombreuses dans la région de Châteaubriant où on trouve les revenus les plus faibles de la région Pays de Loire et de la Bretagne.

exigent du gouvernement un changement radical de politique économique et sociale en redonnant par la solidarité nationale les moyens de vivre décemment à une fraction importante de la population dans la détresse et la pauvreté dont de nombreux retraités.

 Les retraites

Leur augmentation n’a pas suivi le coût de la vie contrairement aux dispositions de la loi. De plus cette évolution est basée sur un indice INSEE qui ne répond plus à la montée des prix des dépenses courantes indispensables (loyers, chauffage, carburant, taxes locales, etc.). Nous demandons
– Le maintien effectif du pouvoir d’achat des retraites
– Le rattrapage, pour les basses pensions, du minimum contributif afin d’améliorer le SMIC net
– L’amélioration des pensions de réversion

 Le droit à la santé

Ce droit est fortement remis en cause par l’attitude ultralibérale de certaines professions médicales, confortées par le gouvernement. Les mesures prises ces dernières années pénalisent fortement les revenus modestes, en particulier ceux des retraités. Elles conduisent à une restriction généralisée des soins : franchises sur consultations et médicaments et tout acte médical, déremboursement de médicaments, augmentation du forfait hospitalier, etc

Nous voulons une politique de santé donnant à chaque citoyen les moyens de se soigner dans les meilleures conditions. Des solutions collectives et solidaires doivent être mises en place pour réduire les obstacles financiers à l’accès aux soins et aux services.
Mettre fin aux dépassements d’honoraires abusifs de certains médecins est une nécessité.

Une répartition équilibrée des professionnels de santé sur tout le territoire doit être mise en œuvre. Sur la zone de Châteaubriant le nombre de médecins généralistes diminue par non-rempla-cement des départs. C’est aussi vrai dans d’autres domaines de la santé.

Revaloriser les aides collectives pour la prise en charge de la dépendance est une priorité : il faut éviter le développement anormal des assurances dans un domaine relevant d’abord de la solidarité nationale. La création d’un risque dépendance est continuellement reportée…

Ces revendications n’aboutiront qu’avec une force syndicale de retraités intégrée dans la CFDT. Nous invitons les adhérents et sympathisants quittant le monde du travail à nous rejoindre.