Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Femmes, masculin-féminin > Femmes - SOS femmes

Femmes - SOS femmes

Ecrit le 20 décembre 2006

 SOS femmes  

L’association SOS Femmes  , s’intéresse au cas de femmes qui sont victimes de violences de la part de leur conjoint. Cette association est née, à Châteaubriant, en 1991 et rayonne sur 53 communes. Elle emploie du personnel salarié (infirmière, coordinatrice, psychologue) et tourne aussi avec une dizaine de bénévoles. La Présidente est Christine Tachet.

Depuis 2005 l’association s’est davantage professionnalisée avec mise en place de « protocoles » formalisant les pratiques : accueil téléphonique, accueil collectif, hébergement. Les bénévoles n’interviennent qu’après une formation de 2 mois. Des séances régulières avec la psychologue permettent d’analyser le travail de groupe.

 Appels

En 2005 l’association a reçu 683 appels dont 107 situations nouvelles. En 2006* il y a eu 749 appels dont 99 situations nouvelles. « A chaque appel téléphonique nous proposons de rappeler la personne. En effet il arrive assez souvent que les communications téléphoniques soient surveillées par le conjoint ».

 Accueils

Trois fois par semaine ont lieu des accueils collectifs, sortes de « groupes de parole » où les femmes peuvent parler de ce qu’elles vivent, mais aussi écouter le témoignage des autres, comprendre qu’elles ne sont pas seules. « Dans ces entretiens, nous expliquons la violence comme un fait social ».

 Hébergements

L’association dispose de deux appartements distincts (10 places) pour accueillir femmes et enfants. En cas d’urgence, elle peut fournir un hôtel pour trois nuits.

En 2005 il y a eu 20 femmes hébergées (avec 21 enfants, soit 1099 nuitées). En 2006*, il y a eu 19 femmes avec 24 enfants soit 1800 nuitées. A la sortie de l’hébergement les femmes ont trouvé un logement dans une structure sociale, ou dans un foyer d’urgence.

En réalité les demandes d’hébergement sont beaucoup plus nombreuses : 238 demandes en 2005 (20 satisfaites) et 162 demandes en 2006* (19 satisfaites). Cela donne une idée de l’ampleur du phénomène.

 Aides directes

L’association peut apporter différentes aides aux femmes.
Présence : suivi hebdomadaire des femmes hébergées, accompagnement dans les démarches, aide pour les documents administratifs.

Matériel : mise à disposition de téléphone, photocopieur, distribution de lots Champion (fer à repasser ; plaques électriques)

Finances : prêt ou avance d’argent et tickets services. La DDASS en effet accorde des tickets pour l’alimentation et les produits d’hygiène.

L’association SOS femmes   fournit des tickets de Castelbus (pour permettre aux femmes de se rendre dans les associations caritatives) et des tickets Lila pour les démarches à faire à Nantes ou pour les départs en urgence

SOS Femmes   - 2 rue de la gare
44110 Châteaubriant - 02 40 28 07 11

 Les hommes aussi

Je persiste à dire qu’il y a des femmes battues, et qu’il est nécessaire de stopper ce fléau mondial. Mais il ne faut pas oublier non plus qu’il y a des hommes maltraités par leur épouse, et des enfants maltraités par leur mère comme par leur père.

C’est donc tout le problème de la violence dans les familles qu’il est nécessaire d’aborder.

B.Poiraud


Ecrit le 21 novembre 2007

 Les mots d’elles

Le 25 novembre2007, c’est la Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

SOS-femmes

L’association SOS Femmes  
Châteaubriant organise le 24 Novembre
à la salle polyvalente de Soudan
à 20h, une soirée intitulée
« Les Mots d’elles ».
Ce titre a été choisi pour ces trois aspects :

Mots : les mots pour le dire,
les mots que les femmes nous disent
ou n’osent pas nous dire.
Ce sont les violences psychologiques,
économiques, administratives.

Maux  : les violences physiques : les coups,
mais aussi la souffrance psychique.

Modèle : l’image de la femme, les stéréotypes
que l’on peut avoir sur les femmes

Cette soirée se veut par certains moments légère et par d’autres plus grave pour porter un regard réaliste et interrogateur sur les femmes. (Elle est ouverte à tout public, de préférence à partir de 12 ans).

Des artistes se produiront bénévolement : Antoine Jannault pour la chanson, Gildas Levêque pour son one man show, l’association de danse « Extravadance » avec Séverine Pinel, l’association « Azoukah » , Stéphanie Bourgeois Lang accordéoniste, Eric Appere caricaturiste mais aussi des lycéens, lycéennes, des personnes soutenant l’association sans oublier l’équipe SOS.

L’association SARAA sera également présente lors de la soirée exposant tableaux et photographies, Amnesty avec son expo « Halte à la violence ».

Cette soirée sera entrecoupée d’un entracte permettant de créer du lien autour des expos et de la table de presse de l’asso. Le but étant de toucher le plus grand nombre grâce aux échanges, réflexions suscitées par les interventions.

Le public accueilli aura la possibilité de faire des dons qui peuvent être déductibles des impôts. Nous remercions la mairie de Soudan qui nous offre gracieusement la salle ainsi que Julien Guiheneuc pour son travail remarquable concernant la conception de l’affichage. Citons nos partenaires : MSA   et Crédit Agricole pour leur contribution financière ainsi que France Bleu Loire Océan pour son partenariat dans la diffusion du communiqué.

Entrée payante 2 euros
Vente de boissons et gâteaux
(communiqué de SOS Femmes  )

Voir aussi article 1578

Viviane, Fathia : l’homme a tous les droits

Femmes battues :
SOS femmes battues. Voir aussi articles page 1578, et pages 1588