Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2009-2010 > CCRN : réunion d’avril 2009

CCRN : réunion d’avril 2009

Ecrit le 22 avril 2009

Réunion du 15 avril 2009

 Une maison médicale à Nozay

Ce n’est encore qu’un projet mais il avance : celui d’une maison médicale à Nozay, ou d’une MSPP si vous préférez : Maison de Santé Pluridisciplinaire de Proximité.

Tout est parti d’un constat fait en 2004 sur la région de Nozay : la fragilisation des soins. Moins de médecins sur le secteur, difficultés pour les gardes de nuit. Et en même temps : arrivée de jeunes couples - et vieilissement de la population d’origine.

Pour arranger les choses, voilà que le gouvernement décrète que le corps médical, collectivement, a une obligation de garde de nuit, et non plus une obligation personnelle ! Les difficultés pour la continuité des soins, la nuit et le week-end, s’aggravent.

Une soirée-débat à l’initiative   de l’association CA.PA.CITé a lieu en mars 2005 à Puceul sur le thème de la santé. Elle fait salle comble.

En septembre 2007 un diagnostic, fait par la mutualité sociale agricole et les mutuelles de Loire-Atlantique, permet un échange entre élus, professionnels de santé et acteurs sociaux. Un comité de pilotage entreprend une réflexion autour des maisons de santé : faut-il encourager un projet privé ? Ou, en l’absence de celui-ci, permettre aux élus de prendre l’initiative   ? Exemple est pris sur la Com’ Com’ de la Guerche qui, dès 2006, a lancé son projet (ouverture en juin 2009).

Et puis un CAPS (permanence des soins) ouvre en novembre 2008.

 Pas seulement des mètres-carrés

Lors de la réunion de la CCRN   (Com’Com’   de la région de Nozay), le 15 avril 2009, il est dit que le projet de Nozay ne se réduirait pas à la construction de mètres-carrés ! Il s’agit au contraire de mettre en place une équipe pluridisciplinaire offrant un meilleur service de soins, avec des plages horaires plus importantes, et la continuité du service médical même en l’absence d’un praticien, tout en assurant une meilleure qualité de vie aux professionnels de santé.

« Nous souhaitons la mise en œuvre de pratiques protocolisées définissant le rôle de chacun » dit la présidente Jacqueline Segalen. « Il s’agit d’attirer des jeunes médecins, formés pour cela. On sait que, désormais, 83 % des jeunes médecins disent qu’ils ne s’installeront pas seuls et qu’ils souhaitent un travail en équipe ».

Cette maison de santé pourrait accueillir de nombreux services para-médicaux ou sociaux. Le lieu n’est pas encore défini : ancien super U ? Terrain en face de l’hôpital ? Ou local dans l’hôpital lui-même avec mutualisation de certains lieux ? Coût de construction : environ 3 millions d’euros.

D’ores et déjà des professionnels de santé ont donné un accord de principe : médecin, kiné, osthéopathe, soins infirmiers, sage-femme, podologue, diététicienne, orthophoniste, dentiste. La maison pourrait accueillir des permanences du Clic   (personnes âgées), de la Caisse d’allocations familiales, d’assistantes sociales, de médiation familiale, de l’aide à domicile, et même un point-rencontre parents-enfants (en cas de séparation).

Elle pourrait établir des liens avec d’autres structures sociales (La Mano par exemple), etc.

Des bureaux d’études ont été consultés. Le projet n’en est qu’à ses débuts. Réalisation dans 4-5 ans sans doute. Travaux en cours pour cette maison de santé

 Autres sujets

La CCRN   approuve le dossier de création de la Zone d’Aménagement concerté dite « de l’Oseraye » sur les communes de Puceul, La Grigonnais et Nozay : 64 hectares dont 50 ha (soit 500 000 m2) environ seront viabilisés et cessibles. Les travaux d’aménagement comprendront : réalisation de voiries et réseaux, éclairage, bassins de rétention d’eaux pluviales et stockage incendie, aménagements paysagers

A Treffieux, au 13 rue de la Vieille Cure, la CCRN   a acheté une maison d’habitation avec une grange et une ancienne étable, pour 185 000 €. Une fois déduites les subventions, il reste 57 311 € à la charge de la Com’Com’  . Des baux seront signés avec l’association Une Famille un toît. Celle-ci va réaliser 4 logements sociaux de 60 m2 chacun, destinés surtout à des personnes âgées ou handicapées. La CCRN   facturera 2800 €/ an ; à l’association, avec indexation sur l’indice de révision des loyers, de façon à récupérer, en 15 ans, sa mise de fonds de 57 311 €.

Dans le Pays de Châteaubriant   il existe encore trop de logements insalubres et trop peu de logements sociaux. La CCRN   envisage donc une OPAH (opération programmée d’amélioration de l’habitat) qui ferait suite à celle qui s’est terminée en avril 2007. En veillant particulièrement au développement des économies d’énergie.


Ecrit le 29 avril 2009

 Développement culturel

En complément des contrats de territoire, axés sur l’investissement, le Conseil Général souhaite s’engager auprès des territoires manifestant la volonté de structurer un projet culturel. Cinq territoires ont été pressentis pour expérimenter ce dispositif au cours de l’année 2009 et parmi eux : les Com’Com’   de Nozay et Derval.

Il s’agit d’offrir la culture au plus grand nombre et, pour cela, de mutualiser les équipements culturels et d’être prêts à se doter d’un ou deux professionnels pour en assurer la mise en œuvre. Pour la Com’Com’   de Nozay (CCRN  ) six axes de travail sont prévus :
– lecture publique
– Diffusion du spectacle vivant professionnel
– Accompagnement des équipements et projets patrimoniaux
– Pratiques artistiques en amateur
– Soutien aux arts plastiques
– Soutien au cinéma

Un comité de pilotage est mis en place sous la direction de Thierry Roger (vice-Président de la CCRN  ).