Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2009-2010 > CCRN - réunion du juillet 2009

CCRN - réunion du juillet 2009

Ecrit le 15 juillet 2009

 Nozay : des soucis pour l’achat de terres

La Com’Com’   de la région de Nozay (CCRN  ) est très sollicitée par des industriels souhaitant s’installer. D’où la nécessité de posséder des terrains disponibles en zone industrielle. Avec un risque : diminuer les terres destinées à l’agriculture. Il y a donc un équilibre à trouver. Concrètement la Com’Com’   cherche à acquérir des terres pour en attribuer aux agriculteurs obligés de laisser les leurs sur la zone d’activités de l’Oseraye.

Or justement, deux agriculteurs sont vendeurs de terre. Estimation est faite par la SAFER et par les Domaines, à des prix jugés très importants, trop importants « car il ne faut pas que, par ces acquisitions, nous fassions monter le prix du foncier ». Une négociation va s’engager avec l’un des vendeurs ; pour l’autre il n’y a pas le feu.

Zone de la Boulardière : cette zone permet une extension de la zone de l’Oseraye. Une bande de 5 mètres de large sera non-commercialisable de façon à préserver la haie existante en bordure de la route départementale 35. Il reste donc 37 328 m2 commercialisables en onze lots . La CCRN   fixe le prix de vente à 10 € ou 12 € le m2, selon les cas. Mais déjà deux acquéreurs sont intéressés …

 La ZAP d’Abbaretz

La CCRN   achète à la commune d’Abbaretz un terrain de 33 000 m2 pour réaliser une « zone d’activités de proximité ». Prix du terrain : 5 € le m2, puisque ce terrain est déjà viabilisé « Mais cela fait aussi monter les prix du foncier » regrette un élu.

 MDE   et PER

Pour les travaux de la MDE   (maison de l’emploi) de Nozay, l’appel d’offres a donné des prix dans la fourchette 160 000 / 230 000 €, en baisse de 30 % par rapport à l’estimation de l’architecte. Preuve que les entreprises cherchent du travail.

Dans le cadre du PER (pôle d’excellence rurale), une plateforme bois-énergie était prévue sur Nozay. Elle a failli ne pas se faire mais, finalement, la CCRN   a eu l’opportunité d’acheter un bâtiment situé 6 rue Gutenberg à Nozay, et propriété de la COLARENA : 2500 m2 de terrain avec existence d’un hangar de 200 m2, d’un pont à bascule et d’une surface suffisante pour le dépôt des bois en attente. De plus ce terrain est situé à proximité de la chaudière bois de Nozay. La CCRN   décide donc d’acheter ce terrain et d’y faire des travaux pour 451 000 € de façon à avoir la subvention de 148 500 € inscrite dans le PER. La scierie Bourdaud et le CIVAM travailleraient à la gestion de cette mini-plateforme-bois.

A noter que le prix de 451 000 € est … fictif ! C’est celui qu’il fallait écrire pour débloquer la subvention de 148 500 €.

 La gendarmerie (décision du 17 juin 2009)

Bou

Le 1er août 2006 la direction générale de la Gendarmerie (1)
a souhaité construire une caserne à Nozay : un bâtiment pour la brigade territoriale et la brigade motorisée et des logements pour 26 sous-officiers et 2 gendarmes adjoints. Mais en décembre 2007 la CCRN   a refusé, compte-tenu de l’impact financier sur le budget communautaire.

L’Etat, alors, a promis de verser une subvention supplémentaire de 230 000 €. Le coût global des travaux serait de 6 835 000 € TTC et compte-tenu des autres subventions, il resterait une somme de 4 680 000 € que la CCRN   financerait par emprunt sur 30 ans à 5 %. La gendarmerie payerait un loyer de 290 000 €/an et s’engage à le faire pendant 9 ans alors que la CCRN   aura emprunté sur 30 ans.

Malgré les incertitudes, la CCRN   a décidé d’acheter les 15 000 m2 nécessaires

 Satisfaction

A la CCRN  , au moins, les élus discutent librement. Et les membres du bureau (qui sont donc plus au courant que les autres), se soucient du niveau d’information de tous.


NOTES:

(1)

La taca taca tac tac tiqu’ du gendarme…
C’est de bien observer.
Sans se fair’ remarquer.
La taca taca tac tac tiqu’Du gendarme,
C’est d’avoir avant tout
Les yeux en fac’ des trous. 
Contravention ! Allez, allez,
Pas d’discussion !  Allez, allez,
Exécution ! Allez, allez, J’connais l’métier.
La taca taca tac tac tiqu’, du gendarme,
C’est de verbaliser avec autorité. 

Retrouvez Bourvil dans la tactique du gendarme (savoureux !), ici :
http://www.dailymotion.com/video/xfy66_bourvilla-tactique-du-gendarme