Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > RD 178 : Nantes-Châteaubriant

RD 178 : Nantes-Châteaubriant

Route n° 178

Il y a un projet du Conseil Général d’aménager la route 178 (Châteaubriant-Nantes) en prévoyant une 2 x 2 voies et le contournement de Nort sur Erdre par l’Est. C’est la partie Nantes-Nort sur Erdre qui est concernée car les prévisions de trafic sur cette route dépassent les prévisions. Un projet d’aménagement sur 13 km, entre Nort sur Erdre et Carquefou, se chiffre à 67 220 000 € TTC ce qui représente presque 34 millions de francs du kilomètre. On n’est donc pas rendu à aménager la totalité de la route entre Nantes et Châteaubriant en 2 x 2 voies !


Ecrit le 19 septembre 2003 :

 RD 178

La route départementale RD 178, prend à Nantes, passe par Carquefou, la Chapelle sur Erdre, Nort sur Erdre et monte au nord jusqu’à Châteaubriant. (et plus loin sur Vitré). Ceux qui la prennent savent qu’elle comporte beaucoup de virages. Un projet d’amélioration a été lancé en 1990 et inscrit en 1992 en « LAT 1 » (liaison d’aménagement du Territoire, Première classe). De 1992 à 1997 ont été faites études et simulations de tracés. En 1998 les communes riveraines ont dû se prononcer.

De nombreux débats ont agité les conseils municipaux et les populations : tracé est ? tracé ouest ? Maisons à détruire ? Finalement les élus sont tous d’accord, depuis la fin de l’année 2001 sur un trajet désormais défini dans ses grandes lignes.

 Vertement

C’est alors que les services de l’Etat se sont manifestés en déclarant que le tracé retenu était trop proche de certaines zones humides, en particulier des marais au niveau du ruisseau de la Déchausserie. Le 10 octobre 2003, le maire de Petit-Mars, profitant de la venue du Préfet sur son territoire, a exprimé publiquement et vertement son exaspération sur la manière dont le projet est conduit. Le Préfet a réagi très vite et, le 31 octobre 2003, a réuni les maires des communes riveraines, les services du département et de l’Etat. Il en est ressorti que la nouvelle route est considérée comme d’utilité publique majeure, et qu’il n’y a pas d’autre solution faisable parce que, depuis 1998, les communes concernées ont tenu compte du tracé retenu dans leurs projets d’urbanisme (lotissements, zone d’activités).

Il faut maintenant que la volonté politique du département s’exprime et entre en application. Mais les choses traînent, c’est pourquoi trois conseillers généraux, Xavier Amossé, Hervé Boscher et Patrick Mareschal ont tenu une conférence de presse le jeudi 6 novembre 2003.

Ils font valoir que cette route compte 6000 à 8000 véhicules par jour, dans la traversée de Petit-Mars. Qu’à Nort sur Erdre on atteint 12 000 véhicules par jour et que le contournement de la ville s’impose. Que la voie actuelle est très accidentogène. Et que « Le Nord du département n’a pas les routes qu’il serait en droit d’attendre »

 Ni oui, ni non

« Cette voie est d’un intérêt public majeur. Il faut que le Conseil Général se prononce clairement. Or pour l’instant il n’a dit ni oui, ni non, car la question n’a pas été posée à l’Assemblée par le Président. Nous avons le sentiment que le Conseil Général ne veut pas faire de dépenses pour cette voie et qu’il se retranche derrière des difficultés prétendument soulevées par les écologistes. Mais il n’en est rien ! Tout le monde est désormais d’accord sur le tracé proposé. Qu’est-ce qu’on attend ? »

Tant que la route n’est pas faite, l’aménagement des bourgs est bloqué, la localisation des équipements publics est suspendue, les riverains ne savent pas ce qu’il va advenir de leurs propriétés ....

Le coût des travaux se chiffre
à 67 millions d’euros pour 27 km
entre Carquefou et Nort sur Erdre.

On parle beaucoup du contournement ouest de Châteaubriant (qui n’a qu’un intérêt local), on parle (on cause, on cause ...)de la réouverture de la ligne SNCF Nantes-Châteaubriant, mais dans les deux cas on n’en est qu’au stade initial des études.

 Pas prévu jusqu’à Châteaubriant ?

Le projet RD 178 est prêt, lui, du moins jusqu’à Nort sur Erdre. Ce serait, pour les Castelbriantais, un progrès dans la liaison avec Nantes. Progrès insuffisant parce que, de Nort sur Erdre à Châteaubriant, aucun projet d’aménagement ne concerne cette route RD 178 qui, d’ailleurs, n’est pas prioritaire puisqu’elle est classée en LAT 2 (liaison d’aménagement du territoire, deuxième classe, réservée au transit à courte distance et aux liaisons intercommunales).

(A ce sujet, rappelons avec inquiétude que le gouvernement va transférer aux Départements la gestion des Routes Nationales, et autoriser la création de péages sur les voies express dont ils auront la responsabilité. Peut-on craindre l’institution d’un péage sur cette route RD 178 tant attendue ? Ce serait le bouquet !).

=============================
Ecrit le 19 novembre 2003 :

Lettre aux autorités

Le problème de la liaison de Châteaubriant avec Nantes reste donc posé avec acuité. C’est d’ailleurs ce qu’une jeune fille originaire de Châteaubriant a écrit au Député et au Président du Conseil Général :

Monsieur le Député,

Monsieur le Président

Je suis francilienne depuis 14 ans et originaire de Châteaubriant, où résident mes parents. Je me rends très régulièrement à Châteaubriant et apprécie grandement la liaison en bus d’Angers à Châteaubriant, qui me permet de rallier Paris à cette sous-préfecture de Loire-Atlantique en moins de trois heures. (Départ TGV de Paris à 10h-Arrivée à Châteaubriant à 12h55).

Il m’arrive aussi, parfois, à Châteaubriant, de vouloir aller à Nantes pour voir ma famille ou tout simplement pour mes loisirs. Et là, je déplore à chaque fois de constater qu’il n’existe pas de car direct (ou avec un seul arrêt) de Châteaubriant à Nantes. Il ne faut pas moins de 1h40 voire 1h55 pour relier ces deux villes.

Découragée, de deux choses l’une : ou je renonce à ma sortie à Nantes, ou alors, j’ai la chance que quelqu’un qui a une voiture, daigne bien m’y emmener. J’y suis alors en moins d’une heure en prenant la 4 voies de Nozay à Nantes.

Je crois qu’après avoir supprimé la ligne SNCF de Nantes à Châteaubriant il y a une trentaine d’années, il serait judicieux pour le bien des castelbriantais de penser à instaurer une liaison rapide (1 heure) entre la préfecture et sa sous-préfecture. Il est tout à fait étonnant de voir que Châteaubriant est mieux reliée (en transport en commun) à Angers ou Rennes, qu’à Nantes.

J’ajoute que si Nantes et Châteaubriant étaient à 1 heure en bus l’une de l’autre, de nombreuses familles modestes pourraient permettre à leurs enfants de poursuivre des études supérieures, sans être obligées de payer une voiture ou/et un studio à Nantes.

Dans l’intérêt de tous les castelbriantais et de ceux qui n’y sont que de passage, j’espère qu’avant même de promettre à vos concitoyens une liaison ferroviaire qui ne verra pas le jour avant de nombreuses années, vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour mettre en place rapidement (la rentrée 2004 ?) une liaison Châteaubriant-Nantes qui ne s’arrête qu’à Nozay.

Veuillez agréer, Monsieur le Député, Monsieur le Président, ...etc

Cécile Boucherie


Ecrit le 16 juin 2004 :

Selon Patrick Marescha, Président du Conseil général, venu à Châteaubriant le 9 juin 2004 : le désenclavement routier prioritaire passe par la D 178 (Châteaubriant-Nantes par Nort sur Erdre) qui est de la responsabilité départementale. En revanche « la Nationale 171 reste route nationale, aucun crédit n’a été inscrit par l’Etat en 2004 ni en 2005 pour la déviation de Bouvron ». « Mais pour la déviation Sud-Est de Châteaubriant tout est en place » précise Jean Poulain.

Le Conseil Général de Loire-Atlantique veut mener un travail commun avec l’Ille-et-Vilaine pour les liaisons du Nord du département avec Rennes et pour le raccordement à l’axe rapide Rennes-Angers. Une rencontre entre les deux Départements est prévue le 8 juillet sur ce thème.

En ce qui concerne le contournement Ouest de Châteaubriant,
Patrick Mareschal précise que son tracé n’est pas définitif,
et que le Conseil Général n’a pris aucune décision,
sinon une participation à des crédits d’étude.


Ecrit le 12 octobre 2004 :

Dans la lettre n°5 (octobre 2004), du Conseil Général, Patrick Mareschal « a évoqué l’aménagement de la route RD 178 [Nantes-Rennes par Carquefou], aujour-d’hui en cours de concertation avec le Conseil général d’Ille et Vilaine » ...

... « de même que la RN 171 [Laval-St Nazaire par Châteaubriant] » ...

... « la détermination des collectivités à rouvrir la ligne de chemin de fer Nantes-Châteaubriant »


Ecrit le 13 juillet 2005

 Contournement de Nort-sur-Erdre par le nord

La déviation de
Nort sur Erdre

Le Conseil Général de Loire-Atlantique fait avancer le projet de déviation nord de Nort-sur-Erdre entre les routes départementales 16 et 164.

La déviation nord du bourg s’inscrit dans le cadre de l’aménagement de l’itinéraire entre Ancenis, la RN 137 et Héric : cette grande liaison Est - Ouest a pour objectif de relier les pôles structurants départementaux entre Ancenis et l’Ouest du département et d’améliorer la desserte du port de Nantes - Saint-Nazaire et du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Cet axe a été classé à aménager en chaussée à 2 fois 1 voie comprenant des échangeurs. Cependant, les prévisions d’évolution de trafic se trouvent nettement dépassées par les évolutions du trafic constatées aujourd’hui. Le Conseil général étudie, en conséquence, la possibilité d’aménager cet itinéraire à 2 fois 2 voies si cela s’avère nécessaire ultérieurement.

Ce projet dont le coût est estimé à 57,9 millions d’euros est issu d’une concertation menée avec les communes de Nort-sur-Erdre et des Touches, et relie la D 16, à l’Ouest, à la D 164, à l’Est, sur un linéaire de 6 700 mètres. Il comprend trois échangeurs assurant les échanges avec la D 164 au lieu-dit « La Bricaudière », avec la D 121 et la D 69 à « La Verrière », et avec la D 178 à « La Pancarte ».

Déviation de Nort sur E

Les communes de Nort-sur-Erdre et des Touches se sont prononcées favorablement sur les dispositions prévues au projet respectivement par délibérations du 29 mars 2005 et du 28 mai 2004. Le dossier a ainsi été pris en considération par la Commission permanente du Conseil général de Loire-Atlantique le 2 juin 2005. Il sera consultable par le public à compter depuis le 11 juillet, dans les mairies de Nort-sur-Erdre et des Touches .

Après cette consultation, le Conseil Général montera les dossiers réglementaires (loi sur l’Eau et déclaration d’utilité publique). Ce n’est qu’ensuite que les études techniques détaillées pourront être effectuées en vue de l’acquisition des emprises nécessaires et du démarrage des travaux.

  Les étapes d’une route

Création ou aménagement, les travaux routiers nécessitent de nombreuses étapes préalables. En voici le détail, selon le magazine du Conseil Général de Loire-Atlantique (n° 42 d’octobre 2005) :

Etapes d’une r