Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Conseil Municipal à St Vincent des Landes - décembre 2008

Conseil Municipal à St Vincent des Landes - décembre 2008

Ecrit le 17 décembre 2008

 St Vincent des Landes : la Marianne du civisme

Marianne du civ

Encore un petit tour dans un conseil municipal. A St Vincent des Landes, cette fois. Une réunion pas trop longue, menée par Alain Rabu, maire, et suivie de discussions à bâtons rompus autour d’un verre de jus d’orange. On sent le plaisir d’être ensemble de la part de conseillers, nouveaux pour la plupart, qui ont envie d’échanger sur leur commune.

La mairie est petite, trop petite. Une salle aménagée un peu à l’extérieur permet les réunions de Conseil. Bien éclairée, munie de deux fenêtres sans volets, elle incite les visiteurs à entrer et s’asseoir pour écouter.

D’abord une « décision modificative », le maire explique aux conseillers pas encore très habitués à cela, que toute dépense nouvelle doit être équilibrée par une recette nouvelle. C’est notamment le but de la ligne « provision pour dépenses imprévues » qui, cette fois, sert à l’aménagement extérieur de la salle municipale (2400 €).

PVR

PVR : ah les sigles ! Ici il s’agit d’une « participation pour voirie et réseaux ». La loi autorise les communes à faire payer, par les propriétaires, les frais engagés pour les réseaux d’eau-assainissement-électricité. Ce sera le cas du propriétaire de deux terrains, rue des Eglantiers, derrière le local du Comité des fêtes, à qui il sera demandé 1883 € pour la tranchée destinée au réseau d’eau.

 Supports-cycles

Il est question d’installer dans la commune six « supports-cycles » à proximité des magasins. Les commerçants souhaitent que ces emplacements soient placés sous leur regard. Les conseillers ont prévu un système un peu « mode ». Le modèle retenu coûtera 1985 €.

La commune souhaiterait aussi une aubette pour le car Lila. Cela dépend du Conseil Général. « Mais faut-il attendre la décision du Conseil Général ? » dit un élu, « sachant qu’il y a une aubette destinée aux enfants mais qu’ils n’utilisent jamais, même s’il pleut, car ils préfèrent aller un peu plus loin rejoindre leurs copains ».

Assis de

Il est prévu
aussi
l’installation
de banquettes
« assis-debout »
pour les adultes
qui attendent
le car.

(voir modèle)

 Terrains à acheter

Il y a deux terrains, en plein centre bourg, à proximité de l’ancienne école publique, 300 m2 chacun environ. La commune a sollicité les propriétaires. Ceux-ci ont accepté de vendre à 10 €/m2 parce que c’est en zone constructible. Les deux terrains sont sans accès pour l’instant mais pourront être intéressants ultérieurement.

 Divers

Il est demandé un banc, en face du bar dans l’Espace Campagn’Art. Et la réinstallation du frigo. « Le bar est un élément de convivialité ».

Une réunion a eu lieu au sujet des demandes de subvention. Une quarantaine d’associations présentes.

Le projet de construction d’une école publique neuve se poursuit. Les élus feront, le 17 janvier, le tour des écoles d’Erbray, Moisdon, La Meilleraye, avec les instituteurs, l’ATSEM et les parents du Conseil d’Ecole.

Et quand l’école sera construite la mairie pourra enfin s’étendre un peu. Ce ne sera pas du luxe !

Tintement : Il y a des pigeons morts, avec asticots, dans le clocher de l’église. Nettoyage à faire, et grillage à placer pour empêcher l’intrusion des volatiles ! Le moteur de tintement des cloches est à changer (900 €) Le Conseil Municipal projette une expédition dans le clocher . « On peut voir le dessus des voûtes. Cela vaut le coup d’oeil ».

Marianne du civisme

La commune recevra la Marianne du civisme le 4 janvier 2009, en raison du bon pourcentage d’électeurs aux dernières élections municipales. Bravo.

 Déchets : réduire à la source

Déchets ménagers : enfin il a été question du tarif de collecte et traitement des déchets ménagers. Aucun élu vincentais n’a remis en cause le système de la redevance (remplaçant la taxe depuis quelques années). Cependant chacun trouve que le coût en est élevé et qu’il serait bon de réduire la production de déchets à la source. « Moi je laisse les emballages dans le magasin » a dit un élu. D’autres disent avoir réduit considérablement les déchets mis à la poubelle. « Je ne sors mon bac que 6 fois par an ».

Encore un petit effort à faire : comprendre qu’il n’est pas souhaitable de continuer à expédier les déchets collectés, loin du territoire de la Com’Com’   !

En fait, ce qui a occasionné un problème dans la Com’Com’   de Derval, c’est que les gens ne savaient pas que, depuis des années, sur leurs taxes foncières, ils payaient déjà pour les déchets ménagers !

Tourisme   : dans l’un des sentiers pédestres de la commune, il y a un petit muret à « dé-roncer » et des marches à construire.Du travail en perspective pour l’ACPM   d’autant plus que la commune a posé sa candidature pour la prochaine rando Ouest-France.

Et une centenaire : à la Maison de retraite des Fontenelles, à St Vincent, Marie Bidaud a fêté ses 100 ans, après une vie de labeur. Son époux était sabotier, elle était « laveuse » pour les commerçants et familles qui lui confiaient leur linge. Des heures et des heures dans le « carrosse » au lavoir, les mains dans l’eau froide, le dos cassé par les lourds draps de toile ….


Ecrit e 21 janvier 2009

A St Vincent des Landes (comme ce sera le cas prochainement au Petit Auverné), la commune a reçu la Marianne du Civisme pour sa bonne participation aux élections municipales. Le maire Alain Rabu a rendu hommage à son prédécesseur Jean Luc Colin.