Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Municipal Châteaubriant > Conseil Municipal 15 mars 2008- 15 mars 2014 > CM 2008-suite > 04-2008. Commission scolaire - position des élus de gauche

04-2008. Commission scolaire - position des élus de gauche

Ecrit le 14 mai 2008

 Si ça se passe comme ça, nous sommes preneurs

Elus de ga

« Si ça se passe comme ça, nous sommes preneurs » disent les élus minoritaires de Châteaubriant, satisfaits du déroulement des deux seules commissions auxquelles ils ont participé depuis le 15 mars 2008. Commission d’appel d’offres, commission affaires scolaires « Nous avons fait des propositions. Nous avons été écoutés. Il y a des adjoints pleins de bonne volonté. Il n’y a qu’avec le maire que les relations sont exécrables, du fait de son attitude ».

 Propositions

Lors d’une conférence de presse, le 9 mai 2008, les 6 élus minoritaires ont proposé :

« il faut appliquer le périmètre scolaire à la lettre. On nous a dit que les nouvelles dérogations seraient bloquées. Tant mieux. A notre avis cela n’a pas de sens de laisser ici des classes de 16 élèves quand il y a, dans les autres écoles, 30 élèves par classe ».

Il faut aussi revoir l’urbanisme pour réinjecter de la population dans le Centre-Ville où il y a des volets fermés partout ». Il y va de l’attractivité de la ville.

Aux parents d’élèves du Centre-Ville qui se battent pour sauver leurs écoles, il faut annoncer la création d’un pôle scolaire public regroupant l’école Marcel Viaud et l’école des Terrasses ». Les élus de gauche ne sont pas attachés aux bâtiments actuels. Ils souhaitent la création d’une école neuve en centre-ville. « Rien de tel pour montrer le dynamisme de Châteaubriant, stabiliser le corps enseignant et attirer des jeunes parents ».

En revanche ils s’inquiètent des projets de la municipalité qui aurait l’intention de mettre un Cours Préparatoire à l’école Marcel Viaud et de disperser les élèves de Cours Elémentaire et de Cours Moyen dans les autres écoles de la ville.

Les élus de gauche proposent aussi de réfléchir au système de cantine scolaire et notamment d’abandonner la liaison froide (la majorité ne veut pas en entendre parler). Ils demandent à la municipalité d’afficher son intention de travailler avec l’Education Nationale. « Ici elle est toujours sur la résignation alors qu’elle devrait être sur l’anticipation ».

« Il faut aussi penser au Contrat Educatif Local. Certes le projet d’école dépend du corps enseignant en concertation avec les parents. Mais la municipalité a un rôle à jouer pour les temps du midi et du soir ».

« Nous avons proposé également une réflexion sur le soutien scolaire. Celui-ci existe à l’école Claude Monet grâce à l’association Rencontres  . Mais il n’y a rien dans les autres écoles »

A part ça la liste de gauche, malgré son échec, continue à être active. « Nous structurons le travail pour les années à venir » ... et il y a même deux bébés qui sont nés, le troisième est annoncé !