Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Productions animales > Viande bovine

Viande bovine

Ecrit le 21 novembre 2001 :

 Les alléchantes

Alléchantes : L’Académie du Châteaubriant, accompagnée d’autres confréries gastronomiques, a défilé le samedi 10 novembre 2001 dans les rues du Centre Ville, mettant quelque animation colorée dans des rues où dominent les voitures. Lors d’une réception à la mairie, Jean Seroux (Conseiller Général) a eu l’occasion de montrer sa grande connaissance des viandes bovines. Il a parlé des vaches, des broutards, des amouillantes et même des « allé-chantes ». Appellation nouvelle et non contrôlée dont tous les participants ont goûté la saveur érotique sous-jacente.


(écrit le 6 mars 2002) :

 Seroux, tu dors ... ?

Le Conseil Général a consacré un numéro spécial de sa revue à la viande bovine de la Loire-Atlantique. Il a réalisé à ce sujet deux tours de force :

1) pas un mot sur le foirail de Châteaubriant, seul foirail de Loire-Atlantique, troisième marché français pour l’ensemble des gros bovins, deuxième marché de France pour les bovins maigres (sa spécialité). Mais où donc Jean Seroux, Conseiller Général, avait-il la tête pour oublier de parler du foirail ?

2) pas un mot non plus, au niveau des recettes culinaires, sur « le châteaubriant » ce succulent pavé de bœuf connu dans le monde entier. Mais où donc Jean Seroux, membre de l’Académie du Châteaubriant , avait-il la tête pour oublier d’insister sur ce sujet ?

La tradition bovine a fait salon

En revanche, l’Académie du Châteaubriant a remporté un vif succès sur le stand du Conseil Général de Loire-Atlantique, les 2 et 3 mars 2002, au Salon de l’Agriculture à Paris, pour faire déguster aux visiteurs la viande de « Tradition bovine du Pays de Châteaubriant   » avec André Sinenberg comme grand spécialiste, assisté en relais de Pierre et Yvette Mainguet, Norma Nohra, Christophe Grandière (producteur du groupement « Maîtres herbagers de Châteaubriant »), Martine Buron, Noêlle et Xavier Ménard et ... Jean Seroux .


Ecrit le 24 mars 2004 :

 Non au bradage !

La Confédération Paysanne a manifesté le 12 mars dernier devant le Super U de Nort sur Erdre qui a vendu du bœuf en gros, à 7,85 € le kilo « alors que le prix de revient d’un tel produit est de 8,60 € pour l’éleveur ». Elle fait valoir qu’il existe actuellement un relatif équilibre entre offre et demande « qui ne justifie pas de vendre en dessous du prix de revient ». Pour permettre aux agriculteurs de vivre de leur métier, et récompenser les efforts constants sur la qualité, pour maintenir des paysans nombreux et des campagnes vivantes, « l’agriculture a besoin de prix rémunérateurs. Un bradage des produits agricoles accroît la précarisation des paysans ».


Ecrit le 8 septembre 2004 :

 Au bon bœuf

A côté des quatre associations qui gèrent déjà des restaurants à la Foire de Béré, l’association pour la promotion de la viande du Pays de Châteaubriant   et l’Académie du Châteaubriant se sont associées pour proposer des repas « Châteaubriant » à la Foire de Béré.

Le restaurant « Au bon bœuf » sera situé dans « la rue », à l’intérieur de la Halle de Béré  . Ouvert du vendredi au lundi, il offrira 70 repas à chaque fois, sur réservation. (il est déjà quasiment complet le vendredi soir et le lundi midi pour la venue des Présidents des Foires de l’Ouest).

Le menu comprend, pour 28 €, l’apéritif (Kir breton avec un soupçon d’eau de vie), tartelette au saumon, Châteaubriant au vieux Chinon (200 g) et dessert surprise pâtissière, sans oublier un quart de vin (Mareuil) et le café.

Des professionnels ont été associés à ce restaurant : André Sinenberg (pour l’achat de viande piécée : 700 filets de bœuf de

200 g chacun*), Yvon Garnier et René Archambault aux cuisines (ils sont tous deux des chefs cuisiniers en retraite), Sylvain Aubinais (pour le pain et la pâtisserie), Gilles Bécam (La Cave), les élèves du Lycée hôtelier pour le service, un maître d’hôtel et les membres de l’Académie du Châteaubriant pour l’accueil et la gestion des réservations. Le café vient du Commerce Equitable. La vaisselle et le nettoyage seront assurés par des chômeurs mis à disposition par l’ACPM  .

Réservations au 02 40 28 20 90 jusqu’au 9 septembre, et ensuite au 06 08 15 81 29.

Quelques membres de l’Académie du Châteaubr

(*) Mathématiques castelbriantaises : sachant quun bœuf n’a qu’un seul filet de 3 kg, combien de bœufs faudra-t-il pour cette restauration ?
47 bœufs ! Tout un troupeau

Voir : Foire de Béré

Académie du Châteaubriant

Vaches et bio-diversité : http://vimeo.com/5629970