Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages 28.04.2004

Grappillages 28.04.2004

Grappillages et Mée-disances du 28 avril 2004

Impéritie divine

Relevé dans le Canard Enchaîné du 14 avril 2004 : « BUSH a déjà réalisé un exploit de l’ordre du divin : il a réussi, par son impéritie, à rapprocher Chiites et Sunnites, qui s’entre-déchiraient depuis 15 siècles au moins .

Ces deux factions ennemies de l’Islam sont en passe de s’allier dans une même opposition à son armée ». C’est l’histoire classique du troisième homme qui vient séparer 2 antagonistes qui lui tombent dessus à bras raccourcis .

Qui suis-je, où vais-je ?

Relevé aussi dans le Canard : « François FILLON n’a toujours pas digéré sa défaite aux régionales en Pays de Loire et ne cesse de fulminer : Je croyais de nouveau en CHIRAC, même si en 1995 , j’avais soutenu BALLADUR. Mais aujourd’hui je ne crois plus en lui. C’est désespérant... A chaque fois, il nous conduit dans le mur. Et en plus cet incapable conserve FILLON comme ministre ! » Il y a au moins un autre député des Pays de Loire (celui de la 6e circonscription de la Loire-Atlantique) à croire successivement (et même simultanément) en BALLADUR et en CHIRAC ; il est inutile de rappeler son nom.

Quand on aime, on compte pas

Du Canard (et de Valeurs Actuelles du 9/4 ) : « Ce journal a calculé l’effectif ministériel dans chaque gouvernement formé depuis 1981. Recordman ROCARD, avec 49 ministres, suivi d’Edith CRESSON : 46 Viennent ensuite MAUROY, JUPPE et RAFFARIN III : 43, soit 5 de plus que RAFFARIN II ». C’est peut-être pour démontrer qu’il y avait encore des amateurs pour figurer dans un gouvernement d’ores et déjà usé jusqu’à la corde .

Alcatel

Du Canard, toujours : « En 2003 ALCATEL a affiché une perte nette de 1,9 milliards d’euros (près de 13 milliards de francs).
Son Conseil d’Administration n’en a pas moins décidé d’accorder à son pédégé, Serge TCHURUK, un bonus de 77O.OOO euros (plus de 5 millions de francs) ».

En outre, le patron d’ALCATEL s’est vu accorder 400 000 stock-options au prix de 13,20 euros . En 2008, ces options pourront être levées, avec, sans doute, une jolie plus-value à la clé : SARKOZY devrait savoir où trouver de l’argent .

Que d’or qui dort ?

Selon le Canard encore : « La vente d’une petite partie des 3000 tonnes de réserve d’or de la Banque de France (valeur 30 milliards d’euros), tient de l’effet d’annonce : aux termes d’un accord international, la France ne peut mettre sur le marché que 100 tonnes par an, soit 1 milliard d’euros ; autrement dit des queues de cerise.(...)
La vraie nouveauté, ce sont les privatisations, pour lesquelles SARKOZY met le paquet. Il s’agit, affirme-t-il en privé, de vendre pour 15 à 20 milliards d’euros d’actifs publics d’ici à la fin de l’année. Un montant énorme, qui représente quatre à cinq fois ce qu’avait initialement prévu Francis MER dans le projet de budget 2004 . Les candidats ne manquent pas : SNECMA, AREVA, France TELECOM, AIR France, les AUTOROUTES DU SUD de la France , RENAULT, AEROPORTS de PARIS , et part publique dans les CAISSES D’EPARGNE pourraient être mis rapidement sur le marché, et rapporter une quarantaine de milliards d’euros ! »

Comme le déficit public s’accroît chaque année d’une soixantaine de milliards d’euros, SARKOZY n’est pas pourtant pas sorti de l’auberge (et nous non plus). Comme quoi il était plus facile de coller des contredanses et de rouler les mécaniques au ministère de l’intérieur, et ... de la police .

Académichien

Selon le Canard : « GISCARD dit d’ESTAING (Valéry) attend toujours que CHIRAC le reçoive à l’Élysée comme le veut la tradition . Sans cette visite où il sera accompagné de Jean DUTOURD, le nouvel Immortel ne peut siéger sous la coupole du Quai Conti. Des académiciens qui s’amusent de cette attente parlent d’un lointain précédent historique : LOUIS XIV avait fait lanterner des années Jean de LA FONTAINE, avant de l’accueillir à Versailles. CHIRAC et GISCARD s’aiment d’amour, ce n’est pas une fable ! »

Qui sait ?

Il faudra peut-être que GISCARD attende jusqu’au prochain quinquennat pour être reçu à l’Élysée ?

Big brother

Du Canard enfin (et du Journal du Dimanche du 11 avril) : « Dans cinq à dix ans, on ne fera plus la queue dans les hypermarchés. Le portique électronique sera enfin au point. Sur chaque produit sera fixée une puce remplaçant le code-barres : Lorsque le client passera sous le portique, hop ! l’addition se fera toute seule et le client n’aura plus qu’à dégainer sa carte.

Évidemment, dans cette perspective, les 270 000 caissières n’auront plus qu’à s’inscrire à l’A.N.P.E. Toute cette masse salariale sera enfin éliminée : ça en fera des gains de productivité !

Et si l’on remplaçait les chefs de rayon par des robots ? On pourrait ainsi limiter la présence humaine en hypermarché à quelques agents de police chargés de verbaliser en cas d’accidents de chariots ... »
Évidemment, il y aura toujours les risques d’accidents de parcours comme les manifestations punitives d’agriculteurs .

Économie :
le chien se mord la queue

A ce propos, et dans le même esprit, on relève dans le Courrier International du 15 au 21 avril (en provenance du Guardian) une étude intitulée « Pourquoi les gains de productivité menacent la croissance » dont voici des extraits :

« Après l’industrie, ce sont maintenant les services qui réduisent leurs effectifs . Mais moins d’emplois, c’est aussi moins de consommation et une croissance plus faible, explique l’économiste Jeremy RIFKIN. En 1995, 800 millions de personnes étaient au chômage ou bien sous-employées, dans l’ensemble du monde ; aujourd’hui elles sont plus de un milliard. Même dans les pays les plus développés, des millions de travailleurs se retrouvent dans cette situation, sans grand espoir d’obtenir un poste à plein temps. Les États-Unis, par exemple, se sont délestés de 12 % de leurs emplois depuis 1998, et le Royaume-Uni de 14 %. La tendance se poursuit dans l’industrie britannique, alors même que ce secteur connaît sa croissance la plus forte depuis quatre ans. Où sont donc passé les emplois industriels ? Il est de bon ton depuis quelque temps de rejeter la responsabilité du chômage sur les entreprises qui délocalisent leur production en Chine ... Il est vrai que ce pays fabrique et exporte de plus en plus de produits manufacturés. Mais une étude publiée récemment par Alliance Capital Management montre que la Chine supprime également les emplois industriels encore plus vite que n’importe quel pays.

Entre 1995 et 2002, la Chine a perdu plus de 15 millions d’emplois industriels, ce qui représente 15 % de sa main-d’œuvre de production.- Et ce n’est pas tout. Dans les vingt pays les plus riches du monde, 31 millions d’emplois industriels ont disparu au cours de la même période.
Ainsi chaque année depuis 7 ans les emplois industriels reculent dans toutes les régions du monde . Parallèlement, la production industrielle mondiale a augmenté de plus de 30 % » .

Ainsi donc la logique du libéralisme qui pousse à toujours plus de productivité, plus de réductions d’effectifs aboutit à la baisse de la consommation et de la croissance et l’économie libérale basée sur le productivisme et le marché (qu’on appelait autrefois le système capitaliste) serait en train de faire faillite. Il devient urgent que les politiques, et particulièrement les tenants de la social-démocratie, s’en avisent et en tirent les leçons.

Bonne éducation

Relevé dans Marianne du 12 au 18 avril : « Avant - il y a longtemps hélas ! -, on se levait dans le bus ou dans le métro pour céder sa place à une femme. Question d’éducation, d’élégance, de savoir-vivre. Bientôt ce ne sera plus possible.

Il paraît, en effet, que le projet est déjà sur les rails à Stockholm : La RATP suédoise envisagerait sérieusement de créer des rames de métro exclusivement réservées aux femmes. Véridique ! Ce serait, dit-on, le seul moyen de rassurer celles qui voyagent seules. La Suède n’est pas la France, certes, sauf que certaines associations féministes se sont dépêchées d’applaudir à cette mesure déjà en vigueur ... en Iran, en Égypte, en Inde, et en Thaïlande, pays bien connus pour leur combat en faveur de l’égalité des sexes ! En clair, la seule réponse qu’on ait trouvée aux discriminations et autres formes de harcèlement dont les femmes sont victimes, c’est une autre forme de discrimination ». On pourrait peut-être combattre le mal à la source en créant des maternelles séparées et en revenant aux écoles de garçons et aux écoles de filles, en prenant une directive européenne dans ce sens, bien entendu !

Ernest-Antoine

De Marianne (et du Figaro) : « Le Baron SEILLIERE, le roi du coup de poignard dans le dos, a expliqué au Figaro qu’il fallait réagir très vite car ‘‘la situation économique est très grave’’. Mais pourquoi a-t-il soutenu un gouvernement qui a laissé une situation aussi ‘’grave’’ ? » Peut-être veut-il encore plus d’exonérations fiscales ou sociales ?

En tous cas, il ne semble pas encore avoir compris que plus il ouvre la bouche, plus il dessert aussi bien RAFFARIN I que RAFFARIN II ou RAFFARIN III .

Aznar se recycle

De Marianne encore : « Au chômage depuis peu, José Maria AZNAR a déjà retrouvé un job : l’Université GEORGETOWN (Washington DC) vient de l’engager, pour la prochaine rentrée, comme professeur de politique européenne contemporaine. Il y a juste un hic : ‘‘ l’ex-caniche’’ de BUSH ne parle pas un traître mot d’anglais. Au moins Tony BLAIR, quand il sera engagé à son tour, n’aura pas ce handicap ».
Et un rôle d’histrion aurait été réservé à Hollywood pour BERLUSCONI ?

Qualité (s)

Toujours de Marianne : « Lors de son intervention télévisée d’après élection, Le Président de la République a qualifié son Premier Ministre confirmé, Jean-Pierre RAFFARIN, d’homme de qualité. Quelques instants plus tard, Jacques CHIRAC complimentait Nicolas SARKOZY, homme de grande qualité, promu (ou écarté) à Bercy. Puis le Chef de l’État louait enfin Francis MER, un homme de très grande qualité, et néanmoins débarqué du gouvernement. Si on comprend bien, moins on a de qualité et plus on est élevé ».

Oui, mais il convient de ne pas confondre un « homme de qualité » (comme Monsieur JOURDAIN aspirait à en être) avec un « homme de qualités » : Ce CHIRAC est décidément plein d’astuces.

Vieillesse ...

Du même journal : « Le nombre de fermetures administratives d’établissements pour personnes âgées a été de 120 en 2 ans Selon le Secrétariat d’État, cette forte hausse s’explique d’abord par l’augmentation des contrôles. Ces fermetures sont dues au non respect des normes (notamment pour l’administration de calmants) et à la maltraitance des pensionnaires ».

Par contre, selon le Canard Enchaîné, à deux mois de l’été, aucun crédit supplémentaire n’a encore été versé par l’État pour moderniser les maisons de retraite. MER hier et SARKOZY aujourd’hui attendent la canicule pour les dégeler !

Omerta

De Marianne (et du Monde Diplomatique) : « Aux États-Unis, un silence pesant entoure le nombre de soldats américains tués ou blessés en Irak. L’écrivain américain Howard ZINN dénonce cette ‘’ultime trahison’’ à l’égard de la jeunesse de son pays comme naguère avec le Vietnam. Ces jeunes envoyés à l’autre bout du monde, bardés d’armes terrifiantes, et qui sont tués ou reviennent amputés, sont comme un acte d’accusation écrit en lettres de sang ».

Et une grande partie de ces soldats américains proviennent souvent de l’Amérique populaire, en particulier des populations noires ou latino-américaines .

Kamtchatka

Du Courrier International (et du Daily Telegraph ) : « Une armée de crabes géants va-t-elle envahir l’Europe ? Des millions de crustacés progressent le long des côtes norvégiennes en laissant derrière eux un ‘’désert sous-marin’’. C’est STALINE, dans les années 30, qui a introduit en Russie occidentale ce crabe originaire du pacifique. En mer de Barents, le Kamtchatka n’a pas de prédateur naturel. Voilà une dizaine d’années, la population a explosé. Ces créatures monstrueuses - elles pèsent jusqu’à 12 kilos - ont atteint les Lofoten et se révèlent si résistantes qu’elles pourraient gagner Gibraltar « les experts ont rarement vu une espèce ayant une telle capacité d’adaptation » commente Lars Petter OELE, un plongeur norvégien. Crustacés, varech, algues, poissons morts, carapaces : tout est bon pour cette créature, qui se nourrit aussi d’œufs de capelan, la base de l’alimentation de la morue. « C’est une bombe écologique à retardement » s’émeut Reidar NILSEN, responsable de la société piscicole norvégienne. Elvis JENSEN, pêcheur, est plus fataliste : C’est vrai, le fond de la mer ressemble au Sahara, Mais le Kamtchatka, c’est délicieux ! »

Voilà une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de la prolifération des lapins en Australie. Ces bestioles n’ont de toutes façons aucun savoir-vivre : elles ne semblent jamais avoir entendu parler ni des accords de Yalta, ni de la Guerre Froide, ni du Traité de Maastricht, ni de l’Accord sur le Commerce International, ce qui constitue autant de crimes de lèse-majesté.

Propos cueillis par Jean Gilois