Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Municipal Châteaubriant > Conseil Municipal 15 mars 2008- 15 mars 2014 > CM 2008-suite > 12-2008. Conseil Municipal Châteaubriant 17 décembre 2008

12-2008. Conseil Municipal Châteaubriant 17 décembre 2008

Ecrit le 7 janvier 2009

 Conseil Municipal de Châteaubriant, 17 décembre 2008

Trop, c’est trop ! Une réunion de Com’Com’   le 15 décembre, un Conseil Municipal le 17 et une réunion du Pays le 18 … à croire que c‘est fait exprès pour que la presse ne s’attarde pas sur chacune de ces réunions ce qui, bout à bout, risquerait d’entraîner la lassitude du lecteur !

Donc … donc … La Mée a repoussé à ce début janvier le compte rendu du dernier Conseil Municipal de Châteaubriant. C’est la seule réunion où l’opposition municipale peut s’exprimer un peu ! C’est bien pour ça que le rythme des réunions est au minimum légal : une par trimestre !

 Passeport Biométrique : plus cher (+ 48 %)

Des choses importantes ? Oui, si on veut ! Par exemple c’est à la mairie de Châteaubriant (et non plus à la Sous-Préfecture) que sera délivfré le « passeport biométrique » comportant l’image numérisée du visage et des empreintes digitales de 8 doigts du demandeur. Les formalités demandent une demi-heure et se feront en deux temps : lors de la demande et lors du retrait du document.

Trente communes seront habilitées à faire ces opérations en la Loire-Atlantique dont Châteaubriant, Derval, Nort sur Erdre, Blain, Ancenis, etc. Pour chaque commune cela représentera une charge de travail plus importante qu’avant et l’Etat versera 5000 € par an, ce qui sera en dessous du coût réel !

La mairie de Châteaubriant demande instamment aux personnes concernées par ce service de prendre rendez-vous, sinon elles risquent d’attendre des heures !

L’opposition met en avant l’attitude de l’Etat qui, une fois de plus, se décharge de ses missions. « On enlève ainsi, peu à peu, des tâches aux sous-préfectures. Ce sera plus facile de les supprimer un jour » a dit Pascal Bioret. Mais M. Hunault ne s’inquiète pas de cela. (1)

Pourtant, à Ancenis, le maire (de droite) estime que cette mesure va entraîner 8000 suppressions de postes en France.

 Le fric est dépensé, les réalisations tardent

Ensuite a eu lieu le « débat d’orientation budgétaire » où M. Boisseau a annoncé que tout ce qui avait été prévu en début d’année sera réalisé à 98 %. Et ce sera vrai en chiffres, mais pas en réalité.

trou
Trou dans le trottoir, rue Michel Grimault

En effet
– Le Centre Municipal des Sports qui devait être fait aux 2/3 en 2007, a été financé surtout en 2008.
– Les tennis couverts qui devaient être faits aux 3/4 en 2007, ne seront terminés qu’en 2009.
– Le Poste de Police Municipale qui devait être financé au budget primitif 2007 ne sera terminé qu’en 2009.
– Les travaux de voirie ne sont faits qu’à 70 % ce qui est bien dommage quand on voit l’état des chaussées et des trottoirs (voir le long de La Poste par exemple, et un peu partout, par exemple rue Michel Grimault).

Donc les investissements prévus sont réalisés, mais avec un important décalage….

Et cela conduit à différer les emprunts ce qui, dans la conjoncture actuelle, permet de bénéficier de taux plus avantageux. Coup de chance !

Alors, pour 2009 ?

Eh bien il est prévu de finir le Poste de Police, de finir les courts de tennis couverts, de poursuivre la deuxième tranche de rénovation de l’église St Nicolas et d’étudier un aménagement de la Place de la Motte et la construction d’un boulodrome.

L’aménagement de la Place de la Motte ? La municipalité en parle depuis juin 2002, elle avait même confié une mission d’étude à la SELA. Il était prévu un aménagement en 2004. Mais en 2009 il est seulement question de lancer un concours d’architecture. Les travaux attendront !

Le boulodrome, la municipalité en parle depuis le 31 août 2006. On n’est pas sûr qu’il soit réalisé en 2009.
Ainsi la municipalité fait de grandes annonces et des petits pas !

 Pas de baisse des impôts

Il est vrai que, pour faire des travaux, il faut du financement. En 2001-2008 la municipalité a réduit les impôts locaux (de ceux qui en paient), cela n’a procuré aucun avantage financier aux moins fortunés de la ville mais cela a limité les possibilités financières de la ville.

Pour 2009, la municipalité ne prévoit aucune baisse d’impôt ! Elle a prévu, en revanche, une augmentation de 2 % de ses tarifs, contrairement à la ville d’Angers qui, elle, les a gelés.

 La chaufferie … gelée

Pendant toute la campagne électorale de février-mars 2008, Catherine Ciron, adjointe au maire, a annoncé fièrement la future chaudière-bois du quartier de la Ville aux Roses. Elle y croyait, la pauvre, on lui avait dit que ce serait lancé avant la fin de l’année 2008 puisque cela figurait au programme du « Pôle d’excellence rurale » avec une subvention possible de 2 millions d’euros.

Mais le dossier ne figure plus au programme du « Pôle d’excellence rurale » : les crédits correspondants ont été ventilés sur d’autres projets (voir Réunion du Pays le 18 décembre).

Et, de ce fait, Catherine Ciron ne dit plus rien, laissant Georges Garnier annoncer que la délégation de service public, prévue pour 18 ans, serait portée à 20 ans. L’opérateur économique chargé, à ses risques et périls, du financement, de la conception, de la construction et de l’exploitation du réseau de chaleur, devait être choisi en décembre 2008 et ne le sera pas car l’appel d’offres n’est pas encore lancé. Encore un dossier qui traîne.


 Population

En février 2008 (c’était un mois avant les élections), la municipalité de Châteaubriant claironnait : nous atteignons 12 500 habitants au 1er juillet 2005 (voir bulletin municipal). L’opposition municipale, en contestant ce chiffre, s’était attiré le mépris.

Mais voilà qu’au 31 décembre 2008, l’INSEE indique le chiffre officiel : population municipale 12390 (au lieu de 12062 en 1999) ce qui limite la progression à 328 habitants soit + 2.72 %.

Rappelez-vous, en faisant le PLU   (Plan Local d’Urbanisme), la municipalité de Châteaubriant promettait 14 000 habitants d’ici 2013. Va falloir s’y mettre les gars !

 Les chiffres et les mots

Combien d’habitants à Châteaubriant ? Il suffit de regarder la « population légale » mais celle-ci comporte deux chiffres :
– La population municipale (qui sert habituellement pour les statistiques)
– La population totale qui inclut les « comptés à part » : personnes dont la résidence habituelle est ailleurs mais qui gardent des attaches dans la commune (étudiants, résidents en maison de retraite).

Pays de Châteaubr

 Froid !

La Com’Com’   du Castelbriantais a dépensé 18 923 € HT   pour refroidir la piste de la patinoire pour l’hiver 2008-2009 et 4000 € HT   pour le spectacle Sarah Abitbol.


NOTES:

(1)
Les nouveaux passeports coûteront 89 € (au lieu de 60). Ils seront théoriquement infalsifiables (mais en réalité des petits malins ont déjà trouvé le moyen de les falsifier !) et surtout les données biométriques seront conservées dans un fichier central ce qui, selon la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) constitue une atteinte à la vie privée, un bon moyen d’accélérer le fichage de la population !
… d’autant plus qu’aucune mesure particulière n’est prévue pour s’assurer de l’authenticité des pièces d’état civil fournies. Ainsi, rien n’interdira de se présenter sous une fausse identité ou une identité usurpée !