Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Régionales > Régionales 2004- Françoise Gentil

Régionales 2004- Françoise Gentil

Ecrit le 17 mars 2004

Françoise GENTIL :
A gauche pour une région plus juste

JPEG - 16.3 ko
F.Ge

21 mars 2004 : la date approche où tout le monde va être appelé à voter lors des élections régionales. Il s’agit d’un scrutin de liste par département. Les élus sont choisis en fonction du pourcentage de voix recueillies par chaque liste.

Renouvellement, implantation géographique, parité : tels ont été apparemment les critères de choix de la liste « A gauche pour une région plus juste » conduite par Jacques Auxiette, maire conseiller régional de La Roche sur Yon. C’est pourquoi Françoise GENTIL a été sollicitée pour le Nord de la Loire-Atlantique.

Le parcours d’une battante

Françoise GENTIL (HAMEON) a d’abord passé un baccalauréat de comptabilité. Elle aurait bien voulu poursuivre des études supérieures mais son père, inspecteur aux impôts, estimait qu’un baccalauréat était bien suffisant pour une femme... Françoise Gentil a donc cherché un travail en accord avec sa formation, dans une banque par exemple, pour s’entendre dire : « Nous sommes désolés, jamais nos clients ne feront confiance à la fille d’un inspecteur des impôts » ....

Françoise Gentil a donc multiplié les emplois divers : accueil, secrétariat, service de contentieux, commerçante (à Nozay). Parallèlement, elle s’est beaucoup investie dans des associations culturelles et sportives, comme l’Amicale Laïque et le Club Nautique. C’est à ce titre qu’elle a été sollicitée pour faire partie de la municipalité à partir de 1995.

Elle a alors souhaité approfondir les techniques de mise en place de projets : elle s’est rendue à Nantes, pendant une année, pour suivre une formation d’agent de développement local, qui a débouché sur un stage au Conseil de développement (avec la mise en place du forum « Femmes et développement ») et sur un remplacement de congé de maternité au syndicat mixte du Pays de Châteaubriant   (tri des déchets, valorisation de l’environnement, projet d’unification de la collecte et de la taxe d’enlèvement des déchets ménagers).

Entre temps, la municipalité et le syndicat mixte ont été « pris » par Alain Hunault qui s’est empressé de mettre fin à son contrat dès qu’il a pu.

Depuis novembre 2002, Françoise Gentil est au chômage, cherchant activement du travail et s’entendant répondre (dans le désordre) : qu’elle est une femme, qu’elle a 45 ans et qu’elle habite trop loin. « Les problèmes des chômeurs, je les vis donc de l’intérieur » dit-elle..

Continuité de l’action

Sur la liste conduite par Jacques Auxiette, elle se trouve en 10e position. Elle a toutes les chances d’être élue. Elle représentera ainsi le nord de la Loire-Atlantique, prenant ainsi la suite d’Henri Baron qui lui apportera ses connaissances et son soutien.

« Pendant la campagne électorale, j’ai particulièrement travaillé avec Dominique Tremblay, agriculteur, vice-président de la Communauté de Communes d’Ancenis (qui est aussi candidat) sur les questions d’agriculture, d’environnement, de développement rural. J’ai participé aussi à la Commission Femmes, et à l’élaboration d’un projet régional qui prenne en compte les spécificités locales, sans mettre en opposition le rural et l’urbain »

A l’écoute

Distribution sur le marché, porte à porte dans les HLM : « Nous avons été bien reçus, les gens nous ont demandé des explications sur les compétences de la Région et sur leurs répercussions sur la vie de chacun. Le plus difficile pour nous, c’est lorsque nous avons rencontré des familles de chômeurs, ou de futurs chômeurs, comme les salariés de Focast qui nous ont expliqué leur angoisse par rapport à l’avenir. Nous avons rencontré des situations de désespoir » dit-elle.

Les objectifs

Développer l’emploi dans l’économie sociale et solidaire, mettre l’environnement au cœur de toutes les politiques, maintenir les services publics dans le secteur rural et les quartiers populaires : ce sont là quelques objectifs de la liste à laquelle appartient Françoise Gentil.


Ecrit le 24 mars 2004 :

Strabisme

L’hebdomadaire l’Eclaireur signale dans son numéro du 19 mars 2004 (veille du scrutin), en page 6, la venue de François Fillon et Jean-Luc Harousseau (liste UMP) et indique « la majorité des têtes de liste n’ont même pas montré le bout de leur nez dans le castelbriantais ». Sauf que Jacques Auxiette (liste de gauche) est venu à la Halle de Béré   le 13 février .....