Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Législatives > Législatives 2012 : le Front de Gauche

Législatives 2012 : le Front de Gauche

Ecrit le 22 février 2012

Le Front de Gauche, représenté aux Présidentielles par Jean Luc Mélenchon, présente Laurent David aux Législatives (suppléant : Jean Luc Plumelet).

Laurent David est élu municipal d’opposition à Guémené Penfao, adhérent du Parti de Gauche depuis deux ans, militant associatif et écologiste depuis toujours et délégué du personnel dans son entreprise. Accompagnateur de groupes pour les voyages à l’étranger, il parle couramment l’anglais et l’espagnol.

« Je constate que le système libéral entraîne des problèmes sociaux et des problèmes environnementaux, c’est pourquoi je souhaite le remettre en cause. Les propositions que fait la social-démocratie ne vont pas régler les problèmes. Seule une vraie politique de gauche peut réduire les difficultés » . C’est le thème que Laurent David défendra en sillonnant la sixième circonscription, au territoire géographiquement très étendu. « Je souhaite l’instauration de la proportionnelle pour donner place à l’ensemble des partis. Ce n’est pas normal de voir quelques élus truster les mandats électoraux : ce n’est pas sain pour la démocratie ».

Il insiste sur deux grands thèmes : l’aménagement du territoire et l’agriculture. « Il faut une planification autoritaire qui organise la répartition des activités sur le territoire, sans tout centraliser sur l’agglomération Nantes-St Nazaire. A quoi servent les 35 heures, à quoi servent les économies d’énergie, si on doit passer 10 heures par semaine sur la route ? ». Laurent David défend une agriculture sobre en énergie, riche en paysans, et se rapprochant le plus possible d’une agriculture bio. Il estime que les SAFER doivent exercer davantage leur droit de préemption, pour installer des jeunes et des agriculteurs bio. « Cela suppose de régler le problème des retraites des agriculteurs et celui de l’extension des activités humaines sur le territoire agricole, en remettant en cause par exemple l’habitat pavillonnaire »

Autres thèmes :

  • - le traité européen : « C’est inadmissible qu’on s’engage là dessus à deux mois des élections »
  • - les services publics : « nous aurons une politique de reconquête en particulier au profit des zones rurales et des quartiers défavorisés où il importe de maintenir des activités économiques et du lien social ».
  • - le chômage : « nous sommes pour le partage du travail, la réduction du temps de travail et la retraite à 60 ans pleine et entière »
  • - Les sans-papiers : « nous sommes pour la régularisation des sans-papiers. Il est illusoire de penser qu’on puisse les renvoyer »

La planification écologique (habitat, énergie) : « c’est le seul moyen de retrouver des emplois utiles à la société et non-destructeurs de l’environnement »

L’aéroport de Notre Dame des Landes : « C’est non et non ».

On peut retrouver Laurent David sur son site de campagne : un site qui donne la parole aux militants.

 Réunions publiques

Mercredi 11 avril 2012 : CHATEAUBRIANT 44110 – salle du Foyer Restaurant, esplanade des Terrasses, 20:30

Jeudi 12 avril 2012 : REDON, 35600, salle de Bellevue, 20:30

Mercredi 18 avril 2012 : ANCENIS, 44150 Grande Salle du Temps Libre au Bois-Jauni, 20:30

Jeudi 19 avril 2012 : BLAIN, 44130, salle Henry Dunant, 1 bis rue Saint Laurent, 20:30

Mercredi 30 mai 2012 : ANCENIS, 44150, Grande Salle du Temps Libre au Bois-Jauni, 290 av Jeux Olympiques, 20:30

Mardi 5 juin 2012 : CHATEAUBRIANT – 44110, salle du Foyer Restaurant, esplanade des Terrasses, 20:30

Mercredi 6 juin 2012 : GUEMENE-PENFAO, 44290 salle annexe de la salle des Fêtes, place du Nord, 20:30

Laurent David – réunion « Front de Gauche » à Ancenis (30 mai), à Châteaubriant le 5 juin (20h30 au Foyer-Restaurant, esplanade des Terrasses, près du Château) et à Guémené Penfao le 6 juin – Contact laurent.m.david@wanadoo.fr- http://www.laurent-david.fr/

Ouverture d’un appel aux dons :

Le Front de Gauche dispose de faibles moyens et ne bénéficie pas du relais médiatique des grands partis. Pour que chaque Française et chaque Français puisse entendre notre message, nous devons décupler nos forces. Tracts, meetings, location de locaux, etc. ce sont les aspects incontournables de notre action… et qui ont un prix

Soutien : Un site internet pour soutenir la campagne de Jean-Luc Mélenchon :

Comité de campagne : vous pouvez aussi vous joindre à nous pour mener cette campagne ou courriel


Ecrit le 11 avril 2012

 Et Jean-Luc Melenchon ?

A côté du candidat « raisonnable » qu’est François Hollande, il est la puissance du souffle, il apporte une bouffée d’oxygène à une campagne présidentielle morne. Sa parole enflamme les foules venues l’écouter. « Il est le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas, celui de notre temps et de notre époque. Il possède un caractère bien trempé et joue parfois les mauvaises têtes comme lorsqu’il a pris la décision de créer un parti à la gauche d’un PS ayant anéanti ses dernières illusions » comme dit le site internet.

Ses propositions sont en partie irréalistes ? Pas plus que les nombreuses promesses du président sortant. Tout n’est pas réalisable. Tout est au moins envisageable. L’utopie est le principe d’un progrès réel, un ferment et un stimulant pour un avenir meilleur, l’enthousiasme dont on a besoin pour partir à l’assaut des citadelles les plus fortifiées.

Il faut espérer qu’il jouera un rôle d’aiguillon dans la France de demain pour éviter que les gens en place ne s’en-dorment sur un lit de belles paroles, pour rappeler aux élites parisiennes et bourgeoises qu’il existe un monde ouvrier et rural riche de potentialités et d’humanité.


Ecrit le 18 avril 2012

 Mélenchon ... pour le plaisir

Réunion du Front de Gauche, ce 11 avril à Châteaubriant : une trentaine de personnes de tous âges et de tous horizons. Après la présentation des grandes lignes du programme de Jean Luc Mélenchon, place à la discussion. Et là, surprise ! Ce ne sont pas des questions-réponses entre l’animateur de la soirée et des gens dans la salle, ce sont des discussions entre les participants, ça nous rajeunit de 40 ans !

C’est la confiance en la prise du pouvoir (même si ce ne sera pas la prise de l’Elysée), c’est l’envie de prendre ses destinées en mains, c’est l’enthousiasmant sentiment que, demain, on pourra peser sur les évolutions de la société (même si on sait que la déception sera au coin des rues).

  • - Le pouvoir au peuple, pas à la finance.
  • - S’attaquer à la financiarisation de l’économie, aux injustices financières des capitaux qui circulent.
  • - VIe République.
  • - Instaurer des droits sociaux équivalents dans toute l’Europe : ce doit être possible si le peuple le veut.
  • - Les services publics gratuits, pour rendre du pouvoir d’achat aux plus modestes.
  • - Retrouver la valeur du Travail, mais aussi le droit au travail.
  • - Il faut que cette vie change.
  • - La culture, toutes les cultures accessibles à tous.
  • - Interdiction des licenciements boursiers.
  • - Donner aux salariés le droit de refuser les licenciements et les délocalisations de leur entreprise.
  • - Le SMIC à 1700 € bruts, la retraite à 60 ans, pas de retraite en dessous du SMIC.
  • - Payer les prix agricoles à un niveau qui corresponde au travail de l’agriculteur.
  • - Une France solidaire dans une Europe de coopération.
  • - On ne peut pas continuer à vivre dans une société où on produit pour produire. Il faut que ça pète !
  • Et tout cela, ça va coûter cher ? Oui, mais la suite est une question de fiscalité : « instaurons un revenu maximum avec 100 % d’impôts au delà de 30 000 €/mois ».

Quand Jean Luc Melanchon prend la Bastille