Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Législatives > Yves Daniel : la jeunesse au coeur de mon projet

Yves Daniel : la jeunesse au coeur de mon projet

Ecrit le 23 mai 2012

 Tribune d’Yves Daniel

D’après les chiffres de l’INSEE, les moins de 25 ans représentent 32% de la population de Loire‐Atlantique. Pour les tranches 10 à 14 ans, 15 à 19 ans ou 20 à 24 ans, nous parlons à chaque fois de plus de 80 000 jeunes. Je n’ai pas envie que les jeunes de la 6e circonscription, dont certains iront voter pour la première fois, se disent : « quel que soit le député qui sera élu, ça ne changera rien pour nous ». a jeunesse, c’est l’atout de la France, l’avenir du département, une priorité de la campagne de François Hollande ; elle sera aussi la priorité de mon action à l’Assemblée Nationale. Comme lui, « je veux redonner espoir aux nouvelles générations ».

Les difficultés sont évidentes pour ceux, toujours trop nombreux, qui quittent le système scolaire sans qualification, sur le plan de la mobilité, de l’autonomie, du projet, qui ne peut passer que par une remotivation et un accompagnement.

Les différences sont nettes entre le monde rural et urbain : même si on y vit sensiblement de la même manière, on n’a pas les mêmes opportunités dans le pays de Redon, de Châteaubriant, d’Ancenis ou dans l’agglomération nantaise. Le but n’est pas forcément que tous nos jeunes n’aient qu’une envie : celle de rejoindre les métropoles voisines. Il faut aussi pouvoir proposer à ceux qui souhaitent rester sur leur bassin de vie des solutions, un relais vers une formation ou des perspectives d’insertion, des logements abordables.

Pour ceux qui continuent après le bac, la vie d’étudiant n’est pas un long fleuve tranquille non plus. Beaucoup sont contraints de cumuler études et emploi, de faire des choix par rapport à leurs ambitions au regard de leurs possibilités financières. La plupart du temps, ils sont amenés à faire des sacrifices sur leurs loisirs, voire sur leur alimentation ou leur santé.
Enfin, même pour les jeunes qui sortent avec un diplôme, parfois avec plusieurs années d’études supérieures, on a souvent employé l’expression « génération précaire » pour illustrer ce parcours fait de stages, petits boulots, chômage, faiblesse du pouvoir d’achat.

Je comprends sincèrement que les jeunes soient inquiets sur le sort qu’on leur réserve, inquiets par rapport à la situation du pays, car ils seront les héritiers de nos dettes, on leur demandera de travailler plus longtemps, mais on ne leur donne pas leur chance sur le marché du travail !

Il me semble important, en tant que futur Député, de rétablir le dialogue, de créer un lien de confiance réciproque. Nous n’avons pas toujours le même langage, pas les mêmes réseaux, mais des valeurs communes : l’égalité des chances, la solidarité, l’écologie, l’action humanitaire, la culture...

Les jeunes ne sont pas des fainéants : à nous de leur donner les moyens de réussir. Ils ne sont pas désabusés, ils sont généreux, luttent contre les injustices, ont des envies, des projets. Il est faux de dire qu’ils ne s’intéressent pas à la politique, mais vrai qu’ils n’ont pas l’impression d’être représentés par une classe politique qui les oublie trop souvent. Ils ont d’autres réseaux, d’autres moyens d’expression, mais nous devons les aider à se faire entendre.

Parmi les propositions que fait François Hollande,voici celles que je soutiendrai avec la majorité que nous formerons après les élections législatives :

  • Pour favoriser l’insertion, un « contrat de génération » sera proposé : il favorisera l’emploi des jeunes, ainsi que la transmission des savoir‐faire.
  • 150 000 emplois d’avenir vont également être créés.
  • Il faudra plus généralement renforcer les moyens de Pôle Emploi afin d’assurer un meilleur suivi de chacun.
  • Pour aider les étudiants, lancer un programme de 40 000 nouveaux logements étudiants sur cinq ans.
  • Rendre plus efficace le système de caution solidaire, étendre le chèque santé que certains départements ont déjà mis en place.
  • Nous voulons également permettre aux jeunes issus de milieux modestes de se consacrer à leurs études (grâce à une allocation d’étu- des supérieures et de formation) dans le cadre d’un « contrat de réussite ».
  • Enfin, pour tous, il est indispensable d’encadrer les stages, pour que personne ne continue de profiter d’une main d’œuvre corvéable et gratuite.
  • Pour l’emploi, l’innovation apportera des solutions : par exemple, en préservant la planète, en développant les énergies renouvelables, les jeunes trouveront des gisements d’emploi.
    Notre rôle, ensemble, pour un avenir plus juste, est de s’ouvrir aux solutions qui viendront peut‐être d’eux...

Yves Daniel Candidat PS, 6e circonscription Loire‐Atlantique


Ecrit le 23 mai 2012

 Réunions Publiques

La 6e circonscription de Loire-Atlantique comporte 72 communes en 13 cantons. Yves Daniel et sa suppléante Paule Raitière, assure 13 journées, une par canton, avec rencontre des maires, rencontre des artisans-commerçants-agriculteurs, rencontre des associations locales et réunions publiques.

Yves Daniel sera sur le canton de Rougé lundi 14 mai, avec sa suppléante Paule Raitière, avec rencontre des maires le matin, rencontres   diverses l’après-midi et réunion publique le soir 20h30 salle communale de Soulvache.

Il sera sur le canton de Guémené mardi 15 mai. Réunion publique le soir 20h30 salle des Fêtes (Place du Nord) à Guémené. avec la participation de Michelle Meunier sénatrice de Loire- Atlantique

Mardi 22 mai, il sera sur le canton de Nozay en parlant de Développement durable à La Grigonnais (17 h), en visitant l’ESAT   de Vay à 18h15 puis réunion publique à Vay à 20h30 salle culturelle (route de Plessé) avec participation de G. Mauduit.

Le 23 mai, il sera sur le canton de Derval avec réunion publique à 20h30 salle Bon Accueil, participation de Michelle Meunier.

Le 24 mai, il sera sur le canton de Châteaubriant – réunion publique à 20h30 avec Patrick Mareschal (lieu à définir)

Le 25 mai, il sera sur le canton de Moisdon.

Yves Daniel, (PS), présence et réunions publiques sur les cantons de Riaillé (4 juin), St Nicolas de Redon (5 juin), Blain (6 juin), Ancenis (7 juin), Varades (8 juin). Contact : 09 75 40 35 07 – Site d’Yves Daniel

Contacts : 09 75 40 35 07 – ou 06 83 04 00 74 – Site