Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2004 > Echos 2004-02

Echos 2004-02

Page1802

Ecrit le 24 mars 2004 :

Une aide de Dédé pour les canassons

Dédé (alias André Trillard, président du Conseil Général de Loire-Atlantique) vient en aide à son ami le maire de Châteaubriant. La commission permanente du Conseil Général, en date du 8 mars 2004 a accordé une subvention de 140 000 € à la Société des Courses de Châteaubriant pour la construction d’un restaurant panoramique et de la modification des tribunes sur l’hippodrome de la Métairie-Neuve (montant total des investissements :
1 274 666 € H.T).

Un restaurant panoramique pour 14 réunions hippiques par an, faut le faire !


Ecrit le 31 mars 2004 :

Chers canassons

A titre d’aide à la filière équine, la commission permanente du Conseil Général, en date du 1er décembre 2003 a décidé d’accorder une subvention de 1000 € pour chaque jeune cheval qualifié dans l’une des finales nationales de Fontainebleau, Pompadour, ou Uzès. La subvention est plafonnée à 2000 € (deux chevaux) par propriétaire.

Et si c’est un jeune homme qui va passer un concours national, a-t-il droit à une subvention de 1000 euros ? Réponse négative.

Une idée : Peut-être que les jeunes hommes qui iraient passer leur concours, à cheval, y auraient droit ? Qui sait ?

M. Trillard, président du Conseil Général, n’a-t-il pas déclaré que les jeunes n’avaient pas besoin d’un RMI, mais seulement d’une aide à la formation. (cf Presse Océan du 26 mars 2004).

(ndlr : depuis le 28 mars 2004, le Conseil général de Loire Atlantique a changé de majorité : le nouveau président est Patrick Mareschal)


Ecrit le 24 mars 2004 :

Souterrains

Un appel d’offres a été lancé le 11 mars 2004 pour le nettoyage des « ruisseaux aériens et souterrains » de Châteaubriant. Depuis des années ce sont les personnes handicapées des « Ateliers de La Mée » qui font le (sale) boulot. Espérons qu’elles seront retenues une nouvelle fois.


Ecrit le 24 mars 2004 :

Chère voie verte

Le montant des travaux prévus pour la « voie verte » est paru dans les annonces légales de l’Eclaireur le 19 mars 2004 en page 44. Il est de 736 001,33 € HT   ce qui fait environ 190 525 € du km soit 1250 000 F du km

Il faut y ajouter le prix d’achat du terrain (vendu par la SNCF) et le « cadeau » fait au « Groupement forestier de la Forêt de Teillay ». En effet, au lieu de traverser la forêt, la voie verte la contournera et des travaux de sécurité sont nécessaires (clôtures) : le groupement forestier recevra 38 650 € HT   pour cela.


Ecrit le 24 mars 2004 :

Permanences réservées

Des permanences vont être organisées le deuxième et le quatrième vendredi du mois, « par certains élus » dans le local municipal 18 Rue César Franck (ancienne boulangerie) de 15 h à 18 h. Il y aura M.Machard et/ou Mme Havard et des personnels des Services Techniques et du Centre Communal d’Action Sociale. Le but : recueillir l’avis des habitants des HLM de la Ville aux Roses : aménagement paysager à réaliser, espaces pour les enfants, etc.

« Dans ce bloc de HLM, les angles droits, c’est pas génial » a dit M. Machard. Oh ! il a osé critiquer une réalisation de Xavier Hunault (du temps où il était maire). « Nous pourrons aussi aborder des questions sociales, ou des questions d’état-civil ».

« Les élus de la minorité pourront-ils tenir des permanences en ce lieu ? » a-t-il été demandé par les journalistes. Réponse : « Non, ce sera réservé à la municipalité c’est-à-dire le maire et les adjoints ».

Qu’en est-il du lotissement privé qui va se faire rue de l’Aubinais, en limite du quartier de la Ville aux Roses ? Les élus ne savent pas ou n’ont rien voulu dire. De même pour le lotissement « Peigné » de la rue de Tugny.


Ecrit le 24 mars 2004 :

Sorties vacances

A la suite de ce que nous avons annoncé la semaine passée, les sorties « patinoire » et « bowling » organisées pour le Conseil Municipal des jeunes, s’ouvrent aux autres 11-15 ans de la Communauté de Communes. « A la demande du Conseil des Jeunes » dit la Communauté de Communes. Etrange ! Cela fait bien longtemps que l’ACLA (association castelbriantaise de loisirs et d’animation) organisait des activités VARIEES pour les adolescents, pendant les vacances (patinoire, rallye vélo, soirée grillades, course d’orientation). Depuis que le secteur « Jeunesse » a été repris par la Communauté de Communes, ces activités ont été rares....

Enfin bon, il y a quelque chose d’organisé, tant mieux. Le nombre de places est limité (un car de 52) : les inscriptions sont donc nécessaires, au plus tard la veille, à la Maison de l’Enfant - Tél 02 40 81 83 30. Lors de l’inscription les jeunes doivent être accompagnés d’un parent.


Ecrit le 24 mars 2004 :

Des médailles bien méritées

De temps en temps, des citoyens « de base » sont distingués pour un travail militant s’échelonnant sur de longues années.

Pierre Mainguet

fondateur de l’Association de promotion de la viande du Pays de Châteaubriant   et de l’Académie du Châteaubriant vient d’être nommé Chevalier du Mérite agricole pour son action en faveur de la viande bovine. (Jean-Marie Nicol vétérinaire membre de l’académie du Châteaubriant a également reçu le Mérite agricole, il y a quelques années, pour ses travaux sur l’élevage bovin.)

Roger GROS

Président de l’antenne de l’Université Permanente du Pays de Châteaubriant   (service de la formation continue de l’Université de Nantes) a été élevé au grade de Chevalier des Palmes académiques pour son travail d’animateur de l’antenne (conférences, voyages culturels, etc)


Ecrit le 7 avril 2004 :

Agriculture et Tourisme  

Dans le cadre de la Foire 2004, le Comité d’Organisation de la Foire de Béré a souhaité associer la Maison Régionale de la Chambre d’Agriculture et l’Association pour le Développement Touristique du Pays de Châteaubriant   à l’Exporama.

Cette démarche a été très favorablement accueillie car elle rejoint les actions entreprises sur le Pays. En effet, une commission Agriculture et Tourisme   a été créée en janvier 2004 afin d’échanger sur des problématiques communes et sur le développement d’une offre Agri-Touristique.

L’objectif de I’exporama est de présenter les atouts du Pays de Châteaubriant   au travers de l’Agriculture et du Tourisme  . Cible prioritaire : les populations des grandes villes de proximité (Nantes, Rennes, Angers, Laval).

L’exporama sera, cette année, recentré au milieu du champ de Foire. Deux parties :

– 1.Une ferme, montrant les différentes facettes de l’agriculture d’aujourd’hui sur le Pays, sur un espace de 1000 m’, en lien avec l’Espace Elevage. Cet espace se veut ludique et interactif, il associe en particulier la ferme de l’Orme et l’association des Oiseaux Exotiques (pour l’anecdote celle-ci a annoncé avoir déjà acheté .... des chèvres !)

– 2. Un village Tourisme  , sur une surface de 400 m’ en partenariat avec les Offices de Tourisme   des Pays de Châteaubriant  , Ancenis, Trois Rivières, Haut Anjou Segréen, Martigné Ferchaud et la Guerche de Bretagne.

De nombreux représentants de la Chambre d’Agriculture et des associations proposant l’accueil à la ferme, gîtes d’étape, gîtes et chambres d’hôtes, ont répondu présent.


Ecrit le 7 avril 2004 :

Une fontaine ! Une fontaine !

Les travaux de démolition de l’ancienne station Shell, à l’angle de la rue du 8 mai et de la rue Alsace Lorraine, ont commencé le 29 mars 2004. La municipalité a l’intention d’y réaliser un rond-point qui doit être terminé pour le 4 août 2004 (60e anniversaire de la libération de la ville).

Un appel d’offres a été lancé le 19 février pour 935 m de bordures granit, 2000 m2 de trottoirs sablés, enrobés et pavés granit et basalte, 140 m de conduites PVC et béton, 700 tonnes de matériaux divers. Il est question aussi de candélabres et de plots au sol.... et d’une fontaine.

Artistique ?

Font

A ce sujet, nous faisons une proposition
(voir dessin ci-contre)

Le dessin est de Lacroix,
dans « Le quotidien » (Canada).


Ecrit le 15 avril 2004 :

Insécurité à Châteaubriant

La gendarmerie enregistre, ces temps-ci, une recrudescence sensible des vols dans les maisons, la nuit, quand les habitants ont laissé les portes ouvertes en attendant le retour des enfants. Elle conseille de bien fermer les portes et de ne pas laisser en évidence sacs à main ou sacoches susceptibles de contenir argent liquide, cartes bancaires ou clefs.

On croyait pourtant qu’avec plein de policiers municipaux, les castelbriantais seraient protégés. On rêvait ?

Et pourquoi nous cache-t-on les chiffres exacts de la délinquance dans la région de Châteaubriant ? Ils ont été communiqués à la presse le 17 mars 2003 et depuis ..... rien !

Qu’a fait le Conseil local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) depuis qu’il a été mis en place le 17 mars 2003 avec le Préfet, le Procureur de la République et tout le toutim ! En avez-vous entendu parler ? Quelles actions a-t-il menées ?

Y aurait-il des choses à cacher ?
BP  


Ecrit le 15 avril 2004 :

Chenil : + 81 %

En reprenant le budget primitif 2002, on trouve au compte 23 (constructions, installations), une prévision d’investissement de 106 714 € HT   pour la construction du chenil de la Communauté de Communes du Castelbriantais (49 chiens maxi)

Suite à appel d’offres, la Communauté de Communes a publié, le 8 avril 2004, le montant exact du marché : 192 787,77 € hors taxes. En comparant avec 106 714 € prévus, on voit que le dépassement est de 80,66 %.

Ouah ! Ouah !


Ecrit le 15 avril 2004 :

Terrain de foot noyé

Ca fait longtemps qu’on vous le dit (La Mée du 25 novembre 2003). Presse-Océan du 9 avril 2004 en ait état en donnant le compte-rendu de l’OMS (Office municipal des Sports.) : le terrain de fott, tout neuf, rue des déportés Résistants, est gorgé d’eau, inutilisable. Les travaux ont coûté 562 000 € HT  


Ecrit le 4 mai 2004 :

Humour et sécurité

La sécurité, ah la sécurité ! Il s’en passe des choses à Châteaubriant pendant que dorment les bons citoyens. En voici quelques exemples depuis Pâques (12 avril) :

1500 litres de fuel ont disparu des ABRF. Ca doit se voir pourtant, on ne fait pas le transport en trois minutes ! Il faut 75 bidons de 20 litres, ou 7 bidons de 200 litres : une voiture légère ne peut les porter. Personne n’a rien vu ?

Chez Ouest Injection, une bonne partie de l’outillage auto, et tous les karchers ont disparu en une nuit. Ce ne sont pas des petits karchers de voiture ! Huit jours plus tard, un client a voulu s’en procurer un : « ah, on n’en a plus ». Silence et bouche cousue.

La même nuit, chez Volkswagen, toutes les roues avec jantes alu ont été dérobées

Chez Aunette (Soudan), les chalumeaux disparaissent de temps en temps. Les malfaiteurs cassent tout simplement le système d’alarme en arrivant.

Un commerçant de la rue d’Ancenis s’est fait dérober ses feux de camion.

Là où les malfaiteurs ont de l’humour, c’est qu’ils réalisent leurs forfaits même quand il y a, un peu plus loin, une concentration policière pour les épisodiques « opérations anti-terroristes » avec contrôles de voitures, présentation de papiers, vérification d’alcoolémie....et tout l’toutim.

Mais les gendarmes rivalisent d’humour avec les voleurs : ils évitent de tenir la presse au courant de ces « faits divers ». Comme ça, il ne se passe jamais rien à Châteaubriant .


Ecrit le 4 mai 2004 :

Les culottes sexy

« Quand on fait des nappes, ce n’est pas bon signe » disent les salariées de l’usine de confection Edwimode sur la zone industrielle du Bignon à Erbray. De fait, en ce moment, il n’y a pas une importante charge de travail et les salariées sont occupées à faire des T-shirts de qualité inférieure pour mise en vente chez des soldeurs. Elles fabriquent aussi ... des culottes à pression, semblables à celles des couches pour bébés, avec des coccinelles dessus, et des petits mots doux. Elles sont destinées, paraît-il, à un bon client fournisseur de sex-shop.

Rassurez-vous, les salariées n’en sont pas encore à fabriquer des préservatifs en tissu !


Ecrit le 4 mai 2004 :

Les belles légendes

Au Conseil Municipal de Châteaubriant du 17 février 2004, il a été question d’acquérir l’immeuble « Denis » au 5 bd de la République, pour 115 000 €, de façon à créer une dizaine de places de parking. Le groupe de gauche a fait valoir que la destruction de cet immeuble, situé à côté du parking du magasin STOC, créerait une nouvelle « dent creuse » dans la ville et ouvrirait une perspective hideuse sur l’immeuble situé à côté. La municipalité a déposé un « permis de démolir » qui, comme tous les autres, a été vu par l’Architecte des Bâtiments de France. Celui-ci a refusé. La ville n’achètera pas. Le propriétaire est en train de refaire les peintures des fenêtres. D’aucuns font courir le bruit que ce refus de l’Architecte des Bâtiments de France serait lié à la « vague rose » de mars 2004 et aux changements de majorité. C’est n’importe quoi !.


Ecrit le 4 mai 2004 :

Où sont-ils ?

Mercredi 28 avril 2004 avait lieu en mairie de Châteaubriant la traditionnelle « Commission communale des impôts locaux ». Pour qu’elle puisse valablement se tenir, il était nécessaire d’avoir six présents. Or deux élus minoritaires (sur trois) étaient présents, ainsi que l’adjoint aux finances, et c’est tout. Vingt minutes il a fallu, au téléphone, pour mobiliser trois personnes sur les 17 ou 18 proposées par la majorité municipale ...... ! ! !


Ecrit le 19 mai 2004 :

Appel d’offres
Un appel d’offres a été lancé par la municipalité de Châteaubriant pour la construction d’une « Maison de quartier » du côté du vélodrome. Les offres doivent être remises pour le 1er juin. Le délai d’exécution sera de 8 mois.

(ndlr : un avis modificatif est paru le 21 mai, repoussant le délai de remise des offres au 11 juin, disant que les travaux doivent débuter mi-juillet 2004, et durer 6 mois) - Et puis un appel pour marché négocié a été déposé le 21 juin, avec demande de réponse pour le 15 juillet, pour maçonnerie, charpente et menuiseries. Le début prévisionnel des travaux est repoussé à octobre 2004. Ah ma pauv’dame, on n’fait point c’qu’on veut !

Vernisserie

La rénovation d’un vieux bâtiment, à côté d’Atlantic-Ciné  , rue de la Vernisserie, est terminée. C’est très beau. Mais qu’y a-t-il dedans ? L’inauguration n’a pas encore été faite. Le coût exact n’est pas connu.

C’était prévu pour des activités jeunesse. On dit qu’il y a dedans le club de billard. Une fois de plus il y a un manque de transparence à la municipalité de Châteaubriant

(ndlr : le club de billard, 4 tables, est installé dans cette salle depuis avril 2004, l’inauguration officielle a eu lieu le 25 juin)

Des pierres dans le jardin

Il avait été prévu, sur le toit de la future médiathèque   de Châteaubriant, un traitement « végétalisé » , avec des plantes habituées à supporter la chaleur et le froid sur les vieilles murailles. Apparemment les choses ont changé car, selon un appel d’offres lancé le 6 mai 2004, il est prévu une « protection gravillons ».

Le même appel d’offres annonce le début des travaux pour avril 2004. Nous sommes au 15 mai, rien n’est commencé. On parle de juin ....

Un jardin dévasté

Les jardiniers avaient fait du beau boulot en dessinant un vélo avec des artichauts sur le parterre devant le château, dans la perspective du Tour de France. Des vandales sont passés et ont tout dévasté.

On se demande à quoi rime ce vandalisme ... inutile et imbécile. Les jardiniers de la bville ont dû refaire les plantations

Ta Page et Plaquette

Il y a un service jeunesse à la Communauté de Communes du Castelbriantais avec un directeur et au moins quatre animateurs. Pour l’instant, à part le Cybercentre , l’opération Cinéville et le Point d’Information jeunesse, ils ne semblent pas avoir organisé grand chose pour les adolescents. « 2003 était une année d’organisation de l’action ». Ah bon.

Oui mais ... TaPage. C’est quoi TaPage ? Vous avez vu TaPage ? C’est le journal tri-annuel des jeunes de la Communauté de Communes du Castelbriantais. Nous avons fini par dénicher le premier numéro, qui est sorti en février 2004 sur 8 pages, en couleurs avec quelques infos sur les emplois saisonniers, des adresses utiles (bowling, mini-golf, piscine, bibliothèque, cinéma, cybercentre), l’analyse d’un jeu vidéo, et le concert de Matthieu Chédid..

Une autre plaquette, couleur, cartonnée, 8 pages, donne les adresses des centres de loisirs du castelbriantais.


Ecrit le 30 juin 2004 :

Elections : Prolongations

Rires et colère : « En 2007 il y a la présidentielle, les législatives, les sénatoriales, les municipales et les cantonales, c’est impossible de tout faire en même temps », a déclaré le Premier Ministre Jean Pierre Raffarin le samedi 26 juin en annonçant qu’il prévoyait de laisser inchangées les dates des élections nationales et de reporter de 6 à 12 mois les élections locales (municipales et cantonales). Comme celles-ci ont été favorables à la Droite, la Droite se réjouit de ces prolongations qui provoquent la colère de la Gauche.

Pour Châteaubriant, nous voilà bien ! Un an de plus sous l’éteignoir. Catastrophe. A moins que cette durée prolongée ne permette aux Castelbriantais d’ouvrir les yeux sur l’absence de politique économique, sur l’absence de politique sociale, sur les dépenses somptuaires et la dette communale qui grimpe.


Ecrit le 7 juillet 2004 :

Attendez-vous à savoir ....

Attendez-vous à savoir que le rond-point des rues 8-mai, Libération, Alsace-Lorraine a coûté 257 067 € HT  . (avis de presse du 24 juin 2004). Il faudra y ajouter le coût des jets d’eau pour 204 368 € (1)

Attendez-vous à savoir que seuls quelques riverains ont été consultés. D’autres ont vu qu’aucun passage piétons n’était prévu entre la rue du Berry et la Rue Anne de Bretagne. Ils l’ont signalé aux ouvriers qui ont alors déposé quelques bordures et enlevé le ciment posé. Faire et défaire, c’est travailler ...........

Attendez-vous à savoir que le Centre Hospitalier de Châteaubriant a passé un marché de maîtrise d’œuvre pour la modification des services de maternité, pédiatrie, bloc obstétrical, urgences, dans le cadre de la construction de la nouvelle clinique Sainte Marie. Le cabinet d’architecte retenu est Lépinay/Chabennes à Nantes pour 621 637 € HT  .

Attendez-vous à savoir que la société BICHE de Béré qui, le 30 septembre 2003, a loué à la CCC   un ensemble immobilier de quelque 10 000 m2 pour le prix de 1221 € par mois, n’a toujours pas signé de contrat de location et n’a payé ses loyers qu’après des relances. Nous l’avions bien dit (relire La Mée du 8 octobre 2003)

Tour de France

La grande animation du début de l’été à Châteaubriant sera le départ d’une étape du Tour de France le 10 juillet. La ville restera ouverte aux piétons mais la circulation sera difficile et le stationnement interdit à partir du vendredi 9 juillet à midi. Le mieux, pour s’y retrouver, est de se procurer le bulletin municipal de l’été. Les parkings y sont indiqués, ainsi que les horaires où l’on peut voir les coureurs (10h40 départ de la caravane publicitaire ; 11 h présentation des coureurs ; 12h15 défilé des coureurs).

2400 barrières vont être disposées par 35 salariés municipaux (soit 4800 m de barrières). Il y aura des bottes de paille sur le circuit et un certain nombre de panneaux de circulation vont être déposés (et pas de panneau => pas le droit de circuler, attention au code de la route). Vingt-quatre points d’intersection seront tenus par des gendarmes. (lire plus loin)

Grandes surfaces en périphérie

Attendez-vous à savoir que la municipalité de Châteaubriant a le projet d’autoriser l’implantation de commerces de vêtements et de chaussures, sur la route de St Aubin des Châteaux, au delà de M. Bricolage à Châteaubriant. Tout comme elle a autorisé la construction de magasins neufs en zone industrielle route de St Nazaire. On s’étonne : n’est-ce pas la même municipalité qui, dans son programme, se faisait défenseur du commerce de centre-ville ? Or on constate que les commerçants de centre-ville souffrent beaucoup. « Certains jours je ne fais pas un euro de vente » dit l’un d’eux . « Je n’achète plus de stocks, car j’ai des difficultés à revendre » dit un autre qui, pour servir ses clients, promet cependant de trouver rapidement l’objet désiré.

On constate aussi que le Centre-Ville se désertifie : il n’y a pas grand monde à arpenter les rues, à part peut-être le samedi.

Commerçants : Partez !

Attendez-vous à savoir qu’un certain nombre de commerçants, qui sont venus à la braderie des 25-26 juin à Châteaubriant (deux jours + nuit à l’hôtel), n’ont même pas fait le chiffre d’affaires suffisant pour rembourser leur nuit d’hôtel. On peut se réjouir du nombre de commerçants présents. On peut se réjouir du nombre de visiteurs. Mais quand les visiteurs n’achètent pas .........

Attendez-vous à savoir qu’un commerçant est allé à la mairie de Châteaubriant se plaindre des difficultés d’accès à son commerce. Il lui a été répondu : « Vous n’avez qu’à quitter Châteaubriant ». Un entrepreneur est allé se plaindre de ce que certains travaux, qui pourraient être confiés à des entreprises locales, ne le sont pas....

Attendez-vous à vous étonner d’une « publicité » parue dans la presse locale : un ton jovial pour annoncer aux castelbriantais qu’il y a du nouveau à l’agence de voyages située au 3 rue Aristide Briand. « De la nouveauté dans la continuité » : les clients castelbriantais « c’est dans la belle agence de SAINT GREGOIRE que nous continuerons de les accueillir ». Autrement dit l’agence castelbriantaise ferme. Elle était fréquentée par le « gratin » castelbriantais qui préférait cette agence pour être sûrs de ne pas voyager avec n’importe qui.... Ils iront voir ailleurs ...

Citron pressé

Attendez-vous à apprendre que les réductions de postes se font parfois une à une, de façon sournoise. Là où il y avait deux salariés, il n’y en a plus qu’un.... Tant pis si la charge de travail devient trop forte. Dans tel magasin castelbriantais, le salarié a craqué. Le magasin n’est plus ouvert que l’après-midi avec une personne qui vient ... de Nantes ! Ainsi, en supprimant un poste pour raison d’économies, tout le monde y a perdu. A force de presser le citron ...... Remarquez que le citron peut être pressé longtemps. Après l’article de La Mée de la semaine dernière, sur la santé au travail, un salarié qui travaillait dans une ambiance d’amiante nous a raconté comment un médecin du travail lui avait dit autrefois : « Vous avez encore un poumon de bon. Donc vous pouvez continuer à travailler ici »... Le salarié, maintenant en retraite, le deuxième poumon atteint, se déplace avec une bouteille d’oxygène dans un petit chariot et dort la nuit avec une sorte de masque de plongée (un « bipap »). « Et encore, je ne suis pas le plus à plaindre » dit-il ! L’amiante vient de l’entreprise mais c’est la collectivité qui casque.

Terrain des nomades

Attendez-vous à savoir que le terrain des Gens du Voyage, qui était initialement prévu à Châteaubriant sur la route de Martigné-Ferchaud, en face du foirail, va rester à la Courbetière.

60 à 80 personnes ont participé, à St Aubin des Châteaux, à une réunion sur ce thème, à l’invitation du maire, Michel Rétif, à qui des Aubinois reprochent d’avoir donné son accord. Michel Rétif s’en défend et précise que ce n’est qu’indirectement qu’il a appris que le site de la Courbetière a été retenu sans que lui-même en soit informé. Il demande donc à Alain Hunault, Président de la Communauté de communes, de s’en expliquer.

Celui-ci rappelle longuement que la loi fait obligation aux communes de plus de 5000 habitants de mettre un terrain à la disposition des gens du voyage. Et que, de plus, si le terrain n’est pas réalisé dans un certain délai, la collectivité n’aura pas de subvention !

D’après lui, le futur terrain comportera 8 emplacements de 2 caravanes, ce qui limitera le nombre de passagers. Il sera entouré d’un merlon de 1,50 m couvert de végétation, séparé de l’étang par la rocade. Il y aura un système de carte magnétique à acheter à l’avance et un gardiennage avec des horaires d’ouverture.

Plusieurs personnes de l’assistance s’inquiètent vivement et craignent pour leur sécurité. Le commandant de gendarmerie présente ses effectifs et assure que leurs interventions permettent d’envoyer ailleurs les indésirables « ce qui est bien le but !(sic) ». Il rappelle aussi qu’une seule famille (nommée plusieurs fois) a posé problème .

Le projet devrait venir en discussion à la réunion de la Communauté de Communes le 7 juillet prochain. Signalons que la réalisation, un peu partout en France, de terrains corrects, permettrait aux Gens du Voyage de s’insérer socialement tout en continuant « le voyage ». Mais les préjugés et les on-dit ont la vie dure.

Leurs traditions et modes de vie si différents des nôtres et la crainte qu’ils inspirent, rendent souvent difficile leur cohabitation avec les populations sédentaires.

Et même si des éléments objectifs prouvent que la délinquance des gens du voyage ne présente pas un taux différent de celui de la population sédentaire, les tensions qui peuvent naître de leur présence se soldent trop souvent par l’intervention des élus et des agents de la force publique pour les chasser.

Les succès médiatiques de leurs musiciens, peintres ou poètes peuvent nous aider à mieux apprécier leurs valeurs culturelles, mais ils ne masquent pas les difficultés qu’ils rencontrent en vivant quotidiennement leur tradition pluriséculaire du voyage.

Pourtant il y a , chez les gens du voyage, une réelle volonté de s’intégrer. Cela ne concerne pas les personnes d’un certain âge, mais les plus jeunes ont compris les nécessités de l’instruction : l’école est un facteur d’intégration.

Le travail aussi : les nomades les plus jeunes acceptent des expériences de travail avec « des Gadje » et chacun s’aperçoit que l’autre est travailleur, résistant, inventif et ne le rejette pas. On voit alors de plus en plus de familles qui se sédentarisent 8 à 9 mois de l’année, le temps de la scolarité des enfants, puis qui reprennent la route pendant les mois d’été, tant il est vrai que le voyage est une tradition familiale multi-séculaire.

Mais l’urbanisation galopante a peu à peu grignoté les espaces susceptibles de les accueillir ....(voir le site internet : http://mayvon.chez.tiscali.fr/index1.html

Jean du voyage

En septembre 2004 sortira un CD de RAP   manouche avec du jazz et un hommage à DJANGO...et des paroles vraies sur les manouches. Le CD s’appellera « JEAN DU VOYAGE ». Il sera édité par « Desh music » producteur du groupe sniper...


Lait : 7 juillet 2004

La Confédération paysanne a mené, le 30 juin 2004, des actions diverses contre la baisse du prix du lait et le démantèlement de l’Organisation Commune du Marché. Elle proteste contre le plan d’élimination des producteurs de lait, qui vise à ne maintenir que les grosses exploitations. Décidément, dans l’agriculture comme dans l’industrie, c’est la même politique .

Tour de France


NOTES:

(1) note du 22 décembre 2004

Le giratoire et la fontaine, place des Alliés, ont coûté 656 333 € (mais au Conseil du 2 juin 2004, il était annoncé 461 429 €. D’où viennent les 42 % de plus ?). Myyyyyyysssssstère !

fontaine
Fontaine de la Place des Alliés
(mise en service 6 décembre 2004)