Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2007 > Echos 2007-01

Echos 2007-01

Ecrit le 24 janvier 2007

 Recrutement de personnel communal

Maintenant que Jean-Paul Peltier est parti en retraite et qu’il a été remplacé par Dominique Egret, la ville de Châteaubriant souhaite recruter un technicien cadre B pour diriger le centre technique municipal, fort de 70 agents. Pendant les 8 ans qui restent à faire à D. Egret, le technicien aura le temps de devenir cadre A pour prendre sa place ! c’est aussi l’objectif.

Des annonce sont été envoyées à La Gazette des Communes et à Techni-Cités. En vain ! La ville en est réduite à lancer un appel informatique à toute une palanquée de correspondants : 475 environ de Nantes, Rennes, Pleumeur-Bodou, La Baule, Lorient, Doué la Fontaine, Quiberon, St Brieuc, St Malo, la Roche sur Yon, Cholet, Ancenis, etc etc.

Et comme ils ont envoyé leur courriel, avec les adresses en clair, nous avons pu toutes les récupérer ! Rigolo !

 Nouveaux habitants ?

La ville de Châteaubriant a fait une cérémonie pour quelque 150 nouveaux arrivants. AVF  -Accueil et la Jeune Chambre Economique ont pu se présenter. Un porte-documents, des places au Théâtre, au mini-golf et à l’hippodrome, un guide des associations .... Mais pas de billet d’entrée au bowling, tiens, c’est étrange. Un peu d’amnésie peut-être....

150 habitants qui arrivent (quelques jeunes !). Mais combien qui sont partis ? On verra peut-être cela au moment de la mise au point des listes électorales.

Allez, bienvenue aux nouveaux. Et une part de galette des rois, une !

 La Grande Lessive

La grande lessive a lieu le 25 janvier.

Il s’agit d’une installation artistique. Son auteur, Joëlle Gonthier, est plasticienne

L’idée est simple et ce projet s’adresse à tous. Il s’agit d’exposer, dans un lieu de passage, à l’aide de cordes et de pinces à linge, une peinture, un collage, un dessin ou une photo sur un format A4 et de signer au dos. Le matin, chacun accroche sa réalisation, le soir il la décroche. Entre temps les regards œuvrent.

L’objectif est triple :
–  artistique : c’est une installation éphémère réalisée par plusieurs milliers de personnes un même jour en France,
–  pédagogique : il s’agit de susciter le désir de développer une pratique artistique,
–  social : le dispositif est fédérateur et permet les rencontres  .

La grande lessive aura lieu deux fois par an : le quatrième jeudi de janvier et de septembre.

Initié il y a un mois seulement, le projet rassemble à ce jour plus de 25 000 participants. Des associations de quartiers, des villages et des villes s’y engagent. De la crèche à l’université en passant par les lycées professionnels et les centres de formation des maîtres IUFM, du centre culturel au centre social, du lieu d’habitation familial au lieu de travail, du cabinet médical à l’hôpital, le projet concerne toutes les générations.

Pour plus d’informations consulter le site :
http://lagrandelessive.free.fr/


Ecrit le 28 février 2007

Brefs zéchos

L’avez-vous remarqué : il y a eu des vacances du 12 au 24 février. Le centre-ville de Châteaubriant était bien vide et l’info se fit rare...

Lu dans Presse-Océan : pour l’achat de la patinoire, « quelque 100 000 € vont être débloqués ».
« vont être ? » sauf que c’est fait depuis octobre 2006 ! Une information réchauffée peut faire fondre la glace.

Lu dans Ouest France : la mairie d’Ancenis s’inquiète. Une étude montre que le nombre d’enfants scolarisés en primaire pourrait augmenter de 600 élèves d’ici 2015. Outre le fait que la gestion prévisionnelle des effectifs scolaires est difficile, on peut s’étonner de l’absence de réaction du maire de Châteaubriant. Souvenez-vous pourtant sa déclaration de février 2002 où Alain Hunault déclarait viser une population de 14 000 habitants à Châteaubriant d’ici 2009. Pourquoi dans ce cas n’a-t-il pas encore lancé de chantier scolaire ? C’est que ça se prépare ces choses-là, M’sieur le Maire. Mais cette déclaration n’était peut-être qu’un moyen de se faire mousser ... mais dire cela serait être mauvaise langue et ce n’est vraiment pas notre genre à La Mée !

Continuons sur les sujets qui fâchent : le centre de loisirs de Châteaubriant, auparavant géré par l’ACLA - associatif - est aujourd’hui géré par la communauté de communes. A-t-il disparu ? A-t-il été rayé de la carte ? Peut-être. En tout cas, on ne sait pas ce qui s’y passe. Quasiment pas d’articles dans les journaux depuis septembre 2006, date de l’entrée dans le giron communautaire. Enfin bon, ça ne doit pas être important la politique jeunesse !... Et puis, un centre de loisirs, ça fait de toute façon moins de lignes dans les journaux et de moins belles photos qu’une patinoire et des séjours au ski.

Au fait, pour les personnes intéressées tout de même par le centre de loisirs, le contact téléphonique indiqué dans le dernier Intermag est faux : il est indiqué 02 40 81 88 89 et le bon numéro est le 02 40 28 88 89. Nous espérons que monsieur le président de la Com’Com nous remerciera de cette aide dans sa communication !

A propos, le dernier bulletin intercommunal « intermag » est bien beau, trente-deux pages et plein de photos. Un beau panorama de ce qui peut se faire dans la région de Châteaubriant, même si la présentation en est tendancieusement rose là où la réalité est plus contrastée. Allons, allons, positivons !