Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2007 > Echos 2007 (02) - On ninini, on ninino, on n’inaugure

Echos 2007 (02) - On ninini, on ninino, on n’inaugure

Ecrit le 24 octobre 2007

La communication, ça donne de c’temps ! Et les conf de presse se multiplient en cette période pré-électorale ! Que ce soit dans la commune de Châteaubriant ou dans la com’com’   de Châteaubriant

 Récapi-pitulons ......

– La démolition de l’ex-Office de Tourisme  
– La tondeuse-mulcheuse
– La balayeuse-aspirateuse
– Le prix des lecteurs castelbriantais
– Lire en Fête
– La Fête de la Science
– Les Portes ouvertes à la mairie de Châteaubriant
– La semaine de la sécurité routière
– Le Timbre Guy Môquet
– L’enveloppe postale de la ville
– Le parking de la Rue de la Barre
– Un local pour le Secours Catholique
– Le lancement d’un disque musical (Ara) ...
– Et le programme des vacances d’automne
– Les couleurs de Bretagne

Pas toujours avec succès d’ailleurs : la presse locale ne fait pas toujours les gros titres que les zautorités espèrent ....

 Un ruban et deux ganivelles

Quoi de plus beau qu’un ruban tricolore se balançant entre deux ganivelles, un soir d’automne quand le vent est doux, quand le soleil couchant dore le goudron tout frais et fait briller les raies blanches non encore souillées par la gomme des pneus....

Parking rue de la B

On apprend alors que le terrain de 750 m2 appartenait autrefois à M. Gilles Métayer, qui y avait un garage. Il a été acheté par la ville (cf Conseil Municipal du 30 sept 2002) par exercice du droit de préemption urbain, au prix de 83 085 €, frais de notaire non compris.

Le projet a connu diverses péripéties : refus de l’architecte des bâtiments de France, appel d’offres infructueux. Et le prix des travaux a monté ... monté. Au Conseil Municipal de décembre 2005 il était question de 200 000 € HT  . Mais en mai 2006 il était question de 250 000 € HT  . Et en juin 2007 il s’avère que les frais d’architecte se montent à 29 750 € au lieu de 21 000 €.
Pour l’instant le parking représente un trou béant dans la rue de la Barre. Il était prévu une petite construction sanitaire et un mur-voile avec un ensemble de brise-soleils en terre cuite vernissée offrant leur façade à la rue. Mais c’est pas fait. Il pa-raît qu’il y a encore un problème d’appel d’offres infructueux.

Le parking est gratuit pour l’instant mais s’il y a trop de voitures ventouses, il sera payant, et la rue de la Barre aussi.

 Un local pour le Secours Catholique

Au 3 de la Rue Pasteur à Châteaubriant, la mairie de Châteaubriant a donné un local au Secours Catholique, un tout petit local [autrefois à l’ACPM  ] qu’il partage avec « Initiative   de femmes ». Juste à côté se trouve un ancien magasin de meubles, vaste, qui est attribué en exclusivité au club de bridge. La municipalité manifeste ainsi ses choix.

 Amiante

Après l’élaboration d’un épais dossier, après les atermoiements des médecins, après diverses péripéties juridiques, le Tribunal administratif du 8 février 2007 a ordonné au Ministère de l’emploi et de la cohésion sociale d’inscrire l’établissement Focast/Valfond sur la liste des établissements ouvrant droit à la cessation anticipée d’activité pour cause d’exposition à l’amiante. La fonderie Pébéco, repreneur de Focast, qui a 7-8 salariés susceptibles de partir en pré-retraite-amiante, a contesté le jugement. L’affaire est passée au Tribunal à Nantes le 18 octobre. Jugement attendu sous 2 mois.

 Les élections passées, on ne paie plus ?

Un certain nombre de personnes ont été embauchées directement par les services de la Sous-Préfecture de Châteaubriant pour mettre sous enveloppe les documents destinés à l’information des citoyens, avant le premier tour des élections législatives. Elles ont été payées.

Mais une cinquantaine de personnes ont travaillé deux jours pour le second tour. Il leur est dû environ 100 € chacune. Mais elles ne sont toujours pas payées.

Il n’y a plus de sous ??


Ecrit le 31 octobre 2007 :

 On ninini ... On ninino

... on inaugure .... mardi 30 octobre, des jeux pour les enfants au Parc de Radevormwald et au Jardin Magique de la Ville aux Roses à Châteaubriant.

D’après la loi, il ne sera plus possible de faire des inaugurations dans la période pré-électorale, à partir du 1er décembre 2007. D’où la fièvre inaugurationniste actuelle

Et pour le 9 novembre il est prévu : la Maison de l’Emploi et le bâtiment de la Division Territoriale de l’Equipement.

La Division Territoriale de l’Equipement (on dit DDE quand même) s’est installée dans ses nouveaux locaux, aux Vauzelles, le 29 octobre 2007.

[note du 9 novembre : c’était bien prévu, les invitations étaient lmancées, mais le Préfet à prédérer aller voir la ministre Rachia Dati à Rennes. L’inauguration est repoussée au 23 novembre 2007].


Ecrit le 7 novembre 2007

 Des jeux de plein air

Jeux au Parc de Radevorm
C’est la frénésie inaugurationniste en cette période pré-électorale, juste avant la date du 1er décembre à partir de laquelle il ne sera plus possible d’y succomber.

Caméléo, Vertigo, Biibox : des jeux viennent enfin d’être installés pour les enfants au Parc de Radevormwald et au Jardin Magique à Châteaubriant. Il y en avait autrefois, mais en bois, et ils ont été interdits par la réglementation ! Ah la sécurité ! On finira par en mourir.

Grimper, escalader, glisser, se balancer : les jeux ont coûté 43 405 € TTC au parc de Radevormwald et 29 499 € TTC au Jardin magique.

Les enfants sont ravis

 Eh non, point de rond-point !

En revanche, il y a une non-inauguration à faire. Souvenez-vous, un jardin de 388 mètres carrés a été acheté dans larue Hoche, au n° 53, pour 19 383 € (frais d’acte non compris). Décision prise en avril 2003, dans le but d’agrandir l’aire de stationnement et de faire une palette de retournement, bien utile dans cette rue en cul-de-sac , au pied des HLM.

Achat fait, travaux pas faits au bout de 4 ans. Dommage. On aurait pu faire une inauguration de plus !


Ecrit le 4 février 2009

 Christine Boutin et le mini-parking de la Rue Hoche

Un jardin de 388 m2 a été acheté par la ville en avril 2003, au 53 rue Hoche, pour 19 383 € (frais d’acte non compris), dans le but d’agrandir l’aire de stationnement et de faire une palette de retournement, bien utile dans cette rue en cul-de-sac, au pied des HLM.

Les travaux ne sont pas commencés mais nous pouvons vous annoncer en exclusivité la visite de Christine Boutin, ministre de la ville, pour faire une inauguration !

C’est notre humble contribution à l‘honneur de la ville et de son maire adoré