Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages 03-12-03

Grappillages 03-12-03

Grappillages et Mée-disances du 3 décembre 2003

Relevé dans le Canard Enchaîné du 19 novembre 2003 cette déclaration de Philippe.MARIANI, Rapporteur Général (U.M.P.) du Budget au Sénat : « La fiscalité française est proche de la moyenne européenne a-t-il observé devant la Commission Sénatoriale des Finances le 5 novembre, à l’exception de l’imposition du travail, qui est en France de 12,4 % du P.I.B., contre 7,4 % en moyenne dans le reste de l’Union Européenne. S’agissant de l’imposition des revenus des ménages ( ) la France se caractérise par une imposition relativement désincitative (sic) au travail : en d’autres termes les riches sont relativement moins imposés alors que les pauvres le sont davantage ». Qu’en termes sibyllins et feutrés ces choses-là sont dites !.

Relevé aussi dans le Canard : « Le 15 novembre 2002, sur proposition du ministre de la justice, le Président de la République a par décret promu GROUMAN (René, Claude) Chevalier dans l’ordre national du Mérite. Dans la même promotion les autres magistrats du parquet sont tous d’un ordre supérieur : au moins procureur ou substitut du procureur général. II faut donc que ses « mérites distingués » par le ruban bleu soient bien grands ! ». Rappelons que le juge GROUMAN est le juge chargé de juger Alain JUPPE.

Au fait quels peuvent bien être les « mérites distingués » du jeune Alain HUNAULT qui vient d’être promu lui aussi Chevalier de l’Ordre du Mérite au titre du Ministère de l’Intérieur par le Président de la République ?.

Du Canard Encore : « Léon BERTRAND, secrétaire d’État au Tourisme  , est tellement célèbre que même sa collègue sous-ministre, Dominique VERSINI, dans la mention manuscrite d’une note du 20 octobre, mélange son nom et son prénom. Bien caché, on n’en échappe que mieux à un remaniement ». Vous avez quelquefois entendu parler de Léon BERTRAND, vous ? Et guère plus, non plus, de VERSINI, ou FONTAINE, etc....

Du Canard Enchaîné (et de VSD du 13/11) : « Daniel COHN-BENDIT n’est pas tendre avec José BOVE : « La révolte, il en fait un produit marketing ; mais si demain on lui disait : mon pote, ton produit tu ne vas plus pouvoir le vendre, il se retrouverait illico au chômage ». » Et Dieu sait, le Diable aussi, si Daniel COHN-BENDIT est un expert en la matière, expert qui a toujours su se reconvertir !

Toujours selon le Canard : « De hauts fonctionnaires du Pentagone et de la CIA ont fait quelques confidences sur les chiffres inavouables de la guerre d’Irak, dont une note de synthèse vient d’être transmise à l’Élysée, au Quai d’Orsay et à la Défense », note dont voici quelques extraits :

Le nombre de blessés graves (américains) approche les 2200 (...) Blessures faciales et pertes de membres sont le lot quotidien. (...) Près de 7000 évacuations médicales (troubles psychologiques, maladies, etc. ) touchent plus particulièrement les réservistes envoyés en Irak. Quand des cercueils, ou des blessés arrivent aux États-Unis, aucun journaliste, ni aucune caméra ne peut s’approcher. Pas d’images traumatisantes (...)

L’administration BUSH tient à se protéger des réactions de l’opinion publique. Le Président n’a pas assisté à un seul enterrement de soldat, alors que le cimetière d’Arlington se situe à quelques minutes de la Maison-Blanche. etc.... Le processus de vietnamisation de la guerre d’Irak, hantise des Américains, semble bien entamé.

Du Canard enfin (et du Journal du Dimanche du 16/11 : « Selon une étude du Cabinet britannique DATAMONITOR, le nombre de patrimoines disponibles dépassant les 300.000 euros en France a progressé de 77 % depuis 1977, et nous dépassons pour la première fois les Anglais ». Le sport national de la bourgeoisie française n’est pas le rugby, mais le remplissage de chaussettes.... ou de lessiveuses..

Relevé dans Marianne du 17 au 23 novembre : « Dans l’affaire du voile, d’un côté les évêques de France ont affirmé leur opposition à une nouvelle loi de circonstance sur la laïcité, ce qui est effectivement la voix du bon sens. De l’autre, ils ont décrété que le port du foulard était une question purement religieuse, et qu’il fallait donc la laisser aux bons soins des seuls responsables confessionnels, ce qui est réécriture de la laïcité digne de l’Ancien Testament. Ce n’est pas l’exhibition d’un signe religieux qui pose problème, mais le
lieu où il s’exerce : l’école laïque et publique. Jusqu’à preuve du contraire, les règles en vigueur dans cette enceinte relèvent des autorités ayant en charge le respect de la laïcité, et non des tenants d’une religion, quelle qu’elle soit. ». C’est sur cette confusion des genres que repose précisément la remise en cause de la laïcité, socle fondamental de la République Française, confusion entretenue par quelques éditorialistes (dans Ouest-France, par exemple).

Il s’agit d’une question mineure, direz-vous, surtout dans nos régions. Mineure localement, peut-être, mais fondamentale au moment une majorité de pays catholiques ou protestants prétendent nous imposer des références religieuses par le biais d’une constitution de caractère profondément fédéraliste et libérale (rien à voir avec Liberté !).- Il serait intéressant chez nous d’ailleurs de faire le tour de certaines mairies (maisons publiques) pour voir s’il ne subsiste pas par hasard quelque symbole religieux ?.

Dans Marianne également : « La condamnation de la guerre d’Irak par la France a été inutilement agressive à l’égard des États-Unis. C’est Marine LE PEN qui l’a déclaré. Elle était, il est vrai, l’invitée du très bushiste Club des femmes républicaines de New York. Elle n’a pas manqué d’insister sur les convergences programmatiques entre son parti, le F.N, et celui de George BUSH ». Mais rapporter cette information participe sans doute d’un antiaméricanisme primaire. Pourquoi ? Marine LE PEN a tout de même bien le droit de se sentir des affinités avec George BUSH et réciproquement.

De même source : « Edouard BALLADUR a eu cette formule à propos de la constitution européenne : « Je suis hostile au référendum parce que je suis partisan de la ratification » ». Sa Suffisance a une conception très grand siècle de la démocratie et, en outre, Sa Suffisance a horreur de se mélanger avec la canaille, même par bulletin de vote interposé.

De même source et d’Hervé MARITON, député U.M.P. madelinesque, cet aveu (à propos d’une loi éventuelle sur la laïcité à l’école) : « Ce n’est pas parce que les établissements privés reçoivent de l’argent public qu’ils doivent être soumis aux mêmes exigences que l’école publique ».

Existerait-il en France deux législations, deux codes civils et finalement deux laïcités et deux Républiques selon qu’on soit dans un établissement scolaire public ou dans un établissement scolaire privé à financement public ? Et existerait-il en France deux types de citoyenneté et deux types de citoyens ?.

Toujours de Marianne : « Aux élections des juges du tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint,Denis), le candidat du MEDEF s’est retiré en faveur de Jean-Michel DUBOIS, homme d’affaires proche de Jean-Marie LE PEN, qui avait obtenu 24 % au premier tour. « Apolitique » le candidat du Medef s’est donc effacé devant un membre du bureau politique du FN  , lui permettant de cumuler une fonction politique, celle de Conseiller Régional d’Ille-de-France, et une fonction de juge au tribunal de commerce de Bobigny ». Mis en place sous le double patronage du Front National et du Medef, voilà un juge qui saura tenir compte des intérêts des ouvriers lors des dépôts de bilan, liquidations et autres péripéties entrepreneuriales.

Relevé dans le même numéro de Marianne : « Les enquêtes consacrées aux francs-maçons se multiplient. Elles surfent sur les fantasmes que nourrit cette société philosophique. Or il existe d’autres maçonneries beaucoup plus puissantes et influentes, aux pouvoirs occultes bien plus considérables ».

Et Marianne publie un volumineux dossier et en recense quelques-unes : « la confrérie du CAC 40 où règnent énarques et polytechniciens (BEBEAR, PEBEREAU, FRANCOIS-PONCET, LACHMANN, FOURTOU, etc...) ; les ingénieurs des mines (nucléaire) ; la grande fraternelle du trotskisme (médias-culture ex Bertrand TAVERNIER, Bernard MURAT, Benjamin STORA, Michel BROUE) ; la deuxième gauche, le réseau le plus influent depuis 1968 (Bernard POIGNANT Jean-Pierre SUEUR, Daniel LINDENBERG, Michel ROCARD, François CHEREQUE, Nicolas DUFOURCQ. Sans oublier DELORS Jacques et LAMY Pascal, etc) ; l’écurie FABIUS (Claude BARTOLONE, Daniel BERNARD, Alain LE VERN, Denis OLIVENNES, Gilles SAVARY, etc ) ; les réseaux PASQUA, passés au service de SARKOZY (Claude GUEANT, Michel GAUDIN, Christian LAMBERT, Jacques FRANQUET,.etc... ) ; les ex-giscardiens (Pierre LEQUILLER, Michel BOYON, Dominique BUSSEREAU, Louis GISCARD D’ESTAING etc...) et enfin les féministes du Club L rebaptisé Femmes-Forum dont la sélection est draconienne et qui rassemble un peu plus d’une centaine de femmes cooptées plutôt bourgeoises et intellectuelles et dont la devise est : les relations des unes servent aux autres et qui mêle les affaires, l’édition et la politique ; peu de noms, on peut noter Eliane VICTOR, Odile JACOB, Anne HIDALGO et certain influent Réseau des Hautes Études soutenu notamment par Sylviane AGACINSKI et Ségolène ROYAL ». Ceci n’est qu’un bref survol : il existe encore une multitude de réseaux et de sous-réseaux : dis-moi avec qui tu bouffes et je te dirai qui tu es !

Du Courrier International du 20 au 26 novembre (et de The Observer) : « L’Union Européenne va autoriser le commerce des aliments contenant des O.G.M. dans les prochaines semaines, mettant ainsi un terme à un moratoire décidé il y a cinq ans. Selon de hauts responsables de la Commission de Bruxelles, celle-ci devrait approuver en décembre l’importation et la mise sur le marché européen du maïs transgénique Bt 11, développé par la Société anglo-suisse SYNGENTA. Cette décision devrait apaiser les rapports de l’Union Européenne avec Washington qui conteste le moratoire européen et a déposé une plainte devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ». On pourra toujours parler après d’Europe européenne. Qui commande à bord du rafiot européen ?.

Du Courrier International enfin (et de The Economist) : « La Cour suprême des Etats-Unis a enfin accepté le 10 novembre, d’examiner le sort des 660 étrangers détenus en tant. que « combattants ennemis » dans la base navale américaine de Guantanamo Bay, à Cuba. Certains d’entre-eux sont incarcérés depuis près de 2 ans sans avoir été inculpés et sans pouvoir consulter d’avocat. L’appel avait été interjeté par 16 détenus - 12 Koweïtiens, 2 Britanniques et 2 Australiens - qui revendiquent le droit d’être jugés par des tribunaux civils américains et non par les tribunaux militaires devant lesquels le Pentagone s’apprête à les traduire. Dans l’affaire de Guantanamo Bay, au moins quatre des neuf juges ont considéré qu’il était nécessaire de mettre en balance les besoins de sécurité nationale et le droit des individus de bénéficier d’une procédure régulière. La Cour devrait rendre sa décision au mois de juillet ». Ceci permettra de vérifier si l’Amérique de BUSH.est encore un État de droit, ou un État d’Exception...

Échos cueillis par J. GILOIS