Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages 07.01.04

Grappillages 07.01.04

Page 1818

Grappillages et Mée-disances du 7 janvier 2004

Du Canard Enchaîné du 17/12/2003 (et de la Tribune du 12/12) : « L’économie française a détruit 20.000 emplois au 3e trimestre 2003 ». Le bassin de Châteaubriant est sûrement pour une petite part dans ces 20.000 emplois là.

De Marianne du 15 au 21 décembre 2003 sous la signature de Thomas VALLIERES : « l’uniformisation et la normalisation néolibérales, exacerbées par l’impérialisme « bushiste » sont en train de provoquer toutes les formes possibles et imaginables, y compris les plus inquiétantes, de réactions à connotation nationalistes, régionalistes, ethnicistes ou confessionnelles en fonction de quoi, tandis que l’électorat de gauche se radicalise, on assiste à une explosion de tribalisme, de cléricalisme identitaire, d’irrédentisme mais aussi de national populisme et de national intégrisme .( ...) La solution on ne la trouvera pas dans notre propre ralliement à des replis communautaristes et cléricaux qui, au contraire, ont engendré le mal qu’il s’agit de guérir ». L’uniformisation et la normalisation néolibérales provoquent toutes les formes les plus inquiétantes de réactions identitaires résume Thomas VALLIERES : avis à tous les apprentis sorciers en mal de nouvel empire néolibéral.

De Marianne (et du Monde du 7-8 décembre) : « On sait, depuis l’entretien obtenu par Sophie SHIHAB avec des combattants de l’armée de Mahomet, que la résistance irakienne n’est en rien financée par l’argent de Saddam : « il y a assez de riches commerçants pour ça ». Par contre Chiites irakiens et Hezbollah libanais fournissent du matériel depuis la chute de Bagdad ; 150 hommes d’Al-Kaida organisés à part peuvent participer ponctuellement à des opérations ». Si on comprend bien le désormais captif S. HUSSEIN est l’arbre qui cache la forêt.

De l’Humanité du 3 décembre 2003 : « A Trappes la mode automne-hiver réserve des surprises.(...) On peut croiser désormais dans cette commune des Yvelines quelques femmes portant le niqab, un genre de burka venu d’Arabie Saoudite. La misère sociale fait en effet le nid d’un islamisme virulent dans la cité . Et l’Union des musulmans de Trappes (U.M.T.) a beau jeu d’y investir dans l’animation socio-culturelle version bourrage de crâne ». C’est sûrement la voie idéale vers l’intégration républicaine !

De Marianne : « Il y a encore plus désespéré que les Irakiens : les Irakiennes. Cloîtrées chez elles par peur des enlèvements et des viols, camouflées sous le linceul de l’abaya dès qu’elles se risquent quelques instants dehors, cernées par les décrets religieux qui se sont substitués aux lois absentes, elles ne sont plus qu’une poignée à tenter de vivre une vie normale. Les journalistes de la télévision « Iraqui Media Network » étaient de celles là. Or les imans chiites viennent de dénoncer dans leurs prêches leur présentation immorale et indécente. En outre, selon l’A.F.P. un responsable du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak a même menacé la chaîne de manifestations populaires ». La démocratie est en route en Irak : vous pouvez en croire BUSH .

De Bastille-République-Nation de décembre 2003 : « Si la capture de Saddarn HUSSEIN a eu un écho médiatique retentissant, un autre événement, quelques semaines auparavant, est passé inaperçu : la tombe de Michel AFLAK a été profanée et quasiment rasée, à Bagdad, avec l’apparente complicité des troupes d’occupation. Mort en 1989 à l’Hôpital du Val de Grâce, AFLAK a été le fondateur du parti BAAS. Né à Damas en 1912, il suivit des études à la Sorbonne de 1928 à 1932 avant de revenir en Syrie. Il s’était fait le défenseur de la renaissance et de l’unité de la Nation Arabe sur la base d’une vision laïque du Pouvoir et des Institutions. Se considérant comme un théoricien, il a toujours refusé d’exercer des fonctions politiques ». Un homme politique arabe laïque et qui refuse le pouvoir aurait peut-être mérité qu’on en parle ( Ndlr : BASTILLE-REPUBLIQUE-NATION paraît désormais en kiosques et en librairies.)

Lu dans Ouest-France du 22 décembre 2003, sous la signature de D. MOÏSI, l’un des éditorialistes maison : « .... Le calendrier de l’élargissement d’abord et l’état psychologique de l’Europe ensuite dominé par un climat de méfiance réciproque au niveau de ses dirigeants et de renationalisation des émotions au niveau de ses citoyens ». Eh bien ! Voilà du nouveau : les émotions ne devraient plus se ressentir au niveau où elles surviennent, le plus souvent intranational, mais au niveau européen, et devraient s’exprimer plutôt en anglais qu’en français sans doute !

Relevé dans le Canard Enchaîné du 24 décembre 2003 : « La questure de l’Assemblée Nationale vient d’offrir un beau cadeau de Noël aux députés : ils pourront désormais se reverser une partie des crédits destinés à leurs assistants. Et garnir ainsi leur indemnité représentative de frais de mandat. Heureux hasard, cette indemnité échappe à tout contrôle fiscal ». On n’est jamais si bien servi que par soi-même, surtout quand on est député.

Selon le rapport annuel de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), « en 2002, dernière année connue, la marge des compagnies a progressé de 20 % : les primes encaissées ont été supérieures de 2,5 milliards d’euros aux remboursements consentis à leurs clients (2,1 milliards l’année précédente). C’est le patron d’AXA qui a vendu la mèche : les tarifs des assurances dépendent aussi des revenus financiers qui peuvent être perçus au titre des placements qu’ils font en attendant de payer les sinistres. Entre 2000 et 2002, crise de la Bourse aidant, le revenu des dits placements a diminué de moitié, soit 2,7 milliards d’euros qu’il a bien fallu trouver quelque part c’est-à-dire dans la poche des assurés ». Imaginons les conséquences de la privatisation ou de la semi privatisation de la Sécurité Sociale que le MEDEF réclame à grands cris et dont il salive déjà .

Le Canard publie enfin une liste de cadeaux d’étrennes pour les fauchés : « Droits rabotés pour 850.000 chômeurs dont perte de tout droit aux Assedic pour 250.000 d’entre eux au 1er janvier.- Perte du minimum social pour 130.000 personnes .- Transfert des RMIstes aux départements sans garantie de ressources suffisantes pour l’avenir .- Augmentation du forfait hospitalier qui pénalise 5 millions de Français privés de mutuelles et ne rapporte que 180 millions à l’État .- Suppression de 250.000 emplois jeunes - Baisse du budget du logement de 7 à 8 % etc... ». Ce n’est pas en 2004 que les miséreux et les laissés pour compte vont faire bombance !

De Marianne du 24 décembre au 4 janvier 2004 cette très intéressante explication : « Plusieurs syndicats d’enseignants ont publié un texte mi-chèvre mi chou sur la nécessité de rappeler les règles de la laïcité à l’école. Or ce texte ambigu a été rédigé à la demande de la Ligue de l’enseignement, organisme qui fut systématiquement utilisé par Tarik RAMADAN pour s’imposer dans le débat intellectuel. On s’attend à des remous ». Expliqué comme ça : y’a des choses qu’on comprend mieux.

Enfin du Courrier International du 24 décembre 2003 (et de AI Hayat) : « Le fabricant automobile BMW et les bijouteries DAMAS de Dubaï, viennent d’annoncer la production d’une gamme exclusivement destinée au Moyen-Orient. Les voitures seront dotées de volants en or massif sertis de diamants de chez DE BEERS. Cette option vise à attirer davantage de conductrices ». Dommage qu’en Arabie Saoudite les femmes n’aient pas le droit de conduire ! C.Q.F.D. .

Échos cueillis par Jean Gilois