Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages 14.01.04

Grappillages 14.01.04

Grapppillages et Mée-disances du 14 janvier 2004

Relevé sur le Canard Enchaîné du 31/12/2003 : « L’armée possède déjà des drones (avions miniatures téléguidés équipés d’une toute petite caméra). Les chefs gendarmes à la mi-octobre se sont fait présenter sur un terrain anonyme de l’Eure quatre modèles beaucoup plus réduits : moins de 5 kilos, mini-moteur à hélice et voilure d’envergure inférieure à un mètre ; ils sont lancés à la main et récupérables. Le tout sera utilisé, si la décision est prise d’ici à 2005, pour la surveillance routière aussi bien que pour certaines opérations du GIGN. Et déjà deux groupes aéronautiques et de défense EADS et SAGEM s’intéressent à ce marché ». Décidément même s’il n’y a pas d’argent dans les caisses, la France est un pays de plus en plus fliqué et rien n’est trop beau pour les sarko-boys : à quand les fusées nucléaires miniatures ?

Du Canard et de la Tribune du 24/12 : « La consommation s’est affaissée en France en novembre (-2,6 %). C’est le plus fort recul depuis 1996 ». C’est une simple illusion d’optique et demain on rasera gratis.

Du Canard et de la Tribune également : « En un an les prix agricoles (à la notable exception du porc) sont en hausse de 9,1 %. Voilà qui va aider RAFFARIN dans sa lutte contre la hausse des prix » et pourtant ce dernier s’y connaît en matière de vente de poires.

Toujours du Canard : « Le Haut Conseil de l’assurance maladie vient d’estimer que les déficits cumulés de la Sécu devraient atteindre 30 milliards d’euros en 2004 ». Il est bien connu que MATTEI n’est pas le Ministre de la Sécu mais le Ministre des Médecins. Mais gageons qu’il nous attend au coin du bois (lui ou son successeur) une fois les élections passées !

Selon le Canard encore : « La MIEFA (Mission interministérielle pour l’élimination des farines animales) s’apprête à mettre la clef sous la porte et la taxe d’équarrissage destinée à son financement va être supprimée sur ordre de Bruxelles (120 milliards d’euros par an) (...). En attendant 775.000 tonnes de F.V.O. (farines de viandes et d’os) patientent dans 28 entrepôts pleins à ras bord. Un stock que l’on risque d’avoir encore longtemps sur les bras : si chaque semaine on écluse 8500 tonnes de farines (65 % brûlées à l’étranger et le reste en France dans les cimenteries), on en produit tout autant . On est dans le pétrin ! ». Au fait qu’est-il advenu des entrepôts de farines animales de la région castelbriantaise ?

Du Canard (et du Parisien du 27/12/2003) : « Les départs à la retraite anticipée augmentent fortement dans les rangs de la police. La cause en est l’augmentation des annuités, mais aussi, ainsi qu’un syndicaliste le précise dans le Parisien, une baisse générale de moral, des problèmes récurrents de matériel et d’effectifs et une pression de la hiérarchie pour faire du chiffre, vous avez les explications de ce raz de marée ». C’est peut-être ce qui explique la multiplication des trucs électroniques pour remplacer les policiers défaillants : et s’il n’en reste qu’un seul, ce sera SARKOZY .

Selon le Monde Diplomatique de janvier 2004 : « Le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie devrait rendre public, d’ici à fin janvier, son rapport destiné, officiellement, à établir le bilan de la Sécurité Sociale française et, officieusement, à préparer les esprits à sa réforme ? Déjà, le plan Hôpital 2007 - préparé par le gouvernement - qui transforme les établissements publics (de santé) en entreprises « productrices de soins » risque d’aggraver les difficultés. Les ratés actuels du système de santé posent aussi la question de la formation des médecins ». Vous avez bien lu « entreprises productrices de soins ». On s’européise et on se libéralise, camarades.

D’Alternatives Économiques de janvier 2004 : « La faim dans le monde progresse à nouveau entre les périodes 1995-1997 et 1999-2001, le nombre de personnes qui souffrent de malnutrition a augmenté de 18 millions pour concerner 842 millions de personnes selon le rapport annuel de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur l’état de l’insécurité alimentaire Un contraste avec la première moitié de la décennie, au cours de laquelle ce nombre avait baissé de 37 millions de personnes. L’objectif des NATIONS UNIES de réduire le nombre de personnes sous-alimentées de moitié d’ici à 2015 a peu de chances d’être atteint ». On pourrait peut-être le demander à la très américanisée Organisation Mondiale du Commerce (O.M.C) ou à la très euro-américanisée O.T.A.N. : faute d’accroître les ressources alimentaires, on pourrait réduire le nombre de sous-alimentés !

D’après Alternatives Économiques : « Le marché mondial du jouet pèse 55 milliards de dollars. En moyenne une famille africaine dépense un euro par an et par enfant . Les plus gâtés sont les Britanniques avec 260 euros. La France vient ensuite avec 230 euros, suivie du Moyen Orient (208) de l’Amérique du Nord (187), de l’Allemagne (180), de l’Italie (130) et de l’Espagne (120) ». Si les pandores français (voir plus haut) se mettent à jouer avec des drones miniaturisés, équipés ou non de missiles, la France a toutes les chances de passer largement en tête du marché national du jouet .

De même source : « Entre la Commission Européenne et le Gouvernement français, les négociations sont ardues sur la question des secteurs interdits de publicité à la télévision malgré l’obligation qu’impose une directive européenne. La France a restreint la publicité au câble et au satellite et a refusé toute ouverture au cinéma au nom de l’exception culturelle. Bruxelles ne l’entend pas de cette oreille et voudrait amener Paris à revoir sa position ». Ca, c’est le dernier coup tordu (connu) de la pieuvre libérale européenne : Bruxelles Washington, même combat.

Toujours d’Alternatives Économiques : « Menacés d’un procès pour vente à prix abusif, les laboratoires pharmaceutiques GLAXO-SMITH-KLINE et BOEHRINGER ont accepté à mi-décembre que des entreprises sud-africaines produisent des copies de leurs traitements anti-sida. Abandonnant leur monopole sur les brevets de ces médicaments, ils toucheront des royalties limitées à 5 % des ventes. Le prix du traitement devrait être divisé par dix. (...) De plus les entreprises sud-africaines seront autorisées à exporter leurs génériques dans 47 autres pays africains ». Comme quoi des laboratoires pharmaceutiques peuvent être contraints à lâcher prise, et comme quoi quand on veut on peut.

D’Alternatives Économiques encore cet extrait d’une analyse fort importante de Sandra MOATTI sur la croissance : « Alors que la reprise mondiale se confirme, l’activité de la zone euro est plombée par la frilosité des politiques économiques et la hausse de l’euro (...). La France est un des pays d’Europe qui devrait le moins profiter de la reprise mondiale, car ses échanges hors zone euro ne représentent que 10 % de son PIB (produit intérieur brut). Elle devra essentiellement compter sur sa demande interne, en perte de vitesse, et sur celle, encore bien timide, de ses partenaires européens. Au total l’économie française ne devrait croître que de 0,1 % en 2003 et de 1,7 % en 2004, des performances inférieures à celles de la zone euro, pour la première fois depuis plusieurs années ». Ainsi non seulement nous sommes punis pour être dans un euro surcoté par l’effondrement du dollar et la politique aberrante des banquiers de Francfort, mais nous sommes en outre victimes de l’incompétence des CHIRAC-RAFFARIN-MER et consorts qui font ce qu’ils peuvent pour casser la consommation et par voie de conséquence l’économie française.

Toujours selon Alternatives Économiques : « Le gouvernement prétend que le titre emploi simplifié entreprise va créer des emplois : il remet surtout en cause les droits des salariés et vient d’inventer le « salarié jetable ». FILLON vient de confirmer qu’il envisageait de proposer en 2004 une loi créant un contrat de travail dont la durée est alignée sur celle d’une mission particulière, pouvant durer trois, quatre ou cinq ans. Cette vieille revendication du MEDEF vient remettre gravement en cause le principe même du contrat à durée indéterminée (CDI), droit commun de la relation salariale ». Et si on remplaçait tout simplement RAFFARIN et ses ministres par SEILLIERE et sa bande, tout ne serait-il pas plus clair et plus simple ? !

D’Alternatives Économiques, enfin, cet extrait d’un article de Denis CLERC : « Il y a désormais l’inflation masquée (C’est ce que prétend une étude publiée dans LSA Libre Service Actualités, l’hebdomadaire des professionnels de la grande distribution). L’étude de LSA chiffre la hausse des prix à 8,8 % en un an (juin 2002 à juin 2003), alors dans le même temps, l’indice des prix à la consommation (I.N.S.E.E.) n’a progressé que de 2 %. Les statisticiens seraient-ils menteurs, comme le prétendait déjà Winston CHURCHILL ? (...). Lorsqu’un produit change, ou qu’un nouveau produit apparaît l’N.S.E.E. s’efforce de chiffrer, dans la variation de prix relevée entre ce produit et celui qu’il remplace, ce qui relève d’une amélioration pour l’acheteur. (...). Or, les producteurs ont considérablement accéléré la fréquence de leurs « innovations » mineures le plus souvent. (Le statisticien est sensible au prix du panier et constate que la même dépense porte sur des produits nouveaux ou de meilleure qualité. Le premier en déduit que son pouvoir d’achat baisse, le second calcule qu’il augmente ; Mais ni l’un ni l’autre ne mentent ». Voire ! Ce qui sort du porte-monnaie c’est bel et bien 8,8 % d’argent de plus quoi qu’en disent les statistiques officielles et à cet égard le remplacement du franc par l’euro n’a rien apporté au contraire (pratique des règles de l’arrondi pour faire un compte plus simple et/ou majoration en douce de quelques centimes d’euros toujours pour simplifier !).

Échos cueillis par Jean Gilois