Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages 21.01.04

Grappillages 21.01.04

  Grappillages et Mée-disances du 21 janvier 2004

Relevé sur le Canard Enchaîné du 7 janvier 2004 : « Le grand débat sur l’avenir de l’école a vu se tenir 15000 réunions qui ont donné lieu à un compte-rendu de 8 pages chacune soit 120 000 pages auxquelles il faut ajouter 40 000 messages Internet ». Le Président de la Commission, le polytechnicien Claude THELOT, a décidé que la Commission synthétiserait toutes ces synthèses grâce à des logiciels d’analyse et de synthèse qui résumeront le tout en 45 000 phrases réduites par les ordinateurs en 500 phrases. « Celui qui prétend que cela peut remplacer la lecture humaine est un charlatan » déclare Jacques JENNY, sociologue, spécialiste de la question. Et un spécialiste de psychologie sociale de l’Université d’AIX-MARSEILLE ajoute : « Non seulement ces logiciels sont incapables de faire des synthèses, mais ils n’analysent pas non plus le sens des mots .(...) L’ordinateur peut analyser le terme ’« problème » ou « violence », mais il ignorera la négation ou l’affirmation ! ». Et le tout se terminera en eau de boudin : paroles ! paroles !

Du Canard cette boutade de CHIRAC (en marge des vœux) : « SARKOZY , c’est un BALLADUR en culottes courtes, et en sandalettes, le moment venu, je m’en occuperai. ». Certes, mais les »brefs" ont souvent les dents longues : ainsi de PEPIN (si l’on en croit l’Histoire),de Louis XIV et de Napoléon BONAPARTE.

Du Canard et de Paris-Match : « Dominique PERBEN va porter la part des primes, dans le traitement des magistrats, de 37 à 45 % au cours des deux ans à venir » . A quand des juges payés à la commission afin d’acquérir, en quelque sorte, le sens des « affaires » ?

Du Canard (et de France-Soir du 31/12) : "François GERBAUD, Sénateur chiraquien de l’Indre ironise ainsi sur le groupe UMP : « Présidé par le Duc de ROHAN, vice-présidé par le Marquis de RAINCOURT et Xavier GALOUZEAU de VILLEPIN ; ce n’est pas un groupe politique, c’est un accélérateur de particules » .(U.M.P. signifie pourtant Union pour un Mouvement Populaire). Et, alors ? La noblesse n’est elle pas l’avant-garde et l’élite du Peuple ?

De Marianne du 5 au 11 janvier 2004 : « La France est accusée, ici et là, de ne pas consacrer assez d’argent à la recherche et la gauche ne ménage pas ses critiques. ». Or le socialiste Pascal LAMY explique dans le journal du Dimanche que la France et l’Allemagne, au contraire, ne devraient pas consacrer un euro de plus à leurs recherches, mais verser un peu plus au budget communautaire européen ! les chercheurs apprécieront. LAMY affirme que si on doit construire des infrastructures en Pologne ce ne seront pas des entreprises américaines ou japonaises qui le feront, mais des entreprises européennes ! ! « Un bon tiens vaut mieux que deux tu l’auras : on a déjà vu les Polonais à l’œuvre dans le soutien à la guerre de BUSH en Irak ou dans l’achat des avions F 16 américains ! » . Et dire qu’on prête à LAMY des ambitions présidentielles sur la Commission de Bruxelles : c’est sans doute pour ça qu’il montre patte blanche.

De Marianne : « Le Roi Euro joue contre son camp (...) » Qu’y peut Jean-Claude TRICHET ? Beaucoup, car la force de l’euro ne provient pas seulement de la crainte manifestée par les investisseurs vis-à-vis du colossal déficit commercial américain (500 milliards de dollars) : le »loyer« de l’euro, c’est-à-dire le taux d’intérêt à court terme, est aujourd’hui de 2,04 % contre 1 % pour celui du dollar ! Voilà qui pénalise les emprunteurs, entrepreneurs ou épargnants , mais tout bénéf pour les prêteurs, c’est-à-dire les traders. D’où une flambée du cours de la monnaie européenne. « Absurde ? Oui, mais voilà, Jean-Claude TRlCHET juge l’euro fort indispensable pour contraindre les gouvernements européens à des »réformes de structures" afin de réduire les déficits budgétaires et sociaux ». Et surtout, à peine arrivé à Francfort, il souhaite marquer son indépendance à l’égard des politiques ! « Encore un ami du Peuple », ce bon Monsieur TRICHET. Le Franc fort, l’Euro fort, on a déjà donné et largement plus que notre compte. Mais, au fait, qui a élu Monsieur TRICHET ? Que représente Monsieur TRICHET en dehors de lui-même ? Mais, au fait qui a décidé que la banque européenne de Francfort était indépendante des gouvernements et même indépendante des instances politiques européennes, si ce n’est un certain Traité de Maastricht ? Le Traité de Maastricht en vertu duquel les banquiers de Francfort peuvent ruiner les économies européennes et jeter des milliers de travailleurs à la rue, vous vous souvenez ?

Toujours de Marianne : "La Commission des Finances de l’Assemblée Nationale a proposé d’instituer, dès 2005 une réduction de 10 euros pour les contribuables déclarant leurs revenus par Internet : ceux qui surfent sur la toile auront droit à une gratification inaccessible à ceux (l’immense majorité) qui prennent encore un stylo pour remplir leur feuille d’impôts ». Pourquoi ne pas vendre l’essence moins chère à ceux qui ont une grosse voiture suggère Marianne (à condition bien entendu qu’elle soit encore cotée à l’Argus).

De même source : « Tony BLAIR a lancé un plan anti-chômage qui implique en particulier d’embaucher dans le secteur public 300 000 fonctionnaires supplémentaires ». Bizarre, cette décision a été très peu commentée par les admirateurs français de Tony BLAIR ! Il est vrai que l’Angleterre, ainsi que certains pays européens nordiques, a su rester habilement hors de la zone euro .

De Marianne encore : « Jeb BUSH, Gouverneur de Floride et frère du Président, a inauguré la première prison « religieuse » américaine. Au programme des Études : les deux Testaments, la création d’une chorale spécialisée dans les cantiques et l’attribution à chaque détenu d’un directeur de conscience chargé de le ramener dans le droit chemin .Quand on est tenté de récidiver, rien de tel qu’un psaume ou un verset des évangiles pour éviter de retomber dans l’ornière ». C’est une idée à laquelle PERBEN n’a, semble-t-il, pas pensé. Pourtant les prisons de femmes n’étaient-elles pas tenues jadis par des religieuses dont la férocité n’avait parfois, parait-il, rien à envier à celle de leurs collègues matons. A quand l’installation d’un pénitencier à Melleray : ce serait peut-être tout bon pour l’économie locale .

De Marianne enfin : « L’armée israélienne procède actuellement à ses grands soldes annuels en proposant aux chalands ses surplus à prix défiant toute concurrence. Parmi les articles on peur trouver notamment des avions F.16, des appareils de chasse Skyhawket Kfir, des chars Patton M.60 et M.48, des sous-marins, des vedettes lance-missiles Saar et des hélicoptères d’assaut COBRA .Les ventes de cette braderie sont estimées à plus de cent millions de dollars ». Il n’y a pas que les Russes sur le marché des armes d’occasion : on sait maintenant où s’approvisionnent les guérilleros de tous les points cardinaux, les maffias nationalistes clandestines, voire les gangs du grand banditisme .

Relevé dans Que Choisir de janvier 2004 : « Les primes d’assurances auto et habitation vont augmenter de quelques euros à partir de 2004 pour venir alimenter un nouveau fonds de garantie instauré par la nouvelle loi sur la prévention des risques technologiques et naturels (J.O. du 31/7/03). Les assureurs se frottent les mains, leurs efforts auprès de Roselyne BACHELOT à l’origine du texte après l’explosion de l’usine A.Z.F. à Toulouse ont été récompensés (...). A raison de 3 euros en moyenne appliqués à quelque 65 millions de contrats, c’est au moins 200 millions d’euros que les assureurs vont se mettre dans la poche chaque année (...). Au final, le dispositif revient à faire payer les victimes et tourne le dos au principe qui veut que ce soit la personne qui génère un risque qui s’assure en vue de la réparation. Sans doute était-ce trop demander aux industriels ». Et, d’ores et déjà, ajoute Que Choisir, la FFSA et trois syndicats de médecins proposent que l’assurance responsabilité médicale des professionnels de santé soit payée ... par chaque assuré ! !

Du Courrier International du 8 au 14 janvier 2004 (et The Indépendant de Londres) sous le titre : « DIEGO GARCIA, UN GUANTANAMO DE L’OCEAN INDIEN ? » : « On connaissait X RAY premier camp de prisonniers installé à Cuba sur la base de Guantanamo Bay, propriété des États-Unis. Désormais, il y a aussi CAMP JUSTICE sur l’île de Diego Garcia, loué depuis plus de 30 ans par les Britanniques aux militaires américains (...). Selon le Washington Post d’autres prisonniers seraient détenus sur l’île de Diego Garcia, à des fins d’éclaircissements, c’est-à-dire soumis à la torture, avant d’être transférés à Guantanamo Bay. Il y aurait également des membres de l’ancienne direction irakienne ».

Le propre des guerres sales (si l’on peut dire) n’est pas l’apanage, selon les époques, des seuls Américains, et chaque pays peut battre sa coulpe ; mais ceci explique aujourd’hui le refus catégorique des Américains de reconnaître le Tribunal International et leur répugnance à respecter les décisions de l’Organisation des Nations Unies .

Du Courrier International (et du Cafard Libéré de Dakar ) : "La politique de SARKOZY en matière d’immigration et de sécurité ne diffère en rien de celle préconisée par le leader du Front National, Jean Marie LE PEN. (...) Quoi qu’il en soit, pour la majorité des Sénégalais, il est le bourreau de nos parents, de nos frères qui sont allés vendre leurs forces pour améliorer le sort de leur famille. Sa visite chez nous était inopportune ». De mauvaises langues n’hésitent pas à affirmer que si les Français avaient été aussi sévères avec le père de SARKOZY, d’origine hongroise, il ne serait pas aujourd’hui ministre de l’Intérieur

 Échos cueillis par Jean Gilois