Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Condition ouvrière et/ou salariale > Congrès CGT : les embûches des entretiens d’embauche

Congrès CGT : les embûches des entretiens d’embauche

Ecrit le 12 décembre 2007

 Congrès de l’Union Locale CGT de Châteaubriant

La tradition des Congrès syndicaux se perd à Châteaubriant. La CGT maintient encore, et tenait son 26e Congrès en novembre 2007 avec des délégués venant du secteur public et du secteur privé, actifs ou retraités.

La première partie des travaux s’est occupée des sujets concernant l’ensemble des salariés : pouvoir d’achat, retraites, pénibilité du travail, actions à mener pour faire aboutir les revendications.

ULCGT-2

2008 : sera l’année des élections prud’homales. Régulièrement l’union locale CGT de Châteaubriant aide les salariés à faire respecter leurs droits (permanences les premier et troisième mardi du mois, sur rendez vous).

En ce qui concerne l’emploi la CGT note qu’il y a de plus en plus d’emplois précaires dans les entreprises castelbriantaises, « sur 3 ou 4 entreprises de notre localité, les employeurs utilisent l’intérim à outrance : environ 300 intérims en moyenne sur 7 à 8 mois, alors qu’il y aurait pour une majorité de ces intérimaires une possibilité d’embauche à contrat à durée indéterminée ».

« L’emploi féminin est quasiment nul sur notre localité, les entreprises de la confection ont disparu. Dernière en date : Biche de Béré.

Les patrons de notre localité se plaignent qu’ils ne trouvent pas assez de salariés qualifiés dans certains secteurs comme des soudeurs, chaudronniers etc.… Pour la CGT « quelles perspectives les patrons donnent-ils à ceux qui souhaitent travailler dans notre localité : de l’intérim, des salaires pas à la hauteur de leurs qualifications ? »

 Votre voiture est trop vieille et vos enfants trop jeunes

Dans certaines entreprises castelbriantaises les entretiens à l’embauche sont surprenants : des salariés sont interrogés sur le fait qu’ils ont un véhicule trop ancien (risque d’arriver en retard au travail), ou une épouse salariée et des enfants jeunes(risque pour le salariés de rester à la maison pour garder son enfant). Ces méthodes sont inadmissibles, dit la CGT.

La CGT s’inquiète de l’évolution du pouvoir d’achat des ménages. « Nous dire de faire du vélo ou de la marche à pied ou travailler pour gagner plus, c’est affligeant ! Nous attendons des réponses claires comme … la taxation des compagnies pétrolières sur leurs bénéfices ».

La Maison de l’Emploi sur Châteaubriant, interroge l’union locale CGT qui n’en voit pas l’utilité. « Plus d’interlocuteurs = plus d’incompréhensions sur qui fait quoi pour les salariés. Il aurait mieux valu donner plus de moyens à l’ANPE et au Conseil de Développement »

Nationale 771 (Châteaubriant-Nozay), Service France-Télécom, réouverture de la ligne SNCF Châteaubriant Nantes … la CGT s’inquiète en outre de la suppression du tribunal d’instance de Châteaubriant, « Nous sommes pour le maintien de tous les services sur notre localité et en particulier d’un service public de justice au plus près de la population ».

Concernant notre force syndicale, nous pouvons dire que le nombre de syndiqués actifs comme retraités se monte désormais à 797 sur l’union locale CGT répartis tant dans le secteur privé que public.

Un plan de travail va être élaboré par la nouvelle commission exécutive de l’union locale pour aller vers les salariés inorganisés.

CGT - 02 40 81 04 82