Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Fonderie FMGC

Fonderie FMGC

Ecrit le 18 octobre 2006

La Communauté de Communes du Castelbriantais s’est donc réunie lemercredi 11 octobre 2006 pour deux décisions à prendre d’urgence :
– 1.- le choix de l’entreprise qui va faire la route ceinturant la FMGC
– 2.- L’exonération de taxe d’ordures ménagères pour certaines entreprises.

 FMGC : 13 M€

Gérard Thuet, PDG de la FMGC a donné des précisions sur son entreprise : elle appartient au groupe français FARINIA [1700 salariés, 11 usines dans 6 pays sur 3 continents. Chiffre d’affaires : 230 millions d’euros, secteurs d’activités : Forge, Fonderie et ferrite (aimants pour moteurs électriques)].

La FMGC est leader européen dans son secteur, avec 90 000 tonnes de fonte par an, le second est la Fonderie Bouyer d’Ancenis, 80 000 tonnes. Les autres producteurs sont en dessous de 50 000 tonnes.

Avec ses 330 salariés (55 millions de chiffre d’affaires), la FMGC fabrique des contrepoids et des quilles de bateaux. Les quilles de bateau pèsent 2553 kg. Les contrepoids peuvent faire 15 000 kg dans les grues mobiles et 6500 kg dans les chariots élévateurs. L’obligation, imposée aux chantiers du bâtiment, d’utiliser des nacelles à la place d’échelles, a contribué au développement du marché des nacelles ... donc des contrepoids stabilisateurs.

« Les clients ont souhaité des contrepoids ... esthétiques. L’idée géniale de Gérard Riflet, quand il dirigeait la FMGC, a été de créer une unité d’usinage et une unité de peinture « a dit G Thuet. Cela donne en effet des pièces de fonte aussi rutilantes que des carrosseries !

La FMGC réalise 70 % de son chiffre d’affaires à l’exportation, dont les trois quarts en Allemagne.

Le tonnage fabriqué qui était de 30 000 tonnes en 1994, devrait atteindre 100 000 tonnes en 2010. Là encore l’innovation technique a payé : « Le cubilot « à vent chaud » installé en 2004, permet d’enfourner de la ferraille de récupération, et notamment de l’acier, une matière première moins coûteuse que les vieilles fontes » dit G. Thuet.

L’emploi a progressé dans cette entreprise :

40 salariés en 1988 (quand G.Riflet a repris la Fonderie Leroy),
– 150 salariés en 1995
– 300 salariés en 2005
– 330 en 2006 (350 bientôt)

Investissement :

Chaque année la FMGC a investi 2 à 10 millions d’euros, ce qui correspond à 5 à 10 % de son chiffre d’affaires, ce qui est exceptionnel. « Il nous faut investir progressivement car les coûts sont si élevés qu’un banquier refuserait de payer si nous investissions moins souvent » dit G. Thuet

En ce moment, la FMGC a un projet nécessitant 13 millions d’euros, « pour consolider la croissance » : augmenter le moulage des très grosses pièces, et la capacité des petits contrepoids, automatiser l’ébarbage « car on ne trouve plus personne pour ces postes très éprouvants ». La FMGC a créé un site de production en Bulgarie et regarde du côté de l’Asie « sans délocalisation » dit G. Thuet.

Voirie

Dans l’immédiat, la Communauté de Communes du Castelbriantais va réaliser une route contournant la FMGC. « Actuellement nous recevons 40 camions par jour qui entrent et sortent par le même portail. Il s’agit de créer une voie supplémentaire qui permettra de diviser par 2 le trafic des camions ».

Suite à appel d’offres, l’entreprise HERVE de Juigné les Moutiers, réalisera les travaux. Sur demande de Michel Neveu, on a appris que cela coûtera 418 000 €.

Cette somme est une découverte ! Le 20 décembre 2005 il avait été question de 750 000 € (il est vrai que cela comprenait aussi des réseaux divers). Au budget primitif de janvier 2006 aucun chiffre n’a été donné ! C’est le flou comme d’habitude.

On dit partout que la France n’est pas compétitive ....

On dit partout que la région de Châteaubriant est trop enclavée pour se développer ...

... mais cela n’empêche pas la FMGC d’être leader européen dans son domaine ....

CQFD.


Voir aussi en décembre 2006


Ecrit le 7 mars 2007

 Un hangar neuf à la FMGC

La FMGC (fonderie générale et mécanique castelbriantaise) a inauguré, le 2 mars 2007, un nouveau bâtiment de 1600 m2 qui abrite l’atelier de peinture. Selon le PDG, M. Gérard Thuet, ce bâtiment permettra de peindre, par jour, 40 à 50 contrepoids de fonte de grande taille, d’un poids total de 240 tonnes environ, pour leur donner une apparence de carrosserie ! Ces contrepoids sont destinés à des grues mobiles. Dix à 15 emplois supplémentaires sont prévus : déjà 5 embauches ont été réalisées.

Contrepoids à la
En attente de peinture

La Communauté de Communes du Castelbriantais accompagne cette opération en aménageant une nouvelle voie. Difficile d’en savoir le coût exact !

On parle de 700 000 € HT   dont 170 000 € à la charge du Conseil Général et 112 500 à la charge du Conseil Régional. Le reste retombe sur la Communauté de Communes.
A noter que, depuis sa création par Génard Riflet en 1988, la fonderie FMGC qui comptait une quarantaine de salariés en compte actuellement plus de 400. Cette dernière construction représente le 27e permis de construire en 20 ans.


Ecrit le 4 juin 2008

 70 emplois à la FMGC ?

Selon Pascal Bioret, la direction de la FMGC aurait un nouveau projet d’extension qui pourrait conduire à la création de quelque 70 emplois.