Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > CCC - 2008-2009 > CCC - Les voeux pour 2009

CCC - Les voeux pour 2009

Ecrit le 21 janvier 2009

 Les vœux de la Com’Com’   du Castelbriantais

Les vœux à la Com’Com’   du Castelbriantais ont eu lieu le 14 janvier 2009, pour les Conseillers Communautaires et les personnalités de la ville, et le personnel. Une salariée a été distinguée pour son travail : Mme Billy. En revanche on n’a pas vu beaucoup de membres du personnel.

Pour commencer on a eu droit … devinez quoi ? … à un film bien sûr mettant en avant la baisse du taux moyen de la taxe professionnelle (celle-ci a augmenté dans certaines communes, mais on ne le dit pas) et le dynamisme de nos entreprises illustré par le fait que les bases de la taxe professionnelle ont augmenté de 26 % depuis 2002. En concluerons-nous qu’il y a eu 26 % de salariés en plus ? Ou que les salaires ont augmenté de 26 % ? Oh non ! Mais enfin 26 % ça fait joli. On est prié d’applaudir. Si on était remonté à 1990 cela aurait fait davantage.

Le film a affirmé aussi que l’emploi a augmenté de 4.7 % en 2007. Mais pas un mot sur 2008.

Et puis, Claire Chazal ! Ah ! Claire Chazal ! Quoi, vous avez oublié ? L’activité des samedis matins, destinée à une petite partie des gamins d’école primaire, a été vantée par Claire Chazal sur TF1. Claire Chazal, François Fillon. Nous sommes ben aises !

Enfin le Président Hunault III, qui n’avait jamais voulu entendre parler de SCOT   (schéma de cohérence territoriale) a annoncé officiellement son futur lancement.

Le Sous-Préfet a alors pris la parole, parlant du taux de chômage faible dans notre région, et disant que la hausse du nombre de chômeurs, importante en pourcentage, ne concernait fainalement que peu de gens. (400 personnes quand même sur la zone d’emploi de Châteaubriant).

Le Sous-Préfet a affirmé que, non non, la sous-préfecture n’était pas menacée et que, oui-oui, elle resterait à Châteaubriant. Et puis il a annoncé que, sans doute, nous aurions à Châteaubriant une «  Maison de la Justice et du Droit ».

Espérons-le. Et souhaitons à la Com’Com’   du Castelbriantais d’ouvrir les débats, d’offrir des réunions plus dynamiques, plus informatives et de se soucier également de toutes les communes.

Dans quelques semaines commencera la préparation du Contrat de Territoire avec le Conseil Général et avec le Conseil Régional. Les élus de base y seront-ils associés ? Quant à la population, ne rêvons pas !


Le plus intéressant dans les voeux est souvent ce qu’on n’y trouve pas. Le sieur Hunault a évoqué rapidement la crise économique en souhaitant qu’elle ne nous touche pas trop. Très bien. En revanche, il n’a pas élargi sa vision : il y a aujourd’hui depuis le 27 décembre un conflit (une guerre) au Proche Orient et d’autres conflits moins médiatisés. Nous avons la chance d’avoir sur le territoire une association (le comité Palestine Méditerranée) qui nous informe de ce qui se passe là-bas, souhaiter la paix (même si nos moyens d’action sont plus que limités) n’est-il pas au moins souhaitable ?


Ecrit le 21 janvier 2009

 Les vœux auxquels vous avez échappé

« C’est le rôle d’un élu, de droite comme de gauche, de défendre les deniers publics, soutient le maire de Baillargues (près de Montpellier), Jean-Luc Meissonnier (UMP). Je voulais faire appel à la vigilance avec une note d’humour pour frapper les esprits. Baillargues est aujourd’hui une commune urbaine, mais d’origine rurale. J’ai pensé notamment aux couples de retraités de l’agriculture qui se sont laissé convaincre de faire des placements financiers par les banquiers ».

Le maire de Baillargues est un habitué des cartes de vœux originales : « Il faut oublier le petit traîneau avec les rennes ». En 2007, il avait prôné « dynamisme et sérénité » en incluant des doses de café et de thé dans sa carte de vœux. James Bond était la thématique 2007 et la mobilisation pour la libération d’Ingrid Betancourt (citoyenne d’honneur de la commune) celle de 2008. Pour 2009, la carte de vœux a choisi d’alerter sur la crise financière. Le message : « Les banques ont paniqué en 2008 ? Protégez-vous des partenaires à risque en 2009 ». Deux préservatifs couvrent les zéros de 2009, l’un triste « Actions en Bourse », l’autre souriant, « Bourses en Action ».

Le maire de Baillargues a envoyé ses vœux au « protocole », c’est-à-dire aux responsables d’associations, d’écoles et d’établissements publics, aux commerçants et aux responsables héraultais. « Elle a été envoyée au président de la République et au ministre des Finances », ajoute le maire. Il assure avoir des réactions plutôt favorables, mais reconnaît aussi « avoir reçu, par Internet, quelques retours négatifs liés au préservatif, parlant d’atteinte aux valeurs de la famille. Je suis moi-même très attaché à ces valeurs ». Aucun banquier n’a réagi jusqu’ici.