Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Algérie > Algérie (17)

Algérie (17)

page 1892 -

Ecrit le 28 mai 2003

Algérie : Séisme meurtrier

L’Algérie a subi une nouvelle tragédie. Un tremblement de terre, au soir du 21 mai, a causé la mort d’au moins 1900 personnes et fait près de 10 000 blessés dans la région d’Alger.

C’est un sentiment de panique et de détresse qui ressort des reportages des journalistes d’Algérie : des immeubles de plusieurs étages se sont effondrés aussi facilement que châteaux de sable. Des corps affreusement déchiquetés sont coincés sous des dalles de béton. Des adultes, des enfants, sont amputés sur place pour les délivrer du béton. Dans les hôpitaux, débordés, les images sont insoutenables. La plupart des blessés sont des femmes, des enfants, des personnes âgées. Beaucoup sont maculés de sang. Des fractures internes et externes, des traumatismes crâniens, des gens en état de choc, des crises d’épilepsie et une foule que les services hospitaliers ont du mal à contenir.

Rapidement la population s’est mobilisée. Des camions continuent à sillonner les rues d’Alger recueillant les dons en nourriture, vêtements et couvertures pour les sinistrés. Les autorités ont déployé à Alger « d’énormes moyens » en hommes et en matériel pour venir en aide aux sinistrés et fouiller les décombres. Mais à Zemmouri (70 km à l’est d’Alger), épicentre du séisme, (ville détruite à 90 %), les habitants se sont battus seuls.

« C’est une catastrophe. C’est l’anarchie totale depuis deux jours. L’Etat a totalement failli à ses responsabilités », dit un volontaire à Zemmouri où les enterrements se sont succédé à la va-vite.

La population s’interroge sur la mauvaise qualité des matériaux de construction : « Pourquoi des immeubles neufs se sont-ils écroulés si rapidement alors que des vieux restent debout ? ». « Tout cela était prévisible. Cela vient de la négligence de l’Etat qui n’a pas de politique d’aménagement du territoire. Il n’y a pas de plan d’occupation du sol, pas de plan d’aménagement urbain », accuse un architecte de Bordj El-Bahri (20 km à l’est d’Alger).

Les islamistes vont sauter
sur l’occasion

Où étaient-ils, les élus du peuple ? Selon « Le Matin », ils se sont faits rares... Bien sûr, reprend un éditorial endiablé du même journal, « Le gouvernement va annoncer au bon peuple que tout sera fait pour venir en aide aux victimes. Et les islamistes, qui ne sont jamais en panne d’imagination, vont sauter sur l’occasion comme en 1980, après le tremblement de terre d’El Asnam [qui avait fait 3 000 victimes], ou en 1989, après celui de Tipaza [30 morts] — pour dire au bon peuple qu’il s’agit d’une punition de Dieu parce que les Algériens ont failli en matière d’observation des règles islamistes, les leurs ! ».

En attendant, l’aide internationale afflue de toutes parts et un deuil national de trois jours a été décrété dans le pays.

La Mée présente ses condoléances
à ses amis d’Algérie


Ecrit le 2 juillet 2003 :

Le Comité Palestine-Méditerranée du Pays de Châteaubriant   a tenu une conférence de presse le 23 juin 2003 pour parler de l’Algérie et de la Palestine.

200 maisons détruites à Tigzirt

Il a fallu du temps à Pierre URVOY (qui est chargé plus particulièrement des relations avec l’Algérie) pour avoir des nouvelles de Tigzirt-sur-mer quand le séisme a frappé l’Algérie le 21 mai dernier. La rupture de plusieurs câbles sous-marins a empêché le contact téléphonique avec les amis d’Algérie. Seul le système Internet, du fait de sa structure de connexion de multiples réseaux a permis les premières nouvelles.

Tigzirt a souffert du tremblement de terre : Deux bâtiments se sont écroulés. 2 morts, des blessés peu nombreux mais le nombre de sans-abris est de près de 230 familles qui vivent, encore aujourd’hui, sous tentes. Les logements des familles sans abri ne se sont pas écroulés mais, fissurés et susceptibles d’effondrement, ils ne sont plus habitables.

Les associatifs de l’ACABM (l’Association Culturelle des Amis du Bassin Méditerranéen) ont organisé la solidarité locale : collectes de produits divers, distribution aux familles les plus démunies. L’ACABM a aujourd’hui le projet de mettre au point et financer une colonie de vacances pour des enfants qui, sans cela, vont passer l’été sous les tentes. L’été ... et davantage.

Organiser, ici, la solidarité
les 4-5 juillet 2003

Une fois la situation précisée, le Comité Palestine-Méditerranée du Pays de Châteaubriant   a décidé de faire appel à la solidarité du pays de Châteaubriant  .

Le soutien financier est la solution la plus rapide et la plus efficace. L’ACABM est le partenaire qu’il faut soutenir.

D’autant plus que CARITAS-Algérie a offert sa collaboration : les fonds qui lui seront adressés pour Tigzirt seront versés à l’ACABM, laquelle justifiera des dépenses par des factures.

Le Comité Palestine-Méditerranée du Pays de Châteaubriant   peut donc aujourd’hui faire appel à la générosité du pays de Châteaubriant  .

Par ailleurs le comité a sollicité le concours des associations humanitaires et caritatives locales pour donner un écho plus puissant à cette opération : une collecte à la porte des grands magasins aura lieu les 4 et 5 juillet.

Le comité a par ailleurs rencontré le maire de Châteaubriant pour demander le soutien financier de la ville. Ce dernier lui a laissé entendre qu’il s’engagerait sur cette action.

Un festival ?

Louis DAVID, président du Comité, a indiqué que le Comité s’est adressé à la Communauté de Communes du Castelbriantais pour demander un soutien à ses projets. Le comité estime que l’ouverture à l’international est indispensable en ces temps de mondialisation, de globalisation, et qu’elle doit être offerte à toutes et tous, que l’on réside en ville ou dans une commune rurale qui n’a pas les moyens de soutenir un jumelage.

Le Comité a demandé une rencontre avec les élus de la Communauté de Communes pour présenter des projets qui supposent un soutien et un engagement de tous. « Nous sommes convaincus que cela sera possible. » dit-il.

Pour l’an prochain sur le plan culturel : un festival Palestine-Israël-Algérie.

Le Comité s’est lancé dans la préparation d’un spectacle pour lequel il recherche des artistes qui évoqueraient des courants culturels de ces trois pays. La musique est parfois un moyen de rapprocher les peuples. C’est aussi une façon de changer notre regard.

Par ailleurs le Comité souhaite organiser une conférence avec Madame Line Robin, ingénieur agronome morbihannaise qui a fait un séjour de deux années en Palestine. Il espère faire débattre à nouveau des Israéliens et des Palestiniens.Les contacts du Comité Palestine-Méditerranée avec des associations caritatives et humanitaires de Châteaubriant permettent d’organiser une collecte publique dans les grandes surfaces de Châteaubriant les 4 et 5 juillet prochains au bénéfice des victimes de Tigzirt et la région.

Les associations suivantes sont mobilisées : C.C.F.D., Rencontres  , Secours Catholique, Zazakelly (Madagascar), Association Turque de Châteaubriant, ATTAC.


Ecrit le 6 août 2003

Merci de Tigzirt

La collecte organisée au profit des habitants de Tigzirt (Algérie), sinistrés du tremblement de terre du 21 mai, a mobilisé 33 personnes les 4 et 5 juillet derniers. Le montant total des fonds collectés a été de 1168,73 Euros (7700 F)

De Tigzirt, le 22 juillet 2003, est arrivée une « lettre à nos amis du Pays de Loire et de Châteaubriant » disant ceci :

« Du sud de cette Méditerranée, et de Tigzirt en particulier, nous voulons vous dire combien nous avons été sensibles à l’élan de solidarité dont vous avez fait preuve, aussi bien la Municipalité de Châteaubriant, le mouvement citoyen et la presse locale. Vos cœurs qui ont tremblé pour nous sont les plus belles répliques qu’on ait pu ressentir. L’ACABM. (Association Culturelle Des Amis Du Bassin Méditerranéen) est devenue, par la force des choses, et pour répondre à l’urgence, une Association d’aide humanitaire, et le soutien que vous lui apportez devient sourire et espoir sur les visages de ceux qui ont beaucoup perdu.

Nous membres de l’Association ACABM. de Tigzirt, voulons vous remercier pour tout cela »

Pour l’ACABM, le Secrétaire Général : Tarik YACINE