Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Mondialisation > Le climat : foutu pour les 20 ans à venir

Le climat : foutu pour les 20 ans à venir

Ecrit le 3 décembre 2008

 Jean Jouzel : le climat est foutu pour les 20 ans à venir

Le Théâtre de Verre   s’est rempli deux fois ce 14 novembre 2008 : 1000 personnes pour écouter Jean Jouzel, climatologue, parler du climat du futur : comment limiter le réchauffement inévitable. « C’est possible, dit-il, mais c’est un choix de société. Il faut choisir un développement plus écologique qu’économique ».

Effet de s

Le réchauffement climatique est dû à l’effet de serre. Celui-ci est un phénomène naturel d’élévation de la température de l’atmosphère autour de la Terre : l’atmosphère retient une partie de la chaleur du Soleil et permet ainsi la vie sur Terre. En effet, sans effet de serre il ferait - 18°C sur terre ! L’effet de serre, bénéfique, nous permet d’avoir 15°C
 
– 1 - Les rayons du soleil arrivent sur Terre.
Une grande partie de ces rayons est absorbée par l’air, le sol et les océans.

– 2 - Les gaz à effet de serre, présents naturellement en faible quantité dans l’atmosphère, retiennent cette chaleur absorbée. La température augmente naturellement.

– 3 - A cause des rejets de gaz des activités humaines, la quantité de gaz à effet de serre devient très importante. Ces gaz retiennent une quantité plus importante de rayons, ce qui fait encore augmenter la température. ….

Les principaux gaz à effet de serre sont :
– La vapeur d’eau
– Le dioxyde de carbone (CO2)
– Le méthane
– L’oxyde d’azote
– L’ozone
Et les chlorofluorocarbures.

Ce sont tous des gaz naturels (sauf les chlorofluorocarbures) ! Mais point trop n’en faut ! Le développement des activités humaines (voitures, usines, maisons…) entraîne une augmentation de rejets de ces gaz à effet de serre, qui retiennent les rayons du soleil. En retenant de plus en plus de rayons du soleil, ces gaz modifient le climat.

 Réchauffement sensible

Climat Loire-Atlant

Le réchauffement est sensible, chacun le sent bien. Onze des 12 dernières années ont été plus chaudes que toutes celles qui ont précédé depuis 1860. Voir par exemple le graphique qui correspond à la région nantaise. En même temps, on le sait bien, le nombre de jours de gel diminue. Cela donne des hivers très doux dans nos régions. Mais on sait que le réchauffement est inégalement réparti : d’autres régions en pâtissent considérablement.

Parallèlement l’élévation du niveau de la mer est inexorable. D’abord parce que la mer se dilate quand elle se réchauffe. Ensuite parce qu’elle reçoit toutes les eaux de la fonte des glaciers.

L’augmentation de ces gaz est très importante : + 35 % pour le CO2, + 150 % pour le méthane, tout ça en 200 ans. Le mécanisme d’amplification se met en route : le réchauffement fait augmenter la température de l’océan (d’où accélération de la vapeur d’eau) - Le réchauffement fait fondre les glaciers : du coup on remplace les surfaces réfléchissantes par des surfaces absorbantes. Et la température des continents augmente (plus vite d’ailleurs que celle des océans).

 Qui est responsable ?

L’industrie ? Oui parce qu’elle émet beaucoup mais elle a mis en place des capteurs de CO2 (de ce fait, elle produit, depuis 1990, 22 % de CO2 en moins) - De même l’agriculture produit 10 % de moins. Mais, depuis 1990, les transports produisent 23 % de CO2 de plus (vivent les camions !) - et les activités résidentielles (nos maisons) : 22 % de CO2 de plus !

Plus les émissions de CO2 augmentent - et plus l’effet de serre augmente et ce sont les basses couches de l’atmosphère qui se réchauffent le plus.

 Dans 20 ans

« Le climat des 20 prochaines années est joué » explique Jean Jouzel, « car il est tributaire de ce que nous avons déjà émis et qui n’a pas encore joué son rôle de réchauffement ».

Et alors ? Davantage de régions affectées par la sécheresse. Davantage de risques de précipitations intenses et d’inondations. Et nous ne sommes pas, ici, dans des zones soumises à des cyclones ! Quant au niveau de la mer, il peut s’élever de 20 à 60 cm d’ici la fin du siècle. Avec 40 cm, on sait que 200 millions d’habitants devront déménager. Cela fera plein de réfugiés climatiques !

Et si le Groenland fond complètement, le niveau de la mer peut monter de 7 mètres !

« Mais le climat de la fin du siècle dépend de nous » dit encore Jean Jouzel.

 Stabiliser

Réchauffe

« Ce qu’il faut faire : stabiliser l’effet de serre » dit Jean Jouzel « pour que le développement économique se poursuive de manière durable » : diminuer nos émissions, nous laisser le temps de nous adapter.

Une conférence internationale a eu lieu en 1992 à Kyoto et a défini le CCNUCC Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, plus connu sous le nom de « Protocole de Kyoto ». Ratifié par un certain nombre de pays (mais pas encore les Etats-Unis), il dit, dans son article 2 :

– Accroissement de l’efficacité énergétique dans les secteurs pertinents de l’économie nationale ;

– Protection et renforcement des puits et des réservoirs des gaz à effet de serre grâce aux méthodes durables de gestion forestière et de re-boisement ;

– Promotion de formes d’agriculture durables tenant compte des changements climatiques ;

– Utilisation accrue d’énergies renouvelables, de technologies de piégeage du dioxyde de carbone et de technologies écologiquement rationnelles ;

– Suppression graduelle des incitations fiscales, des exonérations d’impôt et de droits et des subventions dans tous les secteurs émettant des gaz à effet de serre ;

– Encouragement de réformes ayant pour effet de limiter ou de réduire les émissions de gaz à effet de serre ;

– Limiter ou réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports ;

– Limiter et/ou réduire les émissions de méthane dans le secteur des déchets ainsi que dans la production, le transport et la distribution de l’énergie.

Une conférence se tient en ce moment à Poznan (décembre 2008) - une autre est prévue à Copenhague en 2009. Il semble donc que les pouvoirs politiques ont pris conscience de l’urgence climatique.

Reste à en convaincre les populations, pour qu’elles puissent accepter les évolutions indispensables.

Reste surtout à convaincre les puissances économiques (et financières) qui gouvernent le monde !

 Questions

Limiter les émissions ? « oui, il est possible de diviser par 2 les émissions de CO2. Actuellement la Chine est le premier producteur de CO2, suivie par les Etats-Unis et l’Inde. On peut consommer moins d’énergie. On peut trouver d’autres sources d’énergie (par exemple l’éolien et le solaire, pour les besoins de proximité). On peut piéger le CO2. Il faudra aussi limiter la population mondiale ».

Est-ce concevable avec un système libéraliste ? « Non. Il faudra prendre des mesures contraignantes. On ne peut continuer à libéraliser à tout crin. La crise financière actuelle devrait nous inciter à changer notre façon de produire et de consommer. On ne peut continuer à être prédateurs de toutes les ressources ».

Les agro-carburants ? « Ils sont écologiquement peu rentables en ce qui concerne l’effet de serre. De plus ils utilisent des ressources alimentaires comme combustibles ».

L’aéroport Notre Dame des Landes ? « Le réchauffement climatique ne va pas dans le sens du transport aérien. L’aménagement de l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique coûterait moins cher » a dit Régis Bergougnioux.

Les déplacements ? « Ils sont souvent indispensables pour le travail. Mais il faudrait développer transports et urbanisme en même temps, limiter les vitesses maximum, adopter une contribution climat énergie, c’est-à-dire une taxe sur les produits dont le contenu en carbone ou en énergie est élevé. Bien entendu il faudra prendre en compte les aspects sociaux de cette taxe ».

S’il faut limiter la population mondiale (ce qui suppose une éducation des femmes), s’il faut réduire la consommation d’énergie, tout en favorisant le développement général, ne faut-il pas une gouvernance mondiale ? « Oui, a dit jean Jouzel, sans cela nous ne pourrons réussir à faire une Terre vivable et harmonieuse pour nos enfants et petits-enfants »

Humour climat

Sources : http://www3.ac-nancy-metz.fr/clg-victor-demange-boulay [en tapant le mot « serre » dans le moteur de recherche]

http://www.science.gouv.fr/fr/dossiers/bdd/res/2148/le-rechauffement-climatique/

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique

Voir aussi le site du CITEPA.

Voir aussi : la douche au CO2

et les fraises au CO2