Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > 2008-13. Résultats des municipales à Châteaubriant : putain ! Encore six ans (...)

2008-13. Résultats des municipales à Châteaubriant : putain ! Encore six ans !

Ecrit le 10 mars 2008

 2008-2014 : encore six ans à attendre l’espoir

Forte déception dans l’équipe de Danièle Catala, au vu des résultats des élections municipales de Châteaubriant. Quelques commentaires, à chaud :

Nombre d’électeurs à Châteaubriant :

	9567 en 1995
	8839 en 2001
	8890 en 2008 (dont 15 Européens)

Cela fait 51 de plus en 7 ans (dont 15 Européens). Où donc est la hausse de population annoncée par le maire ? Le nombre d’enfants dans les écoles ne cesse de baisser, le nombre de contribuables baisse, le nombre d’électeurs progresse de façon infinitésimale. Mystère ….

Nombre de votants à Châteaubriant :

	6317 en 2001	71,4 % 
	6262 en 2008  	70,4 % 

Mais le nombre de bulletins blancs ou nuls compense cette baisse :

	362 en 2001
	210 en 2008

Cela fait donc une participation honorable

	5955 en 2001		67,4 %  (*)
	6052 en 2008		68,1 %  (*)
(*) par rapport aux inscrits 

 Incompréhensible

« Travailler plus pour gagner plus » dit l’autre, là-haut. L’équipe « Châteaubriant, l’avenir partagé » a le sentiment que c’est le contraire.

Dans les bureaux de vote de Claude Monet et René Guy Cadou, traditionnellement plus à gauche, l’équipe de Danièle Catala a connu une toute petite progression mais elle a largement perdu dans les autres. Au point que l’écart s’est accru au final.

 Contraste

Le contraste était pourtant frappant entre les deux listes. Les réunions d’Alain Hunault étaient mornes, sans entrain, souvent réduites à des petits problèmes personnels. Un certain nombre de candidats de sa liste n’y sont que par intérêt personnel.

En face, dans la liste de Danièle Catala, l’analyse de la ville a été faite collectivement, les propositions ont été réfléchies ensemble, la campagne a été menée de façon dynamique avec une réelle volonté de servir (et pas de se servir). Par exemple nul ne réclamait, par avance, un poste d’adjoint pour lui-même.

En avril 2006, lorsque Rony Brauman, ex-président de Médecins sans Frontières, est venu à Châteaubriant, il lui a été demandé pourquoi les populations défavorisées ne se révoltaient pas contre leur gouvernement. Il a répondu : « Parce qu’elles ne sont pas encore assez malheureuses, parce que chacun espère encore un petit quelque chose pour lui-même ». On en est là à Châteaubriant. Malgré les rodomontades il est évident que la ville de Châteaubriant n’est pas en pleine expansion, mais tout a été fait pour que les Castelbriantais gardent un petit espoir pour eux-mêmes et n’essaient pas de s’en sortir collectivement ! Il y a pourtant beaucoup de misère à Châteaubriant, bien cachée mais bien réelle ….

 Encore 6 ans de malheur

Depuis 2001 Châteaubriant est sous rouleur compresseur, sous éteignoir. Nous aurons donc encore 6 ans de malheur, 6 ans d’une Com’Com’   de plus en plus rabougrie, 6 ans d’un « Pays de Châteaubriant   » sans ambition, sans volonté politique forte, avec même un risque d’éclatement du côté des Com’Com’   de Derval et Nozay.

Sauf si, parmi les nouveaux élus des communes environnantes, il se trouve quelques fortes personnalités osant prendre la parole de façon concertée.

 Mépris

Ce qui est le plus dur à supporter : le mépris. En voici deux exemples :
4 et 5 mars 2008, l’équipe d’Alain Hunault a déclaré que la Com’ Com’ était démocratique puisqu’elle donnait un siège aux représentants des petites communes. Ca veut dire que les petites communes sont considéres comme pas grand chose !

9 mars 2008, au bureau de vote René Guy Cadou à Châteaubriant, Jean-Pierre Chaplais, ouvrier, désire écrire une observation sur le compte-rendu des élections, en se référant au code électoral. Rachid Azzouz, médecin, s’emporte : « Quel est votre cursus universitaire pour me citer ainsi le code électoral ? ». Ainsi donc, cher docteur, un médecin est plus humain qu’un ouvrier …. ?

Lire aussi : http://la-mee.contestataire.over-blog.com/article-18046990.html

 

 

L’équipe de Danièle Catala, même battue, peut garder la tête haute et la fierté du travail accompli. Espérons maintenant que, passé ce moment de forte déception, l’équipe de Danièle Catala saura poursuivre inlassablement le travail de réflexion, de proposition, d’opposition.

En démocratie, l’opposition a un rôle fondamental : empêcher la majorité de ronronner, de faire ses coups en douce, mettre en lumière les dysfonctionnements, les petites magouilles … Tâche ingrate mais nécessaire.

C’est aussi un peu le rôle de votre journal La Mée (qui rappelons-le, n’est lié à aucun parti politique ! La Mée est « socialiste » au sens large, pas au sens de parti).

Au niveau national la gauche s’est imposée (mais la droite résiste !), avec une petite percée de la gauche anti-libérale. Pour la gauche il s’agit d’un vote sanction. Pour la droite il s’agit d’un scrutin local. Les bons résultats de la gauche, c’est un peu le printemps. En Espagne aussi.

Cela ne nous console pas de Châteaubriant mais cela donne espoir un peu quand même. Un jour nous sortirons de la nasse …. Luttons encore ...

B.Poiraud, à titre personnel

 

 

 Remerciements

« Les membres de la liste « Châteaubriant, l’avenir partagé » saluent et remercient les citoyens qui leur ont accordé leur confiance le dimanche 9 mars 2008. Nous sommes heureux d’avoir fondé durant cette campagne une équipe soudée, engagée et compétente, prête à poursuivre le travail de débat et de rencontre avec les habitants de notre ville au cours de six prochaines années. »

 Les élus

Alain Hunault
Marie-Jo Havard
Georges Garnier
Catherine Ciron
Yvon Gicquel
Jacqueline Bombray
Michel Machard
Monique Bigot
Maurice Deniaud
Caroline Chevalier
Rachid Ben Haddou
Claudie Sonnet
Rudy Boisseau
Elisabeth Richet
Arnaud Laverne
Christel Pourias
Rachid Azzouz
Christine Bourdel
Dominique Flatet
Marie-Amélie Rouxel
François Laurent
Jacqueline Durand
Christophe Hamon
Danielle Boulay
Damien Carette
Marie Orain
Francisco Duraes
 
Danièle Catala
Pascal Bioret
Françoise Hameon-Gentil
Bernard Gaudin
Nathalie Orrière
Denis Prodhomme
Résultats des municipales à Châteaubriant
Bureau Mairie Béré Viaud Terrasses Monet Cadou Total %
Inscrits 1718 1749 1316 1348 1217 1542 8890 -
Votants 1216 1228 922 994 837 1065 6262 70,4 %
bl ou nuls 47 43 38 29 30 23 210 -
Exprimés 1169 1185 884 965 807 1042 6052 -
D.Catala 449 468 319 320 374 456 2386 39,4 %
A.Hunault 720 717 565 645 433 586 3666 60,6 %
% D.Catala 38,4 % 39,5 % 36,1 % 33,2 % 46,3 % 43,8 % 39,4 % 39,4 %
% Hunault 61,6 % 60,5 % 63,9 % 66,8 % 53,7 % 56,2 % 60,6 % -

Pour mémoire le 11 mars 2001

% M.Buron 43,0% 41,8% 38,9 % 33,3 % 45,9 % 43,8 % 41,2 % 41,2 %
% Hunault 57,0 % 58,2 % 61,2 % 66,7 % 54,1 % 56,2 % 58,8 % -