Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > 2008-14 - Les municipales à St Vincent des Landes, le testament du (...)

2008-14 - Les municipales à St Vincent des Landes, le testament du maire

Ecrit le 6 février 2008

 Pour l’avenir de St Vincent

Manifestement les élections municipales passionnent les habitants, surtout quand le maire sortant ne se représente pas. Il n’est pas rare de voir deux listes, malgré la difficulté pour trouver des femmes ! Et lorsque, en plus, il y a un grave problème local, on peut même compter 3 listes en constitution dans un petit bourg de 750 habitants, comme au Grand Auverné.

La plupart des listes se disent « apolitiques ». Certaines sont pourtant clairement à droite (mais le nom de Sarkozy n’est pas porteur en ce moment !).

 Deux listes à St Vincent

La 1re liste s’intitule « Ensemble pour un nouvel élan » : elle ne comporte aucun conseiller sortant.

Jean-Luc Gaudin - fromager
Patricia Boulay, opératrice plasturgie
Mickaël Chapeau, monteur régleur
Dominique Chauvin, cuisinière
Emmanuelle Chevalier, aide-soignante
Fabienne Dauvé, opératrice en fonderie
Thierry Fricaud, chargé d’affaires TP
Thierry Landelle, enseignant
Peggy Leray, secrétaire
Hubert Mallier, agriculteur
Loïc Merel, chauffeur de car
Patrick Timmaud, chargé d’affaires Suez
Jean-Charles Toxé, commercial
Sébastien Voile, conseiller orientation

Note du 10 mars 2008 : aucun élu sur cette liste. Ont obtenu :

Thierry Landelle (340 voix)
Hubert Mallier (303 voix)
Jean-Luc Gaudin (289 voix)
Thierry Fricaud (244 voix)
Jean-Charles Toxe (241 voix)
Dominique Chauvin (220 voix)
Emmanuelle Chevalier (213 voix)
Sébastien Voile (202 voix)
Mickaël Chapeau (195 voix)
Patrick Tillaud (194 voix)
Patricia Boulay (185 voix)
Loïc Merel (183 voix)
Peggy Leray (165 voix)
Fabienne Dauve (136 voix)

 L’avenir

La 2e liste s’intitule « Unis pour l’avenir de St Vincent ». Elle se caractérise elle-même par sa diversité et sa disponibilité.

Diversité des femmes et hommes issus d’associations professionnelles, culturelles sportives ou sociales, dans un but commun : « Dynamiser la commune et contenir les impôts locaux ».

Disponibilité pour recevoir, écouter, aider les Vincentais.

Liste St Vin
Alain Rabu, inséminateur *
Alphonse Bizeul, agriculteur
Pierre Blais, retraité *
Yves Blais, conseiller pédagogique *
Gilbert Boulay, agriculteur *
Yvette Bourdaud, demandeuse d’emploi
Anne Courcoul, opératrice de fabrication *
Didier Faucheux, vendeur 
Jean Michel Gasnier, chauffeur-livreur
Marie Anne Laillet, opératrice production *
Vincent Lecrac, agent territorial *
Stéphanie Monnier, prépa. pharmacie *
Ginette Raynard, sans profession 
Bertrand Riochet, agent EDF 
Véronique Visset agent technique *

Cette liste comporte 7 conseillers ou adjoints sortants (*),

5 femmes et 10 hommes. Les grandes lignes du programme : éducation, solidarité, urbanisme, en s’appuyant sur l’expérience positive des élus sortants qui ont réalisé, entre autres : le restaurant scolaire, l’aménagement de la rue de la gare, la signalétique des villages, le sentier pédestre, l’équipement informatique des écoles, les logements locatifs, le lotissement du Gousset, l’accueil périscolaire, le transport Abeille, tout en réduisant la dette municipale.

Les membres de cette liste siègent et siègeront dans les organismes du Pays de Châteaubriant   (Conseil de Développement, transports scolaires), et à la Com’Com’   du secteur de Derval, ce qui a permis de réaliser : la déchetterie, l’espace Campagn’Arts, le cybercentre, le réseau pour l’emploi et le pôle enfance jeunesse.

Note du 10 mars 2008 : les 15 de cette liste ont été élus.

Alain Rabu nouveau maire de St Vincent des La
Alain Rabu - 605 voix
Alphonse Bizeul - 599 voix
Vincent Lecrac - 584 voix
Anne Courcoul - 552 voix
Marie-Anne Laillet - 534 voix
Yves Blais - 530 voix
Didier Faucheux - 506 voix
Pierre Blais - 477 voix
Bertrand Riochet - 472 voix
Gilbert Boulay - 465 voix
Yvette Bourdaud - 448 voix
Jean-Michel Gasnier - 445 voix
Véronique Visset - 428 voix
Ginette Raynard - 423 voix
Stéphanie Monnier - 421 voix

Ecrit le 19 mars 2008

Le testament de Jean Luc Colin

St Vincent des Landes, 1415 habitants.
Jean-Luc Colin, 68 ans, maire depuis 19 ans, a passé la main. Il dresse un bilan qui a valeur de message pour d’autres maires, et pour les citoyens.

A Saint Vincent des Landes, plus de 55% de la population est venue de l’extérieur, ce qui a changé la sociologie professionnelle et culturelle des habitants. « Cette « immigration » naturelle, lente et sympathique, complétée par l’installation d’une douzaine de familles britanniques, nous oblige à une attention permanente et amicale ». Quelques villages et nouveaux lotissements organisent des fêtes de quartier ; c’est le signe évident des bons voisinages et du « Bien vivre ensemble ».

Jean Luc Colin en

En 19 ans, beaucoup de choses ont changé dans la commune : « les nombreux et bons projets communaux se réfléchissent, évoluent, souvent s’interfèrent et se réalisent enfin, peu à peu, non pas dans la précipitation, mais dans une programmation qui repose sur chaque mandat municipal, voire sur les mandats antérieurs » dit Jean Luc Colin.

Ainsi chaque Municipalité assume l’héritage et doit envisager par voie démocratique sa succession, en étant consciente qu’elle a l’ardente obligation de gérer les affaires de la Commune dans le sens du Bien Commun, avec la conviction que les élus ne sont pas propriétaires de la Commune et encore moins des électeurs.

 Aménagement

Sans s’étendre sur les réalisations communales, dont les Vincentais ont été mensuellement tenus au courant par 228 bulletins municipaux, Jean Luc Colin rappelle « celles qui caractérisent encore notre identité communale » :
– L’Aménagement du Bourg et des Villages avec leurs signalisations.
– L’extension de la Caserne des Pompiers.
– La Salle des Sports et la Bibliothèque.
– La réhabilitation de la Salle Municipale et de l’Espace Campagn’ Arts.
– Le Restaurant scolaire.
– Les lotissements avec logements locatifs sociaux dont 16 réservés aux personnes âgées ou handicapées.
– L’Achat et l’équipement du bâtiment technique de la voirie et du Local Commercial.
– L’Accueil Périscolaire et la Halte d’enfants.
– La réhabilitation des bâtiments scolaires.
– L’organisation des services aux personnes, souvent par l’Intercommunalité (Le Relais Assistantes Maternelles, le Centre de Soins Infirmiers, l’Association Jeunesse et ses Foyers...).
– Les sentiers pédestres.
– La restauration du Patrimoine privé par l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat.
– L’Extension des réseaux d’eau potable et d’assainissement collectif ainsi que l’entretien des 100 km de voirie.
– Le logo municipal et le Site Internet Vincentais avec l’informatisation de l’Administration Communale.
– Enfin, le site éolien prévu pour participer à la diversité des énergies renouvelables et dont les travaux devraient démarrer en fin d’année 2008.

L’œuvre de tous

« J’ose affirmer, en rappelant ce bilan, qu’il est l’œuvre des Vincentais rassemblés sur des objectifs communs, pour répondre aux besoins exprimés par un grand nombre, élaborés et discutés en amont par les futurs usagers et gérés dans la plupart des cas par les utilisateurs, organismes spécialisés ou associations concernées.

Je pense que cette participation dans la transparence et l’efficacité de l’information prouve qu’une Commune peut se développer avec la bonne volonté et les compétences de tous, sans exclusive ».

Les meilleurs projets
et équipements seraient vains
et inutiles s’ils n’étaient animés
et entretenus par les femmes
et les hommes qui en acceptent
la responsabilité.

Jean Luc Colin remercie ... :

–  Les élus locaux et membres du Centre Communal d’Action Sociale qui ont donné beaucoup de leur temps et de leur cœur à l’Action Publique.
–  Les personnels communal, administratif ou technique qui demeurent les permanents compétents et dévoués à leurs tâches diversifiées et souvent difficiles, toujours remises en cause par l’exigence de la population.

« Je crois que nous avons travaillé ensemble en parfaite collaboration et entière confiance, j’allais dire avec complicité et sincère amitié, tout au long de ces années ».

Merci aux Responsables des Associations, discrets et incontournables bénévoles qui tous les jours partagent les solidarités de proximité et développent les liens d’amitié d’une génération à l’autre.

 Merci aux Entreprises, aux Etablissements

comme la Maison d’Accueil des Fontenelles, aux Services qui participent au développement économique et social de la Commune en fournissant des emplois et des revenus.

Merci aux Educateurs à qui nous confions les jeunes enfants et qui ont la lourde responsabilité avec les parents de former les citoyens de demain.

 Merci aux contribuables

Merci également à tous les contribuables qui n’ont pas trop fraudé dans leurs déclarations. Qu’ils se souviennent que, sans avoir augmenté le taux des impôts locaux, la dette communale, en valeur réelle, a été divisée par 7, pour retomber à 104 € par habitant.

Les hommes passent, quelquefois ils lassent, un jour ils trépassent, mais ce n’est pas l’impasse… Et quoiqu’on raconte, c’est l’avenir qui compte...

A Saint Vincent des Landes, les principaux projets d’avenir, y compris pour 2008, seront confirmés dans le cadre du Budget Prévisionnel :
– le Plan d’Occupation des Sols va être transformé en Plan Local d’Urbanisme.
– La restructuration des écoles va s’organiser dans la concertation la plus large et dans une vision au long terme.
– L’environnement, les équipements économes et durables, seront pris en considération dans le développement communal.
– Les réseaux des Intercommunalités et actions de Pays devront s’harmoniser sans éclipser les besoins, la dynamique et la volonté de chaque commune.
– Les solidarités communales et associatives seront renforcées.

Et pour la suite … une nouvelle municipalité que vous aurez élue qui poursuivra… « Elle a du pain sur la planche. En bon républicain je n’invite personne à la « savonner » »

Saint Vincent des Landes [comme tout autre commune] a besoin de tous ses enfants, « tous Citoyens, égaux, complémentaires, dans la diversité des options religieuses, philosophiques, ou politiques. Le débat public est nécessaire, utile, réconfortant. » dit J.Luc Colin.

« Comme chantait Colette Renard : « Le bonheur ça se construit, le Bonheur ça se fabrique, cœur à cœur et brique à brique » . Le bonheur relève beaucoup d’une attitude personnelle... », conclut-il.

Conseil Municipal en décembre 2008

La Marianne du civisme à St Vincent des Landes

Conseil Municipal 4 janvier 2010 et une école publique