Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > 2008-19. Municipales à La Meilleraye

2008-19. Municipales à La Meilleraye

Ecrit le 13 février 2008

 La Meilleraye de Bretagne : « Objectif 2014 »

Composition de la liste de Michel Moreau, maire sortant

Christine Alleau, employée de maison et conseillère sortante
Jean-Claude Bellier, retraité
Michel Bertin, artisan menuisier et premier adjoint sortant
Christophe Bourcier, vendeur
Géraldine de Nardi, infirmière
Bruno Grégoire, commerçant
Georges Hallet, retraité
Christophe Hamon, agriculteur et conseiller sortant
Elisabeth Joguet, retraitée
Marc Juby, chauffeur routier
Emmanuel Massé, agent d’encadrement et adjoint sortant
Michel Moreau, éleveur, maire sortant
Monique Provost, agricultrice
Patricia Ruffenach, assistante maternelle
Martine Taunay, aide à domicile

Note du 10 mars : tous élus. Sur 612 suffrages exprimés, ont obtenu :

Patricia Ruffenach - 513 voix
Bruno Grégoire - 461 voix
Jean-Claude Bellier - 454 voix
Georges Hallet - 445 voix
Monique Provost - 440 voix
Christophe Hamon - 438 voix
Elisabeth Joguet - 421 voix
Christophe Bourcier - 421 voix
Emmanuel Massé - 413 voix
Christine Alleau - 413 voix
Michel Bertin - 403 voix
Géraldine De Nardi - 403 voix
Martine Taunay - 367 voix
Michel Moreau - 352 voix
Marc Juby - 332 voix

Ecrit le 27 février 2008

Deux candidats libres à La Meilleraye :

– John Martin, 32 ans, chauffeur magasinier
– Laurent Houizot, 35 ans magasinier

Note du 10 mars : aucun des deux n’est élu


 Rénovation de la Bibliothèque

Voir article


Ecrit le 21 octobre 2009

 Poudre

Un gendarme qui sent la poudre et pleure ! C’est pas banal. C’est ce qui est arrivé à la brigade de la Meilleraye de Bretagne après l’ouverture d’une lettre contenant une poudre s’apparentant aux gaz lacrymogènes. C’était le mardi 13 octobre 2009. On vous dit que le 13 porte malheur ! Trois pompiers venus à la rescousse ont eux-aussi été pris de malaises à proximité de l’enveloppe. Mais tout est rentré dans l’ordre. Les gendarmes recherchent l’expéditeur du courrier.

(Ndlr : c’est un prosélyte pentecôtiste qui, apparemment, n’est pas responsable de cet état de chose. La police scientifique s’interroge sur une éventuelle réaction chimique liée à l’encre ou au papier)