Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > 2008-21. Les Municipales à Issé

2008-21. Les Municipales à Issé

Ecrit le 13 février 2008

 Issé : deux candidats au poste de maire

JPEG - 89.2 ko
Liste-Isse-2

Bien vivre à Issé

Premier rang :
Jean Marc Lalloué, agriculteur, Conseiller sortant
Marie Odile Guittet Leborgne, Femme au foyer
Robert Madiot, Agent de maîtrise retraité
Martine Denis, assistante maternelle Conseillère sortante
Michel Boisseau, agent de coopérative retraité,
adjoint sortant Maryvonne Cadorel, comptable
Adjointe sortante Claude Gavaland, agriculteur, Adjoint sortant
 
Deuxième rang :
Sandra Ferron Forget, Assistante de gestion
Brigitte Chirade, Agent de remplacement agriculture
Marie Claude Pezé, comptable, Conseillère sortante
Murielle Lecomte, Assistante informatique
Catherine Merot Secrétaire
 
Troisième rang :
Claude Menard, agriculteur Conseiller sortant
Jean-Paul Bouchet, Chauffeur TP retraité
Michel Bouvet, éducateur Conseiller sortant
Hans Weinans, agriculteur bio Conseiller sortant
Dominique Conand, Dessinateur bâtiment
Sébastien Fricaud agriculteur

Sur la photo il manque Jean Claude Grain, pharmacien, conseiller sortant.

Des dix-neuf élus municipaux sortants, onze se représentent le 9 mars prochain ;
8 femmes et 11 hommes de milieux professionnels très variés constituent la liste « Bien vivre à Issé ». Les deux adjoints sortants sont candidats déclarés pour le mandat de maire : Claude Gavaland et Michel Boisseau.

La moyenne d’âge des colistiers est de 48 ans. La benjamine est âgée de 30 ans et le doyen de 60 ans. Les colistiers souhaitent former une équipe dynamique et solidaire et œuvrer collectivement en faveur du progrès, de la justice sociale et de la solidarité, dans la continuité des projets engagés, tout en restant à l’écoute de la population isséenne.

Note du 10 mars : 17 élus

 Sur un total de 1057 suffrages exprimés, ont obtenu :
Jean-Claude Grain - 917 voix
Michel Boisseau - 886 voix
Dominique Conand - 871 voix
Sandra Ferron Forget - 840 voix
Murielle Lecomte - 827 voix
Maryvonne Cadorel - 823 voix
Martine Denis - 822 voix
Marie-Claude Pezé - 790 voix
Jean-Marc Lalloué - 784 voix
Catherine Merot - 728 voix
Michel Bouvet - 726 voix
Marie-Odile Guillet-Leborgne - 721 voix
Claude Ménard - 698 voix
Brigitte Chirade - 666 voix
Hans Weimans - 654 voix
Jean-Paul Bouchet - 624 voix
Robert Madiot - 591 voix 

Ballottage pour 2 sièges

Non élus au premier tour :

Sébastien Fricaud (528 voix)
Claude Gavaland (401 voix)

Note du 2 mars 2008

 Issé : deux de plus

Dans cette commune où le panachage est possible, deux citoyens présentent leur candidature :
– Alain Fourny, 56 ans, agent de l’équipement
– Armand Potiron, 50 ans, ouvrier de production à la Saria

 Et un encore

Daniel Bailly, 64 ans, issu du commerce, pour un développement raisonné de la commune.

Note du 10 mars : aucun des trois n’est élu.

Alain Fourny (420 voix)
Daniel Bailly (275 voix)
Armand Potiron (223 voix)

Ballottage pour 2 sièges.


 Deuxième tour : 16 mars 2008

sur 949 suffrages exprimés il y a eu deux élus :

– Alain Fourny - 446 voix - candidat isolé
– Michel Ouairy - 520 voix - nouveau candidat de la liste « Bien vivre à Issé »


 Composition du Conseil Municipal

 :

Jean-Claude Grain,
Michel Boisseau,
Dominique Conand,
Sandra Ferron Forget,
Murielle Lecomte,
Maryvonne Cadorel,
Martine Denis,
Marie-Claude Pezé,
Jean-Marc Lalloué,
Catherine Merot,
Michel Bouvet,
Marie-Odile Guillet-Leborgne,
Claude Ménard,
Brigitte Chirade,
Hans Weimans,
Jean-Paul Bouchet,
Robert Madiot,
Michel Ouairy,
Alain Fourny


Ecrit le 14 décembre 2011

 La maison maternelle de Gâtine, en Issé

Né sous X ... l’ignorance de ses origines est toujours une souffrance pour un enfant abandonné à la naissance. C’est dans cet esprit qu’est né un blog concernant la maison maternelle de Gâtine en Issé. L’auteur appelle aux témoignages et aux souvenirs et soutient le projet de loi de Mme Barèges : « l’idée serait d’obliger la mère à décliner son identité à son arrivée à la maternité, conserver son nom dans une enveloppe cachetée et consignée, et confier le pli à l’enfant à sa majorité si ce dernier en fait la demande »

En 30 ans de « vie », environ une centaine de femmes par an venaient accoucher à Gâtine. On peut estimer qu’il y a eu 3000 naissances à Gâtine, ils auraient maintenant entre 33 ans et 65 ans.

Site internet de Gâtine